AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302042646
Éditeur : Soleil (08/10/2014)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Hier beau et admiré de tous, aujourd’hui hideux, bossu, malingre. Il doit sa déchéance à Apollon qui, jaloux de son succès auprès des femmes et surtout d’Aphrodite, l’a rendu difforme. Le voici désormais objet de répulsion et de moqueries. Mais il est intelligent et sait s’adapter. S’il ne peut conquérir la sublime déesse grâce à son apparence, il la séduira par ses talents de maître-queux. Auprès des Satyres et des cruelles Ménades, il découvrira l’art culinaire et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
ClaireDoc
08 octobre 2014
Le tome 4 d'Oracle tient toutes ses promesses. Gardant un ton très adulte, l'histoire contient violence, démence et scènes crues, mais cela sans aucune facilité : chaque élément, chaque case est au service de la tragédie qui se noue. Comme dans les tomes précédents, le contexte mythologique classique est respecté. Ici ce sont Aphrodite et Apollon auxquels se "confronte" Mélos, pauvre mortel. Les personnages très intéressants des ménades et des satyres, faunes des forêts, sont finement exploités. On croisera aussi un animal légendaire qui faisait déjà rêver les grecs de l'antiquité : la licorne. On retrouve l'Oracle et Homère (qui a des idées de saga !), cette fois-ci à Corinthe, accompagnés d'un mystérieux inconnu dont vous saurez le drame in fine.
L'anti-héros de cette aventure est Mélos, un homme a priori bon et comblé, qui se voit injustement maudire par Apollon, jaloux de lui. Il n'était pas évident de faire d'un être difforme le personnage principal d'un des tomes, notamment parce que la couverture est nettement moins aguicheuse que la première ;). Melos est rendu monstrueux par Apollon. Sa disgrâce va à la fois l'élever car il deviendra un cuisinier hors pair, à l'égal d'un dieu, et le faire chuter comme le plus méprisable des hommes. Complètement obsédé par la conquête d'Aphrodite qu'il pense aimer sincèrement, et en même temps par sa revanche sur Apollon…, il sera amené à aller toujours plus loin dans l'ignominie. Se trouvant toujours une justification, il ira jusqu'au sacrilège. L'obsession et l'instinct de possession, dans un amour à sens unique, sont décortiqués dans cette fable psychologique.
En contrepoint de cet amour démentiel, on voit évoluer le couple de Thesmodion et Ananka : non-humains, ne vivant que pour le plaisir des sens, purs, communiants avec la nature, leur amour est simple et libre. le personnage de Thesmodion est particulièrement savoureux, et apporte une touche d'humour au récit, chose que l'on n'avait pas encore vu dans la série ; d'une part grâce à des expressions grivoises amusantes ("par mes bourses fripées") et surtout par ces jeux avec la belle Ananka. La page où Mélos débarque au mauvais moment et où elle recommande à son amant de parler de ses "histoires de pieu durci" avec son ami nous fait sourire dans cette histoire sombre, somme toute, de bout en bout.
Si l'histoire est tragique et fascinante, le dessin, lui, est absolument somptueux ! le travail de Nicolas Demare, c'est du grand art ! Les plans très rapprochés, avec un souci du détail incroyable, permettent de faire ressentir la moindre émotion grâce à l'expression des visages. Les plans plus larges donnent un cadre magique au récit que ce soit dans la forêt de Corinthe, très luxuriante, ou bien dans les pays étrangers traversés par Melos. de l'Égypte (double planche qui fait rêver) à la lointaine Asie, on voyage beaucoup grâce à ce coup de crayon. Les auteurs nous gratifient de mises en pages très imaginatives, je pense en particulier à celle où Mélos se contemple dans la fontaine, ou bien à la page du "miroir éclaté". J'ajoute que le travail de colorisation est vraiment excellent et vient magnifier le dessin. C'est coloré, c'est lumineux ou sombre quand il le faut, intelligemment !
En résumé, on a là un tome absolument envoûtant à tout point de vue !!! Même ceux qui n'ont pas lu les épisodes précédents peuvent s'y plonger, car rappelons que les récits sont indépendants. Ne boudez pas votre plaisir et foncez découvrir cette pépite de chez Soleil !
Lien : http://lireetclaire.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
tchouk-tchouk-nougat
29 novembre 2014
Melos avait la richesse et la beauté qui plaisait à Aphrodite elle-même. le jeune mortel ne pouvait que tomber amoureux de la déesse et rever de devenir son amant. Un rêve brisé par la jalousie d'Apollon qui fait de lui la laideur personnifiée. Melos n'aura alors plus qu'un seul désir, qu'une seule raison de vivre: séduire malgré tout la déesse de l'amour et faire enrager le dieu de la beauté.
Les auteurs nous livrent une véritable tragédie grecque. Forte en émotions et en désillusions. Les dieux y sont vaniteux à souhait et tout puissant. Les mortels ne sont que des jouets entre leurs mains et quand ils essaient de se rebeller, c'est pour leur plus grand malheur.
Les première de couverture est avenante et les dessins à l'intérieur à la hauteur.
Commenter  J’apprécie          111
lyoko
24 avril 2015
Les dieux de l'Olympes sont cruels et peu enclin à la clémence.... Mais ici Apollon montre le côté obscur de son être....
une BD avec des graphismes superbes, aux traits fins et aux détails pertinents.
L'histoire en elle même est captivante mais la cruauté est un peu trop presente a mon goût... j'aurais sans doute préféré un peu plus de psychologie dans ce tome..... même si les auteurs arrivent à montrer que parfois nous pouvons aller très loin dans l'ignominie afin d'obtenir ce que nous désirons le plus au monde
Commenter  J’apprécie          110
3447
13 octobre 2014
J'ai apprécier ce livre, tout comme les autres. J'ai trouvé l'histoire de Melos tragique et je pense que ce personnage n'a vraiment pas de chance !
Mais il faut se dire que les histoires mythologiques sont souvent comme ça : cruelles.
Maintenant j'ai hâte de lire le prochain et dernier tome.
Commenter  J’apprécie          100
TomatoKetchup
14 octobre 2014
Excellent tome ! Je le place dans mes meilleures lectures bd de l'année, parce qu'on passe un très bon moment.
C'est une très belle surprise, le scénariste a su me surprendre avec une histoire assez inattendue dans le paysage bédé. J'avais lu ses romans et j'étais curieuse de voir comment il allait s'en sortir en bd, c'est pari gagné !
L'histoire est servie par un bon dessin, solide, certaines cases sont vraiment super et la fin est très réussie.
Commenter  J’apprécie          80

Les critiques presse (4)
Auracan11 décembre 2014
Demare s’active aux crayons et nous offre une galerie de personnages bien maitrisés (un bossu, un satyre, des jolies ménades, des dieux et déesses…) et des décors variés (les forêts enchantées où l’on croise des licornes, les villes et tavernes…). Comme quoi, une série concept est capable de réaliser un sans faute (de goût).
Lire la critique sur le site : Auracan
Elbakin.net27 novembre 2014
La série fait preuve d’imagination, car c’est par la ruse que les Mortels se montrent plus forts que les Dieux, plutôt qu’uniquement par la force brute (ce qui avait donné un tome 2 sympathique, sans plus).
Cette fois, la quête du personnage principal le pousse dans ses ultimes retranchements, le faisant tutoyer la folie pour atteindre son but ultime.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Sceneario14 octobre 2014
Une nouvelle histoire complète qui allie drame et mythologie grecque dans toute sa splendeur. Un excellent moment de lecture !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest07 octobre 2014
L’aventure est captivante jusqu’au dénouement. On appréciera également l’épilogue qui tisse un lien subtil entre les événements contés et l’oracle. Au dessin, Nicolas Demare est tout aussi inspiré que son scénariste
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat30 novembre 2014
Sache qu'ici ton apparence importe peu. Loin du monde des hommes la laideur n'est qu'un mot. Et un mot n'a jamais empêché de jouir de la vie.
Commenter  J’apprécie          80
MarquePageMarquePage09 décembre 2014
Oui, monstre ! La richesse n'achète pas la beauté ! Ni la loyauté, ni l'amitié, ni l'amour !
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Video de Patrick McSpare (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick McSpare
Les Haut-Conteurs est une série de romans de Oliver Peru & Patrick Mc Spare
autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2610 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre