AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290187050
404 pages
Éditeur : J'ai Lu (07/11/2018)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Pour avoir refusé d'épouser le vieux barbon que lui destinait son père, lady Jennifer a été envoyée au couvent de Belkirk. Un jour, le village est attaqué par l'armée de Royce Westmoreland, surnommé le Loup noir : un colosse aussi redouté que le diable, qui prend la jeune fille en otage. Une digne Écossaise ne saurait se soumettre à l'ennemi anglais! L'indocile Jenny ne peut s'empêcher de défier son terrifiant ravisseur et, contre toute attente, de céder à ses baise... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Eroblin
  25 janvier 2019
Cette année, je participe en tant que jurée au Prix e Romance organisée par les Editions J'ai Lu. C'est donc à ce titre que j'ai lu ce roman de Judith MC Naught. Précisons tout de suite que je l'aurais lu même si je n'avais pas fait partie de ce jury car j'aime beaucoup cette auteure que j'ai découverte il y a plus de vingt ans. « Le royaume des rêves » a été écrit en 1989 ( !) et traduit seulement maintenant et quand on le lit, il a les caractéristiques de la romance que j'appréciais alors. Prenez un contexte historique bien décrit : l'action se passe en 1497, le roi Henri VII d'Angleterre est en guerre contre l'Ecosse qui soutient un prétendant au trône. Ajoutez deux personnages que tout oppose : Royce Westmoreland, un guerrier redoutable, surnommé le Loup par ses ennemis et qui combat pour Henri VII, prend en otage Lady Jenny Merrick, une jeune écossaise qui n'aura de cesse de lui échapper. Mélangez quelques ingrédients : tentatives d'évasions, manipulations et séductions de la part des deux protagonistes, interventions violentes de la part du clan écossais,etc. Et vous obtenez un bon roman sentimental sans trop de mièvrerie. Je précise tout de même, qu'après avoir attendu si longtemps de le lire en français, je n'ai pas eu le coup de coeur espéré. Ce qui n'enlève rien au talent de Judith McNaught.
Je remercie en tout cas les Editions J'ai Lu de participer à cette aventure !
Challenge Multi-défis 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Marcellina
  08 mai 2019
Héhé, un livre rouge qui fait partie des « Introuvables » et qui est pas mal du tout :-)
Seconde moitié du XVème siècle, bataille de Bosworth, avant-dernier épisode de la Guerre des Deux Roses, prélude à ce roman qui nous plonge directement dans les tensions qui règnent toujours quelques décennies plus tard entre les grands d'Angleterre. Cette guerre civile n'est pourtant pas la seule à gérer, il reste les conflits constants entre l'Écosse et l'Angleterre qui seront résolus par le traité de Paix Perpétuelle signé entre Henri, conte de Richmond, premier roi de la lignée Tudor et Jacques IV, roi d'Écosse en 1502. Avant de signer ce traite, il faut voir comment le concrétiser, et pourquoi pas par des mariages. le roi va montrer l'exemple et puis, bien sûr, ses nobles devront suivre même si cela ne plaît pas à tout le monde !
Et nous voilà en plus coeur de notre roman où les deux personnages principaux seront en butte constante entre deux nations, deux cultures et plein d'antagonismes. D'une plume vivante, primesautière et truffée d'humour, l'auteure nous fera traverser cette 'épreuve maritale' d'une manière des plus amusantes.
Un livre comme je les aime et qui se termine beaucoup trop vite à mon goût ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
auplaisirlire
  27 août 2019
Depuis que j'ai appris la parution de ce roman, j'étais très impatiente de pouvoir le lire. Je ne connais pas très bien Judith McNaught, mais rien qu'à voir la couverture, j'étais conquise ! Il faut dire que, pour le moment, aucune des « vieilles » romances publiées au sein de cette nouvelle collection « Les introuvables » ne m'a déçue (mais je ne les ai pas toutes lues). Un rapide coup d'oeil sur Goodreads m'a appris qu'il s'agissait d'une romance incontournable de cette auteure, j'étais donc conquise.
A noter d'ailleurs que ce livre est le premier tome d'une saga intitulée Westmoreland, dont les tomes 2 et 3 ont déjà été traduits en français (il reste une novella à traduire, le tome 3.5). Du coup, le royaume des rêves est loin d'être une romance récente, sa première parution en VO remontant en effet à 1989. Je pense que c'est en partie pour cette raison que, si j'ai beaucoup apprécié ma lecture (je l'ai dévorée en une après-midi), il ne s'agit pas d'un coup de coeur.
Nous avons donc une romance médiévale relativement classique avec des personnages bien travaillés. J'y ai trouvé des thèmes qui reviennent beaucoup dans les romances de cette époque, par exemple :
- la différence d'âge (qui ne m'a pas dérangée outre mesure sauf quand le héros désignait l'héroïne par le terme « une enfant » ce qui est limite glauque).
- l'héroïne est une jeune écossaise au caractère rebelle et affirmé qui n'a pas peur de provoquer le héros (ce qui donne lieu à une scène à la 50 nuances de Grey, mais je vous laisse découvrir ça par vous-même).
- concernant le héros, c'est un anglais qui est craint par tous les Écossais et dont le surnom est « le Loup noir » (pas beaucoup d'originalité dans ce surnom que l'on peut trouver, encore une fois, dans de nombreuses autres romances).
Si l'intrigue était bien construite, logique et agréable à suivre grâce aux personnages bien travaillés (comme la tante de Jennifer qui m'aura bien fait rire avec ses potions magiques et son insatiable désir de discuter, même avec ceux qui ne le veulent pas !), je pense que c'est cette impression de « déjà vu » qui m'a empêchée de savourer complètement l'histoire, mais c'est un ressenti très personnel.
Le titre, le royaume des rêves, a également pris tout son sens à la lecture et j'ai trouvé sa signification belle et très touchante !
Mon seul vrai point négatif, qui révèle aussi à quel point j'étais immergée dans cette histoire, concerne les derniers rebondissements de la fin que j'ai trouvé un peu rapide. A tel point d'ailleurs que j'ai relu un chapitre en pensant avoir sauté une page, ce qui n'était pas le cas (donc soit l'auteure a voulu se dépêcher de terminer son manuscrit, soit quelques paragraphes ont été raccourcis à la traduction, à vérifier).
Malgré mon avis qui peut paraître mitigé, j'ai quand même passé un très bon moment avec cette romance. Il faut juste avoir conscience que, si vous avez déjà dévoré toutes les romances médiévales publiées au début des années 2000, vous risquez de trouver que celle-ci manque d'originalité. Conclusion, s'il vaut mieux que vous n'en attendiez pas trop, cette romance historique fait tout de même partie des références du genre et ce n'est pas pour rien !
Lien : https://auplaisirlire.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DarkAthena59
  24 mai 2019
Cette histoire réunit tout ce que j'aime dans une romance historique : une héroïne forte et fougueuse, un héros mâle bourru au coeur tendre, des complots et des malentendus. Une histoire écrite avec d'anciens codes car elle n'est pas récente, mais qui m'a totalement captivée. J'ai dévoré ce livre.
Commenter  J’apprécie          00
3Moopydelfy
  10 décembre 2018
En bref, le royaume des rêves s'avère une pépite. Un incontournable qui parvient à marquer des points, il a touché mon âme romantique, et m'a emporté près de Jenny et Royce dans un tumulte passionné et passionnant. Les moments transcrits au fil des pages bousculent les coeurs. C'est intense, tendre parfois, avec une belle pincée d'espoir. Vivement la suite. 
Lien : https://www.newkidsonthegeek..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   08 novembre 2018
Pour les Écossais, le Loup noir était plus diabolique et infiniment plus dangereux que Satan lui-même, car ce dernier n’était que l’esprit du mal, tandis que le Loup était un être de chair et de sang, un monstre qui menaçait leur existence ici-bas. Il était le croque-mitaine qu’on évoquait pour forcer les enfants à obéir.
Commenter  J’apprécie          10
MarcellinaMarcellina   08 mai 2019
Mais l'honneur m'oblige à confesser que mes belles idées sur l'argent à gagner avec les tournois, les métiers à tisser et autres, sont typiquement écossaises. Les Écossais sont près de leurs sous, voyez-vous.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   08 novembre 2018
On ne trinqua pas, on ne lança pas de vivats. Chacun observait son voisin, l’atmosphère était tendue. Les proches de la fiancée étaient tendus. Ceux du fiancé l’étaient tout autant. Les invités étaient tendus, les serviteurs aussi. Même les chiens de chasse couchés sur le sol avaient le poil hérissé. Jusqu’au premier comte de Merrick, dont le portrait trônait au-dessus de la cheminée, qui paraissait crispé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 novembre 2018
Elle n’était pas belle à proprement parler. Jolie ? Cela ne convenait pas non plus. Mais quand elle avait levé vers lui son visage, il avait été sidéré. Elle avait de hautes pommettes, une peau lisse comme l’albâtre, un teint de nacre, un nez charmant et un petit menton volontaire. Il aurait parié qu’elle avait un sourire à fossettes.
Un visage intéressant. Attirant. Sans parler de sa bouche pulpeuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 novembre 2018
À aucun moment, elle n’avait pleurniché ou minaudé pour l’amadouer. Au contraire, elle avait déployé toute son énergie pour lui damer le pion, lui échapper et même le tuer. Elle n’avait pas versé une seule larme ni émis la moindre plainte pendant qu’il lui administrait une cuisante fessée. Elle en avait même profité pour lui dérober son poignard, dans l’intention de le lui planter dans le cœur.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3758 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre