AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Cygne tome 1 sur 2

Jean-Pierre Pugi (Traducteur)
EAN : 9782277239741
350 pages
J'ai Lu (04/01/1999)
3.75/5   8 notes
Résumé :
Il n'est jamais très bon, Corleu aux cheveux de lune, de se mêler des histoires de sorcières et de légendes...
Et peut-être ne reverras-tu jamais ta tendre Tiel. Tu as franchi la porte interdite, dans la forêt, malgré les avertissements des tiens. Dans la Maison Noire est prisonnier le Roi d'Or. Il fallait l'y laisser, jeune Corleu. Si, en échange de Tiel et de tes compagnons, il exige de toi une terrible quête, tu ne l'as pas volé, avoue-le ! On pensait bien... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

Challenge plumes féminines 2022 – n°7

Je ne sais même plus comment ce roman a atterri dans ma pal, ça fait trop longtemps que je l'ai. le résumé m'avait intrigué à l'époque. Ça sera ma première lecture de cette auteure.

L'univers de ce roman est vraiment très étrange entre rêve et réalité dans un monde où les saisons et les étoiles ont des noms très différents des nôtres. L'imagination de l'auteure est très originale où il est difficile à embarquer dedans, d'autant plus que nous n'avons pas de carte pour nous situer. Malgré ma patience et mon envie d'y comprendre quelque chose, l'auteure m'a complètement perdu dans son monde, rêve et réalité se mêlent en permanence et on est aussi perdu que le personnage principal, Corleu aux cheveux de lune. Je n'ai finalement pas réussi à lâcher prise pour m'abandonner totalement à ce récit, il est sans doute trop abstrait pour moi. le style de l'auteure est malgré tout agréable et assez descriptif. Mais ce qui m'a le plus chiffonné est que l'auteure nous lance dans l'histoire sans nous situer l'ensemble ni le début, à nous de nous en débrouiller. Pourtant, le résumé avait tout pour plaire et intriguer mais plus j'essayais de comprendre l'histoire et plus je m'y perdais.

Comme vous l'aurez compris, je suis un peu déçue pour ma première incursion dans son univers. le résumé était intrigant mais elle ne pose pas les bases de son récit, de quoi dérouter et embrouiller encore plus. D'habitude, je lis assez vite mais là, ça n'a pas été le cas tant je m'embourbais dans les élucubrations de Corleu. J'ai essayé d'avancer en diagonale mais ça a été pire. Si vous êtes amateurs de fantasy très originales, je vous conseille de découvrir ce diptyque et son auteure où le monde des rêves et des histoires se confondent en permanence avec la réalité. Pour ma part, j'en testerai sans doute un autre avant de donner un avis définitif.

Sur ce, bonnes lectures à vous :-)

Commenter  J’apprécie          210

J'avais lu en 1er "Le Cygne et l'oiseau de feu", mais certains passages restent obscurs, si vous n'avez pas lu d'abord "La sorcière et le Cygne".

Aujourd'hui c'est un de mes livres préférés.

Néanmoins, à la 1ère lecture, je n'avais pas "accroché" aux 2 premiers chapitres, et je n'avais pas saisie toute les subtilités.

Pour moi l'histoire, ne devient intéressante qu'à partir du 3ème chapitre, et demande à être relue (ultérieurement).

A chaque relecture, je m'imprègne d'avantage de l'atmosphère, des lieus, paysages, personnages, dialogues, - si "justement" décrit par l'auteur ; et que l'on ne comprend, perçoit et ressent, pas forcément la 1ère fois. - C'est pourquoi, c'est pour moi, un livre qui ce mérite.

- Jusqu'où des comptines peuvent-elles vous conduire ?

C'est ce que Corleu (un errant), va découvrir à ses dépens.

L'histoire repose sur la recherche du lieu d'un "objet", que doit remettre Corleu, en échange de la femme qu'il aime, dans une époque ou le mot honneur et devoir ont encore un sens.

L'histoire vous parait banal ? Oui, mais ! le kidnappeur, lui ne l'est pas, car il s'agit ni plus ni moins, que le personnage d'une - constellation. Cette événement va l'amener (par la contrainte), à rencontrer et à demander de l'aide à une sorcière "trés particulière", Nyx Rô.

Il aurait beaucoup à dire sur ce livre..., mais cela dévoilerait trop de l'histoire, et gâcherait le plaisir de la découverte du lecteur au fil des pages.

Comptine, maison astrale (constellation), chantage, recherche, magie, dédale dans l'espace temps, héritage ancestral, pouvoir, destinée et secret, forment la trame de cette histoire ; dont l'affrontement final et dénouement, sont surprenant (!), et largement suffisant pour susciter l'intérêt de fan de livre Fantasy.

De plus à mon goût, l'illustrateur a été particulièrement inspiré, je trouve le 1er plan de la couverture, Nyx Rô (le sol et le cygne), sublime, et en parfaite correspondance avec l'histoire.

"Ceci est mon interprétation, et n'engage que moi."

Commenter  J’apprécie          20

C'est la curiosité qui m'a mis ce livre dans les mains. J'avais entendu parler de l'autrice mais n'avais encore rien lu d'elle. le titre, la couverture, le résumé… j'étais interpellée.

Nous suivons Corleu. Corleu est un Errant aux cheveux blancs, en dépit de son âge (c'est un jeune homme). Une chevelure héritée d'un ancêtre, selon l'histoire de son arrière-grand-mère qui raconte à qui veut l'entendre comment elle fut séduite par un cavalier étranger, dans un champ de maïs. Une chevelure qui accompagne certains dons, paraît-il, mais Corleu ne sait que lire et conter des histoires, ce qui n'est, à ses yeux, pas un don en soi, au contraire de sa mère, capable de lire l'avenir dans des pétales de fleurs. Lorsque la troupe d'Errants se met en route pour changer de Tenure, la saison se terminant, ils se rendent au Delta, une région marécageuse. Mais Corleu se rend compte, seul, que la caravane tourne en rond dans une contrée étrange, où rien ne meurt. Et quand il découvre une maison noire, comme celle décrite dans les comptines, comme celle formant une constellation bien connue, il se pourrait que ce soit le début des ennuis.

Voilà pour le point de départ de cet excellent roman de fantasy qui cache bien son jeu ! Car, durant les premières pages, j'étais plus que dubitative. Mais tout change quand Corleu entre dans cette maison noire. Petit à petit, je me suis retrouvée ensorcelée par cette histoire où constellations comme comptines prennent vie, où une forteresse est dirigée par une femme et ses filles (malgré l'ouverture du roman qui suit Corleu, le roman est aussi narré par un personnage féminin, Meguet, que j'ai beaucoup apprécié !), où l'héritage n'est pas qu'un mot vain mais bien une chose encore très vivante dans les vies des descendants.

Original, doté d'un univers passionnant (des constellations vivantes ! J'ai adoré !) et de personnages attachants (dont de nombreux personnages féminins, ce qui m'a fait plaisir), sachant doser son suspense (jusqu'au bout, je me suis demandé ce que ce serait le fameux objet qui suscitait tant de convoitises), une plume fluide et poétique, le tout saupoudré de romance (Meguet et Hew ❤), la recette réussie d'un très bon roman de fantasy qui, s'il n'est pas tout jeune, m'a enchantée !


Lien : https://lullastories.wordpre..
Commenter  J’apprécie          00

L'histoire démarre lentement, s'égare dans un rêve puis montre une réalité où les apparences sont trompeuses. Qui est le héros ? Corleu ? la sorcière ? Meguet ? Corleu doit-il réussir sa quête ou au contraire ne vaudrait-il pas mieux qu'il échoue et sacrifie les siens ?

La magie à l'oeuvre dans le livre se retrouve dans la narration, avec des passages où les personnages, comme le lecteur, sont perdus hors du temps. C'est une lecture étrange dans laquelle il faut accepter ne pas tout comprendre. On y gagne un roman plutôt original et une envie de regarder les étoiles.

Petit bémol pour la résolution, trop rapide et pas assez expliquée, du conflit stellaire.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation

Il s'éveilla peu avant l'aube et, sans s'être entièrement extirpé de l'univers des rêves, il libéra tous les chevaux et partit errer dans la forêt. Il traversa des gués, des bois à la senteur enivrante. Il se disait qu'il tournait en rond, mais il continua de marcher jusqu'au moment où la chaleur et la lassitude eurent raison de lui. Il se reposa sous une cascade de lis tombant des branches d'un arbre dans une petite mare. il resta assis à les effeuiller et à écouter les cris qui s'élevaient au loin.

-Corleu ! hurlaient les hommes en récupérant les bêtes.

Ils finiraient par le trouver.

- Corleu !

Il cueillit un autre lis, le jeta sur l'eau. il se mit à flotter et à valser, emporté par un courant invisible.

Commenter  J’apprécie          30

Il me semble parfois que les constellations sont les personnages d'un conte oublié dont nous n'entrevoyons que quelques paragraphes au cours de nos brèves existences, alors qu'elles s'y déplacent avec la lenteur des siècles.

Commenter  J’apprécie          00

Ces personnages portent ces récits tels des haillons, mais je doute qu'il soit possible de les garder captifs dans des mots lorsqu'ils auront recouvré leur puissance d'antan.

Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : descriptifVoir plus





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2155 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre