AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362310310
Éditeur : Castelmore (13/01/2012)

Note moyenne : 4.49/5 (sur 311 notes)
Résumé :
Rose Hathaway a toujours joué selon ses propres règles
Elle a enfreint la loi quand elle s’est enfuie de l’Académie Saint Vladimir avec sa meilleure amie et dernière représentante de la famille Dragomir, Lissa. Elle a franchi la limite quand elle est tombée amoureuse de Dimitri, son superbe instructeur. Et elle a osé défier la Reine Tatiana, leader du monde Moroi, risquant sa vie et sa réputation pour protéger les futures générations de gardiens dhampirs.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  19 juillet 2016
Belle fin pour une magnifique série. le moins que l'on puisse dire est que l'on n'a pas le temps de s'ennuyer car ce tome est loin d'être calme et je crois même que c'est le plus complexe en matière d'intrigues. Elles sont aussi bien d'ordre policière, qu'amoureuse ou politique. Rose, Lissa, Dimitri et tous leurs amis doivent se battre sur tous les fronts dans ce tome afin de pouvoir nous offrir une très belle fin.
J'ai finalement pris mon temps pour ce tome car je n'étais pas pressée de quitter la compagnie de Rose et aussi, à cause de la complexité du tome. Je ne suis pas très douée en intrigues politiques mais j'ai trouvé que l'auteur a su bien l'imbriquer avec les autres tout en se servant d'informations/d'indices disséminés à travers tous les tomes. Je me suis doutée de certaines choses ou personnages mais sans forcément mettre le doigt sur les raisons de chacun. Rose et la plupart de ses amis ont très bien évolués au fil du temps et des épreuves. D'autres n'avaient pas forcément le charisme adéquat pour y parvenir et c'est bien dommage.
L'auteur nous a vraiment créé un personnage hors du commun, fort en gueule mais qui apprend à se maîtriser au fil des tomes, courageuse et fidèle en amitié. Rose Hathaway est un personnage hors norme mais terriblement attachant et que je ne vais pas oublié de sitôt. Je pense d'ailleurs m'acheter la série avec la dernière réédition de Castelmore, très belles couvertures rouge et noir, pour pouvoir la relire à l'occasion. L'auteur a également créé un univers très construit avec ses vampires « gentils » – les Moroï, les vampires « méchants » – les Strigoï, et les gardes du corps des Moroï – les dhampirs. Chaque groupe a son mode de fonctionnent propre qu'elle prend le temps de nous expliquer au fil des tomes. Nous rencontrons également les alchimistes, dont l'ordre est un peu secret, même pour les Moroï. À ses différents groupes qu'elle fait s'entrecroiser au gré des aventures de Rose, elle y ajoute différentes intrigues dont certaines prennent leur source dès le premier tome. J'ai particulièrement apprécié la relation mouvementée entre Rose et Dimitri, et l'évolution de Lissa, de jeune fille timide en jeune femme éblouissante par bien des aspects. L'auteur conclut donc sa série par un merveilleux tome riche en rebondissements, en surprises et en émotions fortes. J'avais le coeur qui battait à 100 à l'heure à la lecture du dernier chapitre et du mot fin.
Comme vous l'aurez compris, c'est un immense coup de coeur pour l'ensemble de la série que j'ai lu relativement vite car je voulais toujours en connaître la suite, 2500p en 3 semaines reste une bonne moyenne. Je la relirais donc avec plaisir et en prenant mon temps pour déguster tous les passages importants. L'auteur a su recréer à sa sauce la légende des vampires en en faisant un univers inédit et très bien construit dans ses moindres détails, et porté par un personnage haut en couleur mais si attentionnée envers ses amis. J'ai donc adoré la suivre dans toutes ses aventures, qu'elles soient tristes ou au contraire, particulièrement fortes en émotions positives, et la voir évoluer/grandir au fil de celles-ci en compagnie de tous ses amis. Ceux-ci viennent naturellement vers elle malgré son franc-parler et sa franchise à toute épreuve, elle est surtout fidèle en amitié et va tout faire pour les aider même si cela doit lui créer des ennuis. Une amie comme je rêverais d'avoir, en un peu moins extrême peut-être. Je crois que je vais avoir un peu de mal à passer à un autre roman après un si fort coup de coeur. J'étais en osmose avec Rose et il ne me tardait qu'une seule chose quand je devais interrompre ma lecture, la reprendre le plus rapidement possible. Ça ne m'étais pas arrivé depuis très longtemps...
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          334
florencem
  14 octobre 2015
Nous y sommes… le dernier tome. Je viens à peine de le finir et même si je suis très contente de la façon dont Richelle Mead a choisi de clore sa série, je ne peux m'empêcher d'être triste. C'est un peu mon soucis quand je finis une saga qui m'a beaucoup plu. Penser qu'on ne « reverra » plus les personnages auxquels on s'est attaché n'est pas évident. Mais encore une fois, je suis enchantée par l'oeuvre de Richelle Mead. Et je sais qu'il y a Bloolines, une suite spin-off – si je puis dire – qui me permettra tout de même de poursuivre l'aventure.
Ce dernier tome est beaucoup plus long que les précédents, et bien que ce soit assez coutumier pour les derniers tomes de saga, j'en suis très reconnaissante à Richelle Mead pour nous avoir offert un tome qui clôture dignement sa série. Comme d'habitude, nous nous retrouvons juste après les événements de la fin du tome cinq. Rose a été accusé d'un crime de haute trahison et elle est en très mauvaise posture. Je ne m'attendais pas à cela à la fin du volume précédent, mais encore une fois, Vampire Academy est pour moi plus qu'une histoire de vampires, c'est aussi une immersion dans le monde de l'aristocratie, des manipulations et de la politique. Et j'avais hâte de savoir comment notre héroïne allait pouvoir se sortir de cette énième problème. Et la solution n'était pas très loin : sa famille et ses amis.
Ainsi comme dans le tome quatre, nous nous retrouvons face à deux groupes de protagonistes : le groupe de Rose qui est en cavale, et ses amis restés à la Cour pour essayer de l'innocenter. Ajouter à cela : Victor toujours dans la nature et bien décidé à poursuivre ses plans, la rédemption de Dimitri qui est toujours un gros problème, Rose et ses amours (oui, il faut bien un peu de romance), des secrets qui éclatent au grand jour, des intrigues à la Cour (un grand classique), l'élection du nouveau monarque et des réflexions sur de nombreux points. Non, on ne s'ennuie pas. du moins, pour moi, cela n'a pas été le cas. D'autant plus que Richelle Mead parvient à vraiment mettre en place ses pions petit à petit et qu'elle arrive à mettre un terme aux histoires des protagonistes principaux en allant jusqu'au bout. Pour moi, c'est une réussite. Et même si certains personnages secondaires sont un peu laissés de côté, je sais que je trouverais mes réponses plus tard dans Bloodlines. Pour moi, le plus important étant que notre trio, Rose, Lissa et Dimitri aient une vraie fin.
Lissa m'a beaucoup impressionnée durant toute la série. On la voit grandir mais aussi prendre de plus en plus confiance en elle. Elle embrase son destin, parfois malgré elle, mais sa grandeur d'esprit, sa volonté, sa gentillesse et son acceptation en ont vraiment fait un personnage superbe. Elle est loin d'être la jeune princesse naïve et apeurée, ne comptant que sur Rose pour avancer. Et d'une certaine façon, elle a su devenir l'égale de sa meilleure amie. Rose, ma chère Rose. J'ai adoré ce personnage. Forte, faisant passer ceux qu'elle aime avant tout, mais restant tout aussi adorable et amoureuse. Elle fait partie de ces personnages féminins que j'apprécie énormément à bien des niveaux. Elle a été un vrai rayon de soleil durant ses six tomes et je vais me répéter mais j'ai adoré ce que Richelle Mead a prévu pour elle. Je ne peux pas parler de Rose, sans penser à Dimitri. Je dirais que d'une certaine manière, il est le personnage qui a peut-être le moins « évolué », mais pas dans un sens négatif. Il a toujours été égal à lui-même et même si nous le voyons plus fragile dans ce tome, j'ai apprécié le retrouver comme « avant ». J'ai aussi apprécié que l'auteur prenne le temps de s'attarder sur sa relation avec Rose et la fasse évoluer doucement par rapport à tout ce qu'ils leur aient arrivé.
Quant aux personnages secondaires, ils jouent un rôle vraiment important à tous les niveaux, et j'ai été heureuse de voir certains d'entre eux, même si cela était assez bref. Que ce soit Abe, que j'adore vraiment, Janine, Christian, Adrian, Sydney, Mia, Eddie… Ils sont tous des personnages que j'ai apprécié tout au long de la série, et encore plus vers la fin. Et c'est aussi ce qui fait la force de la saga, il n'y a pas seulement que les trois personnages principaux qui sont intéressants. Richelle Mead a su leur donner une personnalité propre et des rôles tout aussi important.
Quant à la fin… J'ai eu peur jusqu'à la dernière minute. Quand votre héroïne fait passer la vie des autres avant la sienne, il y a de quoi. Mais, même si je l'avoue beaucoup de choses se passent très bien, je me suis aussi dit que c'était aussi la récompense qu'on pouvait espérer pour certains. de toute façon, je ne suis pas une adepte du « faire souffrir ses personnages, juste pour les faire souffrir ». La résolution du meurtre de Tatiana m'a aussi surprise. Je ne m'y attendais pas mais en même temps, je n'avais jamais accroché au personnage qui a commis ce crime. C'était assez étrange même si on a toutes les réponses. Disons qu'à la base, même si le meurtre de Tatiana a servi à l'histoire, j'avais trouvé cela assez extrême. Mais, cela nous a aussi permis de nous infiltrer encore plus dans les intrigues politiques, et ce côté enquête n'était pas pour me déplaire.
Une saga qui m'a charmée du début à la fin. Je compte d'ailleurs m'intéresser aux autres oeuvres de l'auteur assez rapidement, hormis Bloodlines, pour voir si Richelle Mead peut encore me faire m'évader avec ses histoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144
cho0kette
  20 janvier 2012
/!\ Impossible de faire cette chronique sans spoiler sur les tomes précédents, donc si vous ne les avez pas lu.. c'est à vos risques et périls :)

Dernier tome de la saga Vampire Academy, je vous avoue avoir retardé sans cesse l'écriture de ma chronique pour que, dans ma tête, il me reste encore quelque chose à faire en rapport avec cette saga que j'adore et que je ne veux pas quitter. Ce sixième tome en français est vraiment le dernier.. lorsque je l'ai lu en anglais l'année dernière, je pouvais encore me dire que plusieurs tomes n'étaient pas encore sortis en France, ce qui me permettrait de les retrouver encore quelques fois dans mes lectures, mais là c'est vraiment fini, et moi je suis vraiment triste ! Mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin, et celle-ci en l'occurrence est très réussie !!
Nous retrouvons Rose, en prison à la Cour, qui attend d'être jugée pour un meurtre qu'elle n'a pas commis, le meurtre de la Reine qui plus est ! Afin de gagner du temps pour trouver le véritable assassin de la Reine, et mettre Rose en sécurité par la même occasion, ses amis vont organiser son évasion. Oui oui vous ne rêvez pas, ce sont bien ses amis, et non Rose, qui ont eu l'idée de ce plan d'évasion ! Elle-même n'en revient pas !
Accompagnée de Dimitri, de nouveau dhampir, et de Sydney l'Alchimiste rencontrée lors de son périple en Sibérie, ils vont tous les trois non pas se cacher et attendre gentiment que ça se passe, comme cela était prévu (et là oui, c'est Rose qui est à l'origine de ce changement de programme !), mais sillonner le pays à la recherche d'une personne qui pourrait régler bon nombre de leurs problèmes ! Pendant ce temps là, à la Cour, Lissa et les autres enquêtent sur l'assassin de la Reine. Pour faire gagner de précieux jours, aussi bien à Rose qu'à eux-mêmes, Lissa va accepter de faire quelque chose de totalement fou !
Je ne vous en dit pas plus, vous découvrirez tout ça en lisant le livre !
Ce tome est juste parfait. Les évènements et rebondissements s'enchainent dans un rythme très soutenu. le danger est présent sans cesse, nos héros en fuite risquent leur vie à tout moment, c'est une course contre la montre mais également contre la mort.. Il faut avoir le coeur bien accroché en lisant ce tome, entre les révélations et les frayeurs, niveau émotions on est servi !
Les personnages sont tous géniaux. En commençant par Rose, qui comme à son habitude, fonce tête baissée et prend des décisions complètement dingues mais nécessaires parfois. On en découvre plus sur elle, ses sentiments, son raisonnement et sa façon de voir les choses.. Elle m'a beaucoup touchée pour ne pas dire secouée avec les différentes déclarations qu'elle fait. Sa relation avec Dimitri, avec Adrian.. tout évolue dans ce tome, c'est un pur régal !!
Dimitri, mon chouchou ! Quel plaisir de le retrouver comme ça, en mode guerrier. Lui aussi m'a énormément touché, lorsqu'il parle de ce qu'il a vécu, de ce qu'il ressent, les conclusions qu'il fait, les décisions qu'il prend.. c'est juste énorme, il revient vraiment de loin.. Rolala je l'aime tellement, c'est fou !
Adrian est différent dans ce tome, il doit supporter le fait que Rose soit en cavale avec son ex, chose pas facile à accepter mais obligatoire pour qu'elle ait une chance de survivre. Il doit prendre sur lui, et c'est d'autant plus touchant lorsqu'il lui rend visite dans ses rêves. C'est un personnage que j'aime bien, ses nombreuses facettes le rende imprévisible, j'adore ça ! Quant aux autres personnages, ils ont tous une place importante dans l'histoire, notamment Lissa, que j'apprécie un peu plus dans ce tome, bien que je trouve les passages où Rose est dans son esprit bien trop longs à mon goût. le personnage de Sydney prend de l'importance dans ce tome, je la trouve sympa ! Christian, Mikhail et Eddie sont également là, tout comme Abe et la mère de Rose et bien d'autres encore.
J'adore comment se déroule ce tome, tout s'achemine à la perfection, et cette fin est parfaite pour moi. C'est un vrai crève-coeur de les laisser, surtout Rose qui est mon héroïne préférée, et Dimitri mon chouchou. Je ne remercierai jamais assez Richelle Mead pour nous avoir permis de découvrir ce monde et de côtoyer des personnages extraordinaires pendant 6 merveilleux tomes !
Je vais lire Bloodlines, le premier tome du spin-off de cette saga, dont Sydney est le personnage principal, et dans lequel on retrouve également Adrian et Jill. Je ne pense pas pouvoir l'apprécier autant que Vampire Academy (à moins que..) mais bon ça me laissera le sentiment d'être encore liée à eux d'une certaine façon (je ne déprime pas, tout va bien ! lol)
A tout ceux qui ont la chance de ne pas connaître Vampire Academy, d'une : je vous envie, j'aimerai tellement les découvrir à nouveau pour la première fois, et de deux : foncez c'est une saga géniale !!!!
Lien : http://cho0kette.blogspot.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Chib
  20 mars 2015
le dernier épisode de Vampire Academy, ne m'a pas transporté comme je m'y serais attendu.L'histoire se divise encore une fois par deux intrigues, celle de Rose en fuite, recherchant la soeur caché de Lissa . Et celle de Lissa, qui quant à elle est resté à la cour mène l'enquête sur le meurtre de la reine.
du côté de Rose j'ai apprécié de retrouver Sydney, et nous rencontrons enfin Sonya Karp personnage qui a beaucoup influencé le destin de nos héroïnes . Cette arc narratif bien que sympa souffre de quelques inégalités dans le développement des intrigues . A titre d'exemple, la partie sur les pures ne m'a pas franchement emballé , je n'ai pas apprécié les personnages rencontré (un peu cliché tout ca ?) tout comme les pensées racistes de Rose. Par contre, dès que la fine équipe quitte les pures et retrouvent entre autre Sonya, mon intérêt a été ravivé . Une ombre au tableau , cependant ,j'ai ete un peu froide au retrouvaille Dimitri Rose, elle est certes logique mais elle n'a pas la beauté du troisième tome .
La partie de Lissa m'a en définitive beaucoup plus plu, même si elle est plus centré sur elle, et sa quête tres introspective. Certains personnages sont reelement passé a un rôle de figuration à l'image de Mia après avoir été une têtes à claques est eut une révélation à la fin du second tome, elle a donc gagner une forme de légitimité face aux lecteurs si déjà lors des précédents tomes son personnage fût de -moins en moins présent Mia pendant ces derniers Actes est invisible. de la même manière Tasha ou Christian sont eux aussi très peu présent.
Je pense que la conclusion sur LE triangle amoureux nuit a certain développement et en dépit d'autre point du récit qui a mon sens aurait mérité plus de place. Dans ce dernier tome et pour la première fois dans la série l'arc narratif qui se concentre sur Lissa m'aura nettement plus passionné. du côté de Rose ce sont les personnages et les environnements développer qui m'auront fait appréciée son intrigue, plutôt que l'avenir et les pensées de l'héroïne, qu'en définitive je suis plutôt contente de quitter.
Paradoxalement le roman aussitôt fini je n'avais qu'une hâte découvrir le spin-off concernant les alchimistes et Sydney.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
fantasybooksaddict
  25 février 2014

En ouvrant ce dernier tome, j'ai été triste de me dire que c'était le dernier, même s'il y a un Spin off concernant Sydney qui vient s'y ajouter.
On retrouve l'indépendante et rebelle, Rose, emprisonnée pour haute trahison. L'inactivité n'étant pas son fort, elle étouffe et ne cesse de chercher une solution pour prouver son innocence, mais c'est sans compter sur l'aide de ses amis, qui ont plus d'un tour dans leur sac et qui vont organiser son évasion, digne d'un stratagème à la Rose Hathaway ! Bon je vais encore me répéter mais j'adore Rose malgré ce qu'elle fait subir au pauvre Adrian.
Etant à nouveau séparé de Lissa, par sa fuite, on continue de suivre celle-ci à travers leur lien. En effet, ce lien est beaucoup plus utilisé que dans les autres tomes, ce qui ne m'a pas déplu, même si vous le savez, je ne suis pas extrêmement fan de cette dernière ! Cela nous permet de suivre sa progression, ainsi que ce qui se passe à la cours. Ce dernier tome met donc en avant leur 2 parcours pour que l'intrigue ne s'essouffle pas. L'évolution de Lissa est encore plus probante, grâce aux épreuves qui lui sont proposées. On s'aperçoit qu'elle n'est plus seulement l'enfant gâtée qui fait tapisserie mais est prête à tout surmonter pour ses proches ! Par contre, j'ai été assez déçu de la fin la concernant car elle était trop prévisible à mon goût !
Quant à Dimitri, qu'en dire? Hormis que j'ai complètement craqué pour lui, malgré son revirement dans le tome précédent ! Ce tome lui permet d'évoluer vers la rédemption et de redécouvrir ses sentiments et la beauté des choses. Les petits regards que Rose ne savait pas interpréter, ont achevé de me faire fondre !
Tout les autres personnages secondaires sont présents dans ce final, et j'ai notamment apprécié la mise en avant de Sydney, qui apparaît beaucoup plus ici. Son aversion pour les dhampirs s'estompent et lui permet de se lier d'amitié avec Rose et Dimitri.
Parmi eux, on retrouve Janine Hathaway qui m'a beaucoup étonné, à la fin, de par son comportement car malgré sa fidélité envers les gardiens, elle n'hésite pas à faire confiance à sa fille et à se ranger ses côtés. Et c'est un réel plaisir de voir à quel point leur relation a évolué;
Puis Jill ! Celle-ci apparaît plusieurs fois dans les précédents tomes et je me demandais quel allait être son rôle, celui-ci ne m'a, malheureusement, pas vraiment surprise.
de plus, nous rencontrons, enfin, Sonya Karps, qui était beaucoup évoquée dans les autres tomes. Même si l'auteure ne fait qu'effleurer son personnage, je l'ai beaucoup apprécié, elle apporte une touche rafraîchissante à l'intrigue grâce à son caractère et à une certaine innocence qui émane d'elle !
La fin m'a clairement surprise par certains aspects, et laisse encore plus de questionnements qu'elle n'en résout. J'ai trouvé fort dommage que l'on ne connaisse que la fin concernant Lissa, Rose et Dimitri. Elle ne met pas du tout en valeur les autres personnages comme Sydney, Adrian, Eddie... Et les laisse dans des situations inconfortables. Cette fin me laisse comme un goût d'inachevé.
Pour conclure, je suis vraiment ravie d'avoir découvert cette saga mais je pense que le tome 3 reste mon préféré, du fait qu'on ne retrouve pas la même alchimie entre Rose et Dimitri, qu'auparavant.
De plus, même si ce dernier tome est explosif par ses révélations et l'action qui ne retombe quasiment jamais, des petits points négatifs sont venus ternir ce final, ainsi que des questions sans réponses qui m'ont laissé sur ma faim. Mais je pense que celles-ci se trouveront peut être dans le spin-off, Bloodlines, que j'ai hâte de lire !

Lien : http://fantasybooksaddict.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
CallaCalla   15 février 2012
" - Adrian, je...
- Je t'aime ! hurla-t-il en bondissant sur ses pieds avec une vivacité à laquelle je ne m'attendais pas. Je t'aime et tu m'as détruit ! Tu m'as arraché le coeur pour le lacérer ! J'aurais préféré que tu y enfonces un pieu !
L'altération de ses traits me surprit aussi. Sa voix résonnait dans la chambre. Elle était chargée de tant de chagrin et de colère... Ce n'était pas le Adrian que je connaissais. Il avança vers moi, la main posée sur son coeur.
- Je t'aime ! Et tu t'es servie de moi pendant tout ce temps.
- Non ! C'est faux !
Je n'avais pas peur d'Adrian, mais ses émotions étaient si intenses que je m'enfonçais malgré moi dans mon fauteuil.
- Je ne me suis pas servie de toi. Je t'aimais. Je t'aime encore, mais...
Il prit un air dégouté.
- Allons, Rose...
- Je suis sincère ! Je t'aime !
Malgré ma douleur, je me levai pour m'efforcer de le regarder dans les yeux.
- Et je t'aimerais toujours. Mais je crois que nous ne sommes pas fait pour être ensemble.
- C'est un vulgaire baratin de rupture et tu le sais aussi bien que moi."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
CallaCalla   03 février 2012
Bien sûr, la reine Tatiana n'était pas mon amie. C'était la souveraine froide et calculatrice des Moroï, une race de vampires vivants, doués de pouvoirs magiques, qui ne tuent pas les humains dont ils boivent le sang. Tatiana et moi avions eu une relation tumultueuse pour diverses raisons. D'une part, je sortais avec son petit-neveu Adrian. D'autre part, je n'approuvais pas sa politique concernant la manière de combattre les Strigoï - les vampires non-morts et maléfiques qui menaçaient notre existence à tous. Tatiana m'avait joué plusieurs mauvais tours, mais je n'avais jamais désiré sa mort pour autant. Quelqu'un d'autre l'avait souhaitée, en revanche, et cette personne avait laissé une piste d'indices qui menait droit à moi, parmi lesquels le plus grave : on avait retrouvé mes empreintes sur le pieu en argent qui avait servi à la tuer. Il était pourtant bien normal qu'il soit couvert de mes empreintes, puisqu'il m'appartenait. Sauf que personne ne semblait trouver cet argument pertinent.
Je soupirai encore et tirai de ma poche un morceau de papier froissé ; ma seule lecture disponible. Je le serrai entre mes doigts. Il était inutile que je relise le message, que j'avais mémorisé depuis longtemps. Sa teneur m'avait fait remettre en cause ce que je croyais savoir sur Tatiana. Elle m'avait fait remettre en cause beaucoup de choses.
Lassée de mon environnement déprimant, je m'en échappai en me glissant dans celui de quelqu'un d'autre : ma meilleure amie, Lissa. Lissa était une Moroï avec qui j'étais liée psychiquement, ce qui me permettait de m'introduire dans son esprit et de voir le monde à travers ses yeux. Tous les Moroï maîtrisaient l'une des formes de magie élémentaire. Lissa était une spécialiste de l'esprit, un élément psychique qui la dotait d'un pouvoir de guérison. C'était très rare parmi les Moroï, qui maîtrisaient en général des éléments plus physiques, et nous ne comprenions encore que partiellement les dons incroyables que générait l'esprit. Elle s'était servie de sa magie pour me ramener d'entre les morts, quelques années plus tôt, et c'était de là que venait notre lien.
Me glisser dans son esprit me libéra de ma cage, mais ne m'aida guère à résoudre mon problème.
Lissa s'efforçait de prouver mon innocence depuis l'audition au cours de laquelle on avait présenté toutes les preuves à charge contre moi. le fait que mon pieu soit l'arme du crime ne constituait qu'un début. Mes adversaires s'étaient empressés d'évoquer mes relations conflictuelles avec la reine, et avaient même déniché un témoin affirmant que j'étais seule à l'heure du crime, ce qui me laissait sans alibi. Le Conseil avait estimé les preuves suffisantes pour justifier la tenue d'un procès en bonne et due forme. C'était le verdict qui serait alors prononcé qui allait décider de mon sort.
Lissa tentait désespérément d'attirer l'attention des gens et de les convaincre qu'on m'avait piégée. Mais comme la Cour était en effervescence à cause des préparatifs des funérailles de Tatiana, mon amie avait beaucoup de mal à se faire entendre. La mort d'un monarque était un événement important. Des Moroï et des dhampirs, des demi-vampires comme moi, arrivaient tous les jours des quatre coins du monde pour assister à la cérémonie. On avait vu les choses en grand en matière de nourriture, de fleurs et de décorations. On avait même prévu des musiciens. Les noces de Tatiana, si elle s'était mariée, n'auraient peut-être pas été si minutieusement orchestrées. Les préparatifs étaient si fébriles que personne ne se souciait de moi. De l'avis général, j'avais été mise hors d'état de commettre un nouveau crime. On avait trouvé l'assassin de Tatiana. Justice était faite. L'affaire était classée.
Une soudaine agitation dans la prison m'extirpa de l'esprit de lissa avant que j'aie vraiment pris conscience de son environnement. Quelqu'un était entré dans le couloir et discutait avec les gardes en demandant à me voir. C'était mon premier visiteur depuis mon incarcération. le cœur affolé, je me jetai contre les barreaux en espérant qu'on venait m'annoncer que toute cette histoire n'était qu'une regrettable erreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CallaCalla   03 février 2012
Je ne savais pas quoi faire. Nous devions sortir d'ici. Il fallait aller chercher Sydney pour qu'elle désintègre le corps. Le temps était compté, et j'ai continué à me répéter.
- Il est mort! Laisse-le aller. S'il te plaît. Il est mort.
Puis, j'ai fondu sur Dimitri et tenté de l'arrêter. Ses mouvements ralentis et finalement arrêté. La main qui tient le pieux a retombé faiblement sur son corps comme il regardait ce qui restait de Donovan - ce qui n'était pas jolie. La rage sur le visage de Dimitri avait complètement cédé la place au désespoir ...
Je tirai doucement sur son bras.
- C'est fini. Tu en as fait assez.
- Ce n'est jamais suffisant, Roza, me murmura-t-il.
La douleur dans sa voix m'a tué.
- Ce ne sera jamais assez.
- C'est assez pour le moment, dis-je.
Je l'ai tiré vers moi. Sans résistance, il a lâché de son pieu et enfouit son visage contre mon épaule. J'ai laissé tomber mon pieux aussi le serrai contre moi pour le rapprocher. Il enroula ses bras autour de moi en retour, cherchant le contact d'un autre être vivant, le contact que je savais qu'il avait besoin depuis si longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
CallaCalla   03 février 2012
" J'ai toujours eu horreur des cages. Je déteste même aller au zoo. La première fois que j'en ai visité un, j'ai failli faire une crise de claustrophobie en voyant ces pauvres animaux. Je n'arrive pas à concevoir qu'une créature puisse vivre de cette manière. Parfois, j'éprouve même un peu de pitié à l'égard des criminels condamnés à finir leurs jours dans une cellule. Et je n'ai assurément jamais songé à y finir les miens.
Mais la vie semblait s'ingénier à me placer dans des situations inattendues, ces derniers temps - parce que j'étais bel et bien derrière les barreaux.
- Hé! hurlai-je en agrippant les barres d'acier qui me séparaient du monde extérieur. Combien de temps allez-vous me garder ici ? Quand mon procès aura-t-il lieu ? Vous ne pouvez pas m'enfermer dans ce cachot pour toujours !
D'accord : ce n'était pas exactement un cachot au sens médiéval du terme, c'est-à-dire un endroit obscur avec des chaînes fixées aux murs. C'était une petite cellule aux murs et au sol uniformément blancs, où rien n'accrochait le regard. La pièce était immaculée, stérile, glaciale. À vrai dire, c'était bien plus déprimant qu'aucun cachot moisi n'aurait pu l'être. Les barreaux étaient froids et désespérément rigides sous mes doigts. Le reflet des néons sur le métal me faisait mal aux yeux. J'apercevais l'épaule du garde posté avec raideur près de la porte de ma cellule, et je savais que quatre autres surveillaient le couloir, hors de mon champ visuel. Je savais aussi qu'aucun d'eux ne répondrait à mes questions, mais cela ne m'empêchait pas de les harceler depuis deux jours.
Lorsque le silence habituel succéda à mes hurlements, je poussai un profond soupir et m'affalai sur la couchette qui occupait un coin de la cellule, et était aussi austère et incolore que tous les éléments de mon nouveau foyer. Oui... Je commençais vraiment à regretter de ne pas être enfermée dans un véritable cachot. Les rats et les toiles d'araignées m'auraient au moins fourni une source de distraction. Je rivai mon regard au plafond et éprouvai aussitôt la sensation oppressante qui me torturait depuis mon arrivée : l'impression que les murs et le plafond se rapprochaient pour m'étouffer, qu'ils allaient réduire mon espace jusqu'à en chasser tout l'air respirable.
Je me redressai subitement, le souffle court. Ne regarde pas les murs et le plafond, Rose, me morigénai-je. À la place, je focalisai mon attention sur mes mains jointes et m'efforçai de comprendre comment j'avais pu me retrouver dans ce pétrin.
Une première réponse s'imposait : quelqu'un m'avait piégée en me faisant accuser d'un crime que je n'avais pas commis. Et il ne s'agissait pas d'un délit mineur, mais d'un assassinat. On avait eu l'audace de me faire accuser du pire crime qu'un Moroï ou un dhampir puissent commettre. Je ne prétends cependant pas n'avoir jamais tué. Je l'ai fait. J'ai aussi transgressé un bon nombre de règles - et même de lois. Mais le meurtre de sang-froid m'est totalement étranger, et encore plus lorsqu'il s'agit de celui d'une reine."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CallaCalla   03 février 2012
-Je vous présente Blake Lazard, déclara Adrian avec emphase.
-Je suis contente de faire votre connaissance, répondit Lissa.
Blake lui décocha un sourire radieux.
-Pui-je t’appeler Vasilisa?
-Tu peux m’appeler Lissa.
-Tu peut aussi lui lâcher la main, ajouta Christian.
Commenter  J’apprécie          340
Videos de Richelle Mead (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richelle Mead

Vampire Academy - le Film : bande-annonce VOSTFR n°1
Voici les premières images de l'adaptation cinématographique de Vampire Academy, la série best-seller de Richelle Mead ! (Pour l'occasion, sous-titrée par no...
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3353 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre