AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Guy Casaril (Traducteur)
EAN : 9782277242468
507 pages
Éditeur : J'ai Lu (02/01/1997)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Pauvre petite fille riche et malheureuse... Étouffée par son père, Meredith se jette dans les bras de Matt.Le résultat ne se fait pas attendre : Meredith est enceinte... Matt lui propose aussitôt de l'épouser.Mais sans fortune, il n'a aucune chance de convenir à son beau-père. Lequel emploie alors toute son énergie à détruire le mariage de sa fille. Avec succès.Onze ans après cette brève et dramatique union, Meredith, désireuse de se remarier, apprend que son divorc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
VictoriaGCS
  29 juillet 2017
Très beau roman d'amour ; destins de personnages charismatiques très attachants . On plonge vite dans cette histoire passionnante emplie d'émotions, de rebondissements.
Commenter  J’apprécie          10
sayv
  02 février 2019
super génial
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2013
Mon père est le genre d’homme qui ne supporte pas qu’un autre soit capable de faire quelque chose parfaitement sans ses conseils ou son intervention. Il engage des gens compétents qui ont d’excellentes initiatives, mais il les force à se soumettre à ses propres idées. Si le projet marche, il en prend tout le crédit ; en cas d’échec, ils lui servent de boucs émissaires. Ceux qui le défient et refusent de lui céder obtiennent des promotions et des augmentations de salaire si leurs suggestions réussissent, mais jamais de remerciements ni de reconnaissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2013
À trente-sept ans, il avait perdu l’intrépidité de la jeunesse, mais son visage avait acquis à la place une force calme qui le faisait paraître encore plus séduisant – et encore plus implacable.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2013
Il était instinctivement, intuitivement, sensible aux nuances de la nature humaine. Il lui suffisait de parler quelques minutes à un homme pour découvrir ce qui le motivait et le faisait agir, que ce soit la vanité, l’avarice, l’ambition ou toute autre passion.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2013
Aucune autre femme ne l’avait enflammé du même désir fou de prouver qu’il pouvait devenir meilleur. Épouser quelqu’un qui ne provoquerait pas en lui ces sentiments serait se contenter d’un pis-aller, et il n’était pas de ceux qu’un pis-aller peut satisfaire.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2013
L’orgueil et le bon sens exigeaient qu’elle se présente sous son meilleur jour ; Matt sortait avec des vedettes de cinéma et des cover-girls, et elle serait sans doute plus efficace si elle se sentait en confiance. Satisfaite,
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1126 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre