AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 272462405X
Éditeur : Les Presses de Sciences Po (14/03/2019)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« La démocratie est un livre ouvert dont toutes les pages ne sont pas écrites. Les démocraties se sont inventées, modifiées, adaptées et on est loin d'avoir épuisé les ressources de l'imagination et de l'expérimentation. S’il y a une révolution à faire, c’est bien là. »

Imparfaite par essence, la démocratie suscite critiques et désillusions.

Cet état de crise, de remise en cause, permanente est son talon d’Achille, et aussi sa grandeur.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Francedewepion
  29 juillet 2019
Essai reçu dans le cadre de Masse-Critique. Au vu de l'actualité, ce sujet m'interpelle. Quand j'ai eu le livre entre les mains, j'ai un peu craint de ne pouvoir être à la hauteur. J'ai cependant été vite rassurée car Yves Mény a très bien vulgarisé le sujet et ce livre est accessible.
Le découpage en chapitres sur base de thèmes bien définis permet aussi une lecture aisée de ce sujet qui tient à la fois de la politique, de la philosophie, de la sociologie et de l'histoire.
La démocratie est théoriquement un système où nul n'est exclu. Ce n'est pas un système parfait dont toutes les composantes seraient immuables, édictées une fois pour toute. Tout au long de l'histoire à travers le monde, elle s'est inventée, s'est adaptée au cas par cas et parfois a été bricolée afin que convergent les intérêts de chacun ; et ceux-ci peuvent être diamétralement opposés. L'imagination de l'Homme est sans borne et il y a fort à parier que dans le futur, ce système changera encore de visage. Globalisation, mondialisation, crise économique, crise sociétale, perte des repères traditionnels, crise politique, remise en cause du pouvoir national et supranational, technologies abondantes et moyens de communications rapides à la portée de tout le monde sont les responsables de l'état actuel de nos démocraties occidentales. Par essence, la démocratie met le peuple au centre du système, or avec tous ces changements qui complexifient l'organisation d'un Etat, d'une Nation, l'individu s'y perd. Insidieusement, le populisme, concept qui n'est pas neuf, s'empare de ce désarroi en profitant ainsi du délitement du système démocratique. Jusqu'où pourra-t-il aller ? Aujourd'hui, il s'est déjà immiscé dans certains parlements voire gouvernements. le libéralisme tant moral que socio-économique a ouvert les failles de la démocratie et le populisme montant doit être considéré comme un cri d'alarme : les dirigeants, l'élite politique, financière et technocratique doivent se renouveler rapidement au risque d'un effondrement des démocraties. Toutefois, dans sa conclusion, Yves Mény est optimiste quant à la capacité de l'Homme à trouver des solutions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Riagad
  24 juillet 2019
J'ai été très contente de recevoir dans le cadre de Masse Critique cet essai sur un sujet brûlant qui m'intéresse : le populisme. Je n'ai pas été déçue. L'auteur parvient à analyser le phénomène avec suffisamment de recul et reste objectif. Il prend soin d'expliquer les différentes acceptations des termes qu'il emploie (démocratie, peuple, populisme) et leur évolution au cours de l'histoire.
L'auteur commence par définir le mot démocratie, qui recouvre plusieurs notions. Il distingue la démocratie antique des démocraties représentatives modernes. Celles-ci sont elles-mêmes très différentes les unes des autres et évoluent en permanence pour se renouveler et survivre.
La démocratie représentative est née d'un impératif pratique, chaque citoyen ne pouvant s'exprimer directement comme sur l'agora athénienne. La notion de peuple, tout aussi mouvante que celle de démocratie, est également définie.
L'auteur analyse ensuite la technocratie, qui met le peuple à l'écart et peut sembler représenter un danger pour la démocratie, puis l'illibéralisme à l'oeuvre dans les pays d'Europe de l'est.
Enfin, il aborde le sujet du populisme, de son explosion et de son influence sur la vie politique moderne.
Les références à l'actualité récente sont nombreuses (gilets jaunes, Brexit, réseaux sociaux) et pertinentes. L'auteur insiste entre autres sur la progression de l'individualisme, le recul des partis traditionnels et la montée en puissance de l'émotion sur les réseaux sociaux pour expliquer la montée du populisme.
Le panorama des démocraties occidentales est assez large (France, États-Unis, Royaume-Uni, Grèce, Hongrie, etc.).
Le plan du livre est assez clair et logique, néanmoins, j'ai parfois eu du mal à suivre où l'auteur voulait en venir. Par ailleurs, des fautes de frappe compliquent un peu la compréhension de certaines phrases.
La conclusion sur l'avenir du populisme et des démocraties m'a paru très intéressante. L'auteur est plutôt optimiste sur la capacité des démocraties à se réinventer, tout en nous mettant en garde contre les dangers des leaders providentiels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tesla
  18 août 2019
L'auteur observe le monde qui l'entoure et analyse sous différents angles, ce que l'on observe aujourd'hui, à savoir la montée du populisme; véritable objet d'étude, il ne cherche pas à émettre le moindre jugement,mais plutôt à comprendre en se nourrissant de l'actualité comment la société peut passer d'un état démocratique à "un état de crise".
A lire par chaque citoyen ;-)
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LesEchos   27 mai 2019
Yves Mény est l'un des premiers politologues à avoir étudié la montée en puissance des forces populistes en Europe. Son nouvel essai explore les mécanismes de cette vague qui touche à présent tous les pays.
Lire la critique sur le site : LesEchos
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
306 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre