AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernadette Emerich (Traducteur)Alfred Ramani (Traducteur)
ISBN : 2290048917
Éditeur : J'ai Lu (29/11/2007)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 82 notes)
Résumé :
L'impératrice douairière d'Eta Ceta vient de mourir. Miles et son cousin Ivan se rendent a Cetaganda, capitale de l'empire ennemi. Pour assister aux funérailles. Mission strictement diplomatique : pas question de se lancer dans une de ces aventures insensées dont miles est coutumier !
Facile à dire... Pas encore débarqués de leur capsule spatiale, ils sont attaques par un étrange vieillard. Apres une brève bagarre, l'individu s'enfuit, mais Miles et Ivan ont ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Alfaric
  22 octobre 2016
Waouh !!! Cette nouvelle aventure de Tyrion Lannister dans l'Espâce c'était Chrétien de Troyes + Alexandre Dumas + Agatha Christie + Ian Fleming + Isaac Asimov + Jack Vance + Frank Herbert... Que du bonheur, avec en plus une grosse réflexion sur les relations maudites entre eugénisme, société et politique dans un empire spatial qui fonctionne comme "Bienvenu à Gattaca" !
L'auteure jongle avec les registres avec une facilité déconcertante pour nous livrer une formidable tragi-comédie certes, mais mieux encore elle parvient à rendre le très compliqué très simple en accordant à tous les thèmes abordés une effarante clarté… Voilà la marque des grands auteurs n'en déplaise à certains littéros qui qualifient l'auteure de créatrice de divertissements de gare pour les masses : ça tombe bien, l'auteure n'a jamais hésité à rabattre leur caquet ! ^^

Deux années après avoir sauvé l'empereur barrayan, la planète Vervun et le parsec du Moyeu de Hegen, Miles Vorkosigan et Ivan Vorparil sont assignés à une sinécure diplomatique sur Eta Cega où ils doivent assister aux interminables funérailles de l'impératrice douairière.
On connait notre génial nabot d'1m45 : quand il ne recherche pas les emmerdes, les emmerdes viennent à lui (dès la page 10 en fait ^^)… Voilà nos deux compères plongés jusqu'au coup dans un complot cetagandan aux répercussions galactiques et ils sont obligés d'aller au fond des choses, l'un avec ses petites cellules grises, l'autre avec ses attributs virils… (la tête et les jambes quoi ^^)
La star de ce tome c'est l'Empire Cetagandan (qui a visiblement inspiré l'empire centauri de JMS dans "Babylone V", les Barrayans devenant logiquement les Narns socialo-communistes en quête d'évolution voire de rédemption^^), qui s'étend sur pas moins de 8 systèmes habités et qui contrôle des dizaines de systèmes vassaux…
Alors oui, il y a tout le décorum des sociétés baroques et bariolée de Jack Vance visant à dézinguer notre propre société avec ces aristos à cheval sur les tenues, les tatouages, les coiffures, les sons, les odeurs et les couleurs (et dont la progéniture organise des concours génétiques flippants avec des licornes naines, des roses alpinistes et cette horreur d'arbre à chatons : oh mon dieu, j'en tremble encore !)…
Mais il y a d'abord et surtout la mise en scène d'une véritable civilisation. On pense d'abord à la gérontocratie soviétique, puis à une version SF du despotisme oriental, mais en fait avec cette Cité Interdite, son empereur, ses épouses, ses concubines, ses eunuques, ses courtisans, ses artistes surestimé, ses administrateurs sous-estimés, j'ai vite pensé à une version SF de l'Empire du Milieu…


Pour éviter l'incident diplomatique (et la transformation d'un ennemi connu en moult ennemis inconnus : on sait toujours ce qu'on perd, rarement ce qu'on gagne…), Miles Vorkosigan doit retrouver les ferrets de la reine certes, mais il ne dispose ni d'Athos, ni de Porthos, ni d'Aramis… Pire on le prend pour le Planchet de son cousin Ivan Vorparil, erzatz de James Bond qui de ce dernier ne possède que le sex appeal, alors qu'en plus il est obligé de jouer la comédie devant ses rares alliés qui le croit missionné par le Sécurité Impériale de Barrayar alors qu'en fait il agit en free lance / free style complet ! ^^
Lui qui s'est toujours rêvé en Lancelot d'une Guenièvre est dans cette aventure largement servi avec moult demoiselles en détresse appartenant à la plus haute aristocratie cetagandane donc aux plus belles femmes de la galaxie... Pas de bol pour lui, elles font à peine moitié de leur âge donc ont toutes l'âge d'être sa mère voire sa grand-mère (ah, la magie de l'eugénisme et des traitements réjuvénants)… du coup il se retrouve chevalier servant de mémés flingueuses, 50% top model 50% scientifiques en ingénierie génétique, et il ne peut s'empêcher de jouer à l'amour courtois avec Haut-Rian Degtar, la Chambrière de la Crèche des Etoiles qui est la seule ne pas avoir atteint un âge canonique !
Derrière les intrigues, les complots, les attentats, on se retrouve également une bonne vieille enquête à la Agatha Christie avec le mystère d'un meurtre en chambre close à résoudre et un Lord X à démasquer (qui a récupéré à son propre compte le plan à la Hari Seldon de "Fondation" développé par la défunte impératrice douairière)…
Sauf que Miles pensait réduire le nombre des suspects en hantant les réceptions mondaines, or plus il en apprend sur la civilisation cetagandane et plus le nombre de suspects s'accroit, surtout quand le « cherchez la femme » s'en mêle… mdr
Au final Miles Vorkosigan sauve la Dame, l'Empire et sa patrie : il est enfin reconnu à sa juste valeur, mais par les ennemis héréditaires de son peuple… Et que serait un bon héros sans un bon vilain ? Partisan acharné de l'acquis, il trouve en l'empereur Haut-Fletchir Giaja, partisan invétéré de l'inné, un antagoniste à la mesure de son génie ! Vite la suite… To Be Continued !!!
PS : soyez très attentif au ghem-colonel Millisor et son mystérieux projet L-X-10-Terran-C… je vous en reparlerai très bientôt ^^
Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          532
fnitter
  02 février 2012
Les épisodes ont été publiés en france un peu dans le désordre. Si chaque roman se suffit à lui-même, il est préférable de les lire dans l'ordre, notamment après la naissance de Miles dans L'Apprentissage du guerrier : La Saga Vorkosigan
Cetaganda se lit après Miles Vorkosigan.
On retrouve également avec plaisir, le grand benet - pas si benet - cousin de Miles.
Ce qui commence comme une mission diplomatique tout ce qu'il y a de plus simple se transforme rapidement en crise aux répercussions "monstrueuses". C'est sans compter l'éternel génie de Miles qui saura débrouiller la situation.
Dans cet épisode, plus de combats spatiaux mais un thriller, enquête policière à la sauce Miles Vorkosigan.
Si vous en êtes à lire Cétaganda, c'est que vous aimez Miles. Vous ne serez pas déçu par cette épisode.
Allez, il y a un truc. Tous les épisodes de cette série sont un délice à lire....
Space opéra flamboyant, sf militaire, roman d'aventure, amour, roman d'intrigues politique.
Tout est réuni dans cette saga pour en faire une oeuvre majeure de la sf, que la critique a justement reconnu en attribuant plusieurs hugo et nébula à différents tomes de la série.
Un univers réaliste - des empires multiplanétaires - différents types de société (militaire, moyen âgeuse, dictatoriale, humaniste), des vaisseaux spatiaux, des combats, des stratégies, des hommes et des femmes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
lehibook
  13 octobre 2019
Le binôme Miles /Ivan est envoyé en mission diplomatique sur Cetaganda à l'occasion des funérailles de l'impératrice douairière . Très vite , le duo ( qui rappelle un peu Holmes/Watson) est confronté à une intrigue particulièrement tordue . Ce volume mène le space opera ( civilisation exotique : Cetaganda l'ennemi de Barrayar à des côtés japonais ) et le roman policier pour aboutir à un aspect « jamesbondien ». J'aime beaucoup la description de la société cetagandienne.
Commenter  J’apprécie          30
h0ze
  05 février 2015
On en avait entendu parlé et nous voilà plongé dans leur monde. le titre du livre ne vous dira rien dans un premier temps mais une fois les 5 premiers tomes dévorés vous passerez devant votre table de chevet en vous imaginant mille et une choses grâce à ce titre. Une curiosité qui vous fera tourner les premières pages avec des mains surement moites.
Titre lourd en promesses et livre qui les réalise avec brio. Si vous en êtes arrivé là vous devriez adorer (ou alors il y a un bug dans la matrice)
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   14 septembre 2016
Les suicides politiques qu’affectionnent les Cetagandans se transforment parfois en une véritable boucherie lorsque l’intéressé refuse de coopérer.
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   14 septembre 2016
- Pourquoi faut-il que les rapports officiels soient rédigé dans un style aussi sec ?
- Parce qu’ils sont rédigés par des cerveaux desséchés.
Commenter  J’apprécie          150
evertoncaptevertoncapt   16 septembre 2014
page 45 première phrase
- Non pas d'antigravité du tout. les générateurs seraient trop encombrants et quel gaspillage d'énergie! La même force faut se mouvoir les feuilles et changer leur teinte... Du moins c'est l'explication que mes techniciens m'ont donné.
-Vos techniciens ? J'aurais cru que vous aviez façonné tout cela de vos propres mains.
Commenter  J’apprécie          50
kamuisinenkamuisinen   28 décembre 2011
Donc, comment poser des questions sans rien révéler en retour ? Il s'imagina en train de coincer un Ghem quelconque entre deux portes : Dites, est-ce que l'un de vos larbins n'aurait pas perdu par hasard une clef de code muni d'un sceau représentant... ? Non. Jusqu'à présent, la meilleure tactique était de laisser ses... adversaires l'aborder, mais ils étaient d'une lenteur exaspérante.
Commenter  J’apprécie          40
AlfaricAlfaric   09 septembre 2016
Le style peut varier, mais le parfum de la décadence aristocratique, lui, reste universel.
Commenter  J’apprécie          200
Video de Loïs McMaster Bujold (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Loïs McMaster Bujold
Petite vidéo où on voit Loïs Mc Master entre autres...
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2862 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre