AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de roi_juju


roi_juju
  01 août 2019
Mon attente sur ce livre était grande, c'est la suite d'un des livres considérés comme le meilleur horus heresy à savoir Un millier de fils, malheureusement il ressemble presque à une suite forcé. Nous commençons le livre après la fin de la chute de Prospero. Les Thousand Sons ont été téléportés à travers l'espace vers la planète des sorciers, avec des morceaux de Tizca et de leur père, Magnus.

Nous savons que dans quelques années, les Thousand Sons, ainsi que Magnus, se présenteront à Terra prêts à piétiner l'empereur, et nous savons qu'à l'heure actuelle, ils ne semblent guère intéressés à le faire. Tout cela est dû au fait que McNeill a écrit Magnus comme étant un personnage trop loyal à l'empereur dans Un millier de fils et qu'il devait trouver une raison pour qu'il rejoigne Horus. Raison que je trouve très bancal ressemblant à celle de l'Alpha Légion.

C'est ainsi qu'il essaie de simplement suivre l'histoire passée. Bien qu'il y ait quelques références et références à des événements plus importants, vous pouvez facilement aller directement de Un millier de fils à cela sans avoir besoin de lire quoi que ce soit entre eux. Dans une saga aussi longue, je pense que c'est une qualité qui mérite d'être mentionné.

Les Thousand Sons découvrent que leur père se meurt il a littéralement cassé son âme hyperdimensionnelle en morceaux qui se sont dispersés à travers la galaxie et qui sont tous maintenant en train de mourir séparément. Nous avons donc maintenant une quête d'objet classique qui est aussi un psychodrame interne car tous les fragments de Magnus ont leurs propres désirs et points de vue sur ce qui se passe.

Le but de ce livre est donc de voir une autre partie de la chute de cette légion, celle ou elle tombe dans la décadence. le deal est simple fait plein de saloperie dans cette galaxie et tu mutera pas en une chose dégelasse qui crie à l'agonie. le désespoir de la légion est très bien ressentie, les plus loyal avant deviennent les pires. L' histoire commence avec un pacte avec un démon, leur but est de ressuscité Magnus mais le démon lui va faire en sorte de corrompre les morceaux de Magnus par la même occasion. Le sujet des démons et des tentatives de lutte contre le destin en particulier ressortent parmi les points forts de l'histoire. Dès que vous pensez avoir pris votre décision sur un sujet, quelque chose sera ajouté pour le changer rapidement, en vous branchant jusqu'au bout.

Nous partons donc avec une histoire à trois volets;
- Amon poursuit une quête de rêves / graal / d'esprit bizarres dans le style Voyage à Arcturus, à travers la planète des sorciers pour retrouver son père fou et le persuader de se joindre à lui-même. C'est un partie très intéressante avec Magnus qui sombrent dans la folie ou la mélancolie, avec des pertes de mémoires et des changements de personnalité constant.
- Azhek Ahriman entreprend un voyage plus classique de 40 km à travers l'espace pour récupérer des morceaux d'âme, accompagné d'un démon dans un robot, un pote loyal au début qui massacrent des milliers d'êtres humains pour pas se transformer et Lucius, ou l'épéiste même que je le trouve moins pervers qu'avant et moins loufoque.
- Et à la poursuite d'Azhek, Space wolves (boo) est un ex-Schtroumpf, un Raven Guard qui reste hors de l'écran (classique), ainsi les soeurs du silence qui servent à rien, à part le Schtroumpf (ultramarine) qui reste plutôt intéressant avec ses pouvoirs du librarius, les autres me font penser au loyaliste dans ange exterminatus, ils sont plutôt chiant et ne servent pas à grand chose.

En plus, pour le personnage de Lucius tu sais pas trop pourquoi il est la si tu n'a pas lu certaine nouvelle. Je trouve aussi que la corruption sur les fils de Magnus est trop rapide, il manque franchement des étapes avec ce saut dans le temps. Plus d'action et l'épique aurait été le bien venu, surtout avec cette auteur.

Une lecture décevante, certes tout n'est pas négatif, le dialogue entre Lorgar et Magnus était excellent mais franchement ce livre possède trop de longueur et pas assez de punch pour faire une bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus