AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809806268
Éditeur : L'Archipel (01/02/2012)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 88 notes)
Résumé :
Angleterre, 1770. Susan Penhalligan accepte un mariage de raison pour sauver sa mère et son frère Billy de la misère. Mais son cœur est pris par Jonathan Cadwallader, parti courir les mers à bord de l’Endeavour du capitaine Cook.

Quinze ans plus tard, Billy est déporté en Australie pour contrebande. De leur côté, Susan et son mari partent s’installer à Botany Bay, à quelques kilomètres du futur centre de Sydney, où l’Empire britannique a décidé de fon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  25 décembre 2014
J'ai posé cette fois mes valises en Australie en compagnie d'une auteure que j'apprécie beaucoup : Tamara McKinley. Beaucoup connaissent La dernière valse de Mathilda mais je dois dire que je suis encore plus séduite par La terre du bout du monde. Ce roman est le premier d'une trilogie qui ma l'air très prometteuse !
L'auteure reprend les thèmes que l'on retrouve dans la plupart de ces romans : l'Australie bien sur, mais aussi l'amour, une poignée de fortes femmes toujours prêtent a combattre l'adversité. Et elle ajoute ici un contexte historique puisque l'on suit les premiers colons en Australie. On y suit les difficultés qu'ils rencontrent dans cette terre si différente : la chaleur bien sur, le manque de nourriture, la promiscuité avec les détenus que l'on envoyé la-bas en exil, la prostitutions... et surtout la cohabitation avec les aborigènes. On se met aussi au fur et a mesure des chapitres a leur place et on se rend compte que les colons ont décimés ces peuples volontairement en les tuant, violant, en leur imposant nos coutumes, nos croyances mais aussi involontairement en important des maladies.
Bien sur pour rendre le roman un peu plus léger, il y a une jolie histoire d'amour impossible entre Susan notre héroïne et Jonathan, du suspense et des péripéties. Si je devais exprimer un bémol, je parlerai de la fin qui est trop soudaine et surtout peu crédible. Pour ceux qui ont déjà lu le livre, j'ai trouvé que Susan pardonné un peu trop facilement a Jonathan.
En tout cas c'est un excellent roman et j'ai hâte de découvrir la suite.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
ssstella
  29 avril 2016
J'aurais bien volontiers prolongé le prologue et le "temps du rêve" avec les aborigènes d'il y a 50 000 ans. Mais l'histoire principale démarre beaucoup beaucoup plus tard, vers 1770 exactement. On se retrouve en Angleterre à suivre la vie et les amours de Susan et de Jonathan. Jonathan rêve de grandes aventures, d'exploration. Il sera au coté de James Cook et parmi les premiers à mettre les pieds en Australie.
Susan n'a pu l'attendre et contrainte de se marier à un pasteur, elle mène une vie paisible, jusqu'à l'inévitable. Le pasteur décide qu'ils doivent s'éloigner. Accompagnés de trois de leurs enfants , ils iront aussi sur cette terre australe et seront, avec une majorité de prisonniers, les premiers à coloniser ces territoires.
La fiction se mêle à l'Histoire de l'Australie qui semble assez respectée, si ce n'est des enfants qui jouent au football avec une boite de conserve (page 107)... le football, je veux bien... mais la boite de conserve ??? du coup, je ne suis pas certaine qu'il n'y ait d'autres invraisemblances.
Enfin, peu importe, je me suis régalée avec ce livre, il faut vite que je trouve la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Palmyre
  09 novembre 2017
Angleterre, 1770. Susan Penhalligan doit se résigner à épouser le pasteur. Car lors d'une tempête en pleine mer, son père et ses frères n'ont pas survécu, laissant Susan, son frère, sa mère et ses belles-soeurs dans le chagrin et sans revenus financiers pour subvenir à leurs besoins.
Cette situation arrange les affaires de Madame Cadwallader qui veut éloigner son fils d'une fille de pêcheur, lui préférant une épouse plus digne de son rang. Car Jonathan avait promis à Susan de l'épouser à son retour d'expédition en bateau à la découverte des terres australiennes. Son voyage dure plus longtemps que prévu et malheureusement Susan ne peut plus attendre.
Les années passent et chacun fonde sa famille. le frère de Susan, Billy, est incarcéré pour contrebande. Après avoir purgé une partie de sa peine sur un abominable bateau-prison, il est déporté en Australie. L'empire britannique veut en effet s'implanter avant les français et envoie par centaines les détenus et militaires pour établir la colonie aux alentours de l'actuelle ville de Sydney.
Susan et son mari partent également s'y installer. Les premières années sont les plus difficiles. Il faut s'habituer au climat, le travail à réaliser afin d'obtenir des terres cultivables est gigantesque et la cohabitation avec le peuple aborigène n'est pas sans heurt.
Après avoir suivi les recommandations de quelques lectrices, je découvre enfin l'écriture de Tamara McKinley. J'ai donc découvert en partie l'histoire d'un pays, l'Australie, mêlée à une fiction.
Après la lecture de ce premier tome, j'ai quand même un léger bémol à exprimer. En effet, à plusieurs reprises au cours de l'histoire, j'ai eu la sensation que certaines situations étaient un peu trop rocambolesques à mon goût, cela donnait l'impression de "clichés". Cependant cela ne m'a pas empêchée de terminer l'ouvrage et de prévoir de lire les deux autres tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
PaulineSUZANNE
  09 janvier 2016
Second voyage en Australie grâce à Mladoria et la découverte de cette auteure.
Dans ce tome, Susan et sa famille partent à la découverte de l'Australie à l'époque où rien n'existait. Mais si ce pays échappatoire rattrapait le passé que tout le monde tente d'oublier...
L'écriture de Tamara McKinley est toujours aussi fluide et facilite l'entrée dans l'intrigue.
C'est plutôt intéressant d'associer cette lecture avec ma précédente (La dernière valse de Mathilda) puisque celui-ci reprend les tous débuts de cette fameuse terre du bout du monde avec les pratiques ancestrales, les us et coutumes avant que les occidentaux viennent s'y installer. Il y a donc un avant et un après dans L Histoire australienne.
Le décor est une fois de plus bien planté et m'a dépaysée.
Sur le fond, l'histoire d'amour entre Susan et Jonathan est plutôt idyllique et fait penser aux contes de fées. Mais tout ça paraît un peu trop simple sur certains faits.
Belle lecture dans ce décor australien et hâte de poursuivre la trilogie!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
inthecrazyhead
  01 novembre 2015
Premier volume de la trilogie Oceana, "La terre du bout du monde" est une mise en bouche de plus de 400 pages sur la création de l'Australie en tant que colonie anglaise avec à côté de ce récit sur le labeur et les épreuves des colons, un descriptif donné au compte goutte de la vie des autochtones.
Je me suis sentie fort mitigée à la fin de la lecture de ce premier volume. Il m'a certes plu par la fluidité de son écriture et les descriptions assez concises pour ne pas fatiguer ou perdre le lecteur au bout des pages et des pages. Ce roman de McKinley se lit comme on regarde un film,faisant fort penser à un scénario. Ce qui en conséquence l'a empêché de m'envoûter totalement. Ce manque de développement qui profite à la fluidité et à l'immersion annihile tout réel attachement envers les personnages. Trop de destins sont exploités tout au long, certains passant d'une page à l'autre à la trappe sans plus de cérémonie.
La première partie (hors intro) laissait supposer une histoire passionnée, une course-poursuite dans le temps et l'espace d'un amourbet d'une histoire de famille. Il n'en fut presque rien. L'écriture de McKinley est ici dénuée de passion, de force, sauf quand elle parle du pays.Ça manquait, pour moi, de substance.
Semi-déception donc, pour un roman qui m'a bien appris sur la colonisation de l'Australie, sujet que je connaissais que très peu et qui ne m'a pas transportée comme espéré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ssstellassstella   29 avril 2016
Le clan délaissa les longues ombres fraîches des falaises pour pénétrer dans une région pleine de contrastes. La terre était aussi rouge que le sang, les arbres chétifs et desséchés. Il régnait une telle chaleur que le sol aride paraissait onduler. Les éruptions survenues jadis avaient creusé des gorges profondes et fait jaillir des pics rocheux noir et rouge Des fourmilières géantes montaient la garde. La tribu cheminait lentement vers le sud. Le ciel, d'un bleu limpide, laissait voir une colonne grise à l'horizon. Il s'agissait de l'Esprit de la Montagne Creuse, vomissant feu et fumée pour mettre en garde les imprudents qui s'aviseraient d'aller plus loin. Mais Garnday ne craignait rien : les kunwinjku ne s'aventurait pas sur les terres interdites. Leur périple les mènerait au cœur du rêve, au pied des monts sacrés Uluru et Kata Tjuta.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ssstellassstella   27 avril 2016
Pemuluwuy aurait dû se montrer plus attentif quand sa nièce avait naguère interrogé les pierres et communié avec les Esprits. Car elle avait alors prédit l'exode de leur peuple en direction de l'intérieur inhospitalier du pays. Ils étaient maintenant tout près de disparaître de la surface du globe. Peu importait le nombre de fermes brûlées, peu importait le nombre de têtes de bétail volées, de chevaux dérobés : il n'y avait plus moyen d'arrêter le déferlement de la marée blanche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
PaulineSUZANNEPaulineSUZANNE   09 janvier 2016
L'étendue de sable était déserte, on n'y décelait aucune trace de pas. Campée au sommet d'une dune herbeuse, Susan ne comprenait que trop bien ce que l'homme blanc avait fait subir à Lowitja et à son peuple. Depuis la nuit des temps, ces paysages étaient demeurés vierges de toute présence étrangère. Jusqu'à ce que les voiles de la Première Flotte se dessinent à l'horizon. Dès lors, le chant des oiseaux et les incantations tribales avaient cédé le pas au vacarme des marteaux et des haches, au claquement des fouets, au tonnerre des carabines. Les Européens avaient apporté la mort et la destruction dans ce paradis lointain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sld09sld09   20 novembre 2017
Kakadu, il y a 50000 ans. Elle s'appelait Djuwe, elle avait treize ans, et elle était splendide. Djanay l'observait en train de rire avec les autres jeunes femmes. Il admira la cambrure de ses reins et sa croupe lourde de promesses lorsqu'elle s'éloigna d'un pas nonchalant, laissant battre son panier d'osier contre sa hanche pour l'aguicher. À peine avait-il posé les yeux sur elle qu'il l'avait désirée.S'en était-elle rendu compte ? En tout cas, elle se retourna brièvement. Son regard ambré croisa celui du garçon, qui y lut un éclair de défi. Elle lui décocha un sourire avant de faire demi-tour pour se perdre bientôt parmi les ombres mouchetées des arbres.
Djanay roula sur lui-même dans l'herbe haute en réprimant un grognement de frustration. Jamais il ne posséderait Djuwe : en s'unissant, ils transgresseraient la loi sacrée, le mardayin. On les bannirait, ou bien même on les tuerait. Mais alors, pourquoi le narguait-elle ? Il ferma les yeux. La réponse était simple : parce qu'elle le tenait sous son emprise. Parce qu'elle le savait. Et parce qu'il lui plaisait d'user sur lui de ce pouvoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lili017Lili017   02 juin 2018
Nous avons tous une croix à porter, ma chérie, mai c'est la manière dont nous la portons qui détermine le cours de notre existence.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Tamara McKinley (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tamara McKinley
A l'occasion du neuvième salon du livre de poche, Saint-Maur en Poche, Mélanie Morin recevait le samedi 24 juin 2017 la romancière australienne Tamara McKinley. L'occasion d'en savoir plus sur cette auteur...
Les fleurs du repentir de Tamara McKinley aux éditions Archipel
Cela fait longtemps que Claire a quitté les terres hostiles et désolées du domaine où elle a grandi pour poursuivre ses études et sa carrière de vétérinaire à Sydney. Mais quand elle reçoit l?invitation de sa grand-tante Aurelia à une réunion de famille, Claire est ramenée à son passé. Elle qui était partie après une violente dispute avec les siens? Bien qu?à contrec?ur, Claire rejoint l?arrière-pays australien. Mais comment va réagir sa mère, Ellie, qu?elle n?a pas revue depuis cinq ans ? Et Leanne, sa s?ur, lui battra-t-elle toujours froid ? En renouant avec ce passé, ce sont autant de ranc?urs qui remontent à la surface, mais aussi des secrets qui surgissent. Et expliquent beaucoup de choses? Comme à son habitude, Tamara McKinley brosse le portrait de femmes courageuses. Trois générations de battantes, qui chacune à leur manière ont dû lutter contre l?adversité pour gagner leur indépendance.
9782809822304
Les orages de l'été de Tamara McKinley aux éditions Archipoche
1947. Accompagnée d?un ami d?enfance secrètement amoureux d?elle, Olivia Hamilton retourne en Australie, sa terre natale, où sa mère Eva vient de mourir. Avant de disparaître, cette dernière lui a transmis des documents qui ont ébranlé ses certitudes concernant ses origines. Sur place, Olivia retrouve sa s?ur aînée, qui cultive à son égard une franche hostilité. Les archives léguées par leur mère seraient-elles à l?origine d?une telle animosité ? Aidée par Maggie, la gérante de la pension où elle loge, Olivia tentera de percer un à un les secrets qui nimbent son enfance. Avec cette saga, dans la lignée de ses grands succès, Tamara McKinley signe son roman le plus personnel, celui qui lui tient le plus à c?ur.
9782377350162
Vous pouvez commander Les fleurs du repentir et Les orages de l'été sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3091 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..