AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1780300433
Éditeur : Black Library (20/01/2012)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Le royaume d’Ulthuan est au bord de la destruction. Le Roi Sorcier de Naggaroth mène ses guerriers contre les défenseurs de Lothern, alors que la sorcière Morathi marche contre Ellyrion à la tête d’une armée inarrêtable d’elfes noirs. Contre ces ténèbres se dressent les plus grands guerriers de leur époque : Le Roi Finubar, le Prince Imrik, Tyrion et Teclis... mais le destin d’Ulthuan repose sur les épaules de deux frères en quête de rédemption et d’une chance de dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Tatooa
  20 mai 2019
J'ai bien aimé, quoi que j'ai trouvé la partie "Batailles" beaucoup trop longue, étant d'un seul tenant.
Je sais que cela fait partie d'une réalité pas forcément agréable, que les batailles s'enchaînent jusqu'à ce qu'un vainqueur émerge, mais dans les livres, j'apprécie d'avoir des moments de répit, entre.
Ici, il n'y a aucun moment de répit.
Alors forcément, même si les batailles se passent d'un bout à l'autre d'Ulthuan et avec des protagonistes différents, bah elles se ressemblent beaucoup, donc je suis sortie de là complètement lassée du fracas des armes, des lances brisées dans le corps des ennemis, des interventions des hydres, et des morts à la pelle. De fait, il y a beaucoup de répétitions, avec celui qui pense à l'épée maudite sans jamais se décider, l'autre qui galère avec les dragons, les batailles qui se répètent... J'en suis arrivée à lire tout ça en diagonale, ce qui explique que je l'ai déjà fini, lol...
C'est plutôt bien écrit, même si la pléthore de personnages empêche qu'on s'attache à l'un ou l'autre. Je n'ai pas compris le problème de celui qui arrive (en retard) sur le griffon et qui se bat contre Malékith et son dragon noir. J'ai du oublier des choses du tome 1, dans l'histoire, car je n'ai aucun souvenir de lui, ni de ce qui lui est arrivé pour qu'il devienne "sans émotion". C'est tout le problème d'avoir beaucoup trop de personnages pour 400 pages, on s'y perd.
Bref, tout ça aurait pu être "top of epicness" si seulement il y avait eu moyen et d'une, de reprendre sa respiration de temps en temps, et de deux, de s'attacher à quelques personnages. Ici, comme ils sont peu creusés, on a du mal à les comprendre. L'histoire entre Caelir et Eldain, les deux que finalement on connait le mieux (Exit Rhianna, on ne la reverra qu'à la toute fin) se résout comme par miracle, c'est assez bizarre, ou alors les elfes de Warhammer sont vraiment pas rancuniers, lol...
Eût égard au comportement des elfes noirs, les Druchii, il semblerait quand même que ce soit plutôt l'inverse. Bref, tout ça reste assez superficiel et le lecteur reste spectateur sans vraiment s'investir dans sa lecture.
J'ai apprécié la fin de cette duologie, par contre, malgré quelques facilités. Bref, ça se laisse lire, mais sans plus. J'ai préféré le premier, pour ma part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
RosenDero
  26 mai 2019
La Reine Éternelle d'Avelorn est tombée ; la lame noire l'a frappée, marquant le début de l'invasion d'Ulthuan par les elfes noirs...
---
On pourrait développer à foison les erreurs et les défauts de ce roman. Mais je serai plutôt bref : c'est long et sans intérêt. Même pour les fans.
Les rares passages à valoir le coup sont entachés par une emphase nauséabonde et des répétitions inimaginables.
Plus de 300 pages pour un texte qui serait très bien s'il était réécrit en 100. Car l'histoire n'est pas mauvaise, mais impossible de rentrer dedans, de s'attacher aux personnages ni aux événements.
La traduction joue peut-être un rôle dans ce état de faits.
Bref, content d'avoir fini cette duologie et de n'y jamais revenir.
Commenter  J’apprécie          190
Goupilpm
  23 mai 2019
Après avoir attaqué Teclis et les mages de la tour de Hoeth, Caelir, toujours sous le contrôle de la Sorcière Morathi, prend le chemin d'Avelorn pour aller tuer la Reine Éternelle. Suivi par son frère Eldain et la femme de ce dernier qui vont tenter de faire échouer cette tentative.
Pendant quelques chapitres l'on suit les personnages découverts dans le premier tome de cette duologie. Il ne se passe pas grand chose et l'on a un peu de mal à rentrer dans l'histoire, ce qui est certainement du au style de l'auteur ! Puis après le méfait de Caelir qui parvient à prendre la fuite après avoir retrouvé ses esprits, le récit prends une tournure plus épique. En effet l'on suit les asur confrontés aux druchii et à leurs cruels humains des terres du chaos et ceci presque jusqu'à la fin du roman. Une histoire uniquement centré sur ce thème et bien qu'il y ait beaucoup de rythme le récit se veut linéaire. Certes l'auteur mène son récit tambour battant mais à aucun moment il ne laisse le temps au lecteur de reprendre son souffle, les scènes se font répétitives et les héros légendaires occupent tout le devant de la scène au détriment des personnages créés dans la premier tome. Certains personnages qui n'apparaissent qu'à la fin nous sont présentés à plusieurs reprises sans véritablement avoir d'impact sur le récit et là encore le lecteur subit des répétitions sans intérêt.
Dans ce deuxième tome l'univers n'est pas développé, complètement laissé de côté et de ce fait ce tome n'a pas véritablement d'intérêt pour le lecteur.
Les personnages sont nombreux, peut être un peu trop, ils défilent sous nos yeux sans que l'on puisse s'attacher à aucun d'eux.
Au final un tome trop centré sur les combats, qui n'apporte rien à l'univers de Warhammer. Certes il faut donner du rythme à l'histoire mais trop c'est trop : le tome manque de profondeur et l'épilogue lui aussi présente peu d'intérêt. Une duologie dans son ensemble assez décevante.
Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Haldir
  29 septembre 2012
Suite du premier tome "Les défenseurs d'Ulthuan", "Les fils d'Ellyrion" prend place alors que la guerre est désormais portée sur les terres des hauts-elfes.

Le premier tome avait été une demi-déception. Si l'écriture était relativement agréable, l'originalité n'avait pas été vraiment de mise et l'on s'était clairement retrouvé en présence d'un catalogue Games Workshop plutôt qu'à une réelle histoire. Ce tome ci suivra-t-il les traces de son dispensable prédécesseur?

Pas complètement. Si l'on retrouve effectivement certaines erreurs du premier opus (catalogue des unités présentes dans le jeu warhammer et amenées de manière peu subtiles, pas d'originalité dans les lieux visités) on ne pourra que se réjouir du souffle épique qui souffle sur ce roman. En effet alors que son grand frère n'avait pas nécessairement vu de conflits très important, c'est tout le contraire qui se réalise ici: les batailles s'enchainent les unes après les autres, plus sanglantes et plus meurtrières que jamais. le sang coule à flot et les armées se percutent avec fracas. Très appréciable si vous en avez assez des intrigues ou des petites embuscades avec seulement quelques morts. C'est d'ailleurs ce qui caractérisera ce roman. Graham McNeill ne laisse pas une seconde de répit au lecteur et mène son récit tambours battants. Ce n'est que dans les dernières pages que l'on pourra se reposer un instant, le fracas des armes et le bruits des armées se percutant résonnant encore à nos oreilles.

Notons toutefois un autre défaut qui n'était pas aussi marqué dans le premier tome: la prédominance des grands "héros". Pour les amateurs du jeu, ces figures vous seront familières: Tyrion, Teclis, Imrik, Korhil, la Reine Eternelle. Ces personnages (présent dans la gamme de figurines pour un prix aussi modique que l'est une Aston Martin) sont quasi omniprésent dans ce tome. Et hélas, ces derniers ont tendance à éclipser complètement les autres personnages créés pour l'occasion (et qui serviront à atteindre le quota normal de morts) C'est bien dommage car ceux-ci sont déjà bien connu du grand public contrairement aux autres. Il aurait été appréciable de mettre un peu de côté ces superstars pour se concentrer sur les motivations et la psychologie des personnages apparaissant pour la première fois dans un roman Warhammer.

Hormis ces critiques, "Les fils d'Ellyrion" reste une lecture plutôt agréable et largement au-dessus du tome précédent "Les défenseurs d'Ulthuan". Graham McNeill sait maintenir le lecteur sous tension jusqu'à la fin (même si on regrettera le fait qu'il ne fait pas prendre de risques trop importants aux superstars de la franchise) avec une plume simple mais efficace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TatooaTatooa   18 mai 2019
Ulthuan pleurait.
Les cascades et les rivières gémissantes charriaient ses larmes jusqu'à la mer, les nuages se rassemblaient en orages solennels et le vent hurlait sa tristesse dans l'air qui pesait, lourd et morne, sur les épaules de tous les habitants, même les plus insouciants. Jamais, depuis l'Age de la Déchirure, lorsque le frère s'était retourné contre le frère et qu'une race élue des dieux s'était entretuée, la terre des elfes n'avait connu pareille souffrance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TatooaTatooa   19 mai 2019
Aussi basique fût-il, un coup de gourdin sur la tête pouvait vous tuer aussi sûrement que la plus fine lame.
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : elfesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1391 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre