AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021467772
112 pages
Seuil (04/03/2021)
3.92/5   42 notes
Résumé :
Voici un roman-photo comme vous n’en avez jamais vu. Jalousies, trahisons, bagarres, cafés gourmands, photocopieuses en panne et tendres baisers: Clémentine Mélois, plasticienne, écrivaine et membre de l’Oulipo, connue pour ses détournements de classiques de la littérature revus et passés à la moulinette de la culture pop (Cent titres, Grasset 2014) s’empare du très populaire roman-photo pour étudier le langage dans toutes ses fonctions. Au fil de dix-huit histoires... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 42 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

pilyen
  05 mars 2021

N'allez pas croire qu'il s'agit d'une adaptation à vocation pédagogique du schéma de Roman Jakobson ( qui a défini les 6 fonctions du langage en 1960). Non, Clémentine Mélois est à la fois une plasticienne, autrice ( il va falloir qu'elle s'habitue à cette dénomination) et humoriste ( même si le mot risque de ne pas trop lui plaire). Donc, son nouvel objet littéraire est une parfaite synthèse des talents énoncés plus haut. La plasticienne, à partir de romans-photos ( brésiliens à ce qu'il paraît) datant des années 70, qu'elle a découpés, remontés, colorisés a passé le relais à l'autrice qui a créé 15 petites histoires teintées de son humour oulipien.
A l'arrivée, nous avons un joli album, un roman-photo aux teintes qui rappellent la photographe espagnole Oka Leele et dont les personnages discourent de façon décalée, usant et abusant de différents niveaux de langage. Pour donner une idée du genre de l'oeuvre, nous sommes entre les comics retournés de Gabriela Manzoni en moins mordant et l'absurdité d'un Fabcaro. C'est bourré de références (certaines doivent sans doute échapper au lecteur), mais jamais de façon pédante, toujours empreintes d'une certaine folie douce qui donne la main à une jolie poésie nostalgique pour ceux qui ont connu les grandes heures du roman-photo. Vu le genre proposé, on pourra être tenté par une première lecture rapide ( comme pour une BD simple ou donc un roman-photo...), qui sera de toute évidence un peu superficielle. Lors d'une relecture plus attentive, on découvrira tout le sel, toute la malice de cette création et tout l'amour que porte Clémentine Mélois à notre langue française, jouant avec tous ses niveaux de langage et la confrontant à des images pour le moins piquantes, ringardisées à l'extrême.
Toutefois, les amateurs de grosses rigolades faciles seront à la peine, nous sommes ici dans le feutré d'amoureux de la syntaxe. On peut aimer, adorer ou peut être rester à la marge si on ne décrypte pas tous les codes employés. En tous les cas, une curiosité vivifiante et originale.
Lien : https://sansconnivence.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
cathulu
  07 mars 2021
Un étudiant en linguistique, qui, sur la seule foi du titre, ouvrirait cet objet littéraire qui emprunte aux codes du roman-photo pour mieux les détourner, risquerait d'être surpris.
Et pourtant, c'est bien du langage qu'il est question dans ce nouvel opus de l'impératrice du détournement, j'ai nommé Clémentine Mélois.
Avec humour, elle pointe nos tics de langage, nos jargons, nous apprend à draguer avec des mots rares et précieux, (mais attention toute faute de goût serait rédhibitoire !), le tout accompagné de photos tirées de romans photos sud- américains des années 60.
On y voit donc un bellâtre blond au visage inexpressif dupliqué tandis qu'il écoute une litanie de mauvaises nouvelles ou bien encore des scène improbables comme cette femme qui étrangle par une clé de bras un homme de petite taille pour le désarmer. Les femmes (et parfois les hommes ) sont maquillés à la truelle, les vêtements sont à l'avenant des attitudes et des mimiques: outranciers.

Hautement réjouissant ce roman-photo est une pure merveille !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Romileon
  13 mai 2021
Je remercie Babelio et les Editions du Seuil pour l'envoi de cet ouvrage plutôt inhabituel. L'auteure, qui est aussi plasticienne, a détourné de vieux romans photos pour se jouer autour de saynètes très souvent absurdes (quoique) des tics de langage, des conversations clichés ( vous savez ces conversations lors desquelles des gens parlent, parlent, parlent pour ne rien dire), du jargon jargonnant employés par certains (moi y compris).
C'est amusant.
Commenter  J’apprécie          140
Lucillius
  17 mai 2021
Un roman-photo pour les amoureux de la langue française et du bon mot ! J'ai été au début surprise par le côté roman-photo vieillot avec une qualité d'image qui n'est pas parfaite, puis séduite par le décalage des tenues, des hommes maquillés et des dialogues bien trouvés ! L'erreur serait de lire ce texte d'une traite comme un album franco-belge, il faut prendre le temps de déguster les différentes planches et leurs références. Je suis particulièrement conquise par le catcheur sur brie et le couple sur la plage. Je conseille ce livre à ceux qui ne sont pas premier degré et qui n'ont pas peur des bides quand ils tentent une belle répartie.
Commenter  J’apprécie          90
noid
  11 mai 2021
C'est comme un roman photo avec les même couleurs dégueu qui bavent (même si Clémentine y est quand même allé un peu fort avec la bavure), les fonds studio, les coupes de cheveux seventies, les pattes d'ef' au moules burnes blancs, les hommes à barbes et moustaches et les accessoires pourritch.
Changent juste les textes, les mots, le verbe, le style et les fonctions du langage ! Et bien sûr l'ordre et tout ça, tout ça… pour le plus grand plaisir des chanteurs de variété, Bourdieux, Nietzsche, Wittgenstein, la maman de Clémentine, tonton Dédé et Fifi le lutin farceur…
Un bonheur d'humour absurde, un grand détournement à l'américaine, une parodie indispensable !
Lien : https://www.noid.ch/les-six-..
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (3)
Actualitte   30 mars 2021
"Les Six fonctions du langage" est un roman-photo pas comme les autres, signé Clémentine Mélois, sous le titre. Un livre décalé, drôle, joliment bien ficelé.
Lire la critique sur le site : Actualitte
LaTribuneDeGeneve   29 mars 2021
Clémentine Mélois publie «Les six fonctions du langage», un album désopilant autour de nos turpitudes lexicales.
Lire la critique sur le site : LaTribuneDeGeneve
LeSoir   15 mars 2021
Avec « Les six fonctions du langage », Clémentine Mélois détourne les situations archétypales du roman-photo. Ses dialogues sont drôles, subtils et interpellants. Découvrez le premier chapitre.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
cathulucathulu   07 mars 2021
Pendant des années , j'ai fait des efforts surhumains pour passer outre ces écarts de langage abjects. Je me disais "Le Français est une matière vivante, il faut t'habituer". Mais c'est au-dessus de mes forces, Bertrand. Je voudrais en finir.
Commenter  J’apprécie          60
LibertyBojanglesLibertyBojangles   14 décembre 2021
Et voilà, c’est déjà fini. Un livre qui s’achève, c’est comme un sourire d’enfant qui s’éteint… Comme disait Aristote au crépuscule de son existence. … C’est comme un paquet de gâteaux qu’on retrouve dans le placard, mais en fait il était vide… C’est comme un jour où on avait décidé ‘aller à la mer, mais il se met à pleuvoir et on est triste… Enfin bref, je me comprends.
Commenter  J’apprécie          10
SovaneSovane   14 mai 2021
- Alors, gentil Franfreluche, que se passe-t-il donc ?
- Comme je vous le disais, Monsieur Fifi, on a un souci avec la fontaine à câlins. Elle refuse de fonctionner. J'ai essayé plusieurs fois d'éteindre et de rallumer, mais ça n'a rien fait. Tenez, le rapport d'erreur.
- Voilà qui est bien embêtant.
- En plus elle clignote bizarre.
Commenter  J’apprécie          10
SovaneSovane   14 mai 2021
Des témoins affirment vous avoir vu partir sur un fromage de chèvre, en état d'ébriété, sans permis de conduire et à plus de 100km/heures en pleine agglomération. Les faits présumés se seraient déroulés jeudi dernier au restaurant "Aux Délices de Bernadette". Confirmez-vous leur version des faits ? (p. 60)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Clémentine Mélois (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clémentine Mélois
La joyeuse équipe de l'Ouvroir de littérature potentielle se produit tous les mois à la BnF. Marcel Benabou, Jacques Jouet, Hervé le Tellier, Clémentine Mélois et leurs acolytes y font résonner en public lectures et créations originales.Ils ont choisi cette saison de porter leur regard amusé sur le thème de la signalisation routière.Séance enregistrée le 14 juin 2022 à la BnF I François-Mitterrand.
autres livres classés : roman photoVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17974 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre