AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de popsybulle


popsybulle
  02 avril 2017
Un livre intéressant sur la traite des nègres au 19ème siècle!
Tamango est un personnage unique. La grande question est; que se passe-t-il lorsque le chasseur est chassé? Tel est pris qui croyait prendre...
Il a un destin hors-du-commun. Ce n'est pas un personnage sympathique( vous savez le personnage mignon et attachant que l'on aime bien retrouver dans les romances ou autres). Non, c'est le contraire. Tamango est un manipulateur, un escroc, un sans-coeur. Il vend les noirs et les condamnent à l'esclavage alors qu'il est lui-même africain. Une honte à son peuple, une honte à l'humanité.
Mais, un jour il se retrouve dans la cargaison...
Alors, il va se donner corps et âme pour obtenir sa libération ainsi que celles de tous les esclaves à bord. Un peu ironique, c'est vrai.
Avec cette nouvelle, Mérimée veut dénoncer l'esclavage et les conditions de vies des esclaves. Une nouvelle fois, on a plaisir à retrouver son écriture mais j'ai trouvé dommage qu'il ne fasse pas vraiment un plaidoyer contre l'esclavagisme. Il s'est contenté de raconter l'histoire sans vraiment nous donner son avis, son point de vue sur la question. Bien sur, on devine qu'il dénonce la traite des nègres mais pour les collégiens, ce n'est pas si évident à comprendre . Dans Claude Gueux de Victor Hugo, j'ai lu un magnifique plaidoyer contre la peine de mort qui m'avait bouleversé. J'aurai aimé retrouvé quelque chose dans ce style dans cette nouvelle car on avait tout pour le mettre en place, des thèmes forts, des personnages intéressants, une histoire bouleversante... Après, je sais bien que Mérimée n'est pas Hugo...
Un bon livre qui est intéressant d'étudier dans le cadre scolaire ou tout simplement pour le plaisir!
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus