AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Simonin (Éditeur scientifique)
ISBN : 2253136476
Éditeur : Le Livre de Poche (24/08/1994)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 100 notes)
Résumé :
" ... C'était bien une Vénus, et d'une merveilleuse beauté. Elle avait le haut du corps nu, comme les anciens représentaient d'ordinaire les grandes divinités. Rien de plus suave, de plus voluptueux que ses contours ; rien de plus élégant et de plus noble que sa draperie. Quant à la figure, jamais je ne parviendrai à exprimer son caractère étrange, et dont le type ne se rapprochait de celui d'aucune statue antique dont il me souvienne. Tous les traits étaient contra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Dionysos89
  23 mai 2012
Bizarre que cette nouvelle de Prosper Mérimée ! Au réalisme pur qu'il utilise pour décrire chaque paysage, pratique sûrement entraînée par des années de prospection pour le repérage de monuments historiques en France, il associe une tournure du fantastique assez troublante. La Vénus d'Ille brille ainsi (selon moi en tout cas) par l'exposition des magnifiques paysages aux alentours du mont Canigou, par l'utilisation sereine des coutumes festives du Sud de la France et par une tranquille montée en puissance de l'intrigue à connotation fantastique. En somme, tout est tranquille, sauf que rien ne l'est ! le rationnel du narrateur se heurte à l'irrationnel des "faits" qu'il nous conte.
Un récit original au possible donc, qui, tout compte fait, n'a peut-être pas d'autre but que de promouvoir le respect de l'amour, ce qui me va très bien comme thème pour une nouvelle fantastique...
Commenter  J’apprécie          130
Demoiselle-Coquelicote
  29 septembre 2014
Parmi les auteurs du XIXème, Prosper Mérimée m'était encore inconnu. Il était temps que je le découvre, mais je dois dire qu'il s'agit plutôt d'un rendez-vous manqué pour ma part.

Dans La Vénus d'Ille, le narrateur (dont on ignore le nom mais qui pourrait aussi bien être l'auteur lui-même) revient d'un voyage en Espagne. La frontière traversée, il prévoit de s'arrêter dans un petit village où on l'a recommandé à un notable local, M. de Peyrehorade. Avant même son arrivée à Ille, son guide lui parle d'une mystérieuse sculpture que M. de Peyrehorade a trouvée, une idole des temps anciens.

J'ai apprécié le style, légèrement désuet, un peu malicieux, ainsi que la façon de Mérimée de mener son histoire (et son lecteur). Toutefois, sur le fond… Cet auteur m'a l'air d'être un peu condescendant par moments (en tout cas le narrateur l'est, même s'il n'a pas toujours tort quant aux jugements qu'il porte). Plusieurs grands thèmes du XIXème sont abordés (les avancées en archéologie et le progrès en général, les différences entre la province et Paris, les changements qui s'opèrent sur les croyances…), mais sans être fouillés. le texte est de toute façon plus au format nouvelle que roman. Je ne sais pas pourquoi, mais je m'attendais à plus, à quelque chose qui sorte vraiment de l'ordinaire, mais pour ce genre de petites histoires avec une touche fantastique, je préfère largement Edgar Allan Poe. Je n'ai d'ailleurs pas aimé la fin de la Vénus d'Ille, ce n'est pas fait d'une façon que je peux apprécier.

Le deuxième texte, La Partie de trictrac, est un récit de marin. Des hommes sur un bateau s'ennuient, et le narrateur nous explique que les histoires contées sont toujours les mêmes et deviennent insupportables à entendre, jusqu'à ce que le capitaine commence un récit qu'il n'a jamais entendu, sur un ami d'antan, Roger.

Mouais. Déjà que je n'avais pas des masses accroché avec la première nouvelle, celle-là est encore moins passée, je me suis véritablement ennuyée, et les explications jointes à mon édition ne m'ont pas davantage convaincue. La « chute » est faite un peu dans le même moule que pour La Vénus, les personnages ne sont à nouveau pas très sympathiques, je n'ai pas été emportée par le récit, malgré la toujours très belle maîtrise linguistique de Mérimée. Il est rare que je dise cela d'un texte bien écrit, mais vraiment là ça manque de consistance à mon goût, et j'ai trouvé ça glauque en plus...

Je regrette de ne pas avoir aimé cette lecture plus que ça. Je viens de voir que Mérimée a principalement écrit des courts textes comme ceux-ci, et seulement un roman, historique (c'était à la mode…). J'ai encore Carmen dans ma PÀL. Je le lirai, et si je n'accroche pas non plus, après Mérimée ce sera fini pour moi !
Lien : http://sans-grand-interet.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lizzy135
  26 novembre 2014
Nouvelle qui se situe dans le sud-ouest en méditerranée, prèt de Perpignan.
On y découvre les us et coutumes d'un mariage, le jeu de paume.
La découverte d'une statue va en émerveiller plus d'un. Cependant, des choses étranges vont se produire.
Le récit est fluide, prenant, je suis presque déçue que se soit aussi court!
Commenter  J’apprécie          30
plina
  22 janvier 2016
Un classique qu'il fait bon relire. A travers le regard du narrateur, en visite chez M. de Peyrehorade pour faire quelques explorations, nous faisons la rencontre de cette étonnante statue qu'est la Venus d'Ille. Cette Venus au regard troublant, comme vivant. Est-elle une statue, une vraie femme? Comment savoir?
En plein fantastique, dans ce oscillement perpétuel entre réel et iréel, explication logique et surnaturel, une seule chose est sure, nul n'a envie de croiser le chemin de cette Venus.
Commenter  J’apprécie          00
Orha08
  27 octobre 2017
Un classique qui appartient au style du merveilleux, il n'y a donc pas une vraie conclusion mais il reste bien a lire
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   22 mai 2012
Une femme peut-elle jamais aimer un homme qu'elle aura vu grossier une fois? Les premières impressions ne s'effacent pas ...
Commenter  J’apprécie          150
batistbatist   07 mars 2014
Si le modèle a jamais existé, dis-je à M. de Peyrehorade, et je doute que le ciel ait jamais produit une telle femme, que je plains ses amants ! Elle a dû se complaire à les faire mourir de désespoir. Il y a dans son expression quelque chose de féroce, et pourtant je n'ai jamais vu rien de si beau.
- C'est Vénus tout entière à sa proie attachée ! [...]
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Prosper Mérimée (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Prosper Mérimée
Payot - Marque Page - Prosper Mérimée - Carmen
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
7673 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre