AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266325653
608 pages
Pocket (10/02/2022)
3.78/5   103 notes
Résumé :
Un flic pas comme les autres qui avance, pas à pas, dans l'ombre du loup...

A Rennes, l'officier de police Hubert Grimm affronte une affaire obsédante : un notable, M. Kerdegat, personnage désagréable et méprisant, reçoit coups de téléphone et lettres anonymes. Il y a aussi cet homme en scooter qui semble traquer les moindres faits et gestes du chef d'entreprise.
Jusqu'au jour où l'employée de maison des Kerdegat tombe, devant la demeure famili... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 103 notes
5
11 avis
4
29 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

J'ai choisi ce roman lors de la dernière opération « masse critique » parce que ce dernier se déroulait à Rennes, ma ville natale.

De ce point de vue, rien de bien intéressant toutefois, à part quelques rues bien connues dans lesquelles déambule notre héros.

En revanche, j'ai passé un excellent moment de lecture dans ce polar après avoir progressivement fait connaissance du commandant Grimm, de son passé, de sa névrose, personnage parfois inquiétant et qui semble devoir travailler son sens du relationnel, un tantinet rebelle, mené par son flair de flic, et malmené par un passé amoureux inconfortable.

Il officie avec ses collègues : Jarry, blanchard et la douce Ermeline, qui pataugent ensemble sur une enquête qui s'éternise faute d'indices sérieux, faute de pistes, faute de réactivité de plus haut, on a d'ailleurs tendance à s'ennuyer tout en se disant que quelques rebondissement vont permettre un peu plus d'action à ces fonctionnaire qui ne demandent qu'à se démener. Et c'est bien ce qui arrive.

Un prologue résume d'abord le meurtre d'une famille, la mère et deux enfants, tués d'une balle en pleine tête, puis l'assassinat d'un chef d'entreprise en Pologne.

On arrive ensuite à Rennes, où le commandant Grimm doit recevoir Mr Kerdegat, également chef d'entreprise de son état, personnage antipathique, qui reçoit des lettres et des coups de téléphone anonymes. Rien de passionnant jusqu'à ce que l'employée de maison des Kerdegat trouve un corps découpé en morceau dans un sac poubelle déposé à l'entrée de la maison de ses patrons.

L'intérêt de ce roman réside dans les multiples rebondissements qui tiennent en haleine et en font un bon page turner.

Les personnages en eux même ne sont pas particulièrement remarquables, et on pourrait certainement s'y attacher davantage si l'auteur nous gratifiait de plusieurs tomes permettant de les découvrir comme les séries telles que Charcot ou les enquêtes du département V. La légiste toutefois semble sortir du lot avec un certain humour noir qui ne trouve pas de répondant, c'est dommage.

Le psychopathe de service fera malgré tout bien frémir et entrainera tout lecteur qui aura ouvert ce pavé jusqu'au dénouement.

Un bon thriller à lire sans hésiter.

Je remercie Les éditions XO et Babélio pour ce partenariat.

Challenge pavés 2021

Challenge Multi-défis

Commenter  J’apprécie          720

Le commandant Hubert Grimm, récemment muté de Montpellier à Rennes, pour une raison que l'on apprend au fil du récit, est chargé de faire la lumière sur des lettres et coups de fil anonymes que reçoit Yan Kerdegat, un chef d'entreprise connu dans la région. Mais l'homme, très suffisant et peu sympathique ne semble pas identifier les raisons de ces lettres, et prend l'équipe de Grimm de haut. L'affaire qui semblait anodine, se corse quand un sac poubelle contenant des membres d'un femme - sans la tête, est déposé devant la porte de Kerdegat. le peu d'indices ralentit la progression de l'enquête mais elle permet néanmoins à Grimm de faire connaissance avec ses coéquipiers, la jeune Ermeline, un petit gabarit, très sportive, Blanchard, un géant impressionnant, d'un calme olympien et enfin Jarry, à l'humour pince-sans-rire et à ces derniers de mieux appréhender leur chef qui se révèle climato-depressif...

Présenté à tort comme un thriller, Dans l'ombre du loup est lent non seulement par le rythme - ce qui n'est pas gênant en soi - mais également en ce qui concerne les déductions de Grimm et là, c'est compliqué pour l'intérêt de la lecture ...Qu'il soit climato-depressif n'aide évidemment pas à l'ouverture d'esprit ou à la curiosité intellectuelle, mais le pauvre est particulièrement dénué de flair...Il interprète de travers des indices qu'un lecteur de polar, même peu averti, analyserait plus rapidement et surtout plus intelligemment... Restent les équipiers, bien décrits mais quelque fois contaminés par la naïveté de leur chef. Olivier Merle aligne, dans ce roman, tous les clichés du genre - le flic déprimé, récemment muté et qui doit composer avec une équipe qu'il ne connaît pas, les bâtons dans les roues mis par le commissaire et le procureur, le notable de province qu'il ne faut pas brusquer...mais le tout est mal ficelé. Même le coupable, dans un face à face final, traite notre enquêteur de Rantanplan - tout est dit. J'avais adoré Noir négoce et pensais trouver le même plaisir de lecture avec ce polar, mais Olivier Merle semble plus à l'aise dans le roman historique que dans le polar.

Dans l'ombre du loup est un thriller à la vitesse de l'escargot avec, comme chef d'enquête, un Rantanplan depressif, grosse déception.

Commenter  J’apprécie          384

Hubert Grimm, commandant de police à Rennes, se nourrit de bières, d'une boîte de sardines, d'une partie virtuelle d'échecs et d'enquêtes dans lesquelles il se jette à corps perdu.

Cet officier de police promène sa part de mystère, une histoire en soi en parallèle.

Le romancier dresse également les portraits des membres de son équipe qui ont une épaisseur psychologique : Eric Blanchard, capitaine - Corentin Jarry, capitaine - Ermeline Gasquet, lieutenant.

Leurs travers sont bien décrits et en font des personnages attachants.

La narration de cette enquête prend son temps à partir de ce qui semble n'être qu'une banale histoire de corbeau, pas bien exaltante aux yeux de Grimm.

Mais ce qui était une enquête de routine et une vie lisse prendra au fur et à mesure de l'ampleur en suivant des ramifications qui ont suscité mon intérêt, l'auteur émaillant la progression de chausse-trapes qui débouchent sur un twist final enlevé.

Olivier Merle coche toutes les cases dans ce thriller.

Lui qui a écrit plusieurs romans historiques s'essaye au genre avec l'application d'un petit nouveau.

J'y ai vu quelques défauts mais il a réussi à m'inviter à partager l'enquête de son flic atypique, à l'écoute, plutôt bon chef, bref sympathique et rebelle comme on les aime.

Il a installé ses personnages comme pour créer une suite.

Commenter  J’apprécie          361

Dans l'ombre du loup d'Olivier est publié aux éditions X.O

Récompensé par le prix Charles Exbrayat en 2013 pour ElectropolisDans l'ombre du loup est édité chez X.O Une excellente initiative ..

Le commandant Hubert Grimm vient de Montpellier et intègre la SRPJ de Rennes, Une mutation sanction? Peu importe au fond pour cet homme étrange d'être ici ou là , la planète part en déliquescence et de le savoir le plonge dans une profonde dépression. Si seulement il avait une bonne enquête à se mettre sous la dent au moins cela lui occuperait l'esprit et ce ne sont pas les lettres anonymes reçues par un notable de la ville Mr Kerdegat qui vont l'occuper... Un début que d'aucuns qualifieraient de plan plan mais quand le loup point enfin son nez les jeux sont faits, rien ne va plus..

Je me suis laissée surprendre et manipulée par Olivier Merle. Il m'a été impossible de quitter Grimm et son équipe avant d'avoir tourné la dernière page c'est tout dire.

Un excellent polar que je recommande à tous les amateurs, merci aux éditions X.O pour ce partage via Netgalley

#Danslombreduloup #NetGalleyFrance

Commenter  J’apprécie          346

On réagit parfois à la lecture d'un polar comme dans la vie , il faut que ça aille vite , sinon l'agacement pointe son nez ... Mauvaise attitude . On respire un grand coup et on savoure l'attente parce que le loup va finir par surgir alors que l'on s'assoupit un peu .

Cette lenteur initiale est un effet visiblement voulu par l'auteur : son héros, le commandant Hubert Grimm, récemment muté à Rennes ne voit pas plus que le lecteur d'intérêt à l'histoire de coups de téléphones et lettres anonymes reçues par un industriel riche et influent .

Grimm est un flic avec des valises bien lourdes et et qui m'a fait penser par moments à Adamsberg , le commissaire de Fred Vargas . L'affaire que lui confie son supérieur n'est pas bien excitante et lui laisse le temps de ressasser ses obsessions . Mais le curseur va vite changer de bord et la suite est une succession de surprises pour le lecteur qui s'accroche, pantelant, à l'équipe de Grimm qui n'est pas au bout de ses peines.

L'histoire personnelle du policier qui s'incruste dans l'enquête n'est pas pesante , ce que j'apprécie , elle déclenche l'empathie pour le personnage. C'est bien joué , tout en laissant des interrogations à la fin du roman .

Donc accrochez-vous au ciel bas et lourd breton, il vous réserve un peu d'adrénaline !

Je remercie NetGalley et XO Editions

#Danslombreduloup #NetGalleyFrance

Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation

Les bras croisés, le dos droit bien calé contre le dossier, il observait les passagers qui se trouvaient dans son champ de vision.

Un homme et une femme lui faisaient face, la tête penchée sur leur portable avec cette attention respectueuse que les croyants portent à un livre saint. Sur sa gauche, au-delà de la rangée centrale, c’était le même spectacle édifiant. Un couple de jeunes qui, en s’asseyant, avaient échangé deux phrases, pas plus, mais qui, depuis, ne se parlaient plus et tapotaient frénétiquement sur leur précieux mobile. En biais, vers l’arrière de la rame, ce n’étaient que des fronts inclinés sur le minuscule écran.

Commenter  J’apprécie          90

Un homme et une femme lui faisaient face, la tête penchée sur leur portable avec cette attention respectueuse que des croyants portent à un livre saint. Sur sa gauche, au-delà de la rangée centrale, c’était le même spectacle édifiant. Un couple de jeunes qui, en s’asseyant, avaient échangé deux phrases, pas plus, mais qui, depuis, ne se parlaient plus et tapotaient frénétiquement sur leur précieux mobile. En biais, vers l’arrière de la rame, ce n’étaient que des fronts inclinés sur le minuscule écran.

Grimm avait l’impression d’être seul. Pas un visage relevé, pas un regard dans sa direction, ni ailleurs. Que des yeux fixant la petite machine extra-plate, qui semblait avoir été greffée sur la paume de leur main.

Ces gens étaient absents, indifférents à ce qui les entourait, coupés du monde réel qu’ils ne voyaient même plus. C’était cela le paradoxe ! Ces individus, on les disait connectés, mais, en réalité, la machine les débranchait du monde sensible, celui qui se regarde, se touche et se respire.

C’était si vrai qu’en certains coins du globe, les autorités avaient dû sévir pour éviter que ces zombies ne se fassent écraser en traversant la rue. L’esprit enfermé dans un ailleurs sans consistance, leur corps trompé se croyait lui aussi immatériel et se lançait au milieu des voitures lesquelles, niant soudain leur inexistence , les percutaient sans détour .

Commenter  J’apprécie          30

- En fait votre nature, par essence dépressive, a trouvé un point central de fixation - la destruction de la planète - et ne parvient plus à retrouver l’équilibre. Votre mal-être est l’illustration parfaite de ce que la chercheuse belgo-canadienne, Véronique Lapaige, a dénommé l’éco-anxiété ou anxiété climatique. La psychiatre américaine Lise van Susteren a aussi très bien défini ce stress permanent, avec des pensées intrusives et obsessionnelles, pour les gens qui, comme vous, sont convaincus de l’imminence d’une grande catastrophe écologique.

Commenter  J’apprécie          80

— Au niveau des gouvernants, nous sommes entrés dans une nouvelle période : celle de l’homme-à-grosses-couilles. l'homme-à-grosses-couilles prend le pouvoir un peu partout sur la planète.

- Ils débarquent en nombre, on ne voit plus qu’eux : Trump, Poutine, Xi Jinping, Bolsonaro, Erdogan, Salvini, Orban, etc., etc., etc., je pourrais les citer tous, mais on y serait encore demain matin ! L’homme-à-grosse-couilles est là ! Or, l’homme-à-grosses-couilles n’en a rien à faire de la planète. Rien du tout ! Il la détruit parce que sa destruction augmente sa puissance ! Et il n’y a que ça qui compte pour lui : le pouvoir et l’argent ! L’homme-à-grosses-couilles n’a qu’une perspective : sa propre jouissance. Et il est convaincu que la planète tiendra bien encore un peu, au moins jusqu’à ce qu’il meure. C’est tout ce qui lui importe. Ce qui adviendra après sa mort, il s’en contrefout, l’homme-à-grosses-couilles !

Commenter  J’apprécie          40

Il restait une heure encore à attendre et Jarry, jambes croisées, consultait tranquillement son portable. Puis, il le mit dans sa poche et semblait somnoler en regardant les enfants qui jouaient dans le bac à sable. Son regard fut ensuite accroché par les hautes tours d'immeuble, de bien laids HLM des années soixante-dix, qui les dominaient de partout.

- Tu vois ces enfants de deux-trois ans qui jouent dans le bac à sable ? dit-il soudain à mi-voix.

- Oui.

- Ce sont nos futurs clients.

- Pourquoi dis-tu ça ?

- Simple déterminisme social, c'est ainsi.

[...]

Grimm désira montrer qu'il méritait cette confiance. Parce qu'il avait à ce moment-là la tête levée vers le ciel, son regard se porta aussi sur les hauts immeubles, condensés verticaux et vertigineux de la pauvreté du quartier.

Et, bien que le silence durât depuis plus de vingt minutes entre eux deux, il lâcha soudain sans détourner la tête :

- Tu dois avoir raison.

Alors, Jarry, avec un demi-sourire sur les lèvres :

- On gagnerait du temps en les arrêtant tout de suite.

- Effectivement.

Les deux hommes échangèrent un coup d'œil amusé.

Commenter  J’apprécie          30

Videos de Olivier Merle (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Merle
Through the mists of Brittany, Olivier Merle takes us on a harrowing race to the edge of madness. In bookstores on October 20th.
autres livres classés : rennesVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2508 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre