AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2867467691
Éditeur : Liana Lévi (05/03/2015)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Un scoop, la une... Tony Perduto en rêve. Trente-cinq ans, célibataire tendance pas de veine, il doit pour l’instant se contenter de jobs alimentaires et de piges insignifiantes dans la rubrique faits divers du journal local. Mais la chance pourrait bien tourner cette nuit de juin lorsqu’il sort de chez lui au petit matin pour tromper une insomnie. Il manque de trébucher sur un corps affalé en travers du macadam. Un ours. Abattu comme un mafieux en plein cœur des qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
traversay
  29 mars 2015
A lui seul, le titre du roman d'Antonio Menna : L'étrange histoire de l'ours brun abattu dans les quartiers espagnols de Naples, en dit fort long. Paasilinna et ses titres à rallonge est battu à plate couture. Petit polar nerveux, le livre n'a d'autre but que de nous distraire tout en nous plongeant dans une atmosphère hautement napolitaine. En surface mais aussi dans les souterrains de la ville. L'intrigue n'entend pas rivaliser avec celle des grands thrillers. le suspense est au rendez-vous mais la résolution s'avère un peu décevante. Non, l'intérêt est ailleurs : dans le personnage de Tony Perduto, qui se rêvait journaliste et n'est que pigiste localier. Rien de reluisant pour ce trentenaire qui a du mal dans ses relations sentimentales et entretient un rapport tragi-comique avec sa mère. Perduto est attachant pour ses défauts et Menna sait lui donner vie tout comme au petit peuple de Naples. On ne serait pas étonné si les aventures du journaliste raté et fouineur patenté devenaient une véritable série à l'avenir. Certainement à suivre.
Lien : http://cin-phile-m-----tait-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Herve-Lionel
  17 juin 2018
La Feuille Volante n° 1255
L'étrange histoire de l'ours brun abattu dans les quartiers espagnols de Naples– Antonio Menna – Éditions Liliana Levi.
Traduit de l'italien par Nathalie Bauer.
C'est une bien étrange affaire que celle de cet ours brun emblématique des Abruzzes tué par balle dans le quartier espagnol de Naples à la manière de la Mafia. C'est que Tony Perduto, trente cinq ans, célibataire, un échotier marginal, insomniaque, désargenté et myope a découvert son cadavre aux petites heures de ce matin de juin. Une aubaine pour passer à la « une » du journal pour lui qui n'a jamais fait que des piges minables, en plus des mises à jour d'un site de jardinage napolitain et des cours particuliers à Carletto, le fils un peu flemmard de son médecin. Une vie plus merdique on ne peut pas ! Enfin ce n'est pas tout, parce qu'en plus il y a sa mère, une femme abusive qui le presse de fonder une famille, son amie d'enfance Marinella qu'il aime bien mais qui a une vie sentimentale agitée, mais sans lui [ la nature de leurs relations est intéressante, elle souhaite rester son amie sincère tandis que Tony en ferait bien sa maîtresse et la mère de ce dernier l'épouse de son fils mais tout cela reste en suspens], l'adjudant Pallone toujours débordé et circonspect. Son article le met sur le devant de la scène, c'est enfin la consécration, mais les douilles qu'il a trouvées intéressent la justice qui voit dans cet épisode la marque d'un avertissement de la « Camorra », ce qui suffit à classer l'affaire. Quant aux voisins, ils inclinent plutôt pour une fuite de la pauvre bête affamée du zoo, même si l'autopsie est énigmatique ! Bref il entrevoit enfin un décollage de sa foutue carrière et fait sa propre enquête, encouragé en cela par le directeur qui voit les ventes du journal décoller, mais plus il investigue, plus il remue le passé, plus revient cette phrase comme un leitmotiv qu'on l'invite à méditer « Occupe-toi de tes oignons ! ».
Il ne faut jamais mésestimer les cancres et Tony a sans doute fait lui aussi cette découverte en lisant la rédaction qu'il avait imposée à Carletto qui, innocemment, va peut-être lui offrir une nouvelle piste, ni méconnaître le hasard qui lui a fait croiser les yeux bleus de cette jeune fille étrange qui habite le quartier.
C'est un « giallo » comme disent nos amis italiens, jaune comme le soleil qui inonde cette ville et qui la rend moite de chaleur, un polar haletant, plein d'humour et de rebondissements, à l'épilogue un peu surprenant quand même, bien écrit et agréable à lire, où le lecteur découvre la ville de Naples que l'auteur connaît et aime, à la fois mystérieuse, inquiétante et meurtrière et un quartier souterrain, pas tellement reluisant par ailleurs, mais très populaire et qui reste un des attraits de ce roman. Ici le fragile équilibre qui y règne réside dans les apparences, dans ce qu'on voit qui est bien souvent en marge de la légalité mais qu'on a intérêt à taire. le plus intéressant et attachent est sans doute le personnage de Tony avec défauts et ses insuffisances, un loser forcément sympathique pour qui le lecteur croise les doigts tant ses entreprises hasardeuses risquent à tout moment de se retourner contre lui. Quant à sa futur carrière de grand reporter… !
Ce roman au titre un peu long (l'intitulé italien l'est davantage - « Il misterio dell'orso marsicano ucciso come un boss ai quartieri spagnoli) est donc un polar distrayant lu alternativement en italien et en français pour la beauté et la musique de cette langue cousine.
© Hervé-Lionel – Juin 2018. [http://hervegautier.e-monsite.com]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BlackFramboiZe
  11 juin 2016
En 2015, les éditions Liana Lévi nous ont réservé une belle surprise. Parution discrète, auteur inconnu mais avec un titre pareil difficile de ne pas succomber ! En voici le titre original : Il misterio del orso marsico ucciso come un boss ai quartieri spagnoli - le mystère de l'ours marsicain tué comme un boss dans les quartiers espagnols. Un titre complet comme avant-goût de l'intrigue.
Direction Naples. Tony Perduto, la trentaine, est un journaliste "à la petite semaine", contraint de donner des cours au fils du boucher et alimenter des rubriques jardinage pour boucler ses fins de mois. Pourtant, il rêve du scoop, mais il a dû se contenter de la rubrique faits divers (invasion de cafards dans les bassi napolitains, la loterie, les chiens disparus, et j'en passe...) du journal local. Jusqu'à ce matin où, au hasard de ces balades matutinales, dans les quartiers espagnols, il tombe nez à nez avec un ours ! Raide mort au beau milieu de la rue !
Enfin il la tient sa une ! Il en est convaincu et il ne lâchera pas le morceau... Il enquête et commence à mettre son nez là où il ne devrait pas... A Naples, il vaut mieux se mêler de ses affaires et se tenir à l'écart de la camorra.
Avec ce court roman, Antonio Menna nous offre une belle visite de Naples, ponctuée de rencontres piquantes et drôles avec le petit peuple, et il décrit sa ville avec beaucoup de tendresse. L'enquête de Tony Perduto nous emmène dans une Naples souterraine et plus sombre, celle notamment des nantis et du "Parrain" local, la ville du boss, le chef de clan mafieux.
Le récit est plein d'humour, les relations entre Perduto et sa mère envahissante ne manquent pas de piment ! Il en va de même des tentatives illusoires de Tony pour repousser la belle Marinella. Délicieusement iatlien tout ça !
Franchement pourquoi bouder ce plaisir ? le roman peut vous paraître léger mais il n'en est rien. Cette enquête est drôle et touchante et l'histoire de cet ours est profondément triste. Et la visite de Naples en vaut le détour. Alors avanti !


Lien : http://noireframboise.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BobPolar
  03 mars 2015
Naples. Via Speranzella. L'insomniaque Tony Perduto, pigiste dans le journal local et en galère financièrement, découvre pendant sa balade matinale une énorme bestiole poilue étendue et immobile. Un ours clampsé comme ça avec une balle dans la tête et deux dans la poitrine, c'est quand même pas banal. Déterminé et flairant le scoop, il va suivre plusieurs pistes qui vont l'entraîner dans les souterrains napolitains tout en risquant de se retrouver... six pieds sous terre.
La suite sur : http://bobpolarexpress.over-blog.com/2015/03/via-speranzella.html
Lien : http://bobpolarexpress.over-..
Commenter  J’apprécie          20
Steflabulle
  06 janvier 2019
excellente découverte!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Herve-LionelHerve-Lionel   15 juin 2018
Cela renforce d'ailleurs l'hypothèse de la Camorra qui, vous ne l'ignorez pas, transforme tout le monde en sourds, aveugles et muets chaque fois qu'elle entre en scène.
Commenter  J’apprécie          40
Herve-LionelHerve-Lionel   15 juin 2018
Voilà, souligne la femme. C'est ça, justement, la Camorra. Quand elle tire, personne ne l'entend.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : naplesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14773 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre