AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Benjamin (Traducteur)
ISBN : 2290301728
Éditeur : J'ai Lu (08/03/2000)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Être enlevée par un pirate aussi redoutable que le capitaine Doom est une expérience abominable ! Même si le pirate en question n'est pas dépourvu de séduction et qu'on réussit à le poignarder avec un coupe-papier. Avant d'être jetée à la mer et finalement sauvée par un navire anglais...
Mais depuis qu'elle est rentrée à Londres, Lucy ressasse ce souvenir avec une certaine nostalgie.
En revanche, l'amiral Snow, son père, ne décolère pas. Quel camouflet... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Luna05
  01 avril 2014
Depuis mon immersion dans deux de ses titres m'ayant tout bonnement bouleversé, Teresa Medeiros fait à présent partie des auteurs étrangers que j'affectionne tout particulièrement. Cette romancière manie sa plume avec tant de talent que traverser les époques ou bien voguer dans le présent deviennent un véritable délice et ravissement. C'est absolument conquise par son style et sensibilité que je repartis dans le passé à la recherche de ses oeuvres antérieures ayant eu la chance de bénéficier d'une traduction Française. Mon choix se porta sur un titre abordant cette fois le domaine de la piraterie, que de promesses d'aventures en perspective, c'était mon tour d'embarquer, levons l'encre moussaillon et en route pour un nouveau voyage !
Avant d'aborder ce billet je tiens tout de même à souligner un détail qui a son importance et qui risque de rendre votre lecture plus délectable pour les lectrices concernées. Il faut tout d'abord prendre en considération que « L'Idylle Interdite » est un titre datant déjà de 1994 et fait donc parti des oeuvres de jeunesse de l'auteur. Je pense donc que ce titre s'adressera avant tout aux lectrices ne s'étant pas encore familiarisées avec les écrits de Teresa Medeiros afin de pouvoir apprécier ses qualités à sa juste valeur car, malgré ses 20ans au compteur, il émane de lui toujours un charme certain.
Nous suivrons la jeune et guindée Lucy Snow fille unique de l'Amiral Snow après sa capture par le très redouté pirate, le capitaine Doom. Une captivité qui ne durera seulement que quelques heures mais qui changera inexorablement sa vie. A la fois séduite et apeurée, la jeune femme parviendra à s'enfuir après avoir poignardé son ravisseur. de retour au domicile familial, la jeune femme se verra attribuer un garde du corps de la part de son père afin de la protéger soi-disant du pirate. le choix se portera sur le très austère mais efficace Gerald Claremont qui dès sa rencontre avec la jeune fille nourrira une certaine hostilité envers Lucy, animosité qui se révèlera d'ailleurs réciproque. La jeune femme malgré un comportement soumis en présence de son père ne manquera pas de faire de la vie de son protecteur un véritable enfer. Une cohabitation survoltée qui mettra néanmoins à jour de sordides secrets que Lucy devra surmonter….
A présent, passons aux choses sérieuses.
Je ne vais pas tergiverser et vais aller droit au but, j'ai été quelque peu déçue par ce titre, la faute incombant en partie à mon ordre de lecture. En choisissant de découvrir ses premières oeuvres, « L'idylle interdite » a bien évidemment souffert de la comparaison face à ses livres récents bien plus maîtrisés. Heureusement ce roman fera ressortir les premiers frémissements d'un talent n'attendant qu'à pouvoir s'exprimer. Une patte donc déjà très reconnaissable et prometteuse mais dont les maladresses et défauts n'en seront également plus que visibles.
Abordons maintenant ses qualités.
Malgré quelques tâtonnements, Teresa Medeiros commencera ici à assoir son style pétillant, mêlant drame et humour avec facilité nous gratifiant de répliques toujours aussi croustillantes et amusantes fusant de part et d'autre. Des passages très souvent hilarants usant d'un humour pince sans rire nous prenant totalement au dépourvu. Un récit à tiroirs pleins de faux semblants et pour lesquels il ne faudra jamais se fier aux apparences. C'est dans une ambiance empreint de suspicion que nous évoluerons dans cette aventure, des indices et questionnements qui nous maintiendront en haleine. Qui est véritablement Doom, qu'attend-il de l'amiral Snow et pourquoi s'évertue-t-il à attaquer tous ses vaisseaux ? Qui est Gerald Claremont ? Pourquoi voue-t-il une aversion envers les pirates et que recherche-t-il dans le domaine de Snow?
Parlons à présent des personnages étant habituellement l'un des points forts de cette romancière. Malheureusement ce fut pour moi l'une des déceptions de ce roman et pourtant cela partait fort bien.
Lucynda Snow dite Lucy est une de ces héroïnes que l'on peut affectionner et croiser à loisir lors de nos lectures de romances Historique. Jeune fille de 19ans innocente en matière d'homme mais pourvue d'un sacré lot de réparties ayant tendance à prendre au dépourvu son entourage mais également nous les lectrices. Bas bleu intelligent, taquin et cultivé, Lucy nous dévoilera également toutes ses failles en tant que fille de l'amiral Snow. Femme enfant attachante et touchante, souffrant de l'indifférence et des humiliations de son père, Lucy fera toujours preuve de courage et cachera sa souffrance derrière un visage de circonstance. Sa rencontre avec Doom et Gerald changera peu à peu la jeune femme qui passera de l'enfant soumise aux caprices de son père à la femme accomplie et sure d'elle. J'ai d'ailleurs adoré le dernier passage l'opposant à l'amiral tout bonnement hilarant malgré le contexte dramatique se déroulant. Néanmoins, malgré sa personnalité haute en couleur, il m'a manqué quelque chose pour vraiment adorer ce personnage…
Passons aux héros appelés à rendre la réplique à la pétillante et chipie Lady Snow, le capitaine Doom et Gerald Claremont.
Pour éviter tout spoilers je vais en dire le minimum sur ces « deux-là », ce qui est sure c'est qu'ils avaient le don de faire tourner en bourrique la pauvre Lucy de par leurs actions, manipulations et répliques mordantes. Hommes rancuniers qui seront prêts à tout pour se venger de leurs ennemis et même à se servir de la jeune fille. Séduisants, intelligents et drôles tout en étant arrogants, colériques mais loyaux, des personnalités tout en nuances qui n'auront de cesse de nous induire en erreur quant à leur intention et véritable identité. L'auteur prendra grand plaisir à nous faire douter en nous offrant des intrigues sous-jacentes qui remettront souvent tout en question.
Que dire du couple ? Malgré des débuts prometteurs avec un jeu du chat et de la souris grisant, la naissance d'un amour/haine puis d'une complicité et attirance palpable à chaque page bercée par des scènes drôles opposant Lucy à son prétendant, j'ai tout de même été déçue par cette alchimie entre eux. On sent que Teresa Medeiros n'était pas encore à l'aise avec les scènes d'amour car, au vu de toute la tension accumulée les passages auraient dû être intenses, hors, nous assisterons à des moments certes amusants et romantiques mais hélas trop tièdes et plats...
Pour entourer le couple, l'auteur nous gratifiera de personnalités hilarantes et surtout très attachantes. Que cela soit l'équipage du Vaisseau de Doom au majordome de l'amiral Snow, tous tiendront une place importante dans cette histoire.
Voici un roman dont le seul tort aura été d'être lu bien après un titre fabuleux comme « à toi jusqu'à l'aube ». Une oeuvre de jeunesse ne pouvant malheureusement que souffrir de la comparaison car voyant ses défauts soulignés et les maladresses de son auteur amplifiés. Un roman démontrant le talent latent de Teresa Medeiros mais qui a malheureusement beaucoup vieillis. Néanmoins, ce titre aura eu le mérite de me divertir malgré ses défauts mais de surtout me donner une furieuse envie de me plonger dans les romances historique peuplées de fougueux pirates.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
MxlleAnaB
  01 juin 2014
Etant donné que j'aime beaucoup Teresa Medeiros en général, j'ai décidé de me lancer avec la lecture de ce livre. On se retrouve ici dans une histoire d'aventure où affluent pirates et batailles navales. J'ai beaucoup aimé Lucy, une jeune fille de bonne famille, qui entretient toutefois une relation complexe avec son père. Cette dernière en enlevée par le mystérieux capitaine Doom et bien qu'elle lui échappe, elle ne peut oublier ces péripéties et cet homme plus que séduisant. Pourtant, Lucy ne se doute pas que le capitaine Doom, qu'elle a poignardé avec un coupe-papier et qui compte bien prendre sa revanche, est de retour….Sous une autre identité et une autre apparence. Ce dernier doit protéger Lucy, sous les consignes de son père et Gérald prend un malin plaisir à accomplir cette drôle de mission. Bien que Doom et Gérald ne font qu'un, Lucy ne parvient pas à supporter Gérald…Le père de Lucy est un homme extrêmement dur, qui m'a de nombreuses fois choquée par ses propos. Toutefois, on comprend un peu mieux, au fil de l'histoire, la raison de cette distance entre eux. Finalement, Lucy fait son choix et accepte d'aimer cet homme qui, à sa façon, s'est toujours montré honnête avec elle. Les passages sur le navire de Doom et les têtes à tête entre les héros sont les meilleurs moments, mais je reproche un peu à l'auteur, la profondeur peut être trop superflue des personnages. J'aurais aimé en savoir plus sur eux, pour mieux m'y attacher. Je gardais un excellent souvenir de "A toi jusqu'à l'aube" et j'ai plutôt apprécié celui-ci. J'ai passé un bon moment en compagnie de Doom, plus viril que jamais et Lucy, si courageuse et si touchante. de plus, j'ai bien aimé Smythe, qui bien qu'étant un personnage secondaire, se révèle être un homme bon et un allier précieux pour Lucy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gayane
  02 avril 2019
La jeune, douce et docile Lucy est fière de son père, l'amiral Snow. A tel point que ce dernier rythme sa vie à chaque instant. A tel point que lorsqu'elle est enlevée par le capitaine Doom, célèbre pirate, sa vie s'en trouve bouleversée. La douce jeune femme se révèle plus forte que prévue.
Un roman qui me faisait de l'oeil et dont la lecture n'a pas été désagréable. Elle n'a cependant pas été totalement à la hauteur de mes attentes.
Lucy est tantôt trop molle,tantôt une peste..... et en de brèves moments, a un peu de caractère. Gérald quand à lui, m'est apparût parfois incohérent dans le sens où j'avais l'impression de ne pas voir les évolutions.
Et j'ai regretté de ne pas voir plus Kévin.
Cela dit, le style de l'auteure est agréable et simple.
L'intrigue n'a pas grand chose d'original.
Commenter  J’apprécie          00
fangtasia
  03 avril 2014
Voici une lecture qui fut fort sympathique et divertissante que Teresa Medeiros nous raconte avec un plume agréable et entraînante. le rythme est rapide entre actions et rebondissements.
Quant à l'intrigue, elle est bien menée et sous ses airs de déjà vu, l'auteure arrive tout de même à nous surprendre. On plonge dans un monde de piraterie, de vengeance et de complot.
Pour lire la suite, c'est sur le blog ^^
Lien : http://truebloodaddict.net/2..
Commenter  J’apprécie          20
yayi78
  22 décembre 2015
extraordianire
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2015
Un homme reconnu coupable de piraterie a peu de chances de convaincre les autorités, mais si la propre fille de l’Amiral dénonce son père, c’est une autre affaire.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2015
Colomb a prouvé que la Terre était ronde. Quel que soit l’endroit d’où vous partez, vous revenez toujours à votre point de départ.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2015
L'impossibilité de voir aiguisait ses autres sens.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2015
Il est rare que la logique et l'intelligence soient réunies sous d'aussi jolis traits…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 juillet 2015
Les magistrats ne croyaient pas qu’un sauvage puisse être capable d’éloquence.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : régenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre