AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791034902361
340 pages
Liana Lévi (05/03/2020)
3.71/5   81 notes
Résumé :
Vania, Vassia et Sonia, la fille de Vassia, les trois personnages de ce flamboyant roman, sont en quête d’un avenir qui les réconcilie avec leur passé de Cosaques. Cependant chacun lit cet avenir sous un angle différent: s’intégrer en France avec un impeccable parcours, rester russe tout en défendant la République française, reprendre coûte que coûte le combat contre Staline, quitte à se ranger du côté des nazis…
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 81 notes
5
5 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Annette55
  30 juillet 2020
J'étais curieuse de lire un roman de Macha Méril.
Mon libraire m'en a donné l'occasion .
En fait , tout au long de ce beau récit s'écrit en creux un véritable autoportrait, celui de M.Méril, fille du prince Wladimir Gagarine et de Marie Belsky, qui se fera connaître dans les années 60 comme une figure de la nouvelle vague.
Elle entremêle de manière très habile souvenirs de son enfance et grands épisodes politiques du XX° siècle...
L'ouvrage commence en 1939 avec ces «  Cavaliers de la Steppe » ces familles de Cosaques, petite communauté arrivée en Corrèze, à la «  Motte », au sein de ces flancs montagneux rappelant les Monts de l'Oural d'où quelques - uns sont originaires.
Ces Russes Blancs se sont installés en Corrèze sans statut officiel avec leurs souvenirs, leurs valises et leurs chevaux, courageux , forts et déterminés , dans l'idée confuse de retrouver un jour lointain leur chère Russie....
Ils forment un groupe qui représentait alors  «  le fin fond de la brousse à cette époque, un coin perdu dans les forêts »...
Chaque année ils se réunissent pour célébrer les fêtes religieuses avec leurs voisins: Pétia, Fedia, Anton, Igor , Vassia , veuf d'Helena et sa fille Sonia, Vania , Nadia , sa femme et leurs jumeaux.
Ils ne parviennent toujours pas à dire «  Union Soviétique » .
Ils se replient souvent sur eux- mêmes afin de conserver leur langue, leurs traditions et pratiques orthodoxes.
L'auteure décrit le parcours de trois personnages , en quête d'un futur qui les réconcilierait avec leurs propre passé de cosaque,, en France , s'intégrant , tout en entretenant leurs racines russes.
Vassia cultive le souvenir , il reprendra son combat contre Staline , coûte que coûte , quitte à se ranger du côté des nazis.
On le pensera disparu pendant la guerre.
Vania, entre la Motte et Paris changera de métier , s'adaptera comme il le pourra ...Sa femme le quittera , ses deux jumeaux Dima et Aliocha s'éloigneront .
Il s'occupera de Sonia, la protégera, envers et contre tout.
Sonia , née en1929, fille d'un cosaque désargenté devra tout à l'école de la République , à son instituteur, à ses différents maitres , notamment Valentin Petrolacci, qui l'instruira pendant la guerre, ( le Maréchal Pétain réduisant le nombre de lycées de filles à Paris ) aux institutions, croisera des personnes altruistes : Charles La Barrère et Solange de Hauteville , veuve d'un général , ( comme une famille de substitution, Charles en papa , Solange en maman ) , le professeur Durieux, qui s'investiront pleinement pour elle, sans rien en attendre en retour sinon la réussite de ses études suivie de sa réussite ....professionnelle.
Elle est sage, déterminée, brillante ...
On traverse une grande partie du XX° siècle: la deuxième guerre, les aventures et le devenir de ces cosaques, synonyme d'intégration réussie , fougue partagée entre Français et Russes dans la vie comme dans les arts : l'amour , l'hymne quasi patriotique à la France, un souffle romanesque puissant entre tragédie et comédie....
Sont évoqués maints thèmes historiques et politiques, la condition des Russes Blancs en France , le climat de l'après - guerre, les règlements de compte , la chasse aux bourreaux , les dénonciations, le procès de Nuremberg , la SFIO, L'ONU, la guerre froide, la mort de Joseph Staline, les Goulags ,
lPierre Mendès France et Guy Mollet, Molotov, le Général de Gaulle , la fracture de l'Europe de l'Est, la chute du mur de Berlin, l'essor du Parti communiste dans ces années - là en 1958, et j'en passe.
Nous croisons Joseph Kessel , Romain Gary , Hélène Rochas, Marie Bell, ,Henri-Troyat, Robert Hussein, Federico Fellini , Godard, Bunuel, le cinéma néo- réaliste , Rostropovitch, et bien d'autres artistes...
Fervente féministe , Sonia , Pionnière ou suiveuse , femme de goût ou victime des artistes de son temps , femme engagée ? Grande créatrice ?
À vous de voir, lecteur !
Cet ouvrage montre aussi les différents sursauts de la société , l'évolution vers la modernité après guerre , le boom économique , les changements de mentalité, les chocs politiques ..
Un roman fougueux , flamboyant et passionné , qui nous enveloppe de souvenirs , d'un parfum d'aventures et de passion pour la VIE , à travers la grande et la petite Histoire .
Macha Méril vend avec talent l'éloge du féminin et de l'immigration réussie . C'est mon premier livre de l'épouse du génial compositeur Michel Legrand. ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
LambertValerie
  01 août 2021
Macha Méril, une femme aux yeux pétillants d'intelligence et de tendresse nous livre dans ce roman toute l'éducation et l'élégance qui sont ses références et qui ont constitué la trame de sa vie.
Dans ce roman, son héroïne : Sonia porte toutes ses valeurs, fille d'un cosaque du Don, exilé en France, après la révolution russe, un heritage lourd à porter fait d'exil et de nostalgie.
Macha Méril sait très bien décrire ce que tout russe exilé porté en lui, le coeur oscille entre une Russie aimée et perdue, avec un espoir utopique de retour et une Russie qui fait peur, la Russie communiste.
Sonietcka va vivre son destin, ainsi, entre un père aimé : Vassia meurtri par la révolution, l'amenant dans un parcours torturé à intégrer les Wafen SS pendant la seconde guerre mondiale, Hitler lui semblant le seul à lutter contre les communistes.
Une lourde erreur dont sa fille fera les frais des années plus tard, en entrant dans le monde la politique.
Un père qui disparaît de sa vie, au seuil de son adolescence, qu'elle pense mort et qu'elle retrouvera amnésique au fin fond de l'Ukraine, des années plus tard. Des retrouvailles poignantes et insaisissables, des pages de lecture portées avec tant d'émotions.
L'autre grand homme de ce roman, c'est Vassia, son parrain, un cosaque du Don aussi, ami de son père qui connaîtra un parcours connu de chauffeur de taxi.
Quelques clichés sortent, bien sûr, de ce roman. Mais, on ne peut être insensible à l'amour de la France, de l'école, que porte Macha Méril dans son coeur et qu'elle a voulu nous transmettre.
Au final, un roman qui se lit d'une traite, qui m'a laissé parfois poindre une larme de tendresse et m'a beaucoup touché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
zabeth55
  29 mai 2021
Une famille de cosaques réfugiés en Corrèze voit arriver la seconde guerre mondiale.
Vassia part, s'engage avec les allemands, laissant sa petite Sonia aux bons soins de Vania.
Les années passent, Sonia fait de brillantes études grâce à la protection d'un comte français et de sa cousine.
La première partie est consacrée aux difficiles années de guerre.
La seconde à la superbe carrière de Sonia.
Macha Méril nous propose une belle chronique familiale sur fond de coutumes russes.
C'est très bien écrit et on suit l'évolution de toute une longue vie, de douze à plus de quatre-vingt-dix ans avec beaucoup d'intérêt.
On retrouve de nombreux hommes politiques existants ainsi que des écrivains et des acteurs dont une certaine Macha Méril.
Tiens, tiens !
Elle a du prendre énormément de plaisir à écrire ce roman, et le plaisir est également au rendez-vous pour le lecteur.
Commenter  J’apprécie          230
BiblioJoy
  08 janvier 2022
Inspirée par son propre vécu en fond, Macha Méril, issue de la noblesse russe, nous offre un roman à la trame romanesque, près d'un siècle d'histoires sur les Russes blancs en France, mêlant sentiments, politique et Grande Histoire.
Ils sont plusieurs familles - une petite communauté russe aux origines cosaques - à se retrouver dans un coin perdu des forêts de Corrèze, apatrides n'emportant que leurs souvenirs et laissant derrière eux leurs racines, chassés de Russie au moment de la révolution d'Octobre.
A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, des chemins et des convictions différentes éloignent Vania et Vassia, deux amis, exilés russes qui ont fui le bolchévisme pour s'intégrer en France.
Pour l'un, il lui tient à coeur de rester russe, tout en défendant la France, son pays d'accueil, un pays de droits ; pour l'autre, bien décidé à poursuivre le combat contre Staline, l'idéologie nazi semble le séduire, lui apparaissant comme l'unique échappatoire.
Au centre du roman, Sonia, la fille de Vassia.
Bonne cavalière, fibre artistique, riche d'une double culture, Sonietchka, avec son intelligence et sa fougue, devra trouver sa voie et persévérer dans ses choix.
Sous l'oeil bienveillant de son parrain Vania et au fil de rencontres privilégiées, bénéficiant de précieuses protections, un travail acharné et appliqué la caractérise ; elle ambitionne un avenir prometteur.
Traditions cosaques aux rites orthodoxes – Chants et musicalité de l'âme slave.
Nostalgie de la Russie éternelle – Souvenirs et expériences.
Des personnages aux parcours passionnants. Un roman où l'on croise des acteurs, des écrivains, des musiciens, des hommes politiques.
« - le monde change, mais on a toujours besoin de théâtre et de cinéma (…)
- Vous avez raison, on peut se passer de tout, sauf de raconter nos rêves ».
Un joli roman, élégant, féminin, aux accents de tendresse, éloge à la persévérance et à l'éducation. Un style agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
hanyrhauz
  03 mai 2020
Entre sépia et paillettes...
Vania, Vassia et la fille de Vassia, c'est le parcours à travers le XXe siècle d'une famille de cosaques arrivée en France avec le statut d'apatride. Ils se sont installés en Corrèze avec leurs chevaux, leurs valises, leurs souvenirs et l'envie sourde de retrouver un jour la Russie.
Trois personnages principaux et trois parcours diamétralement opposés. Si Vania cultive le souvenir cosaque, Sonia, la fille de Vassia, va tout faire pour intégrer l'élite française, quitte pour cela à renier son nom. Vassia, lui, veut continuer la lutte et va s'engager pour bouter les bolcheviques hors de Russie.
Si la partie familiale est intéressante, notamment la relation entre les deux frères qui vivent différemment leur attachement à leur culture, je suis plus mitigée concernant la partie historique. Sûrement parce qu'au fil du temps et de mes lectures, je deviens exigeante. Sur la partie se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale, j'ai eu l'impression de tenir entre mes mains une photo sépia. Avec tout ce qu'elle comporte de charmant, mais aussi avec toutes ses imprécisions.
Sur la partie suivante où Sonia devient une femme politique de renom, ce sont les paillettes qui m'ont sauté au visage. Trop de name dropping, de robes YSL, de bijoux. La faute à la biographie romancée qui nous enferme dans un schéma narratif. Alors cette fiction là m'a semblé manquer de crédibilité. Et j'aurais peut-être préféré que Macha Méril nous livre un récit plus intime, où le cinéma ne serait pas juste évoqué. Quitte à avoir des paillettes, j'en aurais voulu plus !
Et pourtant, je sais à qui conseiller ce livre. Je sais que ma mère l'adorera. Je sais que certaine habituée de la bibliothèque seront ravis de le lire. Je sais que tous ceux qui ont un lien avec la Russie auront envie de le lire. Et tant mieux, parce que c'est un joli roman. Mais pour la lectrice que je suis, il manque d'ombres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   30 juillet 2020
«  La France a des lourdeurs qu’elle chérit et cultive. Trop de couches de civilisation qu’on ne veut surtout pas nier, au risque de tout balayer, comme dans la Russie de Lénine .
Le peuple français n’existe pas, il y a des dizaines de peuples à travers le territoire, la culture de l’un n’est pas moins valable que celle d’un autre , cette mosaïque s’appelle la France qui s’est étendue et rétrécie , au fur et à mesure des conquêtes, des alliances et des traités.
Ce patchwork de cultures fait son charme et sa richesse, mais aussi son poids, sa rigidité .On ne peut rien bouger.... » .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Annette55Annette55   30 juillet 2020
La bêtise n’est pas mon fort. J’ai vu beaucoup d’individus; j’ai visité quelques nations; j’ai pris ma part d’entreprises diverses sans les aimer[....]
Je n’ai pas retenu le meilleur ni le pire de ces choses:
est resté ce qui l’a pu.
Mais je crois m’être toujours bien jugé .
Je me suis rarement perdu de vue; je me suis détesté , je me suis adoré——- puis nous avons vieilli ensemble.

Paul Valéry, Monsieur Teste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LambertValerieLambertValerie   28 juillet 2021
Curieux peuple russe, servile et audacieux, peureux et héroïque, sauvage et avant-gardiste, oriental et occidental. Tout en même temps. Un peuple ingouvernable, sauf par la terreur.
Commenter  J’apprécie          230
BiblioJoyBiblioJoy   05 janvier 2022
Vania traverse la Seine par le pont Alexandre III et ne peut s'empêcher de songer avec fierté : nous, les Russes, vous avons offert ce pont, le plus beau de Paris quand l'aube violette chasse la nuit derrière les réverbères encore allumés. Le tsar Alexandre III l'avait commandé à la fonderie Spie Batignolles, un cadeau destiné à sceller l'alliance franco-russe à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900. Il en fut si satisfait qu'il voulut le même pour enjamber la Néva à Saint-Pétersbourg. Deux fois plus grand, cela va sans dire, la Seine est un ruisseau à côté des fleuves russes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LambertValerieLambertValerie   30 juillet 2021
Elle adorait ses parents, qui étaient beaux, originaux, flamboyants, mais elle les observait avec objectivité, sa lecture du monde née à l'école de la République la protégeait de la partialité des sentiments.
Commenter  J’apprécie          140

Videos de Macha Méril (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Macha Méril
📻 L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 La chaîne de Adrian McKinty aux éditions Mazarine 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1036493... • 📚 Grands espaces de Russell Rowland aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1037669... • 📚 Histoire de Chicago May de Nuala O'Faolain aux éditions Sabine Wespieser 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/112465-... • 📚 Loving Frank de Nancy Horan aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/7189-po... • 📚 Le Soleil rouge du Tsar de Violette Cabesos aux éditions Albin Michel 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1032215... • 📚 Vania, Vassia et la fille de Vassia de Macha Méril aux éditions Liana Lévi 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1035828... • 📚 Les Evasions Célèbres de Frédéric Bernard aux éditions Massanne 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1037671... • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com •
+ Lire la suite
autres livres classés : cosaquesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2714 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre