AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371022966
Lumen (23/09/2021)
4.19/5   148 notes
Résumé :
Que se passerait-il si le fils de la présidente des États-Unis et le prince d'Angleterre devenaient... beaucoup plus que des amis ?

Lorsque sa mère a été élue présidente des États-Unis, Alex Claremont-Diaz s’est aussitôt retrouvé propulsé au rang de prince de la nation. Charismatique, intelligent, charmeur… son potentiel de séduction auprès des millennials est un atout majeur aux yeux de la Maison-Blanche. Seul problème : Alex est l’ennemi personnel d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 148 notes
5
20 avis
4
11 avis
3
9 avis
2
0 avis
1
1 avis

juliette2a
  04 octobre 2021
Dès sa sortie en VO (alors sous le titre de Red, White and Royal Blue), ce roman avait attiré mon attention. Tout d'abord, car il aborde le thème « LGBT » que j'affectionne, mais aussi car il promettait une intrigue royale et une romance « ennemies to lovers » particulièrement intéressantes. le pari est réussi car j'ai passé un excellent moment de lecture !
Dès les premières pages, j'ai plongé au coeur de cette histoire fictive qui nous fait voyager des Etats-Unis en Angleterre, à travers la relation très explosive qui unit d'un côté Alex Claremont-Diaz, fils de la Présidente des USA et de l'autre Henry de Galles, Prince d'Angleterre. Alors que leur inimitié est claire dès le début de l'histoire, les deux hommes sont obligés de simuler une fausse relation amicale afin de calmer les relations entre les deux nations (et par la même occasion faire taire les rumeurs de la presse à scandales) ; cependant, cette stratégie les amène à se rapprocher, apprendre à se connaitre puis à développer des sentiments jusque-là tus (ou inconnus)…
J'ai particulièrement été sensible au développement des sentiments des deux personnages, dont le rapprochement se fait assez tôt dans le récit, mais dont les émotions et sentiments évoluent tout au long du roman. le gros point fort du roman est, à mes yeux, justement l'amour unissant Alex à Henry, retranscrit par Casey McQuiston avec réalisme, passion, intensité et tout ce qu'il comporte comme barrières et obstacles, tout en gardant en mémoire que « l'amour est plus fort que tout ».
La galerie de personnages m'a également beaucoup plu ! Les proches d'Alex en particulier, de sa maman à sa soeur June ou sa meilleure amie Nora, le soutiennent et l'aiment de façon inconditionnelle. La famille britannique est en revanche beaucoup moins ouverte d'esprit (à l'exception de Béa et de Catherine)… Concernant les deux personnages principaux, je les ai bien évidemment adorés ! Si j'ai aimé la confiance, le dynamisme et l'intelligence d'Alex, j'ai cependant un faible pour le tendre et sensible Henry.
Le roman présente malgré tout quelques défauts, notamment certains passages peut-être un peu longuets, ou l'écriture, certes adaptée à l'époque actuelle, mais qui ne m'a pas entièrement convaincue. Cependant, ces éléments ne m'ont aucunement empêchée d'adorer ma lecture !
Je ne peux donc que vous conseiller cette magnifique histoire d'amour LGBT, sur fond de campagne électorale, qui évoque des sujets d'actualité comme l'orientation sexuelle, l'influence de la presse, le poids des conventions, le harcèlement sexuel, la corruption ou encore la liberté d'expression…Et je peux vous dire que ce roman fait un bien fou !
A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
levri
  02 octobre 2021
Alex, le fils de la présidente des États Unis a le prince de Galles Henry dans le nez, il ne supporte vraiment pas ce garçon si beau extérieurement, mais qui selon lui est vide à l'intérieur et sans personnalité, et pensez donc, il a même l'outrecuidance de parfois lui voler la première place dans les magasines people !
Il suffira d'un mariage princier et d'une consommation excessive d'alcool pour qu'on frôle la troisième guerre mondiale ! Aussi les services diplomatiques des deux pays devront mettre au point une réponse au scandale en obligeant les deux garçons à se fréquenter et à s'afficher comme les meilleurs amis du monde, un vrai supplice selon Alex - Mais les choses pourraient changer …

Dès le début c'est cousu de fil blanc et c'est clair qu'Alex est dans le déni, nous pouvons d'ailleurs nous demander pourquoi, alors que sa famille est ouverte et qu'il a eu des expériences dans l'adolescence avec son meilleur ami. Dans la première partie du livre, malgré sa détestation du prince de nombreuses allusions, et qui ne font pas dans la dentelle, il ne faut vraiment pas chercher des subtilités, montrent que sa fixation sur le Prince ne date pas d'hier, ce premier tiers du livre est d'ailleurs imbibé d'un humour potache assez lourd et lassant.
La seconde partie tourne à la romance m-m alourdie par quelques répétitions et longueurs alors que dans la dernière partie l'amour des deux garçons se confronte aux réalités politiques dans un climat de réélection maternelle polluée par les magouilles des Républicains.

J'ai acheté ce livre par curiosité sans me rendre compte que c'était de la littérature pour adolescent, pour un peu j'en aurais abandonné la lecture, mais après m'être adapté je suis allé jusqu'à la fin, c'est gentillet, mais c'est juste de la romance m-m comme on en voit tant, et ce n'est pas en mettant en scène le Prince de Galles que ça rehausse le niveau du roman, même si ça peut être racoleur, surtout avec le titre de l'édition française, je suppose que "Rouge, Blanc er Bleu Royal", le titre original n'était pas assez percutant …

Un roman gentillet au final, bien ancré dans la superficialité avec une ambiance typiquement ados imbibés d'alcool américaine, un livre destiné aux ados qu'on peut lire sans se prendre la choux, mais qui n'a rien d'indispensable, même s'il est certain que d'autres l'apprécieront d'avantage que je ne l'ai fait …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
starmornielna
  13 octobre 2021
Depuis l'annonce de sa sortie par Lumen, j'attendais avec beaucoup d'impatience de pouvoir enfin lire ce livre ! Il avait eu beaucoup de succès à sa sortie en VO, mais j'ai préféré attendre sa version française notamment à cause du vocabulaire politique américain précis qui risquait de donner du mal à mon niveau d'anglais… Et, autant le dire de suite, je suis particulièrement jalouse de ceux qui ont reçu le superbe service presse qu'a fait Lumen, notamment pour le beau tote bag qui me plaît tellement ! J'aurais bien aimé en recevoir un, mais bon je me contente de baver devant ceux qui l'ont eu, les chanceux ! 😅
J'ai adoré ma lecture de My dear f***cking prince, c'est une réussite ! Avec ce livre, je sors totalement de ma zone de confort car, et je ne parle pas de mangas, je lis très peu voire pas du tout de romance moderne en général. La plupart du temps, je lis de la fantasy et donc de la romance dans ces univers. Aussi, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre malgré le succès de la version VO que l'on voyait partout. Et je n'ai pas du tout été déçue, au contraire ! C'était une très belle lecture, qui est à la fois tellement drôle et en même temps forte et prenante, pleine d'émotions. Au-delà de la romance, l'autrice nous propose à travers Alex une belle immersion dans un système politique américain complexe et son histoire, et elle met en avant la tolérance plutôt que la haine, comme une revanche face à la politique de Trump et de son parti.
Alex est donc le fils de la présidente des États-Unis. Élue à la suite de Barack Obama, elle termine son premier mandat à la tête du pays et entre en campagne pour en briguer un second. Très intelligent, Alex a toujours travaillé avec beaucoup d'acharnement car il souhaite soutenir la campagne de sa mère et surtout suivre ses pas en politique. Entouré de sa soeur et de sa meilleure amie, rien ne semble vraiment résister à ce jeune Texan propulsé malgré lui sous le feu des projecteurs. Mais s'il y a bien quelqu'un qu'il ne supporte viscéralement pas, c'est bien le Prince Henry, le petit-fils de la Reine d'Angleterre. Depuis leur première rencontre quelques années plus tôt, alors qu'Henry l'a méchamment rembarré, Alex ne supporte pas d'être dans la même pièce que le prince et ne peut s'empêcher de lui faire savoir. Jusqu'à la provocation de trop, lors du mariage du frère ainé d'Henry. Ce qui commence par une de leurs disputes habituelles se termine par terre avec le très onéreux gâteau de mariage sous les yeux de tous les invités… Pour éviter un scandale diplomatique, les deux gouvernements décident d'un commun accord de faire passer Henry et Alex pour les meilleurs amis du monde aux yeux du public. S'ils avaient prévu que ça marcherait si bien, ils ne pensaient pas que les deux jeunes-hommes entameraient une relation passionnée qui risquerait de tous les dépasser…
La première chose qui m'a plu c'est, comme je l'ai évoqué plus haut, la richesse du contenu politique de l'histoire. On est vraiment plongé dès le début dans la campagne présidentielle américaine et j'ai trouvé que c'était très réaliste. On sent vraiment que l'autrice a beaucoup de connaissances poussées sur l'histoire politique de son pays qui va être évoquée plus d'une fois tout au long de l'histoire. À travers le personnage d'Alex, passionné de politique, on peut mesurer la complexité d'un système d'élection différent du nôtre et toutes ses subtilités. Alors oui, on se doute rapidement de la fin, mais les rebondissements et surtout les enjeux qui pèsent sur la vie des différents personnages rendent le récit intense.
De manière générale, l'histoire n'est pas très originale. On a un classique ennemies to lovers dont on voit venir le dénouement dès les premières pages. Ce sont les personnages, que j'ai trouvés excellents, qui rendent l'histoire si bien. Déjà, on les présente très rapidement comme parfaits. Ils sont jeunes, célèbres, beaux, ils ont de l'argent et un avenir tout tracé. Ils paraissent tous très irréels, comme des stars sorties d'un magazine ou d'une série. Mais très rapidement et finement, on voit qui ils sont vraiment, et à quel point ils sont ordinaires. C'est d'autant plus intéressant que l'humanisation des personnages se fait en même temps qu'Alex découvre que le Prince Henry n'est pas comme on le décrit.
Si je ne me suis pas vraiment attachée à June et Nora, que j'ai bien aimées mais sans plus, j'ai adoré le couple principal ! Alex m'a beaucoup fait rire, notamment au début. Il est trash, impulsif, arrogant, il s'emporte vite et surtout c'est quelqu'un de très obsessionnel. Que ce soit dans ses études, ses relations avec les autres ou bien pour sa propre vie, on ressent sa grande anxiété, exacerbée par la solitude qu'implique d'être le fils de la présidente des États-Unis et donc de ne rien pouvoir contrôler. Cette anxiété se retrouve également chez Henry mais d'une façon différente. Il est soumis aux décisions de sa grand-mère et ne peut être lui-même. Je pense qu'Henry est mon personnage préféré. Il est touchant, drôle aussi, passionné, très cultivé et quelque part plutôt timide. On retrouve beaucoup de tristesse chez lui, et contrairement à Alex il se soumet aux désirs fatidiques de sa famille. Leur duo marche vraiment bien, leurs dialogues sont excellents à lire et je les ai trouvés très émouvants !
Aussi, la romance m'a beaucoup plu. C'est à la fois très tendre, cru et passionné ! J'ai adoré voir Alex et Henry se rapprocher, lire les messages qu'ils s'envoient, les voir se découvrir et évoluer. Alex est tellement dans le déni tout le temps, on n'y croit pas une seule seconde et je n'attendais que le moment où il réaliserait qu'il y a beaucoup plus entre eux que ce qu'il veut bien croire.
Si j'avais quelque chose à reprocher au livre, ce serait la mise en page, notamment vers la fin. J'ai relevé pas mal de problèmes qui gênent vraiment la lecture : une ligne de mots bien trop resserrée, les tirets de césure manquants quand un mot trop long doit être coupé pour passer à la ligne (c'est le cas dans tout le discours de fin), et surtout deux paragraphes tronqués, où il n'y a que le début de la phrase. C'est vraiment pénible, parce que du coup même si la phrase ne fait que deux lignes, elle est manquante ! C'est dommage qu'il n'y ait pas eu plus de soin apporté à la mise en page, j'espère que ça sera corrigé s'il y a une réédition.
Malgré cela, j'ai beaucoup aimé cette lecture feel-good, j'ai passé un excellent moment en compagnie d'Alex et de Henry, dans cette jolie romance passionnée qui m'a plu jusqu'à la fin, même si on peut reprocher au livre d'en faire trop, notamment dans la dernière partie. J'ai aussi beaucoup apprécié la façon dont la bisexualité est abordée à travers le personnage d'Alex. Je me suis reconnue dans certaines de ses réflexions dont j'ai trouvé qu'elles étaient traitées avec justesse. Ce livre était donc une très bonne lecture pour moi, un beau texte sur l'amour et la tolérance.

Lien : https://lesaffamesdelecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Hollischenbooks
  12 octobre 2021
Un immense merci aux éditions Lumen pour l'envoi de ce roman.
C'est une histoire qu'il me tardait de découvrir, un livre qui me faisait miroiter intrigues politiques et royales mais aussi une romance « ennemies to lovers » que j'affectionne particulièrement ! Tout ces éléments me promettait une super lecture. Et bien ! Promesse tenue, les copains, et si au final ça reste plutôt prévisible, j'ai passé un bon moment de lecture.
Je me suis plongée avec empressement dans cette histoire, qui va faire voyager le lecteur entre les Etats-Unis et l'Angleterre. Ici nous allons faire la connaissance de Alex Claremont-Diaz fils de la première femme présidente des États-Unis, et de Henry de Galles, Prince d'Angleterre. Entre ces deux-là, c'est plutôt tendu et leurs hostilités l'un en vers l'autre est flagrante dès le premier chapitre. Cependant un élément va les pousser à faire croire qu'ils sont des amis proches, afin d'apaiser les relations entre les deux pays, et faire taire la presse, qui se donne à coeur joie de leur inimitié…
Commençons par parler des personnages, je les ai adoré. Je dois cependant avouer, qu'au début j'avais un peu de mal avec Alex. Je le trouvais un peu trop tête à claques. Mais au fur et à mesure que j'ai avancé dans l'histoire, je l'ai découvert, sensible, plein d'empathie et très proche de sa famille. D'ailleurs j'ai beaucoup aimé ses proches, que se soit sa maman, sa soeur June ou Nora sa meilleure amie. Leur relation est puissante et ils s'aiment d'un amour inconditionnel.
Pour ce qui est de Henry, c'est sans doute le personnage que j'ai le plus aimé. Je l'ai trouvé d'une grande douceur. J'ai été très sensible à son mal être, au fait qu'il ne peut pas être vraiment lui même, a cause de son rang et de sa famille. Il m'a aussi fait mal au coeur, le fait qu'il soit obligé de jouer un rôle pour ne pas « entacher » la belle image de sa royale famille. D'ailleurs, clairement la famille d'Henry est beaucoup plus fermée d'esprit que celle d'Alex. A l'exception de Béa et Catherine.
J'ai beaucoup aimé comment Casey McQuiston développe la relation entre Alex et Henry, si la romance est, disons le, très rapide, les sentiments, eux, évoluent tout au long de l'histoire. Je les ai trouvé réalistes, poignants et prenants. Et c'est ce qui pour moi, fait la force de ce roman. L'autrice fait passer un très beau message sur la tolérance. Et rien que pour cela cette histoire doit être lu.
J'ai aussi beaucoup aimé l'aspect « politique » du roman, je l'ai trouvé bien expliqué et développé. L'autrice nous dépeint une société quelque peu dysfonctionnelle mais qui s'améliore.
Si j'ai beaucoup aimé l'histoire, je dois avouer que certains petits détails m'ont un peu déranger. Notamment la longueur des chapitres. Certains, sont longs, trop longs a mon goût, et cela fait un peu perdre le rythme de l'histoire. En même temps, c'est un beau bébé de 600 pages, donc qu'il y ait certaines longueurs, ne me surprends pas plus que cela, mais parfois, j'ai eu l'impression que l'on aurai pu les éviter… mais ça ne m'a pas empêché d'adoré ma lecture !
Pour ce qui est de la plume de Casey McQuiston, je l'ai bien aimé, c'est moderne et fluide mais j'avoue que parfois je l'ai trouvé un peu en décalage par rapport à l'histoire et aux personnages.
Pour conclure, c'est une belle histoire qui prône la tolérance, une romance touchante sur fond de politique, qui m'a fait passé un très bon moment. Je vous le conseille !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Songedunenuitdete
  22 septembre 2021
Je ne vous le cache pas, j'ai eu un gros coup de coeur pour ce roman que j'ai terminé ce matin même. le style, l'humour, l'amour… tout m'a plu dans cette histoire… cette romance de conte de fées. Je me suis laissée transportée au côté d'Alex, ce garçon plein de vie et si pétillant qui mène une vie hors norme et rêve politique. Il va jusqu'à planifier toute sa vie, mais c'était sans compter sa rencontre avec Henry, l'un des princes d'Angleterre.
Entre le fils de la première présidente des États-Unis et l'un des héritiers de la couronne d'Angleterre, mon petit coeur a fait bim, bam, boum durant toute ma lecture.
On se prend au jeu de ce récit totalement impossible dans notre réalité, et pire on y prend goût ! Alors certes, ça peut paraitre fou et improbable, mais c'est si bien amené, si bon ! Les débuts entre Alex et Henry sont hilarants, les deux jeunes hommes donnant l'impression pure et simple de se détester. Alors comment pourraient-ils passer d'un extrême à l'autre ?
La plume de Casey McQuiston est addictive, et j'ai aimé la manière dont elle amène les thématiques liées à l'identité sexuelle, amoureuse et aussi au sujet du racisme puisqu'Alex est à moitié mexicain. Sous la plume de l'autrice, tout parait si simple, et cela devrait l'être. Alex se pose beaucoup de questions sur lui-même, il se remet en cause et n'hésite pas à analyser sa manière d'être en société et avec ceux qu'il aime. Mon seul regret, enfin, c'est un regret personnel, c'est que j'aurais aimé avoir des points de vues d'Henry. Ceci étant, au fur et à mesure que l'histoire avance, notre jeune prince arrive peu à peu à s'ouvrir pour finir par se dévoiler. Croyez-moi, ces moments sont bourrés d'émotions brutes ! J'ai énormément soupiré en lisant leur histoire à tous les deux. C'est beau, c'est fort aussi. Il y a des moments qui m'ont serré la poitrine et fait mal au coeur pour eux.
Je relis ce que je viens de vous écrire et je me rends compte que mon avis est assez décousu. J'ai tant à dire, mais je ne veux pas vous gâcher le plaisir de cette superbe découverte. My Dear F***ing Prince, c'est un hymne à l'amour et à la tolérance. de la bienveillance de l'amour, des meringues et une bonne dose de sensualité ! Car oui, il y en a et ce n'est jamais, JAMAIS vulgaire. Et les personnages, héros et secondaires sont tous très attachants chacun à leur manière !
Bref.
Ce livre est un petit bonheur concentré, une histoire à lire en cas de déprime, une fenêtre sur un monde plus beau et meilleur vers laquelle l'amour arrive à vaincre tout et renverse l'adversité à coup d'arc-en-ciel coloré dans votre coeur !
J'ai été triste de les quitter, mais je sais qu'en cas de coup dur, je pourrais toujours les retrouver. My Dear F***ing Prince est un roman à lire pour être heureux et tomber amoureux à l'infini.
Lien : https://songedunenuitdete.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
levrilevri   02 octobre 2021
— Attention, si tu vas au bout de cette phrase, je passe la nuit en prison pour homicide.
Alex fait la grimace.
— Ne dis rien à maman, s'il te plait !
— C'est une blague, j'espère ? rugit son interlocutrice. Tu te farcis l'air de rien un putain de dignitaire étranger - qui, au passage, est tout de même un homme - pendant le plus gros événement avant l'élection, dans un hôtel bourré à raz bord de journalistes, dans une ville truffée de caméras, alors que le scrutin est tellement serré que son résultat pourrait basculer à cause d'une connerie de ce genre, c'est juste la réalisation d'un de mes pires cauchemars, et tu me demandes en plus de mentir à la présidente ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SongedunenuitdeteSongedunenuitdete   22 septembre 2021
— Ce n’est qu’une hypothèse, bien sûr… Mais tu n’as jamais remarqué que c’est toujours toi qui m’abordes, et jamais l’inverse ? poursuit Henry d’un ton scrupuleusement poli. Et qu’à chaque fois, je me montre toujours d’une parfaite courtoisie ? Et pourtant, te revoilà encore collé à mes basques. C’est toi qui viens me chercher. (Il avale une gorgée de champagne.) Simple remarque, bien sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
isouhealthylifestyleisouhealthylifestyle   06 octobre 2021
Je repense à l'histoire, et je me demande si (et comment) elle se souviendra de moi. Et de toi aussi, d'ailleurs. Au passage, ca aurait de la gueule si on écrivait toujours comme ça aujourd'hui, tu ne trouves pas ?
L'histoire, hein ?
Elle est en marche ! Et je te parie qu'on pourrait changer les choses, si on essayait...
Commenter  J’apprécie          70
MaylenMaylen   15 novembre 2021
- Je vais t'exposer quelques unes de mes observations, explique-t-elle. Ensuite, à toi d'extrapoler. D'abord, ça fait des années que tu es obsédé par Henry, en mode Drago Malefoy - non, ne m'interromps pas ! En plus, après le mariage, tu as mis la main sur son numéro de téléphone et, au lieu de t'en servir pour faire semblant d'être pote, tu flirtes avec lui par messages interposés à longueur de journée. Tu passes ton temps à loucher sur ton portable avec des grands yeux de Chat potté et, quand on te demande avec qui tu discutes, on croirait qu'on t'a surpris sur YouPorn.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MaylenMaylen   15 novembre 2021
- Sérieux, c'est toi qui me poses cette question ? J'essayais de dormir, figure-toi.
- D'accord, sauf que tu me parles de pin's, donc euh…
- Non, mes Pim's, avec un "m" ! Des petits gâteaux, soupire Henry. Mais c'est pas vrai… Un Cro-Magnon d'Amerloque complètement toqué et ses deux dindes de compagnie ont vraiment décidé de me pourrir la vie, ce soir, ma parole…
Commenter  J’apprécie          20

Video de Casey McQuiston (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Casey McQuiston
Casey McQuiston - BGFP Interview
autres livres classés : lgbtVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4311 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..