AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021471502
336 pages
Éditeur : Seuil (04/03/2021)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Depuis quelques décennies, une nouvelle forme de divinité s'est révélée au monde : la Multitude. Près de Cherbourg, Raylee est la Désignée du dieu Dix-Neuf, choisie entre les humains pour lui servir de canal de communication. Un fardeau plutôt qu'une bénédiction, et qui s'accompagne de symptômes épuisants. Au Bureau des prières d'Europe de l'Ouest, elle reçoit des personnes en quête de sens mais semble elle-même dépassée face à la complexité de la Multitude. D'autan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gruz
  25 mars 2021
Nombreux sont ceux qui pensent que tout a été déjà écrit, qu'il n'y a plus rien à inventer. le nouveau roman de Cloé Mehdi leur prouve le contraire.
A 29 ans, après un premier roman en 2014, elle n'en est qu'à son troisième livre. Pas du genre à faire dans la production de masse, ni à répéter les mêmes schémas. Encore moins à rentrer dans un moule.
Son précédent, Rien ne se perd, un roman noir publié chez Jigal, avait marqué les esprits des lecteurs curieux. Il aura donc fallu attendre cinq ans pour voir ses mots nous revenir. L'attente est plus que comblée.
Vous n'avez jamais lu un livre pareil. Ne prenez pas peur en lisant cette phrase, laissez-vous au contraire séduire et soyez curieux, vous ne le regretterez pas.
Par le passé, en matière de roman noir, l'autrice avait fait montre de personnalité et d'une vraie singularité. Cinquante-trois présages va bien plus loin, au point de rendre ce livre inclassable. A la fois roman noir, fantastique, initiatique, d'anticipation, polar, dystopie.
Avec un tel roman, j'ai envie de décocher les superlatifs comme des flèches : exceptionnel, unique, étonnant, ambitieux, original, touchant, perturbant. Qui pousse à bien des réflexions tout en étant ludique. La quadrature du cercle, que Cloé Mehdi est en passe de résoudre.
Que vous soyez croyants ou non, cela n'a guère d'importance. En dehors de quelques piques bien senties, le roman parle moins de religion que de foi et de convictions. Et de questionnements. En l'Homme avant tout.
Imaginez notre société actuelle où la divinité serait représentée par la Multitude. Non pas de nombreux dieux, mais un seul qui se serait « désagrégé » en nuée, au point qu'on nommerait ses parties par un nombre. Les anciennes religions sont bien toujours là, cohabitant.
La particularité de ces dieux est qu'ils font appel à des Désignés, avec qui ils interagissent, principalement par des ressentis et des émotions.
Ces personnes, dont la protagoniste principale Raylee, sont des Appelés, et le poids sur leurs épaules est écrasant. Surtout que chaque bout de divinité réagit différemment, certains plus tolérants que d'autres qui vont jusqu'à tuer. Une branche de la police, l'Observatoire, est là pour tenter de réguler ce qui ne l'est pas.
Raylee n'est pas du genre illuminé. Elle a un caractère plutôt asocial, fume des pétards. Et pourtant, elle est la représentante du dieu Dix-Neuf (plutôt un « gentil » par rapport à certaines de ses autres parties). Son sacerdoce imposé la fait régulièrement entrer en hyper-empathie, au point de ressentir la souffrance de tous les êtres terrestres, pas seulement les humains. Un fardeau terrible. Ses autres « pouvoirs » ne sont pas vraiment des bénédictions non plus.
Ce roman, par son côté atypique, et surtout son humanité poignante, est vraiment à mettre entre les mains de tous les lecteurs curieux, quels que soient leurs goûts.
Il propose clairement plusieurs degrés de lecture, parfois peinture de notre société à travers ses bouleversements, parfois vrai polar (il y a une « sorte » d'enquête policière).
Clairement un récit social, qui parle des laissés-pour-compte, comme de la difficulté de la jeune génération à trouver sa place.
Mais il va même bien plus loin, questionne sur les notions de tolérance, de respect de la différence, de la responsabilité de l'Homme sur son environnement, de la place de la femme… Une histoire profondément humaniste, tellement inclassable qu'elle propose autant des réflexions philosophiques que des passages à l'humour acerbe et tranchant. Et une vraie intrigue avec un vrai final.
La construction elle aussi est déstructurée, mais sans jamais perdre le lecteur, anticonformiste à l'image de l'écrivaine. Et l'écriture est juste magnifique ! Elle sait être directe ou poétique, terre-à-terre ou capable d'envolées sublimes.
L'autrice propose une sorte de fable réaliste, on n'est pas à une contradiction près. Et s'il fallait vraiment la comparer, on pourrait rapprocher son livre à certains de Pierre Bordage. Avec comme trait d'union cette profonde humanité désenchantée.
Cinquante-trois présages est un livre aussi original qu'éblouissant. Une lecture rare, puissante, touchant l'âme par ses valeurs et ses interrogations. Et aussi follement divertissant.
Cloé Mehdi est une autrice unique, à la sensibilité à fleur de peau, à l'univers hors norme. Une Artiste qui propose ici un roman admirable.
Lien : https://gruznamur.com/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
Bazart
  04 mars 2021

Dans notre monde d'aujourd'hui, le Dieu unique se serait désagrégé en de multiples parcelles devenant autant de dieux. La Multitude, nouvelle religion, est composée d'une trentaine de divinités qui nous observent et jouent parfois avec nous. Dans ce néo-polythéisme, des humains « désignés » servent de récepteurs et de liens directs avec la Terre à ces dieux taquins.
Raylee Mirre « désignée » du dieu Dix-Neuf vit sa condition comme une malédiction, surtout que son dieu, plutôt bienveillant, permet à des hommes et des femmes en disgrâce humaine de disparaitre tranquillement, ce qui a le don d'énerver le lieutenant Hassan Bechry, membre de l'Observatoire des divinités. Mais ces derniers temps, les dieux de la Multitude ne semblent pas vraiment d'accord sur le sort à accorder à l'espèce humaine. Raylee Mirre pourra-t-elle persuader Dix-neuf et les Autres de nous accorder un peu de leur miséricorde ?
Si ce petit résumé vous effraie et bien vous avez tort. « Cinquante-trois présages » est un roman fantastique certes mais aussi pas mal polar et surtout très social, très féministe et, ce qui ne gâche rien, formidablement philosophique et humaniste. Ben oui rien que ça.
Notre romancière locale - de Pierre Bénite exactement Cloé Medhi a un sacré cran, elle ose un genre peu courant en France, la fable fantastique, pour parler du monde d'aujourd'hui. Après « Monstres en cavale » et « Rien ne se perd » la romancière confirme un formidable talent dans la construction et l'écriture de son récit et c'est avec bonheur que le lecteur la voit arriver dans la cour des grands, entre Stephen King et Virginie Despentes…Ben oui rien que ça.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
JessieL
  17 mars 2021
Cloé Mehdi est une jeune plume qui s'est déjà fait remarquer dans le monde littéraire. Son premier livre, Monstres en Cavale, publié en 2014, lui vaut le prix du premier roman du festival de cinéma de Beaune. Quant à Rien ne se perd, sorti en 2016, il reçoit pas moins de huit récompenses.
Avec un tel palmarès de distinctions, on ne peut que s'intéresser à ses écrits. Or, justement les éditions du Seuil viennent d'éditer son troisième roman, intitulé Cinquante-trois Présages.
Dans Cinquante-trois Présages, Cloé Mehdi nous attache aux pas de Raylee Mirre, une jeune femme qui est également la Désignée de Dix-Neuf, l'une des divinités de la Multitude. Dans le monde où vit Raylee, Dieu s'est divisé en une multitude de divinités qui se sont liées à des humains afin qu'ils leur servent de canaux de communication avec les autres. Parfois haïe, parfois vénérée, Raylee a beaucoup de mal à gérer son statut et a trouvé sa place dans cette société. D'autant, qu'elle se sent surveillée par l'Observatoire des divinités. C'est ni plus ni moins qu'une brigade de police chargée d'avoir à l'oeil les activités du Bureau des prières que les Désignés gèrent. Or, l'étau s'est resserré depuis que les enquêteurs ont constaté la disparition de nombreux criminels, repérés pour la dernière fois, aux abords du Bureau de Raylee. Que sont-ils devenus ? Quel est le vrai pouvoir des Désignés ? Qui sont réellement ces divinités ?
Dans Cinquante-trois Présages, Cloé Mehdi nous immerge dans une dystopie pré-apocalyptique. L'action prend cadre dans une société proche de la nôtre avec pour seule différence dans celle imaginée par Cloé Mehdi, l'existence d'une multitude de dieux qui interfère dans la vie des humains.
D'ailleurs, on distingue ici deux types de divinités, celles à l'image de Dix-Neuf qui est proche des humains et celles que l'on appelle les Dieux rouges qui sont nettement plus agressifs. Ici, Dix-Neuf qui se veut bienveillant, propose une seconde chance aux humains qui sont poursuivis, soit parce que ce sont des criminels en repentir, soit pour échapper à autre chose. Il leur offre un asile en les conduisant auprès de sa Désignée qui, elle, est chargée de les envoyer dans un lieu secret et sécurisé. Tout comme Raylee, on en sait pas beaucoup plus sur ce phénomène si ce n'est que ces pourchassés disparaissent pour réapparaître des années plus tard. Chaque divinité édicte ses propres lois et entretienne des rapports bien différents avec les hommes. Au fil des présages que Dix-Neuf lui envoie, Raylee prend conscience d'un danger se profilant à l'horizon sans pour autant en mesurer toute sa portée. Au coeur d'une machination orchestrée par les dieux, pourra-t-elle seulement contrecarrer leurs plans et empêcher la destruction des siens ? A travers la présence de ces dieux, l'autrice colore son texte de notes fantastiques car ils confèrent aux humains qu'ils ont choisis un certain nombre de pouvoirs. Mais alors que l'on constate en librairie un nouvel engouement pour le post-apocalypse, Cloé Mehdi a préféré plutôt écrire ici un roman se déroulant à l'aube d'une apocalypse.
Par l'intermédiaire de l'imaginaire, elle explore des pistes de réflexions sur l'évolution de nos sociétés modernes où l'individualisme a remplacé le collectif. En nous emmenant au coeur d'un monde au bord de l'extinction, elle nous rappelle les fondamentaux qui comptent vraiment et que l'humain, dans sa quête de pouvoir et d'immortalité, a tendance à oublier. Sans en avoir l'air, on prend conscience que ce roman s'inscrit finalement parfaitement dans notre actualité car il aborde des problématiques qui nous touchent de très près.
A travers son héroïne, Cloé Mehdi se fait la porte-parole d'un message fort sur l'importance des liens que les humains doivent entretenir entre eux pour finalement ne pas perdre leur âme ni leur humanité. Il faut se reconnecter à la terre et à tous ceux qui la peuplent.
Cinquante-trois Présages s'inscrit aussi dans la lignée du polar puisqu'il met également en scène des protagonistes qui enquêtent sur ces mystérieuses disparitions.
Ainsi, Cloé Mehdi a ponctué son récit de différentes nuances, donnant à son livre une saveur très particulière et qui finalement n'inscrit son récit dans aucun genre précis mais est plutôt le fruit de multiples influences.
Quant aux personnages qu'elle a mis en scène, ils sont à l'image de l'humanité : complexes, fragiles et perturbés. Si on prend l'exemple de Raylee Mirre, elle incarne parfaitement la jeune génération. Ni homme ni femme, elle se veut sans genre. A travers elle, l'autrice aborde, là-aussi, des thèmes importants tels la tolérance et le respect que l'on se doit à soi et aux autres. Cela en fait un roman très humaniste et proche de ses lecteurs.
Cinquante-trois Présages est un récit fluide qui nous capte dès les premiers chapitres, et ce, même si à la base, vous n'êtes pas spécialement le lecteur visé. .. suite sur Fantasy à la Carte

Lien : https://fantasyalacarte.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazartBazart   04 mars 2021
J’ai appris à quel point les bonnes intentions peuvent meurtrir. Combien une phrase exprimée ou comprise de travers peut faire mal sans qu’on s’en rende compte. Combien les gens disent peu à quel point ils sont blessés. Je marchais sur la pointe des pieds, dans la terreur de faire du mal. Je me demandais pourquoi personne n’allait voir le garçon assis à l’écart à toutes les récrés, qui n’osait jamais regarder les gens dans les yeux. Pourquoi personne ne remarquait le regard embué de cette jeune prof qui n’arrivait pas à faire son cours dans le chahut ambiant. Pourquoi son collègue s’acharnait sur la fille qui posait toujours des questions que les autres élèves et lui jugeaient idiotes, alors qu’elle se mordait la langue en baissant la tête avec l’envie de disparaitre sous terre. Et pourquoi l’humiliation volontaire amusait tant, alors qu’elle est si méprisable
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BazartBazart   04 mars 2021
Ma mère et ma tante ont été ravies de le rencontrer, mais c’était en grande partie parce qu’elles l’avaient pris pour mon copain. Je les ai détrompées très vite et elles ont eu du mal à cacher leur échange de regards déçus. Je leur avais répété que j’étais gouine au moins six fois et leur avais parlé de chacune de mes copines, décidée à ne pas les laisser refouler l’information, mais le cerveau humain est capable de tant d’aveuglement. J’imagine qu’elles espéraient au fond d’elles qu’un jour le droit chemin me reprendrait d’office et que je leur ramènerai un charmant jeune homme. Hector aurait bien fait leur affaire. Bien sûr, elles ne l’avaient pas vu tirer une balle en plein dans la tête de Kyle. A ce compte-là j’ose espérer qu’elles lui auraient quand même préféré une femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cloé Mehdi (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cloé Mehdi
SMEP 2017 : En tête à tête avec Cloé Mehdi
autres livres classés : dystopieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2075 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre