AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290056057
Éditeur : J'ai Lu (02/05/2012)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 30 notes)
Résumé :
A la mort de ses parents, Victoria quitte l'Amérique pour
l'Angleterre où l'attend un cousin prêt à l'accueillir. Dès qu'il
aperçoit la jeune femme, ce dernier n'a qu'une idée en tête: la
marier à son fils. Aussitôt, il installe Victoria à Wakefield
Park, chez Jason, dans l'espoir que l'un et l'autre finissent par
se plaire. Mais la partie est loin d'être gagnée. Froid et
cynique, Jason refuse formellement toute union. Toute... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  28 juin 2012
Que serait le monde de la romance historique sans la très talentueuse et prolifique romancière Judith McNaught. Ses oeuvres étant devenues quasiment introuvables ou pouvant atteindre des sommes indécentes sur le marché de l'occasion, l'annonce de leur réédition a pour ainsi dire été absolument la bienvenue. Une initiative des éditions "J'ai Lu" non négligeable et plus qu'appréciable au vu des perles que l'auteur est capable de nous offrir dans tous les genres confondus, historique ou contemporain. Autre point positif a souligner concernant le contenant, de nouvelles couvertures à la fois simples et classes chassant l'aspect kitch et dépassés des précédentes. le premier tome à ouvrir le bal des rééditions sera, "L'amant de l'ombre".
Victoria et sa soeur Dorothée se verront, suite au décès de leur parent dans un accident, déracinées de leur pays natal l'Amérique pour être accueillies par la famille de leur défunte Mère habitant en Angleterre. Séparées dès leur arrivée, Dorothée sera dans l'obligation d'habiter chez leur arrière grand-mère la Duchesse de Clarmont, Victoria quant à elle se verra être prise en charge par le cousin de leur mère, Charles. Une nouvelle vie faite de chamboulements et d'adaptations pour Tory qui se révèlera plus que difficile au vu du caractère du neveu de Charles, Jason. La jeune fille devra se heurter à l'hostilité que lui témoignera le Marquis de Wakefield mais ce sera sans compter sur le caractère de la jeune fille n'ayant aucunement l'intention de s'éterniser dans cette famille, cette dernière fera preuve de patience et s'adaptera à ce nouvel environnement en attendant qu'Andrew son amour d'enfance vienne la rechercher pour l'épouser comme cela était prévu avant la disparition de ses parents.
Judith McNaught m'a, dès le début de ma lecture, irrémédiablement enchanté grâce à sa plume agréablement fluide et son sens de l'humour m'ayant plus d'une fois fait sourire ou même pouffé de rires. Un humour finement distillé ne cessant de nous interpeller à chaque ligne que cela soit par les dialogues ou bien les attitudes et actions des personnages. Dès les premiers chapitres l'auteur nous fait plonger immédiatement dans son monde, les actions s'enchainant rapidement sans préambules ni transitions afin de nous mener là où elle le souhaite, en l'occurrence la rencontre assez rocambolesque et cocasse entre la jeune Victoria et le très torturé et sombre Jason.

La force de ce roman reposera en grande partie sur les personnes de Victoria dite Tory et Jason, deux personnalités aux antipode l'une de l'autre et dont les tribulations ne cesseront de nous tenir en haleine et ce du début à la fin. Lors du prologue nous présentant le Marquis de Wakefield nous devinerons que par la suite cet homme ne sera ni facile d'approche pour l'héroïne ni pour nous lectrices. Jason fera parti de ces héros torturés, sombre, dur et plus complexe qu'il n'y parait que l'on aura autant de plaisir à découvrir et apprécier que parfois détester au vu de ses actions, attitudes voir paroles blessantes mû par un passé lui ayant forgé une carapace protectrice que seule une personne saura franchir hélas non sans douleur. Un masque froid et cynique qui donnera du fil à retordre avant de lâcher prise. Jason n'aura de cesse d'être attiré par la très jeune et innocente Tory nous entrainant dans un jeu du chat et de la souris qui se déroulera cependant pas de la manière dont on l'entend au vu des sentiments qu'éprouve Tory pour celui qu'elle aime, Andrew. Une relation qui évoluera de manière très lente et réaliste flirtant entre attraction et répulsion qui passera de l'hostilité à l'amitié pour se muer en un lien plus profond et dont l'auteur prendra beaucoup de plaisir à nous offrir des scènes assez hilarantes, tendres, passionnées et sensuelles faisant toujours des étincelles. Une ambiance qui débutera de manière légère et drôle mais qui s'assombrira petit à petit au fur et à mesure que le passé du Marquis de Wakefield refera surface.
Tory se révèlera être une jeune femme pourvue de beaucoup d'humour, ayant des réparties toujours subtiles et bien placées, une personnalité solaire, attachante et idéaliste convaincue ne souhaitant pas réitérer les mêmes erreurs que ses parents. Jeune femme pétillante et passionnée refusant de se laisser marcher sur les pieds malgré la peur que lui inspire les colères de Jason et qui, pourtant, n'hésitera pas à lui tenir tête voir le menacer de représailles, des passages souvent hilarants attisant un peu plus chaque jour la curiosité du marquis pour celle qu'il est censé protéger, former aux règles de bienséances Anglaise et lancer sur le marché du mariage. Au vu de ces deux personnalités aussi butés l'une que l'autre nous assisterons également à des scènes qui se révèleront souvent poignantes, révoltantes et déchirantes au vu des indénombrables malentendus, quiproquos, et maladresses empoisonnant la relation du couple. Une simple discussion pouvant dissiper les troubles et doutes, et pourtant...
L'auteur a eu le mérite et l'audace de nous trousser un couple loin d'être parfait qui entre moments drôles, tendres, sensuels et déchirants sauront tirer partie de leurs erreurs pour mieux avancer ensemble, apprendre à se faire confiance, s'aimer mais surtout trouver en chacun la rédemption.
Que serait une romance sans tout ses personnages haut en couleur entourant le couple?
J'ai à la fois beaucoup aimé oncle Charles et enragé également concernant ses actes passés et manipulations présente. Cet homme brisé par un amour inassouvi se verra devenir le protecteur de Victoria et s'attachera tout naturellement à cette dernière. Homme très touchant et drôle qui sera prêt à tout pour lier Jason à Victoria. La Duchesse de Clarmont et arrière grand-Mère de Victoria aura également un rôle à jouer et offrira un visage quelque peu inattendu au vu de toute l'obstination dont elle fera preuve vis à vis de Tory quant à refuser de la connaitre. Je citerai également Mike celui qui détiendra toutes les clés du passé de Jason et Andrew le meilleur ami et fiancé de Tory.
Grâce à cette oeuvre j'ai pu enfin gommer mes quelques lacunes concernant les étiquettes de cette époque. J'ai pu, au même titre que Tory bénéficier d'un cours accéléré concernant les titres donnés à diverses personnes dû à leur rang. Des explications fort intéressantes et passionnantes à découvrir, moi qui étais jusqu'à présent dans le flou lors des diverses appellations, me voici en possession d'informations primordiales et importantes quant à la bonne compréhension d'une lecture dans le genre romance historique. Un plus donc non négligeable m'ayant cruellement manqué lors du parcours de mes précédents titres.
Ayant abordé les indénombrables qualités de ce titre il est à présent temps de me tourner vers ses quelques défauts mais, n'ayez craintes ils se révèleront insignifiants au vu de tout le plaisir de lecture que cette oeuvre vous apportera.
Je citerai tout d'abord l'un des rebondissements attendu et pressenti depuis le début qui n'arrivera hélas que trop tardivement et sera expédié trop rapidement à mon goût. Heureusement Judith McNaught est parvenue à nous offrir un passage poignant nous laissant au même titre que Tory, amer et en colère. le dernier point négatif bien que nous révélant enfin le vrai visage de Jason concernera le tout dernier retournement de situation amené de manière trop théâtrale et pour moi de trop. Je ne sais pas si ma réaction vient du fait que la narration fut à la fois frustrante et stressante mais pour moi cela n'allait pas assez vite, trop de tergiversations, perte de temps quant à aller à l'essentiel, les lecteurs comprendront où je veux en venir...
Un premier titre de Judith McNaught en ma possession et que de satisfactions à la clé. Une oeuvre à la fois drôle et sombre, un couple empreint d'humour, de rage et de passion saupoudré de sensualité. Une savoureuse histoire d'amour qui vous tiendra en haleine du début à la fin de part ses multiples rebondissements. Un titre que je ne peux que conseiller très chaudement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sld09
  02 avril 2018
J'ai passé un très bon moment moment avec cette romance historique de facture classique, et je crois que c'est ce que j'ai aimé, le côté très classique de l'intrigue qui évite toute mauvaise surprise même si du coup l'originalité n'est pas vraiment au rendez-vous.
Les soucis de communication entre les deux héros sont parfois exagérés à outrance pour permettre à l'auteur de nous emmener où elle le souhaite, mais sinon j'ai trouvé l'intrigue bien ficelée et plutôt bien ancrée dans son époque. L'héroïne est très attachante et le héros tourmenté et séduisant à souhait...
Enfin bref, tous les ingrédients sont réunis pour faire de L'amant de l'ombre une lecture vraiment agréable qui me donne très envie de lire le roman suivant dans la série : Les machinations du destin.
Lien : http://lecturesdestephanie.b..
Commenter  J’apprécie          170
Cirilai
  29 novembre 2013
Vous l'aurez peut-être remarqué mais je lis de plus en plus de romances en ce moment (et encore, bien d'autres sont à venir) et je suis toujours en quête de belles histoires. J'avoue que la collection Aventures et Passions a été une révélation pour moi et j'y trouve des histoires qui répondent à mes attentes.
Aussi, lorsqu'une de mes proches m'a conseillé celui-ci, il est entré directement dans ma PàL et en est vite sorti, comme vous pouvez le voir.
J'avoue que le résumé m'a très vite intrigué et on sentait d'avance que nos héros allaient devoir ramer pour trouver le bonheur tant attendu.
Si le début m'a beaucoup plu, cela s'est compliqué par la suite parce que j'aurais volontiers mis quelques claques à notre héros (n'oublions pas que c'est un personnage fictif donc oui j'ai le droit de vouloir lui mettre des claques, qu'il a amplement mérité d'ailleurs). Mon antipathie envers lui m'a malheureusement gâché une bonne partie de ma lecture de ce roman qui était pourtant prometteur.
Une fois de plus, pas la peine d'en dire plus que le résumé qui traduit parfaitement la situation du début du roman.
Néanmoins, je rajouterais quelques détails sur nos héros.
Tout d'abord, parlons de la douce Victoria qui, en plus d'avoir perdu ses parents, se retrouve séparée de sa jeune soeur dont elle est très proche et attend désespérant que l'homme dont elle est amoureuse donne signe de vie pour qu'ils puissent enfin se marier. Sa situation n'est donc pas facile et son séjour chez le très aimable Jason (vous aurez noté l'ironie!) ne va rien arranger.
Victoria est une jeune fille innocente, un peu naïve et pleine de vie malgré la douleur de son deuil. J'ai beaucoup aimé cette héroïne douce et sympathique qui n'a cependant pas peur de s'opposer à Jason et à son sale caractère.
Quant à Jason, je lui accorde volontiers le fait qu'il en a bavé juste avant de rencontrer Victoria et pas qu'un peu. Néanmoins, rien ne justifie à mes yeux la manière dont il la traite à un moment précis du livre et qui m'a un tantinet choquée. Cela d'autant plus qu'il a parfaitement cerné qui était Victoria depuis le début et que seule sa bêtise l'a fait agir comme il l'a fait. Pour ne pas changer, j'aurais adopté un comportement tout autre de celui de notre héroïne et Jason ne m'aurait plus jamais revu. Mais bon, les jeunes lady ont tendance à être bien compréhensives envers ces chers messieurs blessés par la vie en leur cherchant toujours des excuses. Pour ma part, j'ai tendance à croire que tout ne justifie pas n'importe quel comportement mais ceci n'engage que moi.
Donc comme je l'ai dit, ce cher Jason, devenu à un moment donné de l'histoire détestable à mes yeux, m'a gâché cette romance qui commençait pourtant bien. Néanmoins, et c'est là la contradiction, comme souvent chez moi, j'en garde tout de même un bon souvenir avec une très bonne première partie car les échanges entre nos héros sont savoureux et voir deux caractères forts s'affronter est toujours plaisant.
Vous remarquerez donc que ma note n'est pas si mauvaise que ça mais en principe je ne base pas mes avis sur un seul personnage, même si j'ai vraiment eu du mal avec lui et ce jusqu'à la fin.
A vous de voir si le résumé vous tente et n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé!
Lien : http://sweetsblog-homesweeth..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Linesaitlire
  05 novembre 2015
Bon alors je vais faire un condensé des trois tomes que j'ai lu les uns après les autres :) Cette lecture faisait partie d'un défi binôme avec Mam'Z. Mais je me suis prise au jeu du coup j'ai lu les trois ^^
Le premier tome déjà. Bon eh bien nous avons là le schéma classique d'un Harlequin historique (j'aime les romances historiques XD). Une jeune femme démunie et orpheline, un homme fière et coureur, riche et qui n'a pas envie de se poser ... Bref le mélange habituel :) Mais j'ai beaucoup aimé ce roman par la fraîcheur candide qu'amène l'héroïne. Et puis comme toujours l'homme nous fait rêver mais ça c'était avant hein qu'on en trouvait des comme ça lol . Mais j'avoue que bon même si l'histoire était sympathique, il reste des éléments mis en place qui au final ne trouveront jamais de réponses. Je pense surtout à la jeune soeur. Je savais de base qu'il s'agissait d'une trilogie et je me suis dis tiens le prochain tome sera sur la jeune soeur (cela arrive souvent hein) Eh bé non :) Nous ne retrouverons plus jamais les personnages alors voilà tout de même une petite déception pour moi :) Je vous avoue que ce tome reste flou dans ma tête car j'ai lu les deux autres derrière ce qui fait que les histoires se mélangent lol
Le tome 2 lui nous amène une héroïne à la tête dure qui ne se laisse pas faire et qui va en faire voir de toute les couleurs à son Jordan :) Pour une fois le mariage à lieux très tôt dans le roman ce qui m'a un peu étonnée généralement il y a tout le parcours du "je te déteste mais je t'aime" qui se solde à la fin par la déclaration et forcément le mariage :) Mais là non, directement on nous le propose. Et là c'est le drame, l'amour est beau et brillant et le voilà brusquement brisé! S'en suit toute la peine et le chagrin du monde pour l"héroïne jusqu'à ce qu'elle apprenne qu'elle fripouille était son mari. Enfin ça c'était avant elle :) C'est fou ce qu'une femme peut avoir comme influence sur un homme à cette époque là :p Maintenant ce n'est plus trop la même musique lol Bref l'époux que l'on croyait disparut à jamais revient d'entre les morts et s'en suit des situations à quiproquo qui connaîtront heureusement un happy-end comme on les aime :) On est toute un peu fleur bleue (pour ma part même beaucoup lol)donc on aime quand tout se finit bien ^^
Et enfin le tome 3! Avec ravissement j'ai retrouvé le couple du tome 2! Car oui enfin un recoupement XD Bref dans ce tome-ci on retrouve une jeune femme bafouée par une canaille de première, libertin reconnut de tous. Enfin nous lecteurs nous comprenons trèèèèès rapidement qu'il se passe réellement quelque chose entre les deux. Mais la société londonienne en pense autrement. Et puis surtout bah il n'y aurait pas de roman s'il n'y avait pas une situation de ce genre lol Encore une fois l'auteure nous pésente une héroïne très courageuse, à qui il arrive tous les malheurs du monde mais qui tient bon, toujours pimpante et souriante. Bref une fille comme il existe peu en fait XD J'ai eu beaucoup plus de mal à m'attacher à elle. Tellement gentille mais crédule surtout quand il s'agit de son demi-frère. Je veux bien la famille c'est important et tout mais bon elle devrait croire son mari quand même lol Un écossais en plus (diantre que j'aime les écossais lol). Encore une fois nous avons notre happy-end après plusieurs mésaventures :)
Pour résumé, voici trois romans qui se lisent très bien à côté de livres plus lourds (personnellement j'ai lu cette trilogie entre des thrillers bien flippant du coup j'avais besoin d'amour lol). Ce n'est pas de la grande littérature mais c'est très bien écris. Et puis je suis une férue de romances historiques donc moi j'y ai trouvé mon compte lol Alors si vous voulez de l'amour, de la littérature légère, des hommes qui font rêver et bien foncez :p
Lien : http://dreamsandbooksblog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LauraDarcy
  01 juin 2016
Judith McNaught est une auteure que j'apprécie depuis de nombreuses années. A chaque romance qu'elle soit historique ou contemporaine, mon coeur chavire à tous les coups.
J'avais donc très envie de retrouver ses sentiments.
C'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai commencé L'amant de l'ombre. Mais après quelques pages, je me suis rendue compte que j'avais déjà lu ce livre. Chose étrange car mes lectures sont consignées depuis de nombreuses années sur Goodreads. Sauf celle-ci!
Mais il était hors de question d'arrêter en si bon chemin alors que les papillons faisaient la nouba dans mon ventre.
Victoria et sa soeur débarque en Angleterre après la mort de leurs parents. Elle sont recueillies par des parents éloignés. Les us et coutumes entre les Etats-Unis et la Grande Bretagne sont terriblement différentes, surtout dans les milieux huppés. Entre Jason et Victoria, les quiproquos sont légions.
Victoria est une jeune femme naïve qui pourrait vite devenir agaçante, mais elle est tellement attachante que son innocence accentue encore plus notre affection pour ce personnage. Elle redémarre à zéro en arrivant en Angleterre et séparée de sa soeur, elle ne bénéficie d'aucun appui émotionnel.
Jason a réussi à faire fondre mon petit coeur en seulement quelques secondes. C'est un homme blessé depuis l'enfance qui fait difficilement confiance aux femmes, je n'ai qu'une envie le prendre dans mes bras pour le consoler.
Dans cette chronique, il est souvent question de mon coeur mais que voulez-vous, cette romance est un vrai coup de coeur même après une deuxième lecture. Dès que ces deux personnages sont dans la même pièce, la tension passionnelle est à son comble!
Judith McNaught a une véritable signature, on peut reconnaitre son style entre mille. Son écriture est véritablement addictive et elle sait créer des personnages de A à Z à la perfection. Je suis presque certaine que vous tomberez également amoureuse de Jason.
J'ai refermé mon livre aux petites heures du matin, il m'était impossible de lâcher la romance avant alors que je connaissais la fin.
Lien : https://darcybooks.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CathouCathou   14 janvier 2013
A la mort de ses parents, Victoria quitte l'Amérique pour
l'Angleterre où l'attend un cousin prêt à l'accueillir. Dès qu'il
aperçoit la jeune femme, ce dernier n'a qu'une idée en tête: la
marier à son fils. Aussitôt, il installe Victoria à Wakefield
Park, chez Jason, dans l'espoir que l'un et l'autre finissent par
se plaire. Mais la partie est loin d'être gagnée. Froid et
cynique, Jason refuse formellement toute union. Toutefois, il
accepte de trouver un époux à Victoria. Commence alors un
défilé de prétendants auxquels Jason trouve curieusement
toujours à redire...

- Lord Wiltshire ?
- Trop jeune. Suivant ? marmonna Jason.
- Arthur Lancaster ?
- Trop petit !
- William Rogers ? Grand, intelligent, beau, riche...
- Hors de question. Je ne l'aime pas.
- Mais on ne te demande pas de l'épouser, hurla Charles excédé. C'est Victoria, ta filleule qu'on cherche à marier! Tu ne veux pas d'elle mais tu refuses qu'elle soit à un autre, c'est bien ça?
Victoria... un mélange de sensualité et de candeur, un corps fait pour l'amour, des yeux à rendre un homme fou de désir, et cette bouche... une véritable invite aux baisers ! La laisser à un autre ? Jamais ! L'épouser ? Impossible. Ce serait admettre qu'il l'aime. Et, c'est bien connu, on souffre trop quand on aime...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ElwingElwing   13 janvier 2015
— [...] Est-ce vrai qu'elle a menacé Roddy Carstairs de le tuer avec son propre pistolet ?
— Non. Elle lui a dit que s'il ne cessait pas de l'importuner de ses avances, elle le tuerait. Et que, si elle le manquait, elle lâcherait Wolf sur lui. Et que si Wolf n'en venait pas à bout, elle était sûre que moi je terminerais volontiers son travail. (Jason éclata de rire et secoua la tête.) C'est la première fois qu'elle me fait jouer le rôle du héros. J'ai tout de même été vexé de passer après son chien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : régenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1702 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre