AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365381804
Éditeur : Rebelle Editions (16/11/2015)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Rien n’arrête les plans d’un Maître-Zombie, pas même le geste fou d’une poignée de Nécrocides.
Et lorsque leurs filles se mettent à douter du camp qu’elles ont choisi, l’Apocalypse semble bien douce en comparaison de ce qu’elles préparent…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  09 janvier 2016
"zombiguïté" est la suite du merveilleux roman "Zombitions". Ce dernier nous avait laissé sur une fin tragique et originale : Evy (l'héroïne) mourrait et sa fille était apparemment une créature mi-morte, mi-vivante avec une part de zombie en elle. le petit Microbe était l'avenir de l'humanité, l'une des armes les plus efficaces dans le combat contre les Maitres.
Dans "zombiguïté", on retrouve donc cet enfant qui, depuis le premier volet, a bien grandi : Marie est une adolescente maintenant. Elle a été élevée par son père qui n'a pas fait le deuil de sa compagne depuis une quinzaine d'années, son oncle qui apporte une véritable fraicheur au fil des pages (Et quelle révélation le concernant ! J'ai adoré !), sa grand-mère réincarnée en louve, ainsi que ses soeurs Nécrocides. Comme sa mère, elle a un sacré caractère et a de l'humour lorsque la situation s'y prête. Talentueuse, elle a la capacité d'utiliser la Magie, mais aussi la Sorcellerie grâce à son côté zombie. Cela fait d'elle une Tueuse redoutable.
Le récit est raconté par Sophie-la-louve, l'arrière grand-mère de Marie. Pleine de sagesse, elle écoute, assiste son arrière petite-fille et lutte également contre les zombies grâce à ses griffes et ses crocs. J'ai apprécié son point de vue et sa façon de raconter : l'écriture est fluide et permet une bonne immersion dans l'histoire. Parfois, les chapitres sont ponctués d'articles de blog puisque Marie a été fortement incitée par ses proches pour livrer son ressenti, ses craintes, ses doutes, ... Ces articles sont assez plaisants à lire et permettent de découvrir davantage notre petite Reine des punaises ! le point de vue de Sophie-la-louve et les chroniques de Marie ne sont pas les seules choses qui accompagnent le roman ; il y a également les illustrations d'Ana Dess... A vrai dire, je ne sais pas vraiment quoi penser de ces dessins... Certains sont très jolis et apportent un "plus" à la lecture (surtout ceux qui représentent des animaux comme Sophie-la-louve). Ana Dess est talentueuse, toutefois je n'ai pas aimé que l'on m'impose un vision des protagonistes. Je préfère qu'on laisse place à l'imagination du lecteur... Ainsi, je n'imaginais pas vraiment Marie ou Thibaut comme ils ont été dessinés... Et cela m'a parfois coupée dans ma lecture... Je ne sais pas si je suis la seule à avoir ressenti ce regret (je verrai certainement cela dans d'autres critiques lorsqu'elles seront rédigées).
Par ailleurs, l'intrigue ne m'a pas toujours plu... Il faut dire que j'avais totalement accroché au personnage d'Evangeline et de son humour. Bien qu'elles soient des personnages intéressants, Marie et Sophie ne peuvent égaler ce petit brin de femme ! En fait, j'aurais souhaité que l'on développe un peu plus le caractère de Marie ou qu'on la suive davantage au quotidien. Certes, il y a déjà énormément d'informations sur ses capacités, son régime alimentaire (Cela ne doit pas être évident de devoir manger de la chair humaine ou d'accepter qu'un proche le fasse... Brrr !) ou encore son ressenti suite à la mort de sa mère. Mais j'avais la sensation qu'il manquait quelques éléments. J'ai beau avoir dévoré avec plaisir chaque page du roman, Marie reste encore un mystère pour moi... de même que sa relation avec Thibaut ! J'aurais aimé quelques passages de séduction/romance entre ces deux personnages destinés l'un à l'autre. On sait qu'ils s'aiment et qu'ils ont une destinée assez funeste si les Maitres parviennent à leurs desseins, mais j'aurais tellement désiré "voir" cet amour avec un ou deux passages de séduction...
Malgré quelques points noirs, Aurélie Mendonca a une jolie plume et sait alterner entre "vie quotidienne", "bons dialogues" et révélations. D'ailleurs, le lecteur va parfois être vraiment surpris ! (Ne serait-ce qu'avec la fin ou le retour d'un personnage que j'affectionne énormément !) J'ai passé un bon moment de lecture et remercie l'auteur pour cet univers fantastique qu'elle nous livre. E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TeaCup
  20 février 2016
Ce roman s'inscrit comme une suite de « Zombitions »et l'auteur le dit, ce dernier était censé être un one-shot. Un one-shot plutôt frustrant, je dirais même ! J'aime bien avoir une partie du boulot à faire et réfléchir sur ce qui l'adviendra en suite, mais pas quand j'ai l'impression d'avoir raté carrément un chapitre ou deux. C'était un peu le cas avec « Zombitions » même si mon impression générale restait fort positive.
Sur ce roman je suis assez ambivalente. Très honnêtement l'univers continue à être riche, la plume est fluide on change de narrateur et de temps de narration passage au présent. Ça m'a un peu déstabilisée au départ mais j'ai interprété ça comme une envie de bien se démarquer du un et cela m'a semblé plus logique.
L'histoire va assez vite sur la fin (j'hésite même a en parler histoire de ne pas spoiler), avec un roman court on peut s'y attendre mais je pense que le début aurait mérité d'avoir plus de peps pour rester plus à niveau. Là j'ai eu l'impression de rythme de croisière suivi d'accélérations, puis re ralentissement…
Alors pourquoi ma note reste bonne ? Un univers riche. Qu'on se le dise, l'auteur envoie du steak quand même de ce côté-là (sans mauvais jeux de mots rapport au régime alimentaire des zombies tout ça tout ça !). Il y a des éléments originaux qui n'appartiennent qu'à ce monde et il faut le saluer. Il y a une logique, une réflexion de fond. Certains éléments sont expliqués même si cela tarde je n'ai pas eu l'impression d'une grosse ellipse pour se faciliter la vie. Par contre, j'aurais aimé qu'elle prenne un peu son temps sur certains passages : expliquer toute une série de révélations en trois pages ça va vite et ça déborde un peu le lecteur. Il y a sûrement une manière de diluer plus tout ça ou de le répartir dans le roman de manière plus progressive. Ceci dit on suit quand même, toute cette réflexion et imagination m'a bien plu j'ai trouvé ça chouette qu'elle fouille et détaille autant son univers.
Je ne sais pas à quoi c'est dû mais on reste tout de même assez loin de son héroïne (là encore j'y ai vu une explication suite à l'un des billets, une héroïne qui n'aime pas trop parler donc déporté la narration sur quelqu'un d'autre, why not), mais j'ai eu ce ressenti pour tout. On est un peu loin de Marco, de Liam… et c'est dommage. Cette distance m'a tenu un peu à distance du coeur des émotions et du roman, alors que je m'étais sentie beaucoup plus immergée dans « Zombitions ».
En bref, une histoire assez cohérente et complexe, peut-être un peu trop pour condenser ça en 200 pages. Je pense que prendre le temps de nous immerger dans cette époque, peut-être changer de narrateur ou trouver une méthode ou une autre pour entretenir plus son suspense que de « balancer » certains aspects (je pense à Marco lui-même et toutes les révélations qui vont se succéder sur ce perso et son lien avec les autres personnages ), cela aurait vraiment fait gagner en force au roman. J'ai une sensation de « bien, bien bien !… mais… ». Après cela reste réellement un roman sympa je ne regrette pas ma lecture, je suis vraiment curieuse de lire l'autre saga de l'auteur et je suis ravie que Rebelle m'est permis de découvrir les « Zombi… » qui valent le détour. Amateur de zombies, de bit-lit, on tente !
Dernier point à signaler, il y a des illustrations tout au long du roman en noir et blanc de certaines scènes. J'ai trouvé ça sympathique même si j'avoue ne pas être fan du style de la dessinatrice, un peu trop manga et enfantin, cela créé un décalage avec ce que je m'imaginais. Certaines planches sont vraiment sympa ceci dit. Pour le coup, je crois que ça dépendra vraiment du ressenti de chacun sur ses dessins, l'auteur semble être en totale harmonie avec ces représentations il en ira sûrement de même pour d'autres lecteurs. Je trouve tout de même le concept intéressant, voire original, on ne voit plus ça souvent à l'heure actuelle.
En bref, (à nouveau ! je l'aurais sorti deux fois !) je découvre un peu plus la collection « lune de sang » de Rebelle et j'ai hâte de voir les autres romans après cette première approche gagnante 😀
Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cocomilady
  11 janvier 2016
J'ai beaucoup aimé cette suite, surtout la deuxième partie ;)
J'avais lu "Zombitions" et avais vraiment apprécié cette histoire de zombies drôle et pêchue. Evy était une tueuse pleine d'humour, et ce mélange était détonnant. le tome 1 ne pouvait pas se terminer comme cela, il fallait absolument une suite, et j'ai donc été ravie de m'y plonger.
Cette fois, c'est la fille d'Evy, Marie, que nous suivons. L'Apocalypse a eu lieu et le monde a été ravagé par l'épidémie vampire. Les jeunes tueuses ont tenté de se réunir en bastions pour lutter contre les maîtres vampires et sauver l'humanité, mais Marie, en tant que tueuse morte, risque à tout moment de basculer du côté obscur...
J'ai eu un peu de mal au début avec Marie, une adolescente au caractère beaucoup moins intense que sa mère. Pour bien faire, il faudrait lire les deux tomes à la suite, car se remémorer autant de choses à un an d'intervalle, ça a compliqué un peu ma lecture. Une fois bien revenue dans l'histoire, j'ai trouvé l'intrigue sympa, mais c'est en seconde partie que j'ai enfin retrouvé ce que j'aimais. Et au final, j'ai vraiment hâte de lire le tome 3, connaître la suite de l'histoire et son dénouement !
Les personnages sont toujours très attachants et intéressants, avec une personnalité bien distincte. J'aime beaucoup Marco, qui est un homme épatant. Il prend la vie comme elle est, ne perd pas de temps en tergiversations pour profiter du meilleur. Evy et Sophie resteront cependant mes coups de coeur, leur relation tendre de grand-mère/petite-fille me rappelant la mienne. J'ai été très émue en découvrant le petit texte de l'auteure, et je peux lui dire que sa grand-mère aurait été très fière une fois encore
Lien : http://cocomilady2.revolublo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Nenvyal
  09 novembre 2016
Coup de ♥ !
Ça va être dur de parler de la suite de « Zombitions » sans rien dévoiler… mmmmh, je réchéflis, en fait, pour le point de départ je n'y arrive pas. Ah si, il y a des zombies et ALERTE SPOIL ils sont dans la mouise ALERTE SPOIL OFF.
Oops.
*GIF sur le blog*
J'ai trouvé le point de vu tout en étant génial et frustrant. Eh oui, car il y a des conversations que je voulais entendre, euuh lire mais ce n'était pas possible. Il y en a un autre mais chuuut. Top aussi celui-là. Aurélie Mendonça arrive à garder un secret jusqu'au bout. Je crois que j'étais à deux doigts de piquer une crise. Heureusement qu'on a évité le pire dans ma tête.
Ça aurait été comme my little pony mais sans le NO ! Remarquez peut-être avec, pour si rien n'avait été dévoilé mais ouf.

Je reviens à l'histoire. Ça se passe après « Zombitions », 17 ans après pour être exact. Comme je disais, on a un autre point de vue et c'est une logique même. C'était bien trouvé car on apprenait plus d'éléments mais frustrant car un moment donné on nageait car on ne savait pas. Quelle frustration ! Plouf. Beurk plutôt car un zombie c'est beurk. Ouh là je vais arrêter de divaguer.
L'histoire est prenante et j'ai adoré retrouver les personnages. *-* Je me suis régalée du début à la fin surtout que je cherchais quelque chose qui me happe dès le départ et qui m'emmène dans une aventure. J'ai jeté mon dévolu sur cette suite géniale et ça faisait un moment que je l'avais dans ma PAL. Heureusement que je l'ai sortie ! J'ai pu ENFIN découvrir plein d'éléments.
Les personnages sont attachants, énervants, évoluent. Hé hé vous ne le saurez pas. Comme ça, je fais ma mystérieuse aussi ! ET TOC !
Pour moi il est court et j'aurais aimé aller plus loin (une suite peut-être ? *yeux de chat potté*) mais il est complet tel qu'il est. Je suis curieuse, du coup, j'en voulais plus. Je l'ai lu en quelques heures, je l'ai commencé tard et je l'ai fini vers 2h00 du matin.
On apprend mieux sur cet univers. J'étais déjà fan de son originalité dans « Zombitions » et beh dans « zombiguïté » je le suis tout autant. Il y a quelques petits trucs que nous devinons mais je me suis laissée totalement embarquer. le mystère plane tout le long du roman sur différents points. On ne lâche pas une seule seconde le livre. JE VOULAIS SAVOIR !
Les questions ont des réponses même si certaines personnelles, restent en suspens. Je positivise. Mouark mouark. Je suis passée par beaucoup d'émotions, j'ai souri, ri et même pleuré. Je souriais vraiment comme une idiote parfois. Ouiiiii ! *-* La magie empreigne les lieux sans pour autant étouffer. Plus j'arrivais vers la fin plus j'accélérais. Les révélations sont faites, les émotions s'activent/s'accélèrent plus et la peur squatte le cerveau. Maudite peur ! J'ai tiré beaucoup de tête en lisant en fonction des scènes cocasses (oui y a de l'humour), stressantes ou encore révélatrices.
Les illustrations d'Ana Dess renforcent le récit et c'est tout mimi. *-* ♥ Ça donne un peu plus de réaliste. En plus les descriptions faites permettent d'imaginer et avec les illustrations en plus, c'est super.
J'adore la fin, ça donne un regain, comme de ........ (si je dis, je spoile). J'aime ces fins car je souris comme une madeleine. HI HI ! =D

Cette suite est prenante, entraînante et on n'a pas envie de le lâcher jusqu'à qu'on lise la dernière page. Et encore, j'en voulais plus. Les illustrations toutes mignonnes renforcent les descriptions et le récit. Nous passons par plusieurs émotions. Des petites questions restent en suspens mais les mystères disparaissent car nous avons nos réponses ! A lire !
Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire-une-passion
  18 septembre 2017
Cela fait déjà un moment que j'ai lu le premier tome de ce diptyque, mais je me souviens encore de la fin qui m'avait énormément surprise et donné envie de lire le second tome. Alors, j'ai peut-être mis le temps, mais c'est fait ! Et bien que j'ai préféré le premier tome, il n'en est pas moins que j'ai passé un bon moment de lecture avec celui-ci !
Nous sommes une quinzaine d'années après les évènements du premier tome et nous faisons la connaissance de Marie, la fille de Evy, rencontrée dans le premier opus. Elle est adolescente et a été élevée par son père, son oncle et son arrière grand-mère. Mais Marie a une particularité : elle est mi-humaine, mi-zombie. Elle est donc l'une des armes les plus efficaces contre les Maîtres Zombies qui sévissent. Mais jusqu'à quel point?
Après la fin du premier tome, je me doutais bien que nous serions face à de nouveaux personnages, mais je ne savais pas encore lesquels. Quand j'ai vu qu'il s'agissait de la fille de Evy, j'ai été immédiatement très curieuse ! Est-ce que Marie serait comme sa mère? Eh bien, on peut dire que oui. Elle a le même caractère qu'elle, elle est déterminée et sait ce qu'elle veut. Peut-être un peu trop, d'ailleurs...
Évidemment, nous suivons également d'autres personnages. Et le point intéressant de ce tome 2, c'est surtout que le narrateur principal n'est autre que Sophie-la-louve, l'arrière grand-mère de Marie. Cela apporte une autre dimension à l'histoire et instaure ce petit quelque chose qui fait que Marie nous intrigue. N'étant pas dans ses pensées, il est difficile de savoir ce qu'elle pense.
Du côté des autres, nous avons le père et l'oncle de Marie. Bon, je les ai bien aimés, je ne vais pas le cacher, mais ils étaient cependant un peu trop secondaires pour que je puisse m'y attacher. Néanmoins, les révélations autour de son oncle m'a vraiment surprise et j'ai adoré !
Néanmoins, comme je le disais plus haut, j'ai trouvé ce tome 2 un poil en dessous du premier. Je n'ai pas retrouvé cet humour que j'avais tant adoré avec Évangéline. Sa fille est bien plus renfermée et Sophie-la-louve, remplie de sagesse. En même temps, elle a aussi vécu, donc je comprends. Mais j'aurais aimé retrouver ce côté humour qui m'avait tant plu. Et j'ai aussi trouvé que l'action arrivait assez tard. On tourne pas mal en rond, même si savoir ce qu'il s'est passé ces quinze dernières années.
Cependant, il fait dire ce qui est: bien que l'action soit un peu mise de côté, le côté psychologique des personnages est bien amené. Nous, lecteurs, en arrivons à douter de beaucoup de personnages, de ne plus savoir à qui faire confiance. On sent que certains d'entre eux sont torturés et ne savent pas quelle décision prendre. Il est évident que l'auteure a réussi à leur créer une identité bien à eux et à creuser au plus profond de l'âme humaine, ou du moins ce qu'il en reste.
Par contre, en regardant quelques chroniques, je me suis rendu compte que dans la version papier il y avait des illustrations... qui sont inexistantes dans la version numérique que j'ai lue... C'est bien dommage, car j'aurais bien aimé les voir, ces illustrations...​
​En résumé, un second tome un poil en dessous du premier. Néanmoins, les personnages que nous rencontrons ici ont une bonne psychologie et les révélations qui sont faites savent tenir en haleine le lecteur. Si parfois certains passages traînaient en longueur, la fin était un peu trop rapide à mon goût. Mais pour ma part, je me suis pas mal attachée à Sophie-la-louve, que j'ai trouvée très intéressante à suivre !
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
limaginariumlimaginarium   25 avril 2016
Alors quand vous me demandez ce que ça fait d'être la fille de celle qui a donné une chance à l'humanité face à l'Apocalypse... eh bien, ça ne me fait rien. Parce que je n'ai jamais entendu le son de sa voix ni vu son visage en vrai. Désolée de casser le mythe.
Commenter  J’apprécie          90
SaiwhisperSaiwhisper   25 mars 2016
"Alors quand vous me demandez ce que ça fait d'être la fille de celle qui a donné une chance à l'humanité face à l'Apocalypse... eh bien, ça ne me fait rien. Parce que je n'ai jamais entendu le son de sa voix ni vu son visage en vrai. Désolée de casser le mythe." (P50)
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Aurélie Mendonca (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélie Mendonca
Vidéo de lancement.
autres livres classés : tueusesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1411 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre