AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les Haut-Conteurs, Tome 5 : La mort noire (28)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Luna26275
  24 mai 2015
Une fin magistrale avec du suspens à foison pour ce cinquième et dernier tome ! Un peu triste de clore cette série, j'ai trouvé ce livre tout aussi agréable et captivant à lire que les autres bouqins. Ce tome est plus sombre que les autres. Toutes les réponses à nos questions sont révéler comme, le mystère du Livre des Peurs.
Pendant l'automne 1193, Roland et Mathilde décide de repartir chacun de leur coté, pour acquérir des nouvelles de leur proches. Alors c'est seul qu'il se dirige vers Tewkesbury, son, village natale. Bien que les retrouvailles soit chaleureuse Roland sens qu'une certaine gêne s'est installé ente eux. Après avoir salué sa famille il repart rejoindre Mathilde et Salim puis ils se rendent à Rome où un virus mortel sévit. Sous le nom de la Mort noire elle n'épargne personne la portant. Seulement personne n'accepte leur aides du fait que tout porte à croire que ce sont les Haut-Conteurs qui propagent le virus. Car à chaque mort, un membre de l'Ordre pourpre se trouve dans les parages. Ils ne sont plus respecté par quiconque et tous veulent leur mort. Mais nos héros ne vont pas se laisser faire et vont tout tenter pour prouver leur innocences.
Roland suspecte Hardanger de vouloir se venger de lui. Mais comment pourrai-t-il leur faire du mal, puisqu'il est censé être mort dans le sanctuaire des Treize Damnés ?

Roland fait preuve de beaucoup de courage et ira jusqu'au bout pour sauver ses amis, et l'humanité. Depuis qu'il s'est fait enfermé dans un cachot pendant deux ans, il est devenu un homme, brave et intrépide, qui n'a plus peur de la mort.
Une suite de suspens jusqu'à la toute fin. Un livre passionnant qui me laisse sans voix !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Lagagne
  07 août 2015
Quelle fin incroyable ! Pas de temps mort dans ce volume d'un sombre abyssal, c'est le moins que l'on puisse dire.
L'une des choses que je déteste c'est quand une histoire se termine trop bien, quand, comme par miracle, tout se résout 20 pages avant la fin. Et bien là, loin de l'auteur cette idée ! Ce n'est pas une fin de midinette ! Pour le coup, peut-être qu'une toute petite pointe de légèreté m'aurait fait du bien. Mais je chipote.
Une série incroyable, de bout en bout.
Commenter  J’apprécie          163
BlackWolf
  24 février 2014
En Résumé : J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce cinquième et dernier tome du cycle des Haut-Conteurs qui vient enfin apporter les réponses aux questions. L'histoire se révèle vraiment haletante, sans temps mort et va mettre à mal l'ordre des conteurs forçant nos héros à devoir faire des choix compliqués. L'intrigue se révèle dense, ce qui se révèle a double tranchant, offrant de bonnes idées et des complots intéressants, mais manquant de développements, limité par le nombre de pages de ce tome. Peut-être que la développer sur le plus long terme aurait permis d'y gagner en intérêt. L'univers continu à se développer de façon efficace et les personnages se révèlent toujours aussi solide et intéressants même si je les ai trouvés un peu plus manichéens que d'habitude, principalement Roland et sa notion d'honneur. La plume des auteurs est toujours aussi vive et captivante offrant une conclusion qui évite le happy-end, même si elle aurait pu être plus développée. Alors certes, il y a quelques longueurs et l'aspect jeunesse amène certains aspects traités un peu trop simplement, mais dans l'ensemble ce cinquième tome, ainsi que cette série, m'a offert une lecture divertissante, entrainante et efficace ce qui est le principal.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
basileusa
  15 juillet 2017
C'est triste de finir une série comme celle-ci , dans laquelle on s'attache autant aux personnages . Ce cinquième et dernier volume reprend immédiatement après la fin du quatrième , à l'arrivée à Londres après leurs aventures en Norvège.
Les Hauts-Conteurs se reposent chacun dans leur région d'origine lorsqu'ils apprennent qu'un Haut-conteur serait responsable de la diffusion de la peste noire (la mort noire) en Italie. Ni une ni deux , les voilà repartis ensemble vers Rome pour enquêter . Sauf que cette fois ,ce n'est pas si simple ,d'autant que l'ordre des haut-conteurs est menacé par l'empereur.
Ce roman est clairement plus sombre et triste que les précédents ! Mais la lecture en est toujours aussi addictive et passionnante de bout en bout. Les Haut-conteurs sont plus que jamais malmenés dans ce tome et tous n'en ressortiront pas vivants ! La fin est à la hauteur , pas forcement celle que l'on espérais mais c'est d'autant plus marquant .
J'ai vraiment adoré cette série mais si je comprends que les premiers tomes puissent être en rayon jeunesse , le dernier vise clairement un public plus adulte par sa noirceur .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
DrunkennessBooks
  14 septembre 2015
Avec ce dernier tome je referme la saga d'Oliver Peru et Patrick Mac Spare et quelle belle découverte que celle de ces Haut Conteurs. Les quatre premiers livres ont été passionnants, de la première à la dernière page. le tome 4, Treize Damnés, marquait une rupture dans les péripéties des haut conteurs. Cette rupture se poursuit dans cette cinquième et dernière aventure de capes pourpres.
De retour de Norvège, Rolland, Mathilde et Salim n'ont pas le temps de se reposer. Ils doivent faire face à des nouvelles préoccupantes venues d'Italie. de mystérieux hommes vêtus d'une cape pourpre propageraient la peste noire. Pourquoi ? S'agit-il d'un haut conteur ou d'un imposteur ? Qui se cache derrière ces manigances et cet avant-goût d'apocalypse et quelle est la place du Livre des Peurs dans tous ces événements ? À charge pour les hauts conteurs de trouver les réponses avant qu'il ne soit trop tard !

Ce tome est plus violent et plus sombre que les précédents. La dimension épique des premiers tomes est ici plus nuancée, plus subtile. Je trouve que la personnalité et la psychologie des personnages, bien que très bien développée dans les autres tomes, joue ici un rôle beaucoup plus fondamentale surtout s'agissant de Rolland. Mais ses compagnons ne seront pas en reste non plus. En effet ce dernier tome permet d'en apprendre plus sur le passé de Mathilde, Salim et Corwyn.
L'intensité va crescendo et m'a tenue en haleine du début à la fin. Les rebondissements sont très nombreux et dès que nos héros surmontent un problème, un autre survient tout aussi grave. Mais si l'action est très présente, ce sont surtout les émotions qui vont avoir une grande importance.

La Mort Noire est un livre triste et très nostalgique. Il marque la fin d'une époque pour des personnages que l'on a suivi depuis quatre tomes. S'il ne tombe jamais dans le pathos, il n'en reste pas moins très émouvant. Ce qu'il m'a fait pleurer ce dernier tome ! Malgré tout, je dois avouer que la fin m'a grandement perturbée ! Je ne m'y attendais pas et je dois dire que je ne sais toujours pas si je la trouve géniale, logique ou décevante !
On revoit beaucoup de personnages notamment tous les haut conteurs croisés dans les précédents tomes. le style est toujours aussi entraînant mais comme dans les autres livres, il faut être attentif au moindre détail au risque de se perdre dans sa lecture et d'en ressortir un brin confus. Je vous conseille de lire ce cinquième tome rapidement après Treize Damnés, tant les deux sont indissociables et liés. Personnellement, cela m'a permis de ne pas m'embrouiller dans l'intrigue.

Avec La Mort Noire s'achève une saga fantasy comme j'aimerais en lire plus souvent. Oliver Peru et Patrick Mc Spare nous ont tenu en haleine pendant cinq tomes en renouvellant efficacement une intrigue parfois complexe mais toujours entraînante. On ne se lasse pas d'entendre et de relire les histoires des haut conteurs !
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Nyuka
  07 février 2016
Tome 5 achevé et encore une fois une belle surprise !
Il n'y a pas de meilleure fin que celle écrite par Olivier Peru et Patrick Mc Spare !
Juste parfait !

Tout au long des 441 pages, des intrigues, des rebondissements, de sacrées révélations et un final grandiose !
Ce dernier volet est encore plus sombre et captivant que le tome 4.
Une fois entre vos mains, vous ne pourrez plus le refermer !
Cela m'a fait un bien fou car je commençais à ne plus prendre le temps de me poser et de lire !

Les personnages sont toujours aussi intéressants. On en apprend davantage sur leur passé.
Nous craignons pour eux car l'apocalypse ne les épargnera pas tous...
L'Ordre Pourpre est vraiment mis à mal dans ce tome.
Je les remercie car je ne suis pas une grande amoureuse des fins qui se terminent trop bien. J'ai été servie avec ce dernier tome !

Ce que j'apprécie surtout c'est que toutes nos questions trouvent leur réponse. Ils n'ont rien laissé dans l'ombre.

Merci à ces deux auteurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Eponah
  06 décembre 2013
Nous voila au dernier volet de la série .Le tome 5 nous entraine dans la pire des aventures .Nos héros doivent faire face à la terrible peste noire et combattre les démons.Le fléau s avére être l ennemi le plus redoutable à abattre et nos conteurs vont devoir livrer des batailles sans fin où l ultime combat semble perdu d avance tant les forces démoniaques sont à l oeuvre.Les secrets vont être révéles et le final l apothéose de la série est remarquable et grandiose.Une fin mémorable.
une superbe épopée à ne pas rater.
Commenter  J’apprécie          80
Phooka
  11 décembre 2012
Ce cinquième tome est sombre et bouleversant, le lecteur n'en sort pas indemne à l'image de ces Haut-conteurs qui nous ont tellement fait réver. La fin est tout aussi terrible, loin de tout ce que j'avais pu imaginer. La victoire à un goût amer ... Et ce tome aussi a un goût amer. Non pas qu'il ne soit pas bien, bien au contraire, mais il clôt une série vraiment originale et fascinante, avec des personnages hors du commun. Quelle tristesse de penser qu'on ne suivra plus Roland sur les chemins, on n'entendra plus les surnoms que Mathilde lui donne, on ne saura pas ce que devient Salim ... Cette saga restera dans ma mémoire pour longtemps. Mince, j'en ai les larmes aux yeux ....
Lien : http://bookenstock.blogspot...
Commenter  J’apprécie          80
meygisan
  13 février 2016
Olivier Peru et Patrick Mc Spare nous offrent le meilleur tome du cycle à on goût. Tout y est pour passer un agréable et trop court moment de lecture en compagnie des Haut Conteurs.
Toutes les révélations sont faites et l'on peut dire que les auteurs nous ont réservé de biens belles surprises car finalement, tous les volumes de cette série sont liés. Même s'ils sont très différents les uns des autres, et s'ils traitent de sujets différents, ils nous content l'histoire des Haut Conteurs. Ce dernier tome conclut la série de manière magistrale tant au point de vue narratif qu'historique. le livre de la peur nous apparaît enfin dans son ensemble et le destin de Roland ainsi que ses implications et ses liens avec celui ci sont révélés. Et les auteurs n'ont pas fait semblants, ne se sont pas contentés d'une fin attendue. En témoigne le long épilogue, d'une quarantaine de pages, qui nous explique sous fome de chronique tout ce qui est advenu après les derniers événements tragiques. Car il s'agit bien là d'un tome tragique et beaucoup plus sombre. La fin n'est pas heureuse, loin de là; le destin hors du commun des Haut Conteurs ne puouvait en être autrement et les auteurs devaient leur consacrer un dénouement digne de leur nom. J'ai déjà dit plusieurs fois au cours des critiques de ce cycle que les auteurs faisaient preuve sans cesse d'une imagination nouvelle et débordante, pour nous surprendre encore et encore. Et bien c'est encore que le cas pour la totalité de ce tome. Spécialement pour le long épilogue qui nous tient en haleine sauvagement. Impossible de poser le livre avant la dernière page dont on espère qu'elle ne viendra pas, car l'on sait d'avance et depuis longtemps que nous tenons dans nos mains le dernier tome de ce fabuleux cycle. Que dire de plus sinon de vous jeter nerveusement sur les aventures de Roland et de ses compagnons..... Vous ne le regretterez pas....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
delfina
  26 août 2014
Cinquième et dernier tome de la série des Haut-Conteurs, La mort noire est le volume le plus sombre. Roland et les membres de sa confrérie doivent lutter contre la peste noire dont l'apparition paraît étrange. le peuple désigne vite les coupables : les Haut-Conteurs. On assiste alors à la fin de l'ordre suite à une chasse sans merci qui rappelle celle vécue par les templiers (ou dans l'univers cinématographique, celle des Jedi et le fameux ordre 66).

L'atmosphère pesante, l'accumulation des morts, les rebondissements permettent une lecture agréable mais aussi angoissante car personne est à l'abri de se faire tuer… Enfin, tous les mystères (le Livre des peurs…) qui jalonnaient les tomes précédents sont révélés et tout se met bien en place pour aller jusqu'à un final assez original car il laisse au lecteur un goût d'amertume tant la fin est noire, triste…



En résumé, La mort noire clôt habilement la saga des haut-Conteurs qui s'est améliorée de tome en tome en allant vers toujours plus de noirceur.
Lien : http://mapetitebibliotheque...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
787 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre