AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791034818655
430 pages
Evidence Editions (19/02/2021)
4.24/5   21 notes
Résumé :
Ancien enquêteur chevronné de la SRPJ de Béziers, le capitaine Dutour est muté à Valenciennes.
Alors qu'il constate la mort tragique d'une septuagénaire, il réfute la thèse du suicide pourtant admise par tous et décide de mener sa propre enquête.
Il s'associe malgré lui à une stagiaire, Clara Jeminski, fille d'un ami d'enfance.
Les faux suicides se multiplient, mais le capitaine Dutour n'est plus le flic qu'il était et Clara a ses démons... >Voir plus
Que lire après SuicidésVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 21 notes
5
9 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
2019, Denain, ville morte, sept chemises en carton posées devant lui en éventail comme des cartes à jouer. Sept chemises pour sept personnes qu'il allait éliminer une par une, scrupuleusement. Sept personnes sans qui rien ne serait arrivé et qui étaient la cause de son malheur. Sept chemises et dans le coffre de sa voiture sept cordes pour les pendre. Il n'est pas un monstre juste un fou, un fou d'amour.

Suicidés le premier roman de Jean-Luc Menet est une belle réussite. Comme dans les meilleurs épisodes de l'inspecteur Colombo, le lecteur sait dès le début qu'il va être le témoin de sept meurtres déguisés en suicides. Jean-Luc Menet imagine donc un duo improbable et atypique pour enquêter et essayer d'enrayer la liste des meurtres programmés.

Le capitaine Michel Dufour traîne comme un boulet la responsabilité de la mort de deux collègues. Son cerveau va se remettre à carburer comme une machine de guerre, car Dufour est un méticuleux, il n'est pas question de passer à côté de quoi que ce soit et surtout il veut être en mesure de tout expliquer.

Clara Jeminski n'est pas enquêtrice, elle est statisticienne. Elle vient d'arriver à l'hôtel de police de Valenciennes pour effectuer un stage dans le cadre de son Master. Elle va s'intéresser aux statistiques des suicides dans les Hauts de France et mettre le doigt sur un taux anormalement élevé de suicides ces dernières semaines.

La construction de ce récit est habile, avec malice à chaque nouveau « suicide » Jean-Luc Menet nous donne une pièce de ce puzzle. Des allers-retours entre passé et présent pour expliquer la genèse de cette terrible vengeance. Il nous entraîne dans le nord de la France sur les pas d'un meurtrier qui prend le soin de laisser un dé auprès de ses victimes comme si leur mort était le fruit du hasard.

Justement le capitaine Dufour vient d'être appelé sur les lieux d'un suicide par pendaison. Or comment expliquer le suicide d'une fervente catholique, une catholique, ça ne se suicide pas. Que la fête commence !
Un excellent roman pour vos vacances.

Commenter  J’apprécie          342
Je remercie chaleureusement Evidence Editions pour l'envoi, en service presse, du roman policier : Suicidés de Jean-Luc Menet.
Ancien enquêteur chevronné de la SRPJ de Béziers, le capitaine Dutour est muté à Valenciennes.
Alors qu'il constate la mort tragique d'une septuagénaire, il réfute la thèse du suicide pourtant admise par tous et décide de mener sa propre enquête.
Il s'associe malgré lui à une stagiaire, Clara Jeminski, fille d'un ami d'enfance.
Les faux suicides se multiplient, mais le capitaine Dutour n'est plus le flic qu'il était et Clara a ses démons.
Leurs histoires s'entremêlent et le passé resurgit tandis qu'ils parcourent les paysages gris-vert du nord de la France dans une banale mais terrible histoire de vengeance.
Suicidés est le premier roman de Jean-Luc Menet et c'est une réussite. J'ai aimé pouvoir le lire d'une traite cette après midi.
Nous faisons la connaissance du capitaine Dutour, qui est parti de Béziers suite à une erreur et est revenu à Valenciennes. Il n'est plus le flic qu'il a été pourtant il accepte en stage la jeune Clara, 25 ans et fille d'un ami d'enfance. Tous deux ont leurs faiblesses, voir carrément des démons. Ce sont des personnages intrigants, complexes... et attachants. J'ai bien aimé ce duo improbable.
Dès le départ nous savons que les suicides sont en fait des meurtres qui sont le résultat d'une vengeance. le policier et sa stagiaire vont le découvrir peu à peu. Au fur et à mesure que les pages se tournent, les soupçons sont de plus en plus grands pour nos deux héros.
J'ai aimé l'histoire, que j'ai trouvé très bien ficelée. Les personnages m'ont beaucoup plu. Quand à la fin, elle est tout à fait cohérente avec tout le roman.
Je suis ravie de la découverte et je relirais cet auteur sans aucune hésitation.
Ma note : 4.5 étoiles

Commenter  J’apprécie          211
"Tous les ingrédients du Polar sont bien là: crime, coupable, victimes, mode opératoire, mobile, enquête. Mais, l'originalité de ce roman donne à l'intrigue une force et une profondeur qui m'a littéralement séduite. Sa construction est une prouesse et propose une oeuvre atypique. La couleur est annoncée dès le début : il n'y a pas d'enquête puisqu'on a à faire avec des suicides ! Alors, pourquoi finalement sommes nous embarqués dans un polar ? Je vous laisse découvrir ! Sachez seulement que rien n'est prévisible dans ce livre…
Un roman atypique, parce que le lecteur en sait plus que les protagonistes de l'histoire. Il entre dans la vie et les pensées des trois personnages principaux : il devient presque le lecteur omniscient. Michel Dutour, flic à l'hôtel de police de Valenciennes et Clara Jeminski, sa stagiaire, s'interrogent sur les soit-disants suicides et ont l'intuition que ceux-ci sont des meurtres. Ils se lancent alors dans une enquête non officielle pour vérifier et prouver leur presque conviction. Mais nous, nous savons déjà… et cette connaissance est parfois frustrante car nous aimerions donner nos informations au binôme.
Un roman singulier, car JL Menet alterne entre les passages où s'expriment, chacun à leur tour, les 3 personnages principaux. Tous sont hantés par le passé, et vivent leur souffrance de manière différente : le désir de vengeance pour l'un, le remord et le sentiment de culpabilité pour les deux autres. Leurs histoires s'entremêlent bientôt et font ressurgir un passé qui nous mène à la révélation finale.
Ce polar psychologique, construit de pièces qui peu à peu s'emboitent et forment le puzzle nous dévoilant l'image de la vérité est une réussite, car il nous permet de plonger dans la complexité des personnalités et du tueur et des deux personnages qui le traquent. L'auteur donne au tueur la parole, de manière régulière tout au long du livre, et nous permet ainsi de pénétrer dans sa logique, dans sa souffrance et dans son esprit démoniaque. Bien souvent, les romans policiers ne donnent pas cette occasion, celle de découvrir la profonde personnalité du coupable et le cheminement logique l'ayant poussé au passage à l'acte, aussi impardonnable soit-il.
L'écrivain sait nous tenir en haleine et faire durer le suspens alors que nous connaissons très vite une partie de la vérité… Comment s'y prend-il ? Si le lecteur a souvent un petit pas d'avance sur les deux enquêteurs, il lui faut du temps pour faire les liens entre chaque découverte qui est dévoilée, selon une maitrise parfaitement dosée, à petites « gouttes ».
Premier roman réussi donnant envie de découvrir ceux qui lui succèderont.
Commenter  J’apprécie          41
On sait dès le départ que ces suicides n'en sont pas, non seulement c'est dit dans l'accroche mais on le découvre dès le premier chapitre puisque celui-ci concerne l'assassin. On ignore son nom, mais on sait qu'il rumine une vengeance. 7 personnes qu'il rend responsables de son malheur, 7 cordes pour les pendre… On commence donc de façon un peu atypique puisqu'on sait qu'il y a meurtre.
Puis on passe côté « flics ». Michel Dutour, un flic qui a perdu le goût d'enquêter mais qui y revient petit à petit. Son flair ne l'a pas quitté et il a de gros doutes sur le suicide de la première victime.
Clara Jeminski. Elle n'est pas flic, mais fait un stage dans le cadre de son Master de maths appliquées. Elle va bosser sur des statistiques.
Tous les deux cachent le même genre de blessure : le capitaine Dutour se sent responsable de la mort de deux de ses équipiers, survenue deux ans auparavant et Clara se reproche la mort de sa mère.
Deux personnages complexes que l'on apprend à connaître et qui se dévoilent au fil de l'histoire. Mais de quelle manière vont-ils amenés à collaborer sur la même enquête ?
Le troisième principal protagoniste est le tueur. La parole lui est donnée régulièrement. On découvre petit à petit pourquoi il en veut à ces 7 personnes.
L'enquête est parsemée de flash back et de points particuliers sur les personnages que l'on apprend ainsi à mieux connaitre. J'ai trouvé parfois certains passages un peu longs, mais dans l'ensemble c'est bien réussi. On se demande comment ils vont arriver à découvrir que ce sont vraiment des meurtres, comment ils vont faire pour les relier entre eux et comment, et surtout si, ils vont coincer le coupable. L'occasion aussi de les voir évoluer dans leurs comportements et de comprendre pourquoi ils agissent ainsi.
Un duo d'enquêteurs atypique, une histoire qui commence par expliquer que ce sont des meurtres et pas des suicides, des personnages bien cernés qui évoluent. Comment résister à l'appel de ce livre ? Il intrigue dès le départ par sa forme et l'auteur nous entraine à la suite de ses personnages. Un premier roman très réussi et un auteur à suivre. Parce que j'espère bien qu'il ne va pas s'arrêter là !!
Un très bon moment de lecture
PS pour une fois, une citation : « Ce jour-là, il était seul, elle était seule, ils furent deux ».
Commenter  J’apprécie          10
Déjà, la couverture du livre happe le regard ; on sait que l'on va lire un vrai roman noir. Et l'on n'est pas déçu.
L'intrigue se tisse telle une araignée le fait de sa toile, finement et patiemment. Mais inexorablement.
Le puzzle peu à peu s'assemble, sur un rythme qui nous laisse respirer, s'accélère, puis ralentit, s'accélère à nouveau.
En dehors du côté polar extrêmement bien documenté (et c'est rare !), j'ai surtout apprécié les personnages, tout particulièrement Michel, flic fatigué, résigné, qui peu à peu reprend goût à son boulot, et à la vie. Et Clara, héroïne moderne, libre, curieuse, une "geekette" qui pourrait évoquer la Lisbeth Salander de "Millenium".
Pour les amateurs de bon polar avec un vrai contenu, sans grosses ficelles prévisibles, je recommande chaudement !
Jean-Luc Menet est indéniablement un auteur à suivre.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Or il sentait que le temps était compté. La caractéristique principale d'un tueur en série est qu'il commet des crimes en série. Chaque heure gagnée pouvait permettre de sauver une victime.
Commenter  J’apprécie          100
Les murs jaunis par le tabac étaient recouverts de dizaines de photos représentant une jeune femme resplendissante. Sa femme. Maintenant qu'elle n'était plus là, elle était partout.
Commenter  J’apprécie          80
Mais hier avait été un grand jour. C'était celui où Dufour avait cessé d'être un policier pour redevenir un enquêteur. Son cerveau s'était remis à carburer comme une machine de guerre.
Commenter  J’apprécie          70
La stagiaire se mit à réfléchir. Jamais des enquêteurs n'auraient travaillé sur cette base. Leur métier consistait à réunir des preuves, à confronter des faits, à cerner peu à peu les suspects potentiels et seulement après à échafauder des théories. Jamais ils ne seraient partis d'hypothèses farfelues issues d'une intuition statistique.
Mais Clara n'était pas enquêtrice. Elle était statisticienne.
Commenter  J’apprécie          20
Les habitants de Rejet-de-Beaulieu sont appelés les Longs Pieds. Une fois dans mon véhicule, ce sont les tiens que j'ai aperçus dans mon rétroviseur, se balançant à quarante petits centimètres du sol.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus


Lecteurs (43) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2855 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}