AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844551823
Éditeur : Elan Vert (10/03/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Félicien revient ! Il a grandi, ses idées noires aussi. À 2 ans, Félicien kidnappe sa mère, mais fait toujours dans son slip. Félicien écrit son premier roman damour, mais fait vomir tous les mioches de la crèche. Félicien, avec tous les défauts de la Terre, affûte sa vision du monde et de la Suisse. Des histoires fortes extra-fortes ! Ronan Badel brode la vie de Félicien dillustrations cocasses ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ziliz
  10 janvier 2013
En grandissant, Félicien ne perd rien de son génie, de ses "mauvaises" pensées, de ses sentiments pour Josépha Riton, alias "Première-fois-qui-pique", ni de son physique difficile (c'est toujours lui qui le dit, souvenez-vous)... Au programme de sa troisième année : amour, déconvenues, désespoir, séjour en Suisse pour se requinquer. Et puis découverte de la vie en société : à deux ans et des poussières, il est temps de quitter les jupes de sa maman.
Ce deuxième opus est sur le même modèle que le précédent : les bonnes idées de Félicien, ses réflexions toujours pertinentes, graves ou pleines d'humour - humour politiquement incorrect à base de zizi, crottes de nez... Sous cette légèreté apparente : l'amour familial, les sentiments que nos petits ne peuvent pas toujours exprimer, le manque de confiance en soi, le regard des autres, la difficulté de vivre en société...
Un bon moment de lecture, un chouïa moins enthousiasmant qu'avec le premier de la série.
Commenter  J’apprécie          70
trust_me
  18 mars 2011
Enfin, Félicien est de retour ! Près d'un an après sa naissance mouvementée, il revient, toujours aussi irrésistible. Comment ça vous ne connaissez pas Félicien Moutarde ? Pourtant, c'est un phénomène qui gagne à être connu. Pas encore né, il était déjà aigri, certain d'hériter de tous les défauts de la terre à cause de ses parents n'ayant strictement aucune qualité.
Après avoir voulu assassiné Bambi et être tombé amoureux au jardin d'enfants, le garnement est persuadé que sa dulcinée le déteste. C'est sans doute parce qu'il est le plus vilain de tous les enfants de la ville. Il ne voit qu'un moyen pour remédier à la situation : kidnapper sa mère, demander une rançon à son père et avec les sous se payer une opération de chirurgie esthétique. Mais difficile de mettre en oeuvre un tel plan quand on n'a pas encore deux ans ! D'ailleurs, plus son anniversaire approche et plus Félicien a le cafard. Il va même se payer une petite régression en faisant caca dans son slip du vendredi...
Vous l'aurez compris, avec les aventures de leur moutard psychotique et désabusé, Fabrice Melquiot et Ronan Badel ne font pas dans la dentelle. Atypiques, irrévérencieuses, politiquement incorrectes, les aventures de Félicien détonnent dans le milieu plutôt policé de la littérature jeunesse. C'est bien simple, pour moi, ce gamin est un anti Petit Nicolas ou, si on cherche une référence plus récente, un Pico Bogue trash. Après, il n'est pas certain que les enfants comprennent toutes les réflexions corrosives du bambin et apprécient son attitude borderline (j'ai essayé de le faire lire à ma fille de 8 ans et elle n'a pas aimé du tout). Finalement, peut-être que cette série, sous ses airs faussement enfantins, est davantage destinée aux plus grands.
Voila en tout cas un ouvrage inclassable, entre album et roman graphique, où le trait nerveux des illustrations s'accorde parfaitement avec l'acidité et la drôlerie du texte.
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cocorosie30
  12 décembre 2012
Félicien Moutarde, c'est un petit garçon qui pourrait devenir votre pire cauchemar et votre meilleur ami. Dans ce recueil, il kidnappe sa mère, dédicace son premier roman, entre à la crèche et fait une dépression sérieuse...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   09 janvier 2013
Mon roman commence comme ça : un beau gribouillis pour que ça séduise le public.
Puis un gribouillis incontrôlé, pour qu'on pense que je suis génialement mystérieux.
Je dessine aussi mon petit zizi, pour que les choses soient claires que je suis au courant que les cigognes sont des oiseaux et pas des facteurs.
Je ne dessine pas une zizounette de fille, sinon ma maturité va effrayer Josépha Riton [mon amoureuse].
(p. 52)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ZilizZiliz   09 janvier 2013
D'abord, je dois me trouver un nom d'écrivain. (...)
"René Char-Dassault", ça pète bien. Un peu long. Gavalda : trop féminin. Govoldo. "BHL Govoldo", c'est la classe internationale.
p(. 50)
Commenter  J’apprécie          70
ZilizZiliz   09 janvier 2013
[A la crèche] je déchire les pièces des puzzles pour les rendre plus compliqués. (p. 72)
Commenter  J’apprécie          160
trust_metrust_me   18 mars 2011
J’ai tous les défauts du monde sauf que, peut-être, je suis génial. Ça me consolerait d’avoir le génie comme seul qualité.
Commenter  J’apprécie          30
ZilizZiliz   09 janvier 2013
[En Suisse, chez mes grands-parents] la vie est tellement tranquille qu'on s'énerve, pour rester en vie.
(p. 40)
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Fabrice Melquiot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Melquiot
"KIDS" de Fabrice Melquiot - Bande annonce
autres livres classés : politiquement-incorectVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15154 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre