AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'ère des miracles, tome 1 : L'échiquier des dieux (34)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Chib
  13 décembre 2014
Je ne savais pas trop a quoi m'attendre en commencent le livre, un policier, une dystopie, un roman d'anticipation, un truc jeune adulte avec une nénette qui sauve le monde, ou un truc pan pan cul cul qui n'aurait pas été ma tasse de thé . J'espérais secrètement retombé sur coeur du type de succubus blue et pas a la douche froide qu'a été le cygne noir . Et je penche du coté du gros coup de coeur .

J'avoue avoir mit pas mal de temps a entrée dans le livre. Me heurtant dans les premiers chapitre, au vocabulaire propre a l'univers mit en place par l'auteur pour crédibilisé et structuré le monde post apocalyptique dans le quel évoluent ses personnages. Celui-ci devient par la suite l'une des forces du roman . Car une fois acclimaté par tout ces thermes, on ne peut qu'être admiratif du travail de fond qui a été appliqué bien loin de ces dystopie suivant la mouvance qui se contente de recraché toujours le même genre d'histoire sur les même model. Un monde qui devient passionnant et qui à la fin du premier tome promet encore moult approfondissement, on a encore beaucoup a découvrir et c'est une tres bonne nouvelle.
En outre, l'univers de la série si bien construit soit il , sans de bon personnage ca ne serait pas suffisant . Ici, nous n'auront pas faire a 1 personnage principal, mais a 2 narrateurs principaux, et un troisième un peu moins présent .

Tout d'abord nous avons Mae, qui je trouve, a quelques points commun avec Georgina et Eugénie sur certain point de caractère, elle est d'une apparence froide et semble il d'une beauté époustouflante, je l'ai trouvé attachante, bien que sont back grounds manque franchement d'originalité, c'est une sorte de super soldat, qui suite a une altercation se retrouve a faire le garde du corps a temps plein pour Justin March le second personnage principal et narrateur qui est nettement plus original, tout d'abord, je n'ai pas été souvent confronté dans mes lectures a un personnage qui partage son esprit avec deux locataires (il m'a d'ailleurs fallu un peu de temps pour m'y habitué), son passé, sa manière de pensée, sa personnalité m'ont nettement plus passionné . Et si je suis habitué a aimé les personnage féminin de Richelle Mead, c'est le tout premier personnage Masculin que j'apprécie (je ne compte pas la tout les personnages masculin secondaire qui étaient présent dans Succubus, le premier rôle étant attribué a l'exaspérant Seth Mortensen) .
le troisième narrateur Tessa, la pupille de Justin qu'il ramènera avec lui du Panama . Une jeune fille naïve mais brillante, dont j'ai apprécié les interventions et la petite histoire annexe . Voir son regarde sur le Runa est très rafraîchissant, ca contre balance pas mal le fort patriotisme de Mae et Justin, qui en perdent parfois (régulièrement pour Mae) leur sens critique.
L'enquête et l'histoire en elle-même, est bien mener. On sera amener a rencontré divers figures dans le roman qui seront amener plus tard a joué un rôle plus ou moins important dans la serie. J'attends d'ailleurs avec impatience le tome 2 dont je n'ai hélas aucune information sur ces dates de parution en France (et ce n'est pas faute de chercher) . Je ne peux donc qu'attendre avec impatience, cette suite que j'ai hâte de lire .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
BlackHaru
  02 octobre 2014
Voici une histoire qui ne m'a pas spécialement emballée. Une enquête parmi diverses institutions religieuses pour arriver à un résultat que l'on devine dès le départ. J'ai trouvé l'intrigue trop simpliste et bien que l'idée aurait pu etre originale, je trouve que ça a été très mal exploité. très déçue de ce livre
Commenter  J’apprécie          60
kyoko-sama
  05 octobre 2014
Richelle Mead est l'une de mes auteurs favoris. J'aime beaucoup son style et les histoires qu'elle nous livre… Et c'est pourtant dans un genre complètement différent qu'elle aborde son récit. Fini les héroïnes contemporaines aux origines inhumaines qui vivent des aventures extraordinaire remplies de magie et de créatures surnaturelles. Ici, nous suivons le quotidien d'une supersoldate, une prétorienne, dans un monde futuriste où les règles sont bien différentes d'aujourd'hui. le pays dans lequel vit Mae Koskinen prône l'unité et elle adhère totalement à ses lois bien qu'elle soit une patricienne, c'est-à-dire une femme venant d'un peuple qui a gardé ses origines génétiques et ne s'est pas mélangé au reste de la population (pour échapper à un virus mortel). Suite à une erreur de comportement, elle se retrouve donc garde du corps de Justin.
Justin March, dragueur et beau-parleur invétéré, voue sa vie à réguler les religions légales en RUNA, sa patrie où la seule religion communément admise est celle de l'Humanité. Mais des évènements l'ont fait douter de l'ineptie que représentent les religions, si bien qu'il se fait exiler en province pendant quatre longues années. Mais des évènements mystérieux se déroulant en RUNA, il est rappelé sous condition de mettre un terme à ce qui ressemble à des meurtres rituels.

En lisant le résumé, on connaît d'avance qui sont les agents de cette histoire. Cependant, les personnages principaux tardent à accepter l'évidence – probablement dû à leur éducation bien ancrée qui affirme n'exister aucun dieu sur terre et ce, bien que l'un d'entre eux s'est vu imposé des corbeaux divins – et cela donne un récit qui traîne un peu en longueur. Ce n'est pas ennuyant mais l'auteur s'attardent sur énormément de points à analyser… Cela fait un peu perdre le fil conducteur de temps à autre et n'apporte, par la même occasion, pas assez d'actions.
Il est intéressant de voir l'histoire alternativement du point de vue de trois personnages, dont nos deux héros. Peu à peu, on comprend qui ils sont réellement et qu'elle est leur implication individuelle dans ce jeu des dieux.
Justin March étant un homme particulièrement intelligent et à la mémoire expressément vive, il est amusant de le voir analyser et jouer sur les mots pour obtenir gain de cause. Personnellement, je ne le supporterais pas en tant qu'ami mais de par son caractère, il joue un rôle bien plus important que ce qu'on pourrait croire. de plus, sa personnalité désinvolte répond à merveille à celle, plus sérieuse, de Mae. Leur joute verbale et les quiproquos que Justin crée lui-même afin de ne pas répondre aux avances d'un dieu est un véritable délice à lire – mais qu'est-ce qu'on aimerait qu'il puisse jouer carte sur table avec elle ! Ils le méritent tous les deux !

Bref, la nouvelle série de Mme Mead à suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Hillel
  18 mai 2015
Pour moi c'est un "Grand Richelle Mead"!
J'ai lu ici et là des avis mitigés, des avis déçus, comme des avis emballés. Effectivement, ce nouveau titre de Richelle Mead ne fait pas l'unanimité. Pour moi, il n'a fait aucun doute sur sa qualité, il s'est imposé, m'a complètement séduite. Pour moi ce premier tome d'une nouvelle série est même supérieur à tout ce que nous a offert, à ce jour, Richelle Mead. Pourtant, l'auteur nous a déjà proposé des titres de qualité qui avaient grandement réussi à m'emballer.
Néanmoins je comprends aisément les avis déçus. Ce titre est très différent de ce que nous a déjà proposé l'auteur. Bien plus complexe et sombre. Bien moins limpide et jovial. Un récit qui s'écarte de pas mal de jolis stéréotypes chers à l'urban fantasy d'un "Cygne noir", la romance sensuelle drôle et teintée d'érotisme de "Succubus"ou la bonne série d'aventure young-adult et bit-lit de "Vampire Académy". Et là je me dis qu'au moins c'est une auteur qui sait se renouveler et nous présenter de nouvelles choses, pour le moins étonnantes.
Ici l'auteur s'écarte un peu -pas totalement tout de même- de ce qui marche, de ce qui prend bien dans un roman populaire. Ici, tout paraît bien moins clair, ou déjà vu. On n'est pas dans une gentille fiction pour ados ou jeunes adultes, ni dans une romance sympa. Non, ici, l'auteur s'amuse à corser un peu son histoire de base et nous emmêler les pinceaux, pour mieux les démêler au cour du récit.
Alors certes ce fut déroutant. Oui, j'ai été perdue, je n'ai pas compris grand chose à cet univers, à ce monde d'après Déclin, un monde futuriste et dystopique. J'ai souhaité des éclaircissements qui ne viennent qu'au compte goutte au fil des pages. J'ai été agacée par ce glossaire en fin de roman, qui m'obligeait dans un premier temps à faire des allers-retours, et ne m'aidait pas franchement à comprendre le monde proposé par l'auteur. J'ai trouvé le début un peu long. Malgré tout cela, j'ai été complètement captivée.
Captivée par un univers si complexe qui nous interroge. Et si les dieux antiques faisaient leur grand retour. Et si des sectes religieuses devenaient de nouveaux dangers pour la République. Et si une Eglise de l'Humanité complètement laïque devenait la règle à suivre, et croire en Dieu deviendrait un tabou, un interdit... Bref la toile de fond de cet univers complexe est assez intéressante pour que l'on s'y attarde.
De plus, cet univers dystopique met en avant un certain nombre de choses qui déstabilisent tout autant. La domination d'une République toute puissante qui revient sur des fondamentaux longtemps abandonnés, le pouvoir des castes, les différences sociales, la domination d'une Union du Nord au détriment de provinces du Sud à l'abandon. Une armée de combattants pour faire régner l'ordre d'une main de fer, des Serviteurs pour tout contrôler. Des sélections génétiques, des maladies qui marquent plusieurs générations... Bref des choses qui parlent, qui font froid dans le dos. Un monde imaginé, anticipé par l'auteur avec une certaine intelligence et maîtrise. Alors effectivement, ce monde est foisonnant, riche, et pas si souvent facile à suivre... Mais j'ai quand même été prise au jeu, véritablement embarquée dans l'aventure.
Dans ce contexte pour le moins déroutant et sombre, deux héros vont être rassemblés pour servir la République. Ce qui est bien c'est qu'il n'y a pas une héroïne, comme pourrait le faire croire la couverture, mais deux héros à part entière qui nous livrent leurs points de vue. Et même un troisième personnage avec la jeune Tessa. Bref on alterne et on ne focalise par sur un personnage phare. j'aime assez cela, d'avoir les points de vue de chacun et vouloir souvent leur dire "bon sang, mais fonce, va lui parler, il pense comme toi!".
Mae, est la magnifique et redoutable prétorienne (militaire d'élite) issue d'une illustre caste nordique. Elle est glaciale, insaisissable. Une héroïne sûre d'elle, froide, souvent agaçante que l'on apprend à connaitre au fur et à mesure, pour finir par la trouver, comble du comble, attachante.
Justin, ancien "Serviteur de la vérité" et professeur de religion a été banni et exilé de la République de RUNA. Il ère comme une âme en peine au Panama, devenu la coqueluche des mafieux locaux, se noyant dans le jeu de dés, l'alcool, les femmes et les drogues... Choses qu'il faisait déjà avant son exil. Il est arrogant et séducteur.
Deux êtres complètement opposés qui vont devoir travailler ensemble. Un duo improbable. Une irréprochable militaire face à un anti-héros par excellence. Un couple aussi sympa que frustrant à suivre. Entre les deux c'est à la fois le désir ou la haine. Les confidences ou le mépris, la tendresse ou les pires piques.... des joutes verbales et des situations bien sympathiques à lire. Un jeu du chat et de la souris qui m'a rappelé Seth et Georgina de "Succubus". Une romance bien compliquée qui m'a tenue en haleine avec des personnages complexes qui, à mon avis, vont comme moi, beaucoup vous énerver !

Et puis il y a Tessa, la protégée de Justin. Elle a 16 ans, c'est la fille de son ami, elle n'a jamais connu qu'une éducation stricte au Panama. Justin souhaite offrir le mieux de la RUNA à Tessa, et la sortir de sa Province. Avec ce retour, nous suivrons aussi à travers les yeux de Tessa, le choc des cultures, la découverte de cette République laïque et moderne qui n'en conserve pas moins des préjugés raciaux et sociaux.

Il est assez sympathique d'ailleurs de suivre la joyeuse vie de famille de Justin qui retrouve sa soeur, son neveu et se montre tel un père protecteur avec Tessa.
Dans cet univers dense, des meurtres étranges ont lieu. Des meurtres qui semblent liés à une divinité. Alors que toute croyance est jugée invraisemblable. Est-ce l'oeuvre d'une secte religieuse qui souhaite s'affirmer, d'une entité surnaturelle qui existe bel et bien ? Voilà pourquoi la République de RUNA revient chercher Justin et ses lumières pour qu'il dénoue cette enquête. Il devra faire avec Mae comme garde du corps. C'est une aubaine pour lui, refaire ses preuves et regagner sa citoyenneté perdue.
En bref, il y a de tout dans ce nouveau titre... de la romance, de la tendresse et de la sensualité tout en restant soft. Il y a une enquête policière bien menée. Une vision d'anticipation complexe, du surnaturel, un peu d'humour. Pas mal de psychologie pour mieux comprendre et nous attacher à des personnages qui conservent précieusement leurs secrets et leur passé.
Le tout est arrivé, sur les presque 700 pages, à me captiver. Je n'ai pu lâcher le roman. J'ai terminé cette histoire avec une fulgurante envie de retrouver ces personnages. Certes la fin nous offre quelques réponses attendues, mais encore pas mal de frustrations...
Bref, si Richelle Mead a abandonné une certaine limpidité, légèreté, elle continue de nous offrir les choses qui ont fait leurs preuves dans ses autres romans comme une pointe de sensualité, des personnages attachants charismatiques et drôles, une relation amoureuse bien frustrante, et un univers original et construit.
Pour moi, c'est un véritable coup de coeur, et le premier tome d'une série bien prometteuse!
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Suny
  04 mars 2015
J'avais jamais trop eu envie de faire connaissance avec Richelle Mead, parce que des séries bit-lit, j'en ai déjà bien assez de commencées et j'ai un peu fait une overdose de vampires… Par contre quand j'ai vu ce titre, et cette couverture, j'ai pas hésité – je sais, je suis superficielle. Et j'aime ça.
Pas de vampires ici. Nous sommes dans un futur dystopique dans lequel les religions sont très surveillées et réduites au statut de sectes, et les forces armées sont une élite surhumaine et hautement respectée. Plutôt banal pour de la dystopie, me diras-tu. Eh bien, il n'y a pas que ça : il y a aussi une dimension fantastique très présente, pour ne pas dire centrale, qui fait toute l'originalité de cet ouvrage par rapport aux autres du genre.
Tu l'auras compris, j'ai beaucoup apprécié cette lecture, pour cette petite originalité, mais aussi pour tout le reste : l'atmosphère, l'univers, très riche, les personnages, très bien construits, l'intrigue, très intrigante, et les divers éléments scientifiques, notamment ceux sur lesquels se base la constitution des castes et les problèmes génétiques qui en découlent. Bref, j'ai trouvé cette histoire vraiment très bien faite et, pour ne rien gâcher, l'écriture plutôt agréable. Une rencontre bien prometteuse…
Lien : http://jaimeleslivresetjensu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gilwen
  07 mars 2014
En bref: Un premier tome qui laisse présager une suite bien sympathique. L'univers qui offre un sympathique mélange de SF et de mythologie est fascinant. de nombreux mystères parsèment le récit et ce n'est que doucement qu'ils se lèvent, au fur et à mesure qu'on en apprend plus sur les personnages, leur histoire et l'enquête qu'ils mènent. A défaut d'être attachants, ceux-ci sont particulièrement intrigants. Il faut quand même mentionner que le développement de ces éléments se fait un peu au détriment d'une enquête qui, si elle se révèle intéressante dans ses rebondissements, manque cruellement de rythme. Encore heureux, les dernières révélations rattrapent le coup. Mais ces longueurs associées à un univers qui semble complexe de prime abord pourront en rebuter certains. Pour ma part j'ai beaucoup apprécié cette lecture et c'est avec plaisir que je me plongerai dans le volume suivant.
Lien : http://livrementvotre.blogsp..
Commenter  J’apprécie          30
CathLej
  03 janvier 2016
Mae, jeune Prétorienne, est punie pour avoir un peu trop secoué une de ses collègues. Elle est envoyée au Panama, récupérer Justin March, banni quelques années plus tôt. Inutile de préciser que ces deux-là sont faits pour s'entendre et que le fait d'être obligé de travailler ensemble les ravit d'autant plus (c'est ironique).

J'apprécie beaucoup Richelle Mead. J'ai lu pas mal de ces romans (tous, à vrai dire, à part Bloodlines), et je dois dire qu'à part la série des Cygne noir que j'aime un peu moins, tous m'ont plu. Elle a l'art de créer des héroïnes comme je les aime : courageuses, fortes, inventives et féminines. L'échiquier des Dieux ne déroge pas à la règle : Mae est un personnage meadesque à plus d'un titre. Ce qui par contre change ici, c'est l'environnement futuriste, fort différent de ce qu'à déjà pu créer l'auteure. Et ce renouvellement est une bonne chose. J'ai apprécié retrouver son , tout découvrant un nouveau monde et toute la structure qui va avec. D'autant plus qu'il ressemble fort au nôtre, au plutôt à ce que le nôtre pourrait être dans quelques dizaines d'années... Il me tarde de lire le volume deux :). Dommage que cette série commence seulement maintenant, il faut attendre entre chaque volume, c'est si frustrant !
Lien : http://leslecturesdecat.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
linagalatee
  29 juillet 2014
Mae Koskinen est prétorienne et soldat de la République. Suite à une bagarre avec une autre prétorienne qu'elle a laissée pour quasi-morte, elle va devoir rendre, en punition, son uniforme noir, uniforme de prestige puisqu'il montre aux yeux de tous sa supériorité militaire.

Justin March, chassé de la province de Vancouver, n'a qu'un rêve pouvoir retourner chez lui. Il est spécialisé dans la recherche et la dissolution de sectes pouvant nuire au bon fonctionnement des provinces. Il est un génie dans son domaine.

Une série de meurtres rituels va donner à Justin la possibilité de retourner chez lui et à Mae de subir sa punition. Ils vont devoir enquêter ensemble avant la prochaine nuit de pleine lune, et dissoudre le groupe responsable.

Deux destins qui n'étaient pas amenés à se croiser vont devoir faire un chemin commun et résister à de multiples tentations. Justin sait qu'il doit à tout prix résister à la beauté surnaturelle de Mae, s'il ne veut pas se perdre et s'engager dans une voie qu'il ne désire pas.

Mais peuvent-ils vraiment aller à l'encontre de ce que les Dieux ont décidé pour eux ? Mae va-t-elle survivre aux informations jusqu'alors tenues secrètes, de sa conception ?

Un premier tome très prometteur. On est tout de suite plongés dans le bain et l'action commence très rapidement. Les informations distillées au fur et à mesure viennent étayer nos connaissances et permettent de suivre aisément l'histoire.

Un mélange d'ésotérisme et de réalité donne à cette aventure une dimension très agréable à lire, on navigue dans un monde mi-fantastique, mi-réel, avec une technologie très à la pointe et des moyens très quotidiens, qui en font toute la subtilité.

Les personnages de Justin et Mae sont très attachants sous des abords très égoïstes, ils se révèleront être pleins de subtilité et d'un grand dévouement à leur cause et à leurs amis.

Les personnages secondaires tels que Léo, un génie informatique ami de Justin, et Tessa que Justin a réussi à emmener avec lui à Vancouver, selon les désirs de son père, jouent également un rôle vital et l'on a hâte de voir leur évolution dans les tomes à venir. Nul doute que Tessa y aura une place des plus importantes.

Justin et Mae vont-ils résister à cette attraction mutuelle, ou s'abandonner aux désirs des Dieux ?

Un premier tome très prometteur, original et plein d'esprit, sans être « le roman de l'année », il saura satisfaire les amateurs du genre. Attendons la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Metehera
  20 novembre 2018
Combattante invincible à la beauté surnaturelle et entièrement dévouée à la République, Mae Koskinena a commis une grave erreur et elle est prête à tout pour racheter sa faute. Elle accepte de servir de garde du corps à l'arrogant Justin March, enquêteur de génie exilé depuis des années et rappelé afin d'élucider une série de meurtres rituels…Dans l'ombre, de mystérieux ennemis se regroupent, prêts à reprendre le contrôle de ce monde dans lequel les humains ne sont que des pions sur un échiquier.

J'ai passé plutôt un bon moment avec ce livre même si je l'ai trouvé plutôt moyen.

Il s'agit d'un mixte entre de la dystopie et de la fantaisie urbaine.

Le monde crée par l'autrice est plutôt bien pensé et construit mais ce sont les « coïncidences » trop nombreuses, l'intrigue beaucoup trop simpliste et le manque de rythme qui desservent le livre...

Lien : http://www.booksanddreams.co..
Commenter  J’apprécie          10
nataly
  30 mai 2017
Grande fan de la série "Succubus" du même auteur, j'ai malheureusement abandonné cette lecture . En effet, après avoir lu pratiquement les 3/4 du roman, je m'ennuie fermement, et ne trouve aucun enthousiasme dans cette histoire.
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1180 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre
.. ..