AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070653803
Éditeur : Gallimard Jeunesse (11/09/2014)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 146 notes)
Résumé :
Elevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu'à faire les quatre cents coups avec son ami Roger, le garçon des cuisines, et rêve secrètement de suivre son oncle, le ténébreux Lord Asriel, vers les royaumes du Nord.

L'aventure la rattrape plus tôt que prévu, alors que Roger disparaît, probablement enlevé par les mystérieux Enfourneurs..
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
Dixie39
  26 octobre 2014
Une superbe adaptation du livre culte de Philip Pullman. Pourtant ce n'était pas gagné au départ d'arriver à retranscrire une telle oeuvre en BD ! La pression a du être forte pour Clément Oubrerie. J'avoue que le choix du dessinateur au premier abord m'avait laissé dubitative et finalement son univers, que je connaissais déjà avec Aya, colle tout à fait aux Royaumes du Nord.
Le plus difficile va être d'attendre la suite...
Commenter  J’apprécie          200
Under_The_Moon
  16 juin 2017
La Croisée des mondes est l'une de mes trilogies jeunesse préférées. Déçue par l'adaptation cinématographique médiocre (pour ne pas dire franchement mauvaise) avec Nicole Kidman, j'ai tenté la BD pour voir si elle avait fait mieux.
Certes, les graphismes n'ont rien d'extraordinaires et font figure un peu "brouillones" pour un univers si fabuleux qui m'a tellement transporté dans les romans - mais ça c'est purement subjectif ! Pourtant la griffe de Clément Oubrerie passait à merveille dans l'univers d'Aye de Youpongo.
J'ai tout de même été ravie de retrouvée l'impertinente Lyra avec son aléthiomètre , cet objet mystérieux qui est son arbre de la Connaissance à elle, lui permettant ainsi de quitter le monde de l'enfance. Son maître l'avait prévenue : avec le savoir vient la joie et la souffrance ...
Tout cela me donne terriblement envie de poursuivre ces aventures avec les deux tomes suivants.
Commenter  J’apprécie          150
Livresse_des_Mots
  17 septembre 2014
Je plaide coupable. Je n'ai jamais lu la trilogie « A la croisée des mondes » de Philip Pullman. En trichant légèrement, j'ai pu palier cette défaillance. Quand son adaptation en bande-dessinée a fait son entrée en librairie il y a quelques jours, je n'ai pas hésité. Je ne serai pas en mesure de comparer l'adaptation à l'oeuvre originale – puisque je ne l'ai pas lue – mais je vais vous livrer mes impressions sur cette jolie bande-dessinée.
Réalisé par Stéphane Melchior et Clément Oubrerie, « Les Royaumes du Nord » est un excellent tome d'introduction. Il met en place les prémisses d'une intrigue riche et complexe, présente un large panel de personnages – que l'on devine principaux. Pour les auteurs, c'est tout un univers à retranscrire. Pour le lecteur, tout un monde à apprivoiser – influencé par les caractéristiques, les croyances, les complots et les craintes qui l'habitent.
Lord Astriel est de retour au Jordan College où étudie sa nièce Lyra. Il rentre d'une expédition mystérieuse dans le Nord au cours de laquelle il a aperçu la Poussière, particule peu connue capable d'ouvrir les portes de mondes parallèles... C'est aussi dans ce Nord étrange que sont emmenés des enfants gitans kidnappés par les Enfourneurs... dans ce Nord effrayant qu'ils deviennent les sujets d'abominables expériences, conduites pour effectuer des recherches sur la Poussière...
L'audacieuse Lyra, obsédée par la disparition de son ami Roger, n'aura de cesse de se rendre dans le Nord pour le retrouver et le sauver. Accompagnée de son Daemon Pan et de son aléthiomètre, elle entreprend une quête pleine de risques et de péripéties.
Pour qui n'a jamais lu la trilogie, ce premier tome peut sembler nébuleux et confus. le lecteur reçoit un important lot d'informations, qu'il doit prendre le temps de découvrir et d'assimiler. Les événements s'enchaînent avec souplesse, les scènes se succèdent rapidement, les explications sont livrées au compte-goutte, et ce premier tome en appelle à la concentration du lecteur. En restant attentif on s'immerge dans cette oeuvre foisonnante. L'interprétation graphique de Clément Oubrerie fourmille de détails et accentue l'impression de richesse. Son coup de crayon impétueux et hachuré – reconnaissable entre mille – esquisse une atmosphère dangereuse et tendue.
Que vous soyez des mordus de la trilogie « A la croisée des mondes » ou non, cette épopée fantastique envoûtante ne manquera pas de vous séduire !
Lien : http://www.livressedesmots.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Aelinel
  25 février 2015
Je le confesse : j'ai jugé de prime abord cette bande dessinée par ses dessins qui ne me plaisaient pas du tout. Résultat : je ne l'ai pas acheté en librairie mais l'ai emprunté à la bibliothèque. Pour ma défense, le prix du livre (17.80€) m'a un peu fait douter également! Aujourd'hui, je regrette mon choix et irai directement rectifier le tir pour que ce joli petit bijou rejoigne ses pairs dans ma bibliothèque! Plus sérieusement, il est vrai que je n'ai pas aimé les dessins et je n'ai pas lu l'original non plus (quelle honte...) : je n'aurais donc pas d'élément de comparaison, hormis le film sorti, il y a dix ans.
Néanmoins, ce premier opus me parait une bonne adaptation car il est bien scénarisé et je me suis vite retrouvée plongé dans l'histoire. Je me suis également tout de suite attachée à cette petite peste de Lyra malgré mon sentiment ambivalent pour elle : j'aime son côté aventureux et justicier ; je ne supporte pas son indiscipline!
Le monde imaginé par Pullman m'a beaucoup plu également et semble bien retranscrit. Encore une fois, je ne peux que me baser sur les impressions du film. J'attends donc avec beaucoup d'engouement la suite et peut-être que pour tromper mon impatience, je pourrai en attendant me plonger dans l'original?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
CS_Constant
  03 mars 2016
Cette BD est une très bonne adaptation du début de la trilogie de Philip Pullman, que j'ai lue et relue de l'adolescence jusqu'à l'âge adulte. J'ai pris grand plaisir à me replonger dans cet univers avec la BD (contrairement au film, que j'avais trouvé très décevant). Elle est très fidèle au livre, tant au niveau du texte que de l'esthétique : les dialogues sont tirés mots pour mots du livre ; bien entendu, ils ont été sélectionnés, tous les textes ne pouvant figurer dans la BD, mais c'est justement cette sélection que j'ai trouvée très bien faite, elle permet de restituer tous les éléments importants de l'intrigue et de garder l'esprit de l'oeuvre originale. Concernant l'esthétique, j'ai particulièrement apprécié les décors, qui représentent très bien l'image que je me faisais de cet univers basé dans un Oxford du début-milieu du XXe siècle. Pour les personnages, en revanche, ils ne sont pas du tout comme je les imaginais (Lyra et Mme Coulter sont censées être blondes, par exemple), mais dans le fond ça n'a pas grande importance, ça ne dessert pas du tout l'histoire.
J'ai tout de même un peu de mal à prendre du recul ; je ne sais pas dans quelle mesure j'ai apprécié la BD, si c'est par une forme de nostalgie, car elle m'a replongée dans l'univers du livre, ou si c'est sa valeur intrinsèque qui m'a enthousiasmée. Autrement dit je ne sais pas si j'aurais aimé la BD sans avoir lu le livre. Je pense que oui, mais je ne le saurai jamais vraiment. Mais si cette adaptation a réussi à me replonger dans l'univers de la Croisée des Mondes, contrairement au film, c'est bien qu'elle doit être réussie. D'après ce que j'ai lu des critiques de ceux qui ont lu la BD sans avoir lu les livres, les impressions sont plutôt positives, même si apparemment il faut un peu s'accrocher pour tout comprendre.
Il n'empêche que ma préférence va largement à l'oeuvre originale ; d'ailleurs tout ça me redonne un peu envie de m'y remettre … mais en attendant, je vais lire le tome 2 de la BD !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (8)
LaPresse   26 décembre 2014
Une magistrale adaptation de la fameuse trilogie de Philipp Pullman, considérée comme l'une des 10 oeuvres les plus importantes des dernières décennies.
Lire la critique sur le site : LaPresse
BulledEncre   14 novembre 2014
Ce qui frappe le lecteur à l’issue de l’album, c’est la densité psychologique des personnages et les ressors de l’intrigue nombreux et complexes. L’exigence narrative et graphique des deux auteurs fait indubitablement honneur à la richesse de l’ouvrage de référence.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Auracan   31 octobre 2014
La richesse et la vivacité du dessin de Clément Oubrerie en couleurs directs fait mouche malgré un manque de rondeur et de lumière. La relation entre les « daemons », le double animal de chacun des personnages, offre à chaque case une deuxième lecture souvent drôle.
Lire la critique sur le site : Auracan
BoDoi   15 octobre 2014
Pleine de personnalité, cette adaptation fait mouche de bout en bout, pour devenir une bande dessinée à part entière dont il nous tarde de découvrir la suite.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Elbakin.net   13 octobre 2014
Tout roman gagne-t-il quelque chose à se voir transposer dans un autre support ? Même avec la meilleure volonté du monde, on obtient rarement un résultat capable de transcender nos attentes (ou simplement se montrer à la hauteur de celles-ci) et encore moins à même de donner un nouvel éclairage à l’œuvre originelle. C’est le cas ici, bien que cette approche fidèle ne démérite pas en soi.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
LeFigaro   08 octobre 2014
Le dessinateur Clément Oubrerie (Aya de Yopougon, Pablo…) réenchante l'univers de l'auteur. Mention particulière à la petite Lyra qui insuffle sa vitalité à l'album. La gamine sans peur prend de l'épaisseur au fil des pages et l'on est vite pris au piège de son histoire.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
BullesEtOnomatopees   23 septembre 2014
Tous ceux qui ont déjà lu le roman de l’écrivain retrouveront la BD de Gallimard avec bonheur. On y reconnaît tous les personnages au premier coup d’oeil, aidé en cela par les daemons de chacun. Les Royaumes du Nord est à la fois plus rythmé, faisant fi des longues descriptions indissociables du support d’origine, et très fidèle à l’histoire [...].
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
ActuaBD   15 septembre 2014
Cette adaptation réalisée avec intelligence par Stéphane Melchior-Durand, nous apporte un album passionnant qui est sans aucun doute l’une des bonnes surprises de la rentrée 2014.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
AelinelAelinel   25 février 2015
Lyra, à propos du fonctionnement de l'aléthiomètre :
"- Mais comment fais-tu pour trouver les bonnes significations?
- Je les vois. Ou plutôt je les sens. C'est un peu comme descendre une échelle en pleine nuit : on pose son pied et on sent un autre barreau en dessous. Je fais marcher mon esprit, je découvre un autre sens, et à ce moment-là, je sens que c'est le bon. Ensuite, je les assemble. Il y a une astuce comme plisser les yeux pour mieux voir. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
NievaNieva   11 novembre 2018
— C'est quoi ?
— Un aléthiomètre. Il n'en existe que six dans le monde. Celui-là est l'un d'eux et c'est ton oncle qui me l'a rapporté.
— Mais à quoi ça sert ?
— À lire la vérité. Mais pour savoir lire, tu devras l'apprendre par toi-même. Ton oncle, peut-être, pourrait...
Toc toc
— Vous êtes là, Maître ?
— Prends-le et va-t-en vite. Il ne faut pas qu'on te voie. Je te le répète : ne le montre à personne, et surtout pas à Mme Coulter. Adieu, petite.
— Que vouliez-vous me dire à propos de mon oncle ?
— Il n'est plus temps, Lyra. Les forces de ce monde sont très puissantes. Les hommes et les femmes obéissent à des courants beaucoup plus féroces que tu ne peux l'imaginer. Va, Lyra. Que Dieu te protège, et surtout garde tes pensées pour toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CS_ConstantCS_Constant   03 mars 2016
- Devrons-nous aussi libérer les enfants qui ne sont pas de notre peuple ?
- Selon toi, nous devrions affronter mille dangers pour ne libérer qu'un petit groupe d'enfants et abandonner les autres sur place ? Nous ne sommes pas des monstres !
Commenter  J’apprécie          50
Martin1972Martin1972   22 octobre 2015
Je les vois. Ou plutôt je les sens. C'est un peu comme descendre une échelle en pleine nuit : on pose son pied et on sent un autre barreau en dessous. Je fais marcher mon esprit, je découvre un autre sens, et à ce moment-là, je sens que c'est le bon.
Commenter  J’apprécie          40
SinjordSinjord   11 septembre 2014
Ils disent tous qu'ils croient en Dieu, mais en même temps ils n'arrêtent pas de le chercher avec leurs instruments philosophiques."
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Stéphane Melchior (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Melchior
Clément Oubrerie s?est fait connaître à la fois à la télé avec la mini-série déjantée Moot-Moot (scénarisée par Eric et Ramzy) et en BD aux côté de Marguerite Abouet avec Aya de Yopougon. Depuis, son dessin moderne et jeté se met au service de différents scénaristes : Julie Birmant pour "Pablo", "Isadora", "Il était une fois dans l?Est" et "Renée Stone", Joann Sfar pour "Jeangot", Stéphane Melchior pour "les Royaumes du Nord"? et plus récemment, il s?est mué avec talent en auteur complet pour "Voltaire amoureux", une série en cours qui devrait durer 4 tomes. Et puis le voilà le « jouet » de forces obscures et cyber, car il dessine pour un mystérieux collectif de scénaristes un thriller d?espionnage burlesque, "Cyberfatale", authentiquement inspiré par le département de la défense cyber française? Mais chuttttt, ne le répétez pas trop.
+ Lire la suite
autres livres classés : adaptationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3337 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..