AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809814743
450 pages
Éditeur : L'Archipel (07/05/2014)
3.93/5   46 notes
Résumé :
1850. Ruby et son mari James- les descendants des pionniers venus tenter leur chance en Australie- doivent eux aussi braver bien des dangers pour conquérir cette terre âpre.
Afin d'assurer leur subsistance, James est tenté par la ruée vers l'or. Il entraîne Ruby dans sa vie aventureuse. Bientôt, la jeune femme découvre qu'elle doit s'allier avec Kumali, une aborigène, pour s'adapter et survivre dans ce milieu hostile.

Pendant ce temps, de nouve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 46 notes
5
2 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

ssstella
  07 août 2016
Alors que cette trilogie s'étale sur une longue période (avant l'installation des premiers hommes en Australie jusqu'en 1860 environ), je fini la saga " Océana" avec l'ouvrage qui m'a le moins plu de la série.
Avec ce titre, bien sûr on découvre qu'en Australie aussi il y a eu une ruée vers l'or, mais j'aurais aimé avoir plus d'éléments, d'anecdotes sur l'histoire du pays et être moins impliquée avec de trop nombreux personnages. À mon gout, on s'attarde trop sur les histoires sentimentales des unes et des autres. J'ai tout de même apprécié que l'on s'intéresse aux premiers hommes à avoir occupés le sol australien... au travers d'une aborigène, on perçoit le fléau que fut cette colonisation pour ce peuple.
Un dépaysement agréable dans ces chaudes contrées du bout du monde, cependant j'ai le sentiment d'avoir fait le tour de cette auteure. Sans aucun doute, je retournerai à la découverte de l' Australie et de son histoire... mais avec un autre écrivain.
Commenter  J’apprécie          302
Missbouquin
  03 juin 2014
Mon aventure avec ce roman a commencé avec une proposition des éditions de l'Archipel qui nous annonçaient que Tamara McKinley était en France pour quelques jours et pouvait rencontrer certains de ses lecteurs lors d'une soirée spéciale. En échange, son dernier roman me fut envoyé pour que je puisse être à jour de mes lectures … J'avais déjà entendu parler de cet auteur, comme nom populaire dans les librairies (ou Relay) mais sans en avoir jamais lu. Je n'ai donc pas percuté en voyant le titre du livre que c'était le troisième tome d'une trilogie, faisant suite à La Terre du bout du monde et aux Pionniers du bout du monde. Cependant, m'étant plongée dans ce texte, je me suis rapidement aperçue que ce n'était pas gênant : l'auteur prend grand soin de nous diriger dans l'histoire des trois familles dont elle a raconté le destin dans ses deux romans précédents, indiquant les liens de parenté et évoquant les péripéties qui leur sont arrivées. Et puis elle repart sur une nouvelle génération, dans les années 1860, de ces pionniers du bout du monde – l'Australie.
Pays fascinant, aride, kangouroutesque, je n'avais pratiquement jamais lu à propos de ce pays et je me suis plongée avec délices dans cette saga romanesque qui nous transporte au coeur du quotidien de ces pionniers, descendants d'émigrants ou de forçats, qui ont créé un pays de toutes pièces.
"C'est en forçats que nous avons débarqué tous les deux en Australie, et nous y avons bâti une existence à laquelle nous n'aurions jamais eu droit dans notre pays natal. "
Dans ce nouveau tome, nous découvrons la fièvre de l'or qui s'empare de ces pionniers, alors que des mines viennent d'être découvertes. Cette fièvre va bouleverser l'avenir de plusieurs familles, entraînant les hommes loin de chez eux, et laissant les terres aux mains des femmes.
Et des femmes, il y en a dans le roman de Tamara McKinley – c'est d'ailleurs une demande de son agent alors qu'elle souhaitait écrire sur des hommes, étrange influence qui nous semble ahurissant à nous autres, lecteurs naïfs qui pensons que l'auteur a toute liberté dans son écriture – des femmes donc, fortes, opiniâtres, mais néanmoins soumises souvent à l'autorité de leur mari, rarement tendre. N'oublions pas que nous sommes au XIXe siècle …
Sans être de la grande littérature, ce roman se dévore sans peine, tant on s'immerge dans cette terre rude dont on apprend à connaître le destin. le plus est que Tamara McKinley ne se limite pas au point de vue occidental mais aborde également le sujet des aborigènes, à travers un des personnages qui connaîtra un destin tragique, mais qui est l'occasion pour l'auteur d'aborder d'anciennes croyances, d'anciens rites, encore oubliés.
J'ai su en rencontrant l'auteur qu'elle a souhaité s'arrêter aux années 1860 car elle considère ensuite que les pionniers ont tout gâché en abîmant le pays et en détruisant la culture aborigènes, à la manière des Américains, à coup de whisky, de tabac et de maladies …
Tamara McKinley s'intéresse à ce pays car elle est elle-même australienne, étant née là-bas, mais qu'elle a dû en partir à l'âge de 10 ans, profondément marquée cependant par sa région natale, qui l'a incité à écrire dessus. C'est aujourd'hui une charmante dame d'une soixantaine d'années, à l'accent et à l'humour parfaitement british, qui nous a fait passer une bonne soirée entre blogueurs, à discuter littérature, inspirations, Histoire, voyages … Elle a connu le succès en 2005 avec La Valse de Mathilda dont l'action se situait également en Australie. Beaucoup de ses romans s'inscrivent dans ce cadre, et déroulent des sagas familiales sympathiques, bien écrites et captivantes.
De bons romans divertissants donc, par une dame qui ne se prend pas au sérieux, vivant dans un minuscule village au fin fonds de l'Angleterre, où il y a plus de chevaux que d'habitants, écrivant chaque jour, s'immergeant dans un monde imaginaire bien à elle.
Un bon roman, une belle rencontre. Que demander de plus ?
Merci donc à elle et aux éditions de L'Archipel qui nous ont encore offert une belle soirée …
Lien : http://missbouquinaix.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
chriskorchi
  24 mai 2014
J'ai adoré ce troisième tome de cette saga australienne, je trouve vraiment très sympa de pouvoir vivre la naissance d'une nation et des faits historiques sans le coté académique d'un cours d'histoire. Je précise aussi qu'il n'est pas gênant de commencer par le 3ème (c'est ce que j'ai fait et j'ai rattrapé après). C'est une formidable
J'aime l'écriture de cette auteur que j'ai connu avec La dernière valse de Mathilda que j'avais vraiment adoré. J'attendais ce tome afin de trouver les réponses aux questions restées en suspends dans le tome précédent. Je n'ai pas été déçue j'ai enfin eu mes réponses concernant le pêcheur de baleines tahitien entre autre. Je me suis replongée avec plaisir dans les ambiances, les paysages et avec les personnages de cette saga d'aventure. J'aime aussi le brassage des cultures que l'on trouve et les personnages forts qui sont essentiellement des personnages féminins.
On sent qu'il y a du vécu dans les rapports humains et c'est vraiment un texte passionnant. c'est très addictif de suivre toutes les intrigues, les destins croisés, l'Australie et ses contradictions, sa lente marche vers la liberté . Tout ceci se passe pendant la révolution industrielle, économique, politique et sociale. Puis, c'est la ruée vers l'or, ses chercheurs fiévreux venant d'horizons divers : des écossais, des anglais, des irlandais et tahitiens…
Conquise j'attends avec impatience ses prochains romans, d'ailleurs lors d'une rencontre avec elle dont je parlerai prochainement elle nous a confié être déjà en train d'écrire et cette fois pas d'Australie mais L'Angleterre sa terre d'adoption où elle vit actuellement.
VERDICT
C'est bientôt l'été et il est temps de préparer sa valise et d'y glisser des petits romans sympas, alors ne passez pas à coté allez-y . Une superbe saga familiale qui vous fera passer de bons moments de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LesLecturesDeCledesol
  30 mai 2014
Tamara McKinley fait parti de mes auteurs fétiches. J'adore ses grandes sagas familiales et historiques à travers l'Australie. L'or du bout du monde ne fait pas exception. Il s'agit ici du troisième tome de la saga Oceana, après La Terre du bout du monde, et Les Pionniers du bout du monde. J'avoue que je n'ai pas lu les deux opus précédents, mais ça ne pose pas de problème puisqu'ils peuvent se lire indépendamment.
Pour ceux qui ont lu Les Pionniers du bout du monde, l'action se situe ici une quarantaine d'années plus tard. L'auteure nous rappelle plus ou moins, les faits qui se sont déroulés les années précédentes.
Nous suivons de nombreux personnages, et j'avoue qu'au premier abord cela peut paraître compliqué. Ces derniers n'ont pas vraiment de liens entres-eux. En effet, quel peut-être le lien, entre un pionnier entraînant sa femme dans la ruée vers l'or, un colon anglais fraîchement débarqué, une jeune institutrice, et un marin tahitien. Mais au fur et à mesure de nos lectures les différents histoires vont finir par se mêler habillement, et des liens vont se tisser. Les personnages sont bien travaillés et caractérisés, ce qui permet au lecteur de s'y attacher.
En trame de fond, nous pouvons suivre comme pour les autres livres de l'auteure, un morceau de l'histoire de l'Australie, et en particulier la ruée vers l'or. J'ai vraiment apprécié le côté historique de "L'or du bout du monde", et je pense que c'est ce qui me plait le plus dans les romans de Tamara McKinley. L'Australie est encore un territoire sauvage à cette époque, et les dangers, en particulier pour les pionniers se ruant vers l'or, sont très nombreux. Ça donne un petit côté aventureux que j'apprécie vraiment. L'auteure a l'art de nous faire voyager à travers le temps, mais surtout à travers les paysages sauvages et magnifiques de l'Australie.
J'ai reconnu dès les premières lignes de ce livre, l'écriture fluide et dynamique de Tamara McKinley. L'ensemble de ce roman se lit assez vite, malgré ses 450 pages, c'est addictif, un vrai pages-turner. J'avais à tout prix envie de savoir ce qui allait se passer ensuite. Seul le début est un peu plus long à se mettre en place, le temps de découvrir les différents personnages.
Une chose est certaine, maintenant que j'ai découvert ce troisième tome, je suis bien évidement très impatiente de découvrir les deux autres livres de la saga. L'été arrive, je pense m'y plonger durant mes congés.
Je remercie les Editions L'Archipel pour leur confiance, cette lecture fut un régal.
Ce roman est disponible dans votre librairie depuis le 7 mai 2014.
Lien : http://milleetunepages.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PaulineSUZANNE
  20 décembre 2016
Après avoir dévoré le 1er tome de la trilogie, aimé plus ou moins le 2ème... on prend la suite et on continue avec le dernier de celle-ci.
L'intrigue avance toujours en Australie mais avec cette fois-ci la ruée vers l'or qui est dans la tête de tous ces arrivistes, et occidentaux venus peupler ce nouveau monde...
On prend la même recette que les précédents romans (écriture fluide et simple), les descendants des personnages et on recommence (ou plutôt continue) l'histoire en cours!
De nouveaux personnages apparaissent, d'autres reviennent (où il m'a fallu me souvenir de qui il s'agissait et quel était leur rôle) avec de nouvelles intrigues plutôt sympas mais tellement simples: histoires d'amour qui se tissent avec difficulté alors qu'on sait que ça va finir comme ça, ou d'autres qui se terminent sans grande surprise...
La ruée vers l'or reprend un pan important de l'histoire australienne mais ce n'est pas non plus ce que je vais retenir le plus.
L'épilogue, à mon sens, ne sert à rien.
Avis plutôt mitigé pour clore cette saga...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ssstellassstella   07 août 2016
Les rafles s'étaient révélées expéditives et brutales, et bien que de nombreux colons eussent tenté de protéger les noirs qui vivaient auprès d'eux, ils n'avaient rien pu faire : une nouvelle loi exigeait qu'on emmenât tous les Aborigènes dans des réserves situées loin des zones d’habitation blanches. Les métis, pour leur part, rejoignaient des réserves séparées, où on comptait leur apprendre de quoi grossir bientôt les rangs de la main-d'oeuvre bon marché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
PalmyrePalmyre   20 novembre 2017
- Il ne faut jamais perdre espoir, observa-t-elle.
- Certes, mais on doit aussi sa garder des faux espoirs et avoir un jour le courage d'affronter la réalité.
Commenter  J’apprécie          130
MissbouquinMissbouquin   03 juin 2014
"C’est en forçats que nous avons débarqué tous les deux en Australie, et nous y avons bâti une existence à laquelle nous n’aurions jamais eu droit dans notre pays natal. "
Commenter  J’apprécie          90
sld09sld09   26 novembre 2017
Les eucalyptus inclinaient leurs troncs pâles au-dessus des berges ocrées, leur feuillage frissonnant au gré des prestes allées et venues des pinsons mandarins parmi leurs branches. Le ciel était clair, d'un bleu décoloré par la chaleur qui tremblait sur l'horizon , la vieille dame percevait au loin le gloussement des kookaburras et le croassement navré d'un corbeau. A ses yeux, le spectacle contenait l'essence même de cette terre millénaire, qu'elle considérait à présent comme la sienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Tamara McKinley (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tamara McKinley
#LaValleeduLotusRose #KateMcAlistair #Inde
Le nouveau volet de l'enivrante saga du Lotus Rose, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark (Le Pays du nuage blanc) et de Tamara McKinley (La Dernière Valse de Mathilda).
• émotion et évasion : un roman qui s'inscrit dans la lignée des sagas de Tamara McKinley et Sarah Lark • parution simultanée chez Archipoche du deuxième volet de cette saga : La Cité du Lotus rose • le livre audio de la Vallée du lotus rose s'est hissé dans le top 30 Amazon « On ne résiste pas à l'histoire de cette héroïne déterminée à échapper au carcan de son éducation », Ici Paris ; « Voyages rocambolesques, villes légendaires, amours, passions et haines émaillent ce roman », Maxx ; « Un grand roman d'évasion, une magnifique histoire romanesque » Babelio
------ Le livre : http://www.editionsarchipel.com/livre/lheritiere-du-lotus-rose/ Facebook : https://www.facebook.com/larchipel Instagram : https://www.instagram.com/editions_archipel/ Twitter : https://twitter.com/Ed_Archipel
+ Lire la suite
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2409 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..