AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782729712686
256 pages
Pu Lyon (20/01/2022)
4/5   4 notes
Résumé :
[LIVRE TECHNIQUE/ PROFESSIONNEL]

Prenant part au débat actuel sur le statut de la science, cet essai issu de la pratique d'une enseignante-chercheuse se veut une réflexion accessible sur un sujet ardu : qu'est-ce que la recherche scientifique ? Pour illustrer son raisonnement, l'auteure s'appuie sur des exemples aussi variés que la théorie de la relativité d'Einstein, les études de Freud, la peinture de Pierre Soulages, les recherches en neurologie de... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
SophieWag
  28 mars 2022
Patricia Mercader est Professeure de psychologie sociale à l'Université Lumière-Lyon 2. Elle est également psychologue et formatrice. Elle a co-écrit avec Annick Houel et Helga Sobota un ouvrage s'intitulant Psychosociologie du crime passionnel publié chez PUF en Avril 2008.
Son livre est de mon point de vue un excellent essai sur la scientificité de la psychologie étayé par de nombreuses expériences que Patricia Mercader a vécues en tant que professeure à l'université ou en tant que formatrice de psychologues. Patricia Mercader a lu des théoriciens de la psychanalyse ou de la psychiatrie (Freud, Lacan, Piaget...) mais aussi des philosophes (Rousseau, Hobbes...) ou des auteurs plus contemporains (Fred Vargas par exemple) et ses propres réflexions sont ponctuées de citations mais aussi de références artistiques ( oeuvres de Pierre Soulages entre autres). C'est riche, c'est profond et réfléchi. On ne peut que s'y plonger ou s'y perdre. Un très bon ouvrage à ne recommander qu'aux spécialistes de la question ou aux lecteurs qui s'y intéressent vraiment. On ne peut pas lire ce livre en dilettante sous peine de passer à côté du propos...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LadyMeredith
  19 juillet 2022
La question est bonne et méritait d'être posée.
L'auteure, professeure des universités en psychologie sociale dont les travaux ne sont plus à commenter tant leur qualité est grande, y répond avec l'humilité propre aux esprits brillants tout en soulignant la difficulté de la réponse.
La Psychologie navigue depuis toujours entre sciences humaines, sciences sociales et sciences "dures", souffrant parfois d'un complexe d'infériorité par rapport à la psychiatrie ou aux neurosciences, accusée d'être spéculative, subjective, interprétative, nécessitant de tuer le père, Freud, et sa psychanalyse embarrassante qui colle aux psy comme la misère aux pauvres, elle fait pourtant partie intégrante de nos moeurs et de nos pratiques. Trop?... peut-être...
Dans une vraie démarche épistémologique, P. Mercader donne des réponses étayées par son expérience de terrain et éclairées par des concepts scientifiques certes mais aussi philosophiques et humanistes.
Elle convoque l'art, la littérature, l'histoire et le contemporain pour nourrir et faire vivre sa réflexion.
Un essai d'une grande qualité, abordable sans verser dans la vulgarisation, réflexif et très intéressant dans les questionnements qu'il ne manque pas de soulever chez le lecteur.
Je suis, cela dit, assez perplexe que ce livre ait fait l'objet d'une masse critique non fiction chez Babelio car, sans condescendance aucune de ma part, c'est une publication scientifique et, en tant que telle, elle peut dérouter le grand public (voir certains commentaires et notes sur #babelio). C'est une lecture qui, sans être ardue, reste scientifique et loin des dossiers psycho de Femme actuelle... Il est dommage dans ce cas que le jugement porté sur cet ouvrage le dévalorise (3,67/5) alors qu'il est assurément excellent. (C'est l'universitaire qui parle ici !)
Je vous laisse juge si la question vous intéresse, elle ouvre d'ailleurs celle de la légitimité des "critiques" non professionnelles et de l'impact sur les auteurs et leurs ventes, mais c'est un autre débat... Que tu peux lancer en commentaire... Ou pas ...
Merci à Babelio pour cette belle et riche lecture
aux presses universitaires de Lyon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
lulunne
  09 mars 2022
Je ne peux pas vraiment noté le contenu de ce livre que j'ai reçu pour la masse critique de février… Malheureusement le format ne me convient pas du tout, ou en tout ça, l'édition. Je ne sais pas ce qui me bloque le plus entre l'absence de marge et l'absence de paragraphe.
J'ai vraiment essayé de me mettre dans le texte de l'auteur mais j'en suis arrivé à un stade où je frôlais la panne de lecture car une page signifiait un mal de crâne tellement je devais me concentrer. Je suis certaine que dans une autre forme j'aurais réussi à apprécier ma lecture mais je me dis qu'après presque un mois, à peine avoir réussi à terminer l'introduction c'est que je ne dois pas forcer même si le livre est en lien avec mes études et que je souhaite découvrir son contenu.
enfin soit, ça ne l'a pas fait avec moi cette fois-ci, une autre fois peut-être…
Commenter  J’apprécie          00
Stephy86
  15 juillet 2022
Un grand merci aux Presses Universitaires de Lyon ainsi qu'à Babelio pour l'envoi de ce texte très riche et bien documentée. Je m'intéresse à la psychologie à titre personnel et dispose de connaissances basiques. La question de la psychologie et de la science m'intéressait particulièrement, étant plutôt scientifique moi-même. J'ai trouvé cet essai très intéressant et plutôt abordable, en faisant des recherches à côté pour les notions inconnues. Son découpage en petits chapitres ne le rend pas indigeste et les anecdotes historiques, telles que l'étude des moutons ou le médecin qui a élucidé la cause de la fièvre puerpérale, participent à son attrait. En résumé un document très intéressant à lire.
Commenter  J’apprécie          00
MelleCoccinelleLit
  12 mars 2022
🐞Déception🐞
C'est la première fois que j'abandonne la lecture d'un livre et 😱. Je suis déçue de ne pas aller au bout mais là… je ne tiendrais pas le délai posé par la masse critique de février. En dix jours, je n'ai lu que 69 pages… et non sans peine !
Des paragraphes d'une page écris tout petit en font un texte lourd et difficile à lire… alors que le sujet traité et la manière de le faire sont clairement prenants et enrichissants !
Alors que lire est vraiment ce que je préfère, je trouve toutes les excuses pour faire autre chose que lire… Alors dans ces cas-là, il est préférable d'arrêter.
Dommage… mais je ne désespère pas de réussir un jour à le lire !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MelleCoccinelleLitMelleCoccinelleLit   12 mars 2022
Rien n’est plus contraire à la science que l’évidence. C’est l’inconnu, l’ignorance, qui est à la source de la production de savoir.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Patricia Mercader (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Mercader
Patricia MERCADER, Annie LÉCHENET, Jean-Pierre DURIF-VAREMBONT, Marie-Carmen GARCIA
Sur la base d?interviews et d?observation dans des collèges et lycées, cet ouvrage interdisciplinaire montre d?une part comment les violences entre élèves sont liées à des modèles de virilité et de refus du féminin, et d?autre part comment les adultes, tout en luttant contre ces violences quand elles sont transgressives, tendent souvent à soutenir le système hiérarchique qui les fonde, sans le savoir et en dépit de leurs intentions.
autres livres classés : scienceVoir plus





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
371 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre