AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233102023X
Éditeur : Glénat (24/02/2016)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Et si vous saviez déjà tout de votre prochain rencard ? Jane est nouvelle à Brookport. Alors qu'elle fait une chute en skateboard en face du stand de soupe ambulant de Jack, ce dernier prend son courage à deux mains et lui propose un rencard. À l'issue de leur premier rendez-vous, Jack, à la fois mignon et touchant de maladresse, laisse une très bonne impression à Jane. Mais c'est sans compter sur le « Cute Girl Network » : un réseau d'information ultra-pointu alime... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
svecs
  19 avril 2016
Jack vend de la soupe dans les rues de Portbrrok. Il y encontre Jane, jeune skateuse qui vient de débarquer en ville. Entre eux, le curant passe vit. Lui, glandeur cosmique, gauche et maladroit, toujours l'ai dans la lune. Elle, garçon manqué mais qui aimerait qu'on la considère pour ce qu'elle est.
Leur histoire pourrait doucement avancer sans rien devoir à personne. Seulement, Une connaissance de Jane découvre qu'elle fréquente Jack. Elle a déjà entendu parler de Jack, puisqu'il est sorti avec un de ses amies. Et ce n'était pas à son avantage.
Elle décide de prévenir Jane et d'activer le "réseau des nanas" (le cute girl network): une mailing list à travers laquelle les femmes partagent leur expérience avec les mecs de la ville, en vue de se prémunir contre les mecs pénibles. Jack est connu de ce réseau: ce type est une catastrophe. arriet entraîne Jane sur les traces des anciennes copines de Jack, bien décidée à la faire rompre.
Jane ne sais pas trop. Elle aime bien Jack.
Quant à Jack, il aimerait que Jane soit sa copine, mais il sent ses hésitations.
Petite comédie sentimentale, sans grand enjeu, mais qui possède un vrai capital sympathie. Cela reste pour moi un exercice dans lequel les anglo-saxons restent infiniment plus à l'aise que les franco-belge: ces histoires légères reposant sur des personnages attachants. J'ai toujours l'impression que les anglo-saxons privilégie un story-telling plus dynamique, laissant plus de place aux personnages pour se développer. Ce livre dépasse les 150 planches, très dialoguées, et joue d'un dessin très expressifs, ce qui donne suffisamment de caractère à ses personnages. Non qu'ils soient particulièrement complexe, mais ils peuvent "vivre" plus naturellement dans une pagination plus importanteet des scènes plus longue. Les interactions se font plus naturellement, les scènes ont le temps de se dérouler, sans donner une impression de diaporama. le résultat est un livre gentil, qui donne le sourire parce que, finalement, on s'attache à Jane et Jack, aussi bateau soient les situations et prévisible la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
hannahens
  03 mars 2016
Un comics bien sympa sur les relations amoureuses.
Jane, une skateuse vient de s'installer en ville et rencontre par hasard Jack, vendeur de soupe ambulant. Ils voudraient bien sortir ensemble mais voilà que le passé de Jack ressurgit sous la terrible fronde du "Réseau".
Le principe ? Un réseau de filles qui échangent des informations sur les mecs qui ont été des déceptions amoureuses, afin d'éviter à d'autres de sortir avec eux.
Un bras de fer va donc avoir lieu entre Jane et ce réseau, bien décidé à la convaincre de laisser tomber ce gros naze de Jack.
The cute network s'avère être une histoire sur la rencontre amoureuse, la liberté de choix et la tolérance. Jack n'est en effet pas le garçon parfait, mais pourquoi sa rencontre avec Jane ne serait-elle pas une belle aventure ? Qui plus est le comics montre Jane sous un jour intéressant : c'est une héroïne indépendante, qui n'a pas la langue dans la poche et qui ne supporte pas le milieu macho du skate. Si le réseau a de bonnes intentions au départ, il s'avère être un moyen de pression, autant pour les hommes (t'es connu du réseau ? ta vie est foutue!) que pour les femmes, ou du moins pour Jane qui n'y adhère pas et veut faire ses propres choix.
Il y a une critique à la fois de certains mecs qui sont effectivement montrés comme de gros lourds (pote de Jack, collègues de Jane dans magasin de skate) mais les nanas ne sont pas des tendres non plus.
Bref, c'est une histoire avec des personnages attachants, "normaux", avec leurs qualités et défauts, du milieu populaire, ce qui change un peu. Il y a pas mal de passages où on rit, les dialogues sont assez savoureux et les situations cocasses. le dessin est quant à lui en noir et blanc, assez classique. Il ne m'a pas transcendée mais va bien avec le style du bouquin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mfgaultier
  16 mai 2016
Jane est une jeune femme qui vit en coloc depuis peu à Brookport, dans l'Illinois. Un jour, elle rencontre un vendeur de soupe, Jack qui craque pour elle. Par chance, ils se recroisent et deviennent amis. Cependant, de façon insidieuse, Jane est mise en garde contre Jack par d'autres filles qui appartiennent à un réseau social un peu particulier, le « Cute Girl Network ». Ce réseau d'information met en contact les femmes du quartier, qui échangent entre elles leurs impressions sur leurs fréquentations. Jane découvre ainsi la vie sentimentale de Jack vue par ses anciennes petites amies, toutes plutôt réservées (euphémisme !) sur ce garçon. Jane s'interroge car elle éprouve de plus en plus de sentiments pour Jack…
Ce roman graphique en noir et blanc est très chouette et conviendra sans problème aux grands ados ainsi qu'à leurs parents. le scénario trempe parfois dans de l'humour potache, non dénué de réalisme. le personnage de Jack, grand échalas un peu glandeur, n'y est pas pour rien. Avec Jane, il découvre le vrai amour, celui qui fait peur si l'on ne sait pas s'il est réciproque.
La première partie de la BD présente les deux protagonistes chacun dans leur entourage. Jack vit en coloc avec deux autres célibataires, qui analysent, chacun avec ses arguments, sa relation naissante. . du côté de Jane, on découvre le magasin de skatebord, « skate don't hate », où elle travaille. Elle y a été recrutée car elle est douée pour ce sport, plutôt masculin. Cette particularité permet aux scénaristes Greg Means et MK Reed de tordre le cou à quelques préjugés sexistes, de quoi rendre la BD légèrement engagée. Mais elle permet aussi et surtout de s'interroger sur la pertinence des réseaux sociaux, en prenant comme exemple celui de la BD, destiné ici à éviter aux filles les mauvaises rencontres masculines. Mais le réseau social n'a pas le dernier mot et finalement, avec un peu de jugeote, Jane décidera toute seule, comme une grande, si Jack lui convient…
Les dessins très expressifs de Joe Flood s'inscrivent dans la lignée classique des comics, mais avec un graphisme plus aéré et positif. Pas de violence ici, plutôt une immersion dans la vie d'une ville américaine. Par contre, traduction oblige, quelques expressions semblent un peu à côté de la plaque mais cela ne doit pas être facile de trouver les mots adéquats, surtout qu'il s'agit ici de blagues de jeunes gens.
Une BD très agréable à lire, avec un propos au départ centré sur les réseaux sociaux et qui dérive vite et bien vers la thématique, dont on ne peut épuiser toute la profondeur, de l'amour. Planant !
Lien : http://blogs.lexpress.fr/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bdziles97
  27 avril 2016
(SC971) Une BD sympathique, qui porte un regard tendre et drôle, décalé sur les rapports homme/femme chez les jeunes aujourd'hui. Mais à mon avis pas sélectionnable pour le Prix.
Commenter  J’apprécie          80
Little_Daisy
  30 mars 2016
Le dessin me plaisait bien, un petit côté comics girly. Mais j'hésitais un peu avant de me lancer. Était-ce une énième comédie romantique un peu trop mielleuse ? Que nenni mes amis ! C'est de l'humour, une ambiance décalée et des sujets d'actualités qui sont abordés de façon simple.
Jane est une jeune fille qui a par bien des aspects un côté garçon manqué. Elle aime le skateboard, s'habille avec des vêtements amples et travaille dans un skateshop. Elle vient d'arriver en ville et il semblerait qu'ici comme ailleurs avant, ses hobbies soient considérés comme des passions réservées aux garçons. Vu comme la potiche au magasin par les clients, mal menée au skatepark, Jane n'aime pas du tout la mentalité des garçons qui l'entourent.
Un jour elle rencontre Jack, vendeur de soupe. C'est le début d'une potentielle histoire d'amour qui commence. Je dis potentielle car en effet, les amies de Jane vont tout faire pour lui dire qui est vraiment Jack via le réseau social « Cute Girl Network« . Les anciennes petites-amies de Jack vont raconter ce qu'elles ont vécu avec le jeune homme. le but étant d'éviter aux filles de tomber sur des loosers ou des tombeurs.
L'idée est de montrer ce que la sur-connexion et la sur-information peut faire. Si tout devient public, comment découvrir l'autre, comment rencontrer des gens sans aprioris ou même comment laisser une chance aux gens de changer quand on est cantonné à leur passé ?
Jane et Jack vont devoir faire face au monde d'aujourd'hui. Qui juge, qui ragote par réseaux sociaux et qui ne prend que très rarement le temps de découvrir par lui-même. Et si nous étions nous-même de temps à autre, sans jamais penser à la pression social ou à ce que vont penser les gens ? Enfin, si les femmes étaient reconnue comme compétente sans avoir de jugement parce qu'elles font un sport, un travail ou jenesaisquoi qui est « masculin ».
Une critique de notre monde qui se fait avec humour, romantisme et aussi beaucoup d'espoir ! Heureusement !

Lien : http://chickon.fr/2016/03/22..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Bedeo   22 mars 2016
Nous sommes face à un roman graphique de bonne facture, qui raconte une histoire plutôt originale dans son traitement.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
mafossimafossi   12 juin 2016
- C'était pas mal du tout.
- Merci.
- Tu veux une bière?
- Non, je suis straight-edge.
- Un café?
- Non merci.
- Si t'as faim, il y a un fast-food végétarien pas loin.
- Mec, imprime! Quand c'est non, ça veut dire casse-toi!
- Ça vaaa, j'essayais juste d'etre sympa.
- Tu te fous de moi? Après m'avoir pris pour une cruche embauchée juste pour mon cul? Et après t'avoir prouvé que t'avais tort, je devrais être flattée que t'aies encore envie de me pécho! C'est ça? Je n'ai absolument pas à me justifier!
- C'est pas la peine de faire ta pouf!
- Quoi? Va te faire foutre! Allez tous vous faire foutre, bande de machos mal élevés de merde!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JulverJulver   18 mai 2016
[avec des filles dans un magasin de skate]
Donc en fait il faut juste faire avec elles comme on fait avec les mecs?
Non comment dire... fais comme si elles étaient là avec leur mère.
Ah... genre être gentil et tout.
Exactement.
Commenter  J’apprécie          00
JulverJulver   18 mai 2016
... et ça ressemble a ces vieux rendez-vous galants. Quand tu emmènes une jeune fille au zoo, ça devient un peu officiel.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3408 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre