AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de DrunkennessBooks


DrunkennessBooks
  14 septembre 2015
Avec ce dernier tome je referme la saga d'Oliver Peru et Patrick Mac Spare et quelle belle découverte que celle de ces Haut Conteurs. Les quatre premiers livres ont été passionnants, de la première à la dernière page. le tome 4, Treize Damnés, marquait une rupture dans les péripéties des haut conteurs. Cette rupture se poursuit dans cette cinquième et dernière aventure de capes pourpres.
De retour de Norvège, Rolland, Mathilde et Salim n'ont pas le temps de se reposer. Ils doivent faire face à des nouvelles préoccupantes venues d'Italie. de mystérieux hommes vêtus d'une cape pourpre propageraient la peste noire. Pourquoi ? S'agit-il d'un haut conteur ou d'un imposteur ? Qui se cache derrière ces manigances et cet avant-goût d'apocalypse et quelle est la place du Livre des Peurs dans tous ces événements ? À charge pour les hauts conteurs de trouver les réponses avant qu'il ne soit trop tard !

Ce tome est plus violent et plus sombre que les précédents. La dimension épique des premiers tomes est ici plus nuancée, plus subtile. Je trouve que la personnalité et la psychologie des personnages, bien que très bien développée dans les autres tomes, joue ici un rôle beaucoup plus fondamentale surtout s'agissant de Rolland. Mais ses compagnons ne seront pas en reste non plus. En effet ce dernier tome permet d'en apprendre plus sur le passé de Mathilde, Salim et Corwyn.
L'intensité va crescendo et m'a tenue en haleine du début à la fin. Les rebondissements sont très nombreux et dès que nos héros surmontent un problème, un autre survient tout aussi grave. Mais si l'action est très présente, ce sont surtout les émotions qui vont avoir une grande importance.

La Mort Noire est un livre triste et très nostalgique. Il marque la fin d'une époque pour des personnages que l'on a suivi depuis quatre tomes. S'il ne tombe jamais dans le pathos, il n'en reste pas moins très émouvant. Ce qu'il m'a fait pleurer ce dernier tome ! Malgré tout, je dois avouer que la fin m'a grandement perturbée ! Je ne m'y attendais pas et je dois dire que je ne sais toujours pas si je la trouve géniale, logique ou décevante !
On revoit beaucoup de personnages notamment tous les haut conteurs croisés dans les précédents tomes. le style est toujours aussi entraînant mais comme dans les autres livres, il faut être attentif au moindre détail au risque de se perdre dans sa lecture et d'en ressortir un brin confus. Je vous conseille de lire ce cinquième tome rapidement après Treize Damnés, tant les deux sont indissociables et liés. Personnellement, cela m'a permis de ne pas m'embrouiller dans l'intrigue.

Avec La Mort Noire s'achève une saga fantasy comme j'aimerais en lire plus souvent. Oliver Peru et Patrick Mc Spare nous ont tenu en haleine pendant cinq tomes en renouvellant efficacement une intrigue parfois complexe mais toujours entraînante. On ne se lasse pas d'entendre et de relire les histoires des haut conteurs !
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (8)voir plus