AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2846262586
Éditeur : Au Diable Vauvert (30/11/-1)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Pour son premier roman, Guilhem Méric nous offre une aventure de fantasy dans un univers inspiré par les mythologies grecques et latines. Une aventure inoubliable.

Les peuples nomades de la terre se sont regroupés sur les trois pics de la montagne de Pan-Kaïa, un ancien cratère. Ils vivent dans des cités reliées entre elles par deux
viaducs à la circulation limitée, protégées des terribles Khalibans par une ceinture impénétrable de nuages. Sisa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  20 février 2019
Je remercie Frisouille pour cette pioche de Novembre, elle a le don de fouiller un peu plus ma PAL que les autres et d'y exhumer des romans achetés depuis longtemps. Cela fait donc un petit bout de temps qu'il est dans ma PAL (depuis Juillet 2015), j'ai voulu l'en sortir plusieurs fois mais d'autres lectures arrivaient et il repartait dans la bibliothèque. le livre-objet m'a toujours donné envie et la couverture est superbe.
L'histoire est longue à se lancer mais le style est agréable et le monde créé est intéressant à découvrir. Moi qui ne veux pas commencer de nouvelles séries, je viens de découvrir que ce roman est le début d'une trilogie mais à l'époque de l'achat, il n'y avait que ce tome d'édité. L'histoire autour des deux personnages principaux est intrigante à souhait et l'auteur alterne assez rapidement leurs deux points de vue et on découvre ainsi leur vie à 25 ans, ils ont été séparés à l'âge de 10 ans. Les chapitres sont courts et s'enchaînent très vite. L'auteur nous présente en premier lieu Sisam, le jeune homme, pour ensuite passer à Helya, la jeune femme, et ainsi de suite. Les chapitres s'alternent ensuite avec d'autres personnages pour nous permettre d'avoir une vue d'ensemble de la situation et de la politique de ce curieux monde partagé entre 3 Cités perchées sur les pics rocheux d'un même ancien volcan. Les retrouvailles entre Sisam et Helya vont être semées d'embûches car leurs corps cachent un lourd secret que leur coeur n'est pas toujours prêt à accepter. Ils seront malgré tout aidés dans leur quête par différents amis et par des alliés insolites. On n'a donc pas le temps de s'ennuyer en compagnie de Sisam et d'Helya. le changement constant de narrateur permet également d'avoir une vue d'ensemble de l'histoire, des différents protagonistes et des enjeux de chacun. L'histoire est très originale et très agréable à lire, les 90 dernières pages ont été les plus longues à lire tant je ne voulais pas quitter mes nouveaux amis, Sisam, Helya et de leurs alliés. Je vais donc essayer dès que possible de me procurer le tome 2 mais cela s'annonce compliquer car il n'y en a qu'un sur Amazon. Il semblerait finalement que le tome 3 ne soit toujours pas sorti alors que l'édition Au Diable Vauvert annonçait déjà une trilogie il y a 9 ans.
Comme vous l'aurez compris, ce premier tome a été une excellente découverte du style et de l'imaginaire de cet auteur. J'aimerais bien pouvoir confirmer cet avis avec la suite, enfin si j'arrive à l'obtenir à des prix corrects et que le tome 3 finisse par sortir. Si vous êtes amateurs de romans fantastiques sortant de l'ordinaire et écrit par un auteur français, je vous conseille très fortement de découvrir ce premier tome tant qu'il est encore accessible sur internet. Pour ma part, je vais essayer d'acquérir le tome 2 et de pister la sortie du 3. J'ai également un autre livre de cet auteur qui patiente dans ma PAL, il sera peut-être lu sous peu. Un nouvel auteur à suivre donc !
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Saiwhisper
  28 septembre 2019
Encore un pavé Fantasy de ma PAL qui a été dévoré en septembre ! Cette fois-ci, il s'agit d'un joli cadeau de mon amie Mikasa (merciiiii !) qui a rencontré l'auteur et me l'a gentiment fait dédicacer. J'avoue qu'en voyant l'épaisseur du roman, j'avais quelques appréhensions, surtout après mes quelques déceptions du genre Heroic Fantasy ce mois-ci, et j'espérais suffisamment accrocher pour aller au bout de ces 600 pages… Heureusement, l'univers a été suffisamment riche et étoffé pour me conquérir ! J'ai apprécié plonger dans le monde des Myrihandes, ces êtres divins faits de lumière et d'amour que Guilhem Méric a conçu en se basant sur le mythe des androgynes d'Aristophane que je ne connaissais pas. Au fil de l'histoire, je me suis rendu compte à quel point l'auteur était un passionné de textes anciens, de l'Antiquité, de lectures ou de films divers (aussi bien des classiques que des oeuvres comme le Seigneur des Anneaux) d'où il puise son inspiration. Et le résultat est là : le peuple des Myrihandes, des Ch'Ken (âmes soeurs) et plusieurs légendes ou créatures comme les félinides que je vous laisse découvrir sont très intéressants ! J'ai d'ailleurs particulièrement aimé les pages annexes qui permettent de peaufiner l'univers et qui sont agrémentées de nombreuses illustrations.
Le scénario met un peu de temps à se mettre en place néanmoins, cela permet au lecteur de découvrir le monde dans lequel vont progresser les protagonistes et de bien cerner ces derniers (notamment les personnages secondaires qui sont assez nombreux). Sisam et Helya, amis d'enfance voire un peu plus, vont être séparés à leur adolescence. le récit nous plonge alors des années plus tard, lorsqu'ils sont devenus adultes et ayant chacun leur vie. Sisam est devenu un artisan reconnu et semble faire les quatre cent coups avec son camarade et associé Oros. Ce dernier est un véritable bout en train qui m'a charmée tout au long du roman ! Il est toujours présent pour faire de l'humour, recadrer les choses ou apporter une touche de fraîcheur ! Son tandem avec le vieux Farf m'a régulièrement amusée. Oros est sans doute la personne que j'ai préférée… À l'inverse, même si Sisam est le héros et semble être un individu calme, protecteur, doué, droit et gentil, je l'ai trouvé trop lisse… Il manquait de piquant pour me convaincre totalement… Ce qui ne fut pas le cas d'Helya qui a rapidement démontré un tempérament de feu, notamment avec sa famille adoptive ! C'est une héroïne comme je les aime : vive, active, directe, fougueuse et avec de la ressource. Accompagnée de son serviteur et acolyte Farf, elle va tout faire pour retrouver son meilleur ami… Hélas, un lourd danger menace ce tandem ! Il faudra traverser bien des épreuves, se surpasser et apprendre à compter sur des alliés solides… Certains personnages secondaires sont intéressants ou ont réussi à m'interpeller, notamment Maâlias, un prisonnier en fuite… Toutefois, j'ai tout de même trouvé que la majorité de ce petit monde était très manichéen. On distingue aisément les bons des mauvais… J'ai d'ailleurs été assez déçue par le grand méchant de l'histoire… On notera d'autres petits défauts comme quelques facilités néanmoins, l'auteur n'a pas hésité à faire tomber des têtes dans les deux camps, ce qui compense !
La plume de Guilhem Méric m'a agréablement surprise. Son style est très travaillé, fluide et immersif. de plus, sa manière de revisiter l'idée d'âmes soeurs est particulièrement originale. J'ai passé un bon moment avec son premier roman mêlant aventure, romance, mythe, complots, fantasy/fantastique. Nul doute que la suite de cette épopée va nous réserver plusieurs surprises et va continuer de développer le monde ainsi que les protagonistes. Je suis donc curieuse de lire le second opus.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Aryia
  25 juin 2018

Lorsque j'étais en terminale, ma professeur de philosophie - qui avait un don pour rendre ses cours captivants alors qu'elle n'était pas particulièrement sympathique par ailleurs - nous avait raconté le mythe des androgynes selon Aristophane … Et je me souviens avoir trouvé cette histoire tellement belle (bien que terriblement cruelle et dramatique) que je me demandais pourquoi diable je ne trouvais aucun roman inspiré de cette légende fondatrice héritée de Platon. Et voilà que, quelques années plus tard, je tombe enfin sur un résumé qui me prouve que je ne suis pas la seule à trouver que ce mythe avait un potentiel romanesque incroyable ! Nul besoin de préciser, je pense, que je me suis jetée sur ce premier tome aussi rapidement que possible et que je l'ai littéralement dévoré !
Sisam et Helya. Helya et Sisam. Lorsqu'ils étaient enfants, on ne les voyait jamais l'un sans l'autre. Ils étaient heureux et inséparables … et pourtant, un soir, des êtres masqués ont surgi de nulle part pour les séparer, pour les éloigner l'un de l'autre, pour faire entrer dans leur coeur une douleur insoutenable. Quinze ans plus tard, cette souffrance est toujours aussi forte. Sisam, devenu un talentueux ébéniste, ne parvient pas à se faire à l'idée qu'il ne reverra jamais son amie. Helya, adoptée par le Gouverneur de la Cité voisine suite à son enlèvement, se languit de sa ville natale et de son ami. Ni l'un ni l'autre ne pouvait se douter que le destin, ce même terrible destin qui les avait arrachés l'un à l'autre il y a des années de cela, allait brusquement les réunir … Malheureusement pour eux, leurs retrouvailles ne sont pas au gout du Seigneur qui domine les Trois Cités, et qui s'efforce de séparer toutes les Ames-Soeurs peuplant ce monde, afin d'éviter que ne renaisse grâce à leur union un Myrihande …
Contrairement à toutes ces romances un peu mièvres qui usent et abusent du concept d'âmes-soeurs pour légitimer les coups de foudre les plus improbables et les plus instantanés, ce roman fait de ce mythe un élément clé de l'intrigue sans pour autant s'en servir comme simple prétexte pour guider et justifier tous les rebondissements. L'auteur a su s'approprier le mythe afin de l'intégrer à son univers et à son histoire, le premier étant d'une richesse et d'une complexité incroyables, la seconde rivalisant avec les plus grands classiques de la fantasy. On sent que l'auteur maitrise son monde dans les moindres détails, en long, en large et en travers - et les annexes finales le prouvent bien - : l'intrigue de ce premier volume a beau se confiner aux Trois Cités, perchées aux cimes d'une montagne volcanique vertigineuses, reliées par des viaducs incroyables, surplombées par une Tour où veille un mystérieux Passeur, régies par un sombre Seigneur aux règles implacables … on sent qu'il y a encore tout une terre à explorer, et que cette terre existe déjà très clairement dans l'esprit de son créateur. Et croyez-moi, on tremble autant de peur que d'excitation à l'idée de découvrir ce qui se cache aux pieds de ce volcan endormi … car les croyances populaires se mélangent aux mythes fondateurs pour faire naitre superstitions et autres légendes urbaines, sans que l'on ne sache plus ce qui est vrai et ce qui est faux. Car le passé de ce monde, de ce peuple, est lui aussi bien maitrisé, cela se sent et on s'immerge d'autant plus dans cet univers !
De la même manière, les différents personnages dont nous faisons la connaissance sont incroyablement bien travaillés. Ils ont tous leurs forces mais aussi leur part de faiblesses, leurs qualités mais aussi bon nombre de défauts … Loin de les enfermer dans un schéma trop manichéen, l'auteur a eu la justesse de distiller suffisamment de nuances ici et là pour rendre leur personnalité aussi riche que complexe. Sisam n'a ainsi rien du héros traditionnel en fantasy, sans pour autant être un anti-héros : son courage n'est pas infaillible, mais il n'est pas non plus un froussard se laissant porter par les événements sans rien faire. Helya a beau avoir un caractère rebelle et bien affirmé, elle n'en reste pas moins une jeune fille finalement très insouciante qui fait facilement confiance … Quant aux personnages plus secondaires, qu'ils soient du côté des « gentils », des « méchants » ou même des « indécis » … et bien ils sont tout aussi intéressants. L'antagoniste principal s'avère bien moins diabolique que l'on ne peut l'imaginer à première vue, on en vient presque à le prendre en pitié, tant on sent que ce sont sa souffrance, sa douleur, qui l'ont conduit à se lancer dans cette voie de haine et de vengeance. Moi qui aime les personnages complexes et nuancés, je suis ravie, vraiment ! Petite mention spéciale tout de même à ce cher Farf, parce que tout bon roman a besoin d'un personnage aussi attachant que lui, saperfouille !
Quant à l'intrigue … Comme je l'ai déjà dit, les racines de cette histoire sont nouées autour du concept des âmes-soeurs, et plus particulièrement autour des retrouvailles d'Helya et Sisam après quinze longues années de séparation … Si le début traine un peu en longueur, prenant bien le temps de poser le décor et de présenter les personnages, tout s'accélère à partir de l'instant où leurs chemins se sont rejoints, à partir du moment où le vide de leur coeur a été comblé par la présence de l'autre : tout comme Helya et Sisam, on comprend que cet événement est loin d'être anodin. Petit à petit, on en apprend plus sur les Myrihandes, ces êtres mythiques qui peuvent renaitre lorsque deux Flammes jumelles, deux Moitiés, deux Ames-Soeurs se retrouvent et accomplissent un rituel aussi instinctif que puissant … Ce premier tome insiste bien sur l'amour qui unie Helya et Sisam, cet amour pur, inconditionnel, parfait. Et tellement fort. Très honnêtement, on en vient à les envier un peu, ces deux tourtereaux, malgré le danger qui pèse sur eux : l'auteur a su transmettre au travers des mots tout l'apaisement, tout le bonheur, que chacun ressent en étant en présence de l'autre, et on a envie, nous aussi, de rencontrer notre Flamme jumelle …
Une histoire terriblement émouvante, donc, dont certains passages ont failli me faire pleurer. Mais aussi une histoire pleine d'action et de rebondissements, de surprises et de mystères. A qui faire confiance, de qui se méfier ? Ce livre nous fait vraiment passer par toutes les émotions, on tremble de peur, on sursaute de surprise, on éclate de rire puis en sanglots … Une histoire racontée par une plume vraiment magnifique qui fait littéralement naitre un véritable film dans notre imagination : des descriptions vraiment bien menées, des dialogues vraiment vivants … Chaque mot est vraiment à sa place pour transporter le lecteur dans cet autre monde et lui faire vivre par procuration les aventures parfois effrayantes, parfois émouvantes, mais toujours palpitantes de nos héros. Une histoire enfin sublimée par la bande-originale que l'auteur a eu la gentillesse de m'envoyer avec le livre : Christophe Houssin a fait un excellent travail, c'est un régal que d'écouter cet album en parallèle de la lecture ! C'est vraiment une merveilleuse idée que de proposer au lecteur des musiques crées spécifiquement pour accompagner l'histoire. Mention spéciale à la dernière chanson, les voix des deux chanteuses sont vraiment sublimes et s'accordent à merveille, je pourrais l'écouter en boucle !
En bref, vous l'aurez compris, c'est un véritable coup de coeur pour ce premier tome innovant et très soigné. Un gros pavé que j'ai dévoré sans m'en rendre compte, tant ma lecture était fluide et addictive ! Il m'est assez difficile de vous exprimer à quel point ce livre m'a transportée, m'a chamboulée, à quel point c'était un déchirement que de devoir faire une pause dans ma lecture et un soulagement de pouvoir la reprendre. Ce livre, il a tout pour plaire à la passionnée de fantasy que je suis : un monde original et visiblement riche, des personnages complexes qui vont assurément évoluer encore au fil des tomes, une narration magnifique qui raconte avec fluidité cette histoire captivante … sans oublier de bonnes idées qui font toute la différence ! Je suis vraiment heureuse d'avoir le tome deux sous la main, d'autant plus que l'auteur me promet qu'il est « plus sombre, plus adulte, plus épique » encore que ce premier volume … Cela promet !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
pam54
  07 mai 2018
Je tiens à remercier l'auteur Guilhem MERIC de m'avoir proposé son livre, il a su déceler mon goût pour ce genre de lecture et je dois avouer qu'il a vu juste.
Ce livre, Myrihandes, a fait bien plus que de piquer ma curiosité, j'avais hâte de pouvoir plonger dans cet univers et de partir à la rencontre de ces mystérieuses âmes-soeurs. Et je l'ai dévoré sans retenue du début à la fin.
Dès le départ on sent que l'auteur maîtrise parfaitement son sujet et prend plaisir dans ce qu'il écrit.
Il n'a pas seulement brodé autour du mythe d'Aristophane, il se l'est approprié et a créé tout un univers s'y rapportant. Si vous êtes de nature curieuse allez jeter un oeil sur son site, vous y trouverez des informations sur les deux albums composés par Christophe Houssin mais aussi un livret pour vous initier à la langue myrihande.
J'aime beaucoup l'idée de départ de ce livre, cette vision de l' me-soeur qui va bien au-delà du simple amour entre un homme et une femme.
L'auteur nous conte une histoire qui éveille immédiatement notre intérêt. Il nous parle des origines d'un monde ancien, de ses habitants et de ses dirigeants. L'univers de Myrihandes est riche et complexe mais l'auteur nous donne toutes les clés nécessaires à sa compréhension. Tout est clairement énoncé au fil des pages.
Les personnages sont travaillés avec adresse, de manière à donner plus de profondeur au récit. J'ai adoré les suivre dans leur périple. Leurs âmes sont teintées de souvenirs, de remords pour certains, de colère pour d'autres. Que ce soit du côté des “ gentils ” ou des “ méchants ”, ils possèdent tous une blessure profonde qui les rend intéressants.
La seule issue pour eux est de se serrer les coudes pour faire face au danger et tenter de libérer leur peuple de l'oppression grandissante. Les voilà donc lancés dans cette quête, chacun pour des raisons différentes : un rêve de liberté, la recherche de ses origines, la protection d'un ami cher ou une simple vengeance.
Chaque personnage apporte sa petite touche singulière et permet ainsi de créer une atmosphère chaleureuse, si bien qu'on s'attache très rapidement à eux.
D'autres personnages quant à eux m'ont interpellée d'une manière particulière et j'espère pouvoir les retrouver dans le tome suivant.
Les annexes et leurs illustrations en fin d'ouvrage sont un vrai plus. Je n'ai pas eu besoin de m'y référer pendant ma lecture mais j'ai apprécié les lire une fois celle-ci terminée. C'est avec plaisir que j'ai pu découvrir les personnages et les lieux tels que l'auteur les avait façonnés dans son esprit.
L'auteur manie sa plume d'une main experte, son style est léger mais envoûtant, il a su me transporter avec facilité dans son univers fantastique et me mettre des étoiles plein les yeux.
Il y aurait encore tant de choses à dire, mais je préfère vous laisser le plaisir de découvrir Myrihandes par vous-même.
Si l'épaisseur de ce livre peut vous paraître effrayant au premier abord, sachez qu'en réalité il n'en est rien. Les pages défilent à une vitesse folle et une fois rendu à la dernière on ne veut qu'une seule chose : continuer à suivre les personnages en plongeant dans le second tome. Ce livre se termine mais une autre aventure s'annonce pour Helya, Sisam et leurs compagnons.
Pour conclure je dirai juste que j'ai aimé chaque passage, chaque chapitre du Secret des mes-soeurs. C'est un vrai coup de coeur, une expérience formidable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SoniaFantasy
  14 mars 2011
J'ai découvert à l'origine l'auteur et son roman par un pur hasard du web, je n'en avais pas entendu parler. J'ai été attirée par la sublime couverture réalisée par Didier Graffet, illustrateur de renom, et en lisant le thème, je me suis dit que je tenais peut-être là une histoire originale.
Je n'ai pas été déçue ! Tout d'abord, je dois dire que le style de l'auteur est étonnamment poétique, riche et fluide, en parfaite harmonie avec la merveilleuse histoire d'amour qu'il conte à travers cette légende d'Âmes-Soeurs, inspirée du Discours d'Aristophane issu du Banquet de Platon.
Mais il ne faut pas croire que l'intrigue de ce premier tome s'en tient seulement aux deux jeunes héros. En effet, l'histoire fourmille de personnages secondaires (certains à mon sens aussi principaux que Sisam et Helya) tels que Nisis et Oriance, deux jeunes femmes Âmes-Soeurs dont l'une est la fille d'un des Gouverneurs des Cités, opposée à sa mère dans l'oppression secrète qui est faite aux siens... Son frère, Capitaine de la Cité, déchiré entre ses devoirs et son affection envers elle... J'ai aussi particulièrement aimé les deux pitres de l'histoire, Oros le gros débonnaire, et Farf le petit vieillard à l'horloge biologique inversée. A la manière de C3PO et R2D2 de Starwars, ils ne cessent de se chamailler et apportent une certaine légèreté à l'intrigue. Et puis, il y a Kryom, le méchant de l'histoire, en réalité une sorte d'ange déchu qui en fait un personnage troublant, et pas seulement un agent du mal classique.
Le rythme de l'histoire est sans temps mort. On ne peut lâcher le roman avant de l'avoir terminé, et la fin ne m'a donné qu'une seule envie : découvrir la suite, qui s'annonce encore plus captivante !
Par ailleurs, je dois dire que j'ai 28 ans et que je n'ai pas eu un seul instant la sensation de lire un roman purement jeunesse, comme je l'espérais en l'achetant.
Enfin, il faut savoir que l'auteur travaille aussi à une adaptation cinéma de son oeuvre. Des illustrations et des musiques existent sur le site du projet, ainsi qu'un excellent documentaire vidéo qui présente Guilhem Méric et son équipe, via plusieurs interviewes très instructifs. A découvrir !
En bref, Myrihandes est un premier très bon opus où l'on retrouve tous les thèmes qui nous sont chers en Fantasy. Je suis complètement conquise et attend avec impatience la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LefsoLefso   13 février 2011

La tête collée au sol, Farf entendait résonner des pas empressés dans les escaliers. Anxieux, il se précipita vers Helya.
- Ma Dame, par toutes les plaines de Cornovan, je vous en conjure, ne faîtes pas d'histoires ! Nous n'avons pas le choix, les gardes de la cité seront ici d'un moment à l'autre ! Ne cédez pas une fois encore à vos caprices, par pitié !
Helya s'était rapprochée des rebords de la tourelle, les cheveux au vent. Avec des gestes mal assurés, elle s'agenouilla sur le parapet et, doucement, se mit debout, les yeux plongés dans les profondeurs du bassin en contrebas. Devinant ses pensées, Farf se rua vers elle et lui attrapa les jambes.
- Farf, non ! Lâche-moi, tout ça ne te regarde pas !
- Foutacrasse, vous avec perdu le tête ! s'écria-t-il en s'agrippant du mieux qu'il put au parapet. C'est du suicide, redescendez tout de suite !
- C'est toi qui vas finir par nous faire tuer tous les deux ! Allons, laisse-moi !
Le vent s'engouffrait avec virulence dans la longue tunique bouffante et la chevelure de la jeune fille. Ils lutèrent encore un instant, jusqu'à l'arrivée de deux gardes sur la tourelle.
Surprise, Helya, dont l'un des pieds était maintenant dans le vide, perdit l'équilibre. Prise de panique, elle s'accrocha au dos de Farf qui, malgré sa force, fut incapable de retenir sa jeune maîtresse. Elle bascula en arrière et entraîna dans sa chute l'Anachrone terrorisé.
Les gardes n'eurent que le temps de les voir disparaître en une gerbe blanche sous les eaux profondes du bassin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CoeurdecheneCoeurdechene   20 mars 2012
- Lune blanche, froid qui tranche, s'entendit-il murmurer en continuant de faire jouer les ombres sur son visage.
C'était la première fois qu'il s'amusait à mettre des gestes sur cette comptine qu'ils avaient inventée l'année de leur rencontre. Helya sembla trouver l'idée amusante. Poursuivant le jeu, elle étira un bras et dessina des cercles concentriques autour de la tête de Sisam, puis derrière sa nuque, telle une fée de légende jetant un charme mystérieux.
- Lune pâle, l'eau dévale, récita-t-elle à son tour, se surprenant elle-même des mouvements qui lui venaient maintenant naturellement et s'harmonisaient avec ceux de son jeune compagnon.
Ce n'étaient plus des gestes désordonnés, mais une véritable danse. Leurs mains, leurs bras balançaient, tout leur corps se mouvait avec une fluidité et une grâce surnaturelles, comme si ces ondulations qui s'entrecroisaient et modelaient leurs silhouettes avaient toujours été présentes en eux sans le savoir. Dessinant des ombres saisissantes sur les façades des maisons alentour, les deux enfants s'observaient avec la même stupéfaction, tout à la fois inquiets et émerveillés par cette formidable chorégraphie dont ils ne maîtrisaient plus l'ensorcelante perfection.
- Lune rouge... vent qui bouge, articula finalement Sisam.
Helya écarquilla les yeux, ne croyant pas ce qu'elle voyait : du jeu de leurs mains et de leurs gestes sourdait peu à peu une lumière qui grandissait et les enveloppait. Une lumière blanche, bienfaisante, puissante et chaleureuse, dans laquelle leurs mains commençaient à se fondre doucement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SoniaFantasySoniaFantasy   14 mars 2011
Farf, son petit compagnon Anachrone, la surveillait avec inquiétude. D’ailleurs, lorsqu’il commençait à user de ses jurons burlesques, c’était toujours chez lui un signe d’extrême irritation ou d’excessive joie. Ami fidèle et serviteur attitré de la jeune fille, il ressemblait, comme tous les jeunes de sa race, à un vieil homme trapu de soixante-dix ans passés. En réalité, même si son corps fripé semblait usé par les années, son esprit et son cœur étaient ceux d’un adolescent. C’était là une singularité qui différenciait les Anachrones de la race des Hommes. Farf n’avait jamais croisé l’un de ses semblables au sein des Cités, et pour tout dire, personne ne croyait vraiment ici à l’existence de son peuple. D’aucuns parlaient de lui comme d’une sorte de monstre dégénéré, que la vie solitaire dans l’Apre-Monde aurait perverti et condamné à cette apparence de vieillard prématuré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PlumelinePlumeline   15 février 2011
Soufflant comme une tornade dévorante dans leurs Cœurs, l’Amour les absorba à bras le corps, faisant exploser en une gerbe de feu leur conscience. Pour la première fois de leur vie, Sisam et Heyla éprouvèrent l’ultime conviction de ne plus être seuls. Ils étaient un. Une entité harmonieuse et unique, dont la force de vie les transcendait et les rendait et les rendait à la fois plus humains et plus accomplis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SaiwhisperSaiwhisper   13 juin 2018
Il y avait quelque chose d'étrange dans sa voix. Quelque chose que Sisam n'était pas encore en âge de comprendre, mais qui le faisait trembler de tous ses membres. Une émotion épouvantable, empoisonnée de tristesse et de mort.
Commenter  J’apprécie          83
Videos de Guilhem Méric (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guilhem Méric
Book Trailer de Myrihandes 3 : le Lac aux Larmes d'Or
autres livres classés : âmes soeursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1403 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..