AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Moi, Arthur, maître du Royaume Perdu tome 1 sur 3
EAN : 9782733872130
346 pages
Auzou Editions (12/09/2019)
4.24/5   17 notes
Résumé :
Arthur en est sûr : il y a un sorcier dans le grenier de son grand-père. Pourtant, il va entrer au collège et n'est plus le petit garçon qui, avec sa soeur jumelle Rose, s'était inventé un monde imaginaire dans le grenier. Un Royaume rempli de choses qu'ils aimaient : des dragons, des sirènes, des sorciers ninjas ; et d'autres qui les effrayaient... Aujourd'hui, le Pays de Groaar est presque oublié et, de toute façon, Arthur et Rose ne jouent plus ensemble.
M... >Voir plus
Que lire après Moi, Arthur, maître du Royaume Perdu, tome 1Voir plus
Aurora, tome 1 : L'expédition fantastique par Hardy

Aurora

Vashti Hardy

4.24★ (486)

3 tomes

Frostheart, tome 1 : Le chant des monstres par Littler

Frostheart

Jamie Littler

4.17★ (192)

3 tomes

Terreur à Smoke Hollow par Arden

Smoke Hollow

Katherine Arden

3.98★ (758)

4 tomes

Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
" Groaar" résonne comme un rugissement de félin.

C'est aussi le royaume perdu imaginé par les jumeaux Rose et Arthur.



Ils ont à présent 11 ans.

Est-il perdu pour toujours?

En partie, les jumeaux ont grandi et Rose ne se sent plus de revenir à leurs jeux imaginaires de petits, ils ont pris des chemins différents.

C'est en faisant le ménage dans le grenier du grand-père ( pour un voyage ultime vers la déchetterie), qu'ils ressasseront une dernière fois le passé devant la découverte des anciennes cartes, des jouets qui venaient constituer leur univers de rêve, renseigner sur leurs compagnons d'aventure.



Rose a hâte de passer à l'étape supérieur vers la pré-adolescence tandis qu'Arthur semble se raccrocher au temps béni où lui et sa jumelle étaient si proches.

Se raccroche t-il à l'enfance au point d'en avoir des visions?

Arthur est certain un soir d'apercevoir un de leur personnage par la fenêtre du grenier?

Arthur est-il aussi puéril que le prétend sa jumelle?


Nous aurons l'occasion de le vérifier puisque pour une raison urgente que vous découvrirez par vous même, Arthur devra revenir en terre de Groaar.

Non, Arthur ne sera pas retomber en enfance, c'est l'enfance qui le rattrapera et qui s'avérera aussi magique que dans ses souvenirs.



L'aventure s'avérera plus drôle et moins "niaise" ( pardonnez-nous l'expression, Rose fait des siennes) que supposée, même pour le lecteur adulte que nous sommes.

En revanche, quitte à donner notre avis, nous n'aurions pas convenu d'une telle 1ère de couverture, chouette certe, mais abaissant la 1ère impression du roman aux attentes d'un album pour enfants.

Nous comprenons toutefois pourquoi.

"Moi, Arthur maître du royaume perdu" offrira une belle psychologie de personnage avant de cavaler dans un monde de fantasy.

Du coup, nous accrochons au personnage d'Arthur et savons ce que l'on peut en attendre dans les pages à venir.



La créativité enfantine autour des habitants de Groaar, agglomérant tout ce que l'on aime sans censure, est plein de drôlerie:

l'épouvantail aux ailes de corbeaux, le ninja sorcier, la licorne sans corne, les fées à poil de souris...



Arthur est un jeune héros attachant.

Il n'est pas très vaillant mais il va se donner les moyens d'aller au bout de la mission qu'il s'est fixé en retournant à Groaar.

Groaar lui a pris quelque chose et sans cela, sans existence dans son monde ne sera plus pareille.

Un chouette roman agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          30
Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique du roman jeunesse Moi, Arthur, maître du royaume perdu signé Jenny McLachlan et paru en France aux éditions Auzou. Je les remercie infiniment pour ce magnifique envoi.

Que vous dire si ce n'est que j'ai été complètement embarquée par ma lecture de ce titre qui me promettait moult aventures magiques et qui m'a in fine entraînée dans une odyssée féérique encore plus folle et captivante que je ne l'escomptais ? Très sincèrement, j'ai vécu mon périple à Groaar comme si j'y étais. Je voyais devant moi la Forêt enchevêtrée, la Route Magique et les abominables zombies-épouvantails comme si cela était devenu ma nouvelle réalité. A bien des égards, ce récit m'a rappelé de nombreux univers ayant bercé mon enfance et ne m'étant jamais véritablement quitté, tels le Pays imaginaire de Peter Pan et de ses enfants perdus, le Fantasia de L'Histoire sans fin ou bien encore le fameux Pays d'Oz régi par le célèbre magicien éponyme. En rédigeant cette chronique, je me rends compte que cette histoire ébouriffante est truffée de bien d'autres références encore à de grands classiques de la littérature jeunesse et à des contes de fées que je n'ai jamais cessé de chérir au plus profond de moi et rien que ce détail qui vous semblera peut-être de peu d'importance me donne envie d'y replonger séance tenante afin de reconnaître d'autres intrigues bien aimées dans les méandres de Groaar et les profondeurs de ses eaux.

Moi, Arthur, maître du royaume perdu, ce sont aussi des protagonistes diantrement attachants auxquels il est tout aussi aisé de s'identifier, des illustrations à tomber par terre que l'on doit au talentueux Ben Mantle et qui facilite d'autant plus notre immersion dans ce monde merveilleux des plus extraordinaires, une plume toute aussi vivante et colorée avec laquelle on accroche dès les premières lignes et que l'on suivrait jusqu'aux confins de cette contrée dont il nous reste encore tant à découvrir mais surtout un message des plus véridiques et émouvants. En effet, la leçon que je retiendrai de cette lecture, c'est qu'il ne faut jamais abandonner ses rêves d'enfant. On doit certes à un moment charnière de notre vie les renier un tant soit peu afin d'aller de l'avant et de faire de nouvelles expériences qui nous permettront de nous construire et de devenir la meilleure version de nous-même mais il ne faut cependant pas les oublier pour autant. Jenny McLachlan nous enseigne avec beaucoup de subtilité et de sagesse que continuer à cultiver notre part d'imagination et préserver notre innocence d'enfant toute notre vie durant, loin de nous rendre faibles ou bizarres, fera de nous les adultes les plus remarquables et admirables qui soient.

Vous l'aurez compris, je pense, mais j'ai été totalement séduite par la créativité de l'autrice, par la richesse de son écriture, la profondeur et la complexité de son univers et de ses personnages. J'en redemande encore et rien que de savoir que le tome deux de cette formidable épopée doit normalement paraître chez nous en 2020, j'en ai le coeur bondissant de joie et les yeux constellés d'étoiles à la façon de la robe de Prosecco, l'étalon étincelant !
Lien : https://lunartic.skyrock.com..
Commenter  J’apprécie          00
"Moi, Arthur Maître du royaume perdu" est un sympathique roman pour enfants (11 ans environ).
On y suis un petit garçon et sa soeur jumelle (même si elle ressemble un peu à une grande soeur par moment) qui voyagent dans le monde imaginaire qu'ils ont imaginé quand ils étaient plus petits.
Ils y retrouvent leurs inventions passées avec émerveillement, ou terreur car ils ont aussi imaginé des créatures qui leurs faisaient peur.
Le roman est bien écrit, il y a de belles illustrations... MALHEUREUSEMENT, le roman est entièrement au présent. C'est dommage, surtout pour un roman de cette qualité.
On prends toutefois plaisir à plonger dans cet univers enfantin, redécouvert par des enfants qui ont grandi et un peu muri (Arthur a parfois un peu honte des attitudes infantiles du ninja-sorcier qu'il a inventé, Soninja).
Commenter  J’apprécie          10
Quelle aventure !
Encore un livre jeunesse où j'ai totalement foncée dans l'histoire.
Arthur et sa soeur jumelle Rose ont 11 ans, si lui est encore un peu un enfant, elle, ne rêve que de se faire accepter par les autres et avoir plein de copines.
Quand ils étaient plus jeunes, ils allaient en vacances chez leurs grands-parents et inventaient des jeux...
Dans ces activités se trouve le monde fictif de Groaar.
Mais était-il réellement fictif ?
Leur grand-père va décider de vider tout le grenier pour en faire la tanière des jumeaux, Arthur va voir le lit pliant, ce fameux lit de camp qui lui fait remonter quelques souvenirs.
Enfants, ils rampaient à l'intérieur et quand ils en ressortaient, ils étaient à Groaar.
Oui mais... ce n'est pas possible que ce monde avec dragons, sirènes, mi épouvantail - mi corbeau en guise de méchant existe non ?
Pourtant leur grand-père va décider devant Arthur de ramper dans ce lit... puis... il va disparaître...
Et Arthur va décider de le suivre...
Vous devinez la suite.
Groaar existe bel et bien !
Rose, elle, resté dans la réalité va devoir mettre de côté ses peurs et redevenir une petite fille le temps de retrouver Arthur et leur grand-père...
Une aventure les attend, avec des personnages inventés (réels) tous plus attachants les uns que les autres, un véritable méchant croisé épouvantail-corbeau qui fiche un peu les jetons, et un Royaume Perdu à sauver de la destruction.
La plume est addictive, on fonce, on adore totalement l'univers.
J'ai été encore une fois happé par un livre jeunesse, je sais pourquoi c'est autant mon genre préféré.
Il faut le découvrir, ou le faire découvrir, parce que cette aventure était très chouette.
Il y a de l'amitié, de l'amour fraternel, de l'entraide, plein de jolies notions que l'on aime dans les livres destinés en premier lieu à un jeune public.
Il y a des petits rebondissements, un peuple de petites filles déjantées, des vagues gigantesques qui avalent tout sur leurs passages, un château au milieu de ces eaux et un grand-père qui a besoin d'être sauvé avant d'être transformé en épouvantail à vie.
Alors vous êtes partant pour découvrir Groaar et ses secrets ??
Lien : https://tchusspeacekissloval..
Commenter  J’apprécie          00
Un joli roman qui nous invite à nous rappeler avec nostalgie des jeux et personnages que nous inventions enfant. Il aborde avec un petit pincement au coeur le passage à l'adolescence qui n'est pas toujours facile à accepter. Beaucoup d'action dans cet univers imaginé par nos deux héros (qui ressemble au pays imaginaire de Peter Pan). Une histoire très agréable et distrayante qui plaira à nos petits lecteurs.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Je suis son regard. D'abord, je ne vois rien, mais ensuite, je distingue une forme noire. Une silhouette immobile sur un rocher, les bras tendus, les doigts écartés. Elle porte une veste en cuir noir déchirée dont les pans tourbillonnent dans la brume. Sa tête tombe en avant et une paire d'ailes tremble dans le vent. Un corbeau solitaire est posé sur son épaule.
- Est-ce que c'est... Crowky ? je chuchote.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : littérature jeunesseVoir plus


Lecteurs (48) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1501 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..