AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François Thomazeau (Traducteur)
ISBN : 2070314251
Éditeur : Gallimard (08/12/2005)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Soucieux d'être politiquement correct envers ses minorités, l'État australien crée, contre l'avis de ses propres forces de police, une "brigade aborigène". Elle se compose, pour cette immense nation plus grande que l'Europe, d'un homme et d'une femme. Le premier, Gary, est devenu flic, lui qui fut victime, pendant sa jeunesse, du racisme des Blancs. La seconde, Lisa, a été littéralement arrachée des bras de sa mère à l'âge de cinq ans pour être placée dans un instit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Salyna
  07 mai 2013
Ha ! Voilà un livre policier comme je les aime ! Un des meilleurs que j'ai lu cette année, et peut-être de l'année dernière ! le livre se lit comme de rien, des chapitres courts, fluides, découpés entre les différents protagonistes : Lisa, Gary, Evelyn et le tueur (principalement). La grande trouvaille de l'auteur est d'avoir écrit le livre à la 3e personne, sauf les chapitres du tueur qui sont à la première personne ! Résultat, une impression de malaise et de glauque assurée !
Bon sinon y'a quelques fautes de frappe, et par 2 fois, Gary deviens Cary… franchement, ça craint un peu pour le coup !
Bon, l'histoire policière n'est pas révolutionnaire : 1 tueur, 2 flics, une future victime. Mais ce qui donne une originalité à ce livre c'est ces 2 flics : aborigène. le livre est un roman policier, mais aussi une photographie de la société australienne actuelle, où le racisme envers les aborigènes est hélas courant (comme dans beaucoup de pays colonisés où les peuples premiers sont souvent relégués à l'état de sous population).
Donc, deux flics aborigènes qui ont tous deux été confrontés de façon différente à la société occidentale australienne. Gary a été victime du racisme (sale noir, t'es sale, etc.…) et Lisa a été séparée de force de sa famille et placée dans une école de bonne soeur pour la « sociabiliser ». le résultat en est deux enfants meurtris, mais qui réussiront à s'en sortir et grimper dans la société. Et donc les voilà tous les deux dans la 1re brigade criminelle aborigène, car oui les autres brigades, les meurtres d'aborigène, ils s'en cognent royalement. Mais ne soyons pas défaitiste, toute la société blanche n'est pas raciste, mais ça reste une situation précaire.
Cela donne un grand réalisme à ce livre, dommage que la fin soit un peu rapide. Franchement, j'avoue que j'aurai bien aimé que cela dure encore un peu.
En tout cas je vous le conseille fortement ! Dépaysement garanti, très bonne ambiance et immersion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MDO
  20 septembre 2011
Créée sous la poussée de l'opinion publique, une brigade aborigène est chargée de travailler sur les meurtres d'Aborigènes. Sans moyens, ni considération, la première enquête de Gary Leslie et Lisa Fuller les conduit sur les pas d'un tueur en série de femmes aborigènes jusqu'au jour où ce tueur y ajoute, par accident, une « blanche ». Alors là, les choses sérieuses commencent…
Gary et Leslie, à travers cette enquête, vont s'enfoncer au coeur de leurs racines, renouer les fils et permettre l'arrestation du tueur.
Derrière ce polar, paru en 1995 en Australie, qui dénonce assez crument et sans détour de tous les problèmes auxquels sont confrontés les Aborigènes, c'est le cri de l'auteur contre certaines dérives racistes. Lui-même aborigène, il sait de quoi il parle et n'y va pas par quatre chemins : il brosse un tableau sans concession de la situation.
Amateurs de romans policiers, n'ayez aucune hésitation : l'histoire est bien trouvée, les personnages bien campés et malgré une fin quelque peu facile, on passe un excellent moment de lecture.
[Monique Leriverend]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aussie117
  18 décembre 2009
j'ai lu ce livre par curiosité puisque l'histoire se déroule en Australie, pays que j'adore. C'est un roman qui se lit très facilement. l'intérêt de l'histoire est que l'auteur nous fait découvrir l'intrigue grâce à la construction narrative originale. En effet, dans tout polar, il existe simplement un seul héros qui est généralement l''enquêteur. Dans cet ouvrage, l'auteur nous fait découvrir l'histoire sous 4 angles différents : les deux policiers, l'assassin et la victime.
Je trouve simplement que l'enquête policière manque d'épaisseur. Ceci est du certainement au fait que l'auteur ait préféré nous présenter les deux policiers aborigènes à travers des flashbacks de leur enfance afin que le lecteur comprenne qu'être aborigènes n'est pas si simple...
Bref , je pense que ce livre est destiné plutôt aux amoureux du down under qu'aux férus de polars policiers complexes.
Commenter  J’apprécie          20
Didier_Tr
  16 mars 2014
Philip McLaren est le premier auteur aborigène de romans policier à être traduit en français. Ce roman présente l'enquête menée par une brigade aborigène composée de deux jeunes gens, un homme et une femme, qui vont devoir découvrir ce qui s'est passé pour le meurtre d'une jeune aborigène.
Ce roman est très intéressant par sa description des rapports sociaux et raciaux dans le continent-ile qu'est l'Australie.
Mes recherches ne m'ont pas permis de savoir s'il y avait d'autres épisodes de cette brigade. C'est dommage, j'aimais bien les personnages.
Commenter  J’apprécie          30
Des_livres_et_des_mousses
  14 mai 2018
Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu de policier qui me faisait monter la tension comme celui ci, jusqu'au bout du livre, on est dans l'enquête.
J'ai beaucoup aimé la construction du livre, avec des chapitres courts, des retours dans le passé des policiers pour rappeler les conditions des aborigènes qui ne sont pas très glorieuses, et des chapitres où le tueur est le narrateur.
Un livre à ne pas manquer!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SalynaSalyna   04 mai 2013
Elles lisaient la presse féminine toutes ensemble. Elles adoraient lire des articles sur les gens de la ville, comment ils vivaient, les produits qu'on cherchait à leur faire acheter, les histoires, les scandales. C'étaient des contes de fées pour ces enfants aborigènes, comme pour la plupart des lectrices adultes et blanches de ces revues. Leurs esprits influençables étaient déjà totalement imprégnés de cette propagande. Elles ignoraient tout de leur propre culture. Le programme d'assimilation du gouvernement semblait fonctionner à merveilles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SalynaSalyna   02 mai 2013
En tant qu'Aborigène et en tant que femme élevée dans une société strictement européenne, dominée par les hommes, Lisa avait repéré très vite tous les obstacles érigés devant elle, mais en vieillissant, elle était devenue plus déterminée que jamais à surmonter ces préjugés placés sur son chemin.
Commenter  J’apprécie          20
SalynaSalyna   05 mai 2013
Toute la population des Eora, qui avait rencontré Cook lors de son voyage historique, avait disparu, victime des Britannique.
Ici même, la rapacité de l'humanité s'en était donné à cœur joie comme nulle part ailleurs peut-être.
Commenter  J’apprécie          10
Didier_TrDidier_Tr   16 mars 2014
Mais Gary ne rejoua jamais au cricket.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Philip McLaren (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre