AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732489379
Éditeur : La Martinière Jeunesse (18/04/2019)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
À la prestigieuse Bates Academy, les filles sont toutes promises à un brillant avenir. Kay Donovan, elle, n'a pas toujours été parfaite, loin s'en faut. Mais elle a travaillé dur pour intégrer la clique des élèves les plus brillantes et populaires du lycée.

Pourtant, quand le corps sans vie de Jessica est retrouvé dans le lac du campus, la jolie façade que Kay a eu tant de mal à bâtir se fissure...

Jessica, qu'elle connaissait à peine, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
culturevsnews
  19 avril 2019
Des Filles comme nous est un thriller guidé avant tout par la dynamique des personnages. La plupart sont vaguement tordues et/ou vaguement gays. C'est presque un triangle amoureux, mais c'est aussi... non. C'est plutôt un réseau tordu de dynamiques de personnages qui m'a rendu de plus en plus fasciné. C'est un livre où tout le monde a des secrets, tout le monde a quelque chose dans sa manche. Et heureusement, c'est exactement mon genre de thriller.
Bien que les personnages se sentaient parfois difficiles à suivre au début du livre, il est difficile d'exagérer à quel point l'accent mis sur les personnages a aidé mon expérience de lecture - il y avait tellement de suspects et de motifs possibles que je n'avais aucune idée de qui cela pouvait être. Et mieux encore, aucun personnage de ce livre n'a l'air totalement plat ; même les personnages secondaires les plus mineurs ont droit à des moments de sympathie qu'ils n'auraient jamais vus dans un autre livre. J'ai vu plusieurs articles critiquant le fait que tous ces personnages sont des gens assez horribles, et... enfin, ils n'ont pas tort. Mais pour moi, ces personnages étaient intéressants et sympathiques, malgré certaines de leurs horribles actions. J'ai remarqué à quel point la narration de Kay correspondait bien à sa caractérisation. La voix de Kay est très engagée dans la situation, mais elle est étrangement froide et peu dramatique dans son récit. Aucun moment n'a été plus dramatique qu'il n'était justifié, créant une situation dans laquelle le public doit tout simplement traiter la gravité même de ce qui se passe. Et ça correspond parfaitement à la personnalité de Kay - je ne sais même pas comment l'expliquer, mais sa narration lui allait si bien. Je me suis tellement attaché à elle à la fin.
Ce qui m'a beaucoup plu, c'est qu'elle se déroule essentiellement dans un monde où la sapphique est totalement normalisée - il n'y a même pas d'angoisse de craquer pour un meilleur ami hétérosexuel non partagé. Je suis sûr que quelqu'un sera bouleversé par le manque d'étiquettes, mais pour moi, le livre était une bouffée d'air frais. J'ai adoré le fait que le béguin de Kay pour Bri n'est pas le point principal de l'intrigue, mais est toujours un facteur important. Même cette histoire de triangle amoureux avec un garçon et une fille ne me dérangerait pas dans l'espace totalement normatif de ce livre - c'est écrit si parfaitement et pas du tout comme une crise de sexualité. Aucun personnage n'est dérangé par le fait que Kay ou Bri ou tout autre personnage soit sapphique. C'est tout ce que j'ai toujours voulu : un thriller de fille queer où le drame n'est pas qu'elles sont queer. Allez, tu dois admettre que c'est génial. Tu dois le faire.
Ce qui m'a beaucoup frappé dans ce livre, c'est qu'il n'y a pas de faux-fuyant ; c'est juste une lente accumulation jusqu'à une révélation finale. Et même si la révélation n'est pas vraiment la chose la plus choquante que j'ai lue de toute ma vie, elle m'a quand même surpris. Ce qui est vraiment difficile à faire après une longue vie de lecture de thrillers, mais juste pour réitérer : ce n'était vraiment pas un thriller typique de YA sur beaucoup de niveaux. Et même si cela avait été le cas, ce n'est pas la personne qui m'a impressionné - c'est le pourquoi. Je n'ai pas deviné le qui, non plus - je n'arrivais pas à le deviner - mais je n'ai vraiment pas deviné le pourquoi.
J'ai réfléchi à la raison pour laquelle la révélation est si bien restée en moi, et je pense que c'est parce que je ne voulais vraiment pas que l'un de ces personnages soit le tueur. Je savais qu'il en fallait un. Bien sûr que oui. Mais je me sentais vraiment attaché à ces terribles, terribles personnages. C'est une autre chose qui me reste en mémoire alors que je termine ce livre - Des Filles comme nous aurait pu survivre grâce à sa révélation seule ou à ses personnages seuls, mais Dana Mele a choisi d'aller plus loin, de faire les deux. C'est une réalisation qui vaut la peine de lire ce livre.
Note : 9,5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BOOKSANDRAP
  17 mai 2019

Vous recherchez un thriller young-adult à la fois tordu et fascinant ? Où les personnages vont vous faire douter, vous entrainer vers des pistes dangereuses, des vérités atroces et des secrets bien gardés ? Vous avez envie de frissonner, d'être tenu en haleine… Moi aussi j'avais cette envie. Et bon dieu que j'ai été servie.

« Des filles comme nous » est un page-turner. Je n'ai pas réussi à le lâcher.
J'étais comme obsédée par cette histoire et par la résolution du meurtre de Jessica. Qui l'a tuée, pourquoi, comment ? Je n'arrivais pas à me l'enlever de la tête, et bien que j'adore les thrillers adolescent de la sorte, que j'en dévore très souvent, celui-ci à tout de même réussi à me surprendre. C'est une bouffée d'adrénaline. J'ai été pendue aux lèvres de l'auteure qui nous entraine exactement là où elle le souhaite avec une facilité déconcertante. J'ai foncé les deux pieds dedans et bien qu'aux toutes dernières pages lors de la résolution finale j'avais deviné le fin mot de cette histoire, toutes les informations que l'ont apprends autour sur l'identité du tueur est incroyable.

C'est dynamique, prenant, addictif. Les personnages sont tous plus intéréssants les uns que les autres. Et tous je dois bien l'avouer, plus horribles les uns que les autres. J'ai été vraiment surprise par cet aspect là. Chaque personnages, même secondaires ont leur voix et ont fait des choses terribles par le passé. C'est ce qui rend aussi ce bouquin aussi particulier.
Bien que le côté triangle amoureux m'ai tout de même dérangé j'ai trouvé leur psychologie plutôt intéréssante, ce qui m'a tout de même aidé à passer outre.

On aborde des thèmes importants comme la vengeance, l'homosexualité, le deuil, la culpabilité mais aussi la popularité et surtout les dangers de l'harcèlement. J'ai plus qu'adoré. J'ai été fascinée de la première à la dernière page. La plume de Dana Mele m'a emportée. J'ai trouvé les messages extrêmement forts, l'intrigue est bien menée et c'est pour moi un très jolie réussite. Bien que ce n'était pas parfait, j'ai tout de même passé un super moment et je vous le recommande chaudement si vous aimez les thrillers psychologiques tordus et absolument renversant. Dans la veine des bouquins de Kara Thomas et de « 13 minutes » de Sarah Pinborough… Un régal !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ebene54
  05 juin 2019
Des filles comme nous n'est pas réellement un Thriller Young Adult comme ce à quoi je m'attendais. D'accord il y a des meurtres à élucider, et Kay qui n'a pas le choix de suivre les indications qu'elle croit avoir reçu de Jessica, la première victime. On est plongé dans la pension de la Bates Academy, avec des lycéennes qui se révèlent assez pestes et même parfois dans leur propre groupe; entre amies et ennemies, il n'y a qu'un pas comme on dit !! Kay parviendra-t-elle à démêler le faux du vrai ?? C'est ce qu'on peut découvrir au fil des pages. Perso, j'ai moyennement accroché, j'ai trouvé l'histoire centrale peu intéressante, les dialogues manquent de clarté, on ne sait pas toujours qui parle, du coup, j'ai plusieurs fois dû retourner en arrière pour reprendre les dialogues concernés. Je n'ai pas été convaincue par le déroulé des événements, on pourrait plutôt dire qu'on assiste à la découverte des sales coups que des lycéens peuvent se faire entre eux, et puis la fin de l'intrigue ne m'a pas plus surprise que ça !! Je suis allée au bout malgré tout mais ce livre n'a pas été à la hauteur de mes espérances alors que le résumé m'avait plutôt intriguée !!
(Lu dans le cadre de la masse critique).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
faelifaeli   10 juin 2019
La mode a la réputation d'être frivole mais c'est une forme d'art que je comprends. Elle est capable de transformer les corps et les environnements, de cacher ou de séduire, de briser les cœurs ou de les faire gazouiller.
Commenter  J’apprécie          00
faelifaeli   10 juin 2019
Tout n'est que stratégie. L'école, le foot, les amis, la police. Ce que tu dis, comment tu le dis, quand tu le dis pour parvenir à tes fins.
Commenter  J’apprécie          00
faelifaeli   10 juin 2019
Elle ne voyait que le bon côté des choses. Ce genre de principe est dangereux mais je l'envie.
Commenter  J’apprécie          00
faelifaeli   10 juin 2019
Une vérité devient une vérité parce que les gens le décrètent, persistent et signent.
Commenter  J’apprécie          00
faelifaeli   10 juin 2019
Une confession n'est-elle pas la preuve la plus accablante qui soit?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : internatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1038 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre