AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266164962
411 pages
Éditeur : Pocket (06/11/2007)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 18 notes)
Résumé :

Avant de mourir, le roi Arthur a demandé à Galaad, fils de Lancelot, de partir à la recherche de trésors inestimables : une épée, une lance et le Graal, censés garantir l'unité et la stabilité de la Bretagne. Galaad, accompagné de son cousin Perceval, met son bras au service de son souverain et accepte sa mission. La route est longue, semée d'embûches, et le jeune chevalier ne cesse de penser &#x... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Parthenia
  31 août 2013
Le prologue s'ouvre sur la 12è année du règne d'Arthur où Viviane, la Dame du Lac, prophétise le retour de la lumière par l'entremise du futur fils de Lancelot, juste avant l'arrivée des âges sombres.
Avant de commencer ma critique, un petit mot sur le découpage français : l'éditeur a choisi de publier 2 tomes alors que l'édition originale n'en comporte qu'un, divisé en 3 livres. Ce 1er tome de la version française reprend le livre un.
Or donc, ce livre est divisé en 3 parties qui ne suivent pas l'ordre chronologique de l'histoire mais font des aller-retours dans le temps.
J'ai trouvé ce parti pris de l'auteure très intéressant car il nous oblige à reconstituer progressivement le puzzle en ne nous livrant que parcimonieusement les pièces de l'intrigue.
Ainsi, Nancy McKenzie laisse quelques indices au fil des pages, qui peuvent paraître obscurs ou nous induire en erreur sur les sentiments que les personnages se portent les uns aux autres. Une grande part de mystère recouvre les motivations des protagonistes, nous faisant nous perdre en conjectures, nos avis oscillant au gré des révélations.
La 1ère partie commence la 1ère année du règne de Constant, le successeur d'Arthur. On devine que ce dernier est mort à la bataille de Camlann tandis que Lancelot, pour une raison mystérieuse, s'est retiré sur ses terres. Tout aussi mystérieux paraissent les sentiments que nourrit Galaad à l'égard de son père, mélange de distance... et d'autre chose ?
Parmi les douze survivants de cette bataille meurtrière : Galaad, âgé de 14 ans, et Perceval, son cousin d'11 ans, qui entreprennent le chemin de retour dans le château de ce dernier, dans une région infestée de brigands.
Ils sont également étreints par la peur que Peredur, l'oncle de Perceval, n'ait profité de la mort de Maelgon, le roi de Galles, pour évincer le jeune garçon de son héritage.
Arrivés à Gwynedd, Galaad rencontre Dandrane, la fougueuse et insolente jumelle de Perceval, aux manières de garçon manqué.
Malgré un premier contact et quelques suivants explosifs, Galaad et Dandrane s'apprivoisent. C'est au cours d'une de leurs conversations que nous apprenons que Galaad a fait voeu de ne jamais se marier.
Plus tard, alors qu'une amitié sincère semble prendre forme, Dane (ou Dandrane) a le tort de révéler à Galaad la vérité sur sa mère Hélène, qu'il vénère. Injuriée par le garçon, elle lance sur lui une malédiction qui le condamne à aimer une femme dans le déshonneur, comme son père avant lui (page 78).
Peu après, Galaad et Perceval quittent le château pour entreprendre la quête que leur a confiée Arthur : retrouver la coupe, la lance et l'épée qui, réunies aux mains du Grand Roi, préserveraient à jamais le pays de la guerre et des invasions.
La deuxième partie du livre un s'attache à l'enfance de Galaad dans le château de Lanascol déserté par son père. Là, sa mère Hélène l'élève dans la haine de Lancelot et de Guenièvre, qu'elle surnomme la putain de Bretagne, et dans la glorification de sa destinée.
Dans la 3è partie, on suit à nouveau Galaad dans sa quête du Graal.
Plusieurs révélations nous sont faites.
Il découvre le complot de Morgause, la soeur d'Arthur, contre Guenièvre. (page 288)
Plus loin, le lecteur apprend
J'ai adoré ce 1er tome et la manière, parcellaire, qu'utilise l'auteure pour nous apporter les éléments de l'histoire et combler peu à peu les lacunes.
Au début, nous n'avons que la version de Galaad.
Son père est-il réellement le monstre et le mari adultère, sans honneur, que lui a décrit sa mère ?
Ou bien l'homme droit et valeureux comme semble l'indiquer la manière dont l'adolescent est accueilli par ses différents hôtes par le simple fait d'être le fils de Lancelot, dont le nom paraît couvert d'éloges, ce qui a le don d'agacer prodigieusement ce fils tourmenté ?
Qui manipule qui ?
Je dois avouer que les passages entre Galaad et Lancelot font parti de mes préférés : ce sont des moments de lecture déchirants où le fils, remonté par sa mère, profère des paroles de haine et de mépris à l'encontre de ce père bien trop souvent absent, qui tente dignement de se défendre sans accabler la mère.
Lancelot, que je n'apprécie pas d'ordinaire, apparaît ici entouré de mystères qui rendent sa personnalité très excitante. D'autant que lors de ses rares apparitions, il fait preuve d'une prestance et d'une autorité aussi royales que naturelles ! Oui, j'avoue être sous le charme... et cela n'était pas gagné d'avance !
Concernant le personnage principal du livre, Galaad, j'ai rarement vu un héros aussi peu sympathique : l'adolescent est arrogant, moralisateur et misogyne par-dessus le marché ! En même temps, on ne peut que s'apitoyer sur son enfance, passée entre une mère qui l'élève dans le but avoué de tuer Lancelot, et un prêtre manipulateur.
Et l'on se demande si les torts causés par ces mensonges répétés inlassablement à ses oreilles pendant des années sont irréversibles ? ou bien s'il arrivera à surmonter ce lavage de cerveau ?
Car à la fin de ce 1er livre, le mystère reste entier, et bien des questions en suspens !
Je lirai la suite avec beaucoup d'intérêt en espérant qu'elle soit à la hauteur de mes attentes...
Lien : http://parthenia01.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aethel_Lataniereauxlivres
  18 mai 2017
J'avais déjà lu ce premier tome il y a cinq ans pratiquement et je n'avais pas trop adhéré surtout à cause du personnage principal que je trouvais insupportable, mais j'ai voulu le relire, d'une pour me rafraichir la mémoire avant d'attaquer la suite, et de deux parce que j'ai une certaine affection pour Nancy Mckenzie (qui est en partie responsable de mon addiction pour la lecture grâce à son dyptique sur Guenièvre) et j'espérais finir par apprécier ce livre…
Ce premier tome prend place après la mort du roi Arthur, le royaume est en péril et beaucoup de chevaliers ont perdu la vie, mais le fils de Lancelot, Galaad, a survécu et a promis au roi Arthur de retrouver certains trésors (une épée, une lance et le Graal) qui pourraient sauver la Bretagne…
Même si ce n'est toujours pas un coup de coeur ni même un livre excellent à mes yeux (parce que certaines choses gâchent un peu le plaisir), cette lecture a été plus convaincante que la première fois, j'avais pratiquement oublié toute l'histoire et j'ai apprécié la redécouvrir, pour une fois on délaisse la partie de la légende Arthurienne que nous connaissons le mieux (la quête d'Arthur et de ses chevaliers, le triangle amoureux Arthur / Guenièvre / Lancelot, la naissance de Mordred et ses conséquences, etc…) pour se concentrer sur ce qui arrive ensuite, le royaume tombe en ruines et Galaad qui est encore très jeune et qui supporte mal d'être dans l'ombre de son père va vivre pas mal d'aventures avec à ses côtés son cousin Perceval qui est assez craintif et naïf mais qui va être obligé de vite s'endurcir vu qu'il est le futur roi de Gwynedd et qu'il risque de se faire voler son trône s'il fait preuve de faiblesse…
J'avoue que je ne comprend pas trop pourquoi j'avais trouvé l'ensemble ennuyeux lors de ma première lecture car cette fois je n'ai trouvé aucun temps mort, je trouve toujours des critiques à faire sur Galaad (heureusement Perceval est plus attachant) mais son aventure retient l'attention, on est en plein coeur de la quête du Graal mais aussi dans la quête initiatique de Galaad et l'ennui ne trouve pas l'occasion de s'installer entre tout cela.
L'auteure s'est aussi largement attardée sur l'enfance de Galaad et en particulier sur tout ce qui a façonné sa relation avec son père ou sur l'image qu'il a de Guenièvre, sa mère lui ayant bien « perverti » l'esprit et l'a éduqué pour qu'il déteste Lancelot et Guenièvre et c'est d'ailleurs cela qui m'énerve chez Galaad, il a été bien conditionné, sa mère a tout fait pour qu'il soit convaincu que son père est un mauvais homme et que la reine est une garce et je comprend qu'il croit à tout cela vu que cela lui a été répété pendant des années mais pour l'instant il ne remet rien en cause et n'essaie pas de se faire son propre jugement et c'est assez gonflant par moment, j'espère qu'il va vite mûrir, commencer à réfléchir par lui-même et ne pas se fier à tout ce que peut lui raconter sa mère (qui en plus est loin d'être une sainte, je la détestais déjà dans les deux tomes de « Guenièvre » mais là c'est pire que tout !).
Bref, le personnage de Galaad en lui-même est plutôt énervant par moment mais son histoire et son aventure sont assez riches et donnent envie de voir comment l'ensemble va évoluer dans le second tome. En tout cas, je voulais apprendre à aimer « le prince du Graal » et je pense que c'est bien embarqué, j'en attends encore plus dans la suite mais cette relecture du premier tome me laisse une meilleure impression qu'il y a cinq ans !
Lien : https://lataniereauxlivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
silvi
  13 mai 2010
Nancy Mc Kenzie signe encore un excellent roman sur le thème de la légende arthurienne et avec en personnage principal Galaad.
Galaad encore enfant commencera à chercher le Graal, à chercher son Graal.
L'histoire contée présente Galaad comme un enfant très impétueux, torturé par les secrets de son enfance,
mais aussi valeureux chevalier et combattant hors pair.
Il vit dans la haine de son père Lancelot, qu'il croit responsable de la mort de la mère,
et de la reine Guenièvre qu'il tient responsable de la trahison "morale" de son père.
Accompagné de son cousin, Perceval, il va se lancer dans cette quête, semée d'embûches et de rencontres légendaires.
Commenter  J’apprécie          20
Melli
  31 décembre 2014
Si vous êtes passionné par es légendes sur le Roi Arthur, ce tome est fait pour vous.
Nancy McKenzie s'attarde sur le personnage de Galaad, fils de Lancelot. La Prophétie de la Dame du Lac prend place après la mort du Roi Arthur et de presque l'ensemble des Chevaliers de la Table Ronde. L'Angleterre est divisée et Camelot semble n'être qu'un lointain souvenir. Avant de mourir Arthur a confié une quête à Galaad, celle de trouver le Graal pour unir de nouveau l'Angleterre.
En compagnie de son cousin Perceval, Galaad part en quête des objets qui lui permettraient d'obtenir le Graal.
Nancy McKenzie s'attarde donc sur la quête du Graal tout en s'appuyant sur les légendes arthuriennes. Même si les évènements se passent après la mort d'Arthur, on aura le droit à des chapitres qui se passent sous son règne.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Galaad qui incarne l'idéal de Camelot. On peut considérer la Prophétie de la Dame du Lac, conne un voyage initiatique où Galaad va grandir en fonction des épreuves qu'il va rencontrer.
Mais l'un des points que j'ai le plus aimé, c'est la relation qu'il y a entre Galaad et Lancelot. Cette dernière est loin d'être chaleureuse, car Galaad voit en son père l'homme qui a fait souffrir sa mère. J'ai hâte que c'est deux là, se rencontrent de nouveau.
Toutefois, j'ai trouvé que les points de vue de Galaad étaient trop matures pour son âge, surtout quand il avait 11 ans ou 5 ans. Quand il était enfant, il avait déjà des réflexions d'adultes.
La Prophétie de la Dame du Lac de Nancy McKenzie est digne des légendes arthuriennes et se lit avec plaisir. J'ai hâte de lire la suite des aventures de Galaad et de savoir s'il va trouver ou non le Graal.
Lien : http://littlerosebud.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sld09
  27 juin 2017
Le personnage principal m'a paru peu sympathique, ce qui m'a un peu refroidie. le récit est agréable même si les flash-back le rendent moins lisible.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PartheniaParthenia   31 août 2013
Le garçon écoutait tandis que l'amertume familière de leurs disputes l'enveloppait, lui donnait l'impression d'être petit et seul. Il ne comprenait qu'une seule chose : le roi avait admis lui avoir fait du mal. Il s'avança, s'arrachant à l'étreinte de sa mère.
«Je te tuerai, dit-il avec fermeté, se dressant, droit comme un soldat, et regardant son père droit dans les yeux. Quand je serai grand. Je te tuerai.»
Sa mère lui serra à nouveau le bras mais le roi ne bougea pas. Les yeux gris s'étaient tournés vers lui avec la vitesse d'une dague lancée, le clouant sur place. Malgré son coeur affolé, Galaad ne pouvait détourner le regard du visage de son père, des cheveux et des sourcils noirs, des lignes nettes des Pommettes, de la mâchoire, du nez qui avait été cassé dans son enfance et dont les femmes disaient qu'il lui dérobait sa beauté. Lentement, le roi leva son épée et s'en toucha le front en signe de salut.
«Quand tu seras grand, nous verrons», dit-il avec un sombre sourire avant de tourner les talons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PartheniaParthenia   31 août 2013
Le jeune garçon roula les yeux.
« Tu ne sais pas ? Cette île et le Lac Noir ont de tout temps été des endroits sacrés. Et ici, c'est pire que partout ailleurs... l'île est hantée ! Il y a des esprits partout !
- Je ne vois aucun esprit.
- Ils sont là, pourtant. Les gens disent qu'il y en a au moins mille qui vivent ici. Les esprits des morts païens. Et j'en ai même vu un.
- Toi ?
- Oui. Je sais qui c'est. Mon père me l'a dit.
-Qui est-ce ?
- C'est Viviane, l'ancienne Dame du Lac qui vivait dans cette cabane, même si elle était plus jolie à l'époque. Elle vivait ici entourée de soies et de coussins. Dignes du fils d'un roi.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sld09sld09   30 juillet 2017
Dans la douzième année du règne d'Arthur Pendragon, Haut Roi de Bretagne, la pleine lune accompagna l'équinoxe d'automne. Cette nuit-là, Viviane, la Dame du Lac, franchit seule les portes voûtées d'Avalon et gravit le Tor par des sentiers secrets afin d'entendre l'Oracle de la Grande Déesse.
Vêtue de sa robe blanche, solitaire pâleur dans la nuit, elle marcha vers la clairière située au sommet du Tor. Sous elle, s'étalaient les lacs luisants, les vergers, les champs, les prairies, les rivières abondantes, les riches forêts et les collines ondoyantes d'un pays en paix : la Bretagne d'Arthur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1471 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre