AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,83

sur 154 notes
5
12 avis
4
30 avis
3
6 avis
2
2 avis
1
0 avis
Si j'ai particulièrement apprécié le personnage principal, ce flic tourmenté, aux tocs bien nombreux et au comportement atypique, voir même complètement incohérent par rapport à ses idéologies, je suis plus sceptique quand au déroulement de l'histoire.
Si celle si est intéressante, il existe malheureusement beaucoup d'incohérences. Et l'utilisation de raccourcis nuit a la qualité du scénario.
Tout comme l'utilisation de certaines ficelles du polar grosses comme des troncs de baobab.

Néanmoins l'écriture de l'auteur est agréable et fluide.

Je sors donc un peu mitigée de cette lecture. Mais il me semble que pour l'auteur l'univers du polar est une première.
Du coup, au vu de certaines qualités de ce roman je pense qu'il est probable qu'un prochain ne puisse que gagner en qualité.
J'espère en tout cas qu'il reprendra ce personnage de Grimm.
Commenter  J’apprécie          8210
J'ai choisi ce roman lors de la dernière opération « masse critique » parce que ce dernier se déroulait à Rennes, ma ville natale.

De ce point de vue, rien de bien intéressant toutefois, à part quelques rues bien connues dans lesquelles déambule notre héros.

En revanche, j'ai passé un excellent moment de lecture dans ce polar après avoir progressivement fait connaissance du commandant Grimm, de son passé, de sa névrose, personnage parfois inquiétant et qui semble devoir travailler son sens du relationnel, un tantinet rebelle, mené par son flair de flic, et malmené par un passé amoureux inconfortable.



Il officie avec ses collègues : Jarry, blanchard et la douce Ermeline, qui pataugent ensemble sur une enquête qui s'éternise faute d'indices sérieux, faute de pistes, faute de réactivité de plus haut, on a d'ailleurs tendance à s'ennuyer tout en se disant que quelques rebondissement vont permettre un peu plus d'action à ces fonctionnaire qui ne demandent qu'à se démener. Et c'est bien ce qui arrive.



Un prologue résume d'abord le meurtre d'une famille, la mère et deux enfants, tués d'une balle en pleine tête, puis l'assassinat d'un chef d'entreprise en Pologne.



On arrive ensuite à Rennes, où le commandant Grimm doit recevoir Mr Kerdegat, également chef d'entreprise de son état, personnage antipathique, qui reçoit des lettres et des coups de téléphone anonymes. Rien de passionnant jusqu'à ce que l'employée de maison des Kerdegat trouve un corps découpé en morceau dans un sac poubelle déposé à l'entrée de la maison de ses patrons.



L'intérêt de ce roman réside dans les multiples rebondissements qui tiennent en haleine et en font un bon page turner.

Les personnages en eux même ne sont pas particulièrement remarquables, et on pourrait certainement s'y attacher davantage si l'auteur nous gratifiait de plusieurs tomes permettant de les découvrir comme les séries telles que Charcot ou les enquêtes du département V. La légiste toutefois semble sortir du lot avec un certain humour noir qui ne trouve pas de répondant, c'est dommage.



Le psychopathe de service fera malgré tout bien frémir et entrainera tout lecteur qui aura ouvert ce pavé jusqu'au dénouement.

Un bon thriller à lire sans hésiter.

Je remercie Les éditions XO et Babélio pour ce partenariat.

Challenge pavés 2021
Challenge Multi-défis
Commenter  J’apprécie          720
Le commandant Hubert Grimm, récemment muté de Montpellier à Rennes, pour une raison que l'on apprend au fil du récit, est chargé de faire la lumière sur des lettres et coups de fil anonymes que reçoit Yan Kerdegat, un chef d'entreprise connu dans la région. Mais l'homme, très suffisant et peu sympathique ne semble pas identifier les raisons de ces lettres, et prend l'équipe de Grimm de haut. L'affaire qui semblait anodine, se corse quand un sac poubelle contenant des membres d'un femme - sans la tête, est déposé devant la porte de Kerdegat. le peu d'indices ralentit la progression de l'enquête mais elle permet néanmoins à Grimm de faire connaissance avec ses coéquipiers, la jeune Ermeline, un petit gabarit, très sportive, Blanchard, un géant impressionnant, d'un calme olympien et enfin Jarry, à l'humour pince-sans-rire et à ces derniers de mieux appréhender leur chef qui se révèle climato-depressif...

Présenté à tort comme un thriller, Dans l'ombre du loup est lent non seulement par le rythme - ce qui n'est pas gênant en soi - mais également en ce qui concerne les déductions de Grimm et là, c'est compliqué pour l'intérêt de la lecture ...Qu'il soit climato-depressif n'aide évidemment pas à l'ouverture d'esprit ou à la curiosité intellectuelle, mais le pauvre est particulièrement dénué de flair...Il interprète de travers des indices qu'un lecteur de polar, même peu averti, analyserait plus rapidement et surtout plus intelligemment... Restent les équipiers, bien décrits mais quelque fois contaminés par la naïveté de leur chef. Olivier Merle aligne, dans ce roman, tous les clichés du genre - le flic déprimé, récemment muté et qui doit composer avec une équipe qu'il ne connaît pas, les bâtons dans les roues mis par le commissaire et le procureur, le notable de province qu'il ne faut pas brusquer...mais le tout est mal ficelé. Même le coupable, dans un face à face final, traite notre enquêteur de Rantanplan - tout est dit. J'avais adoré Noir négoce et pensais trouver le même plaisir de lecture avec ce polar, mais Olivier Merle semble plus à l'aise dans le roman historique que dans le polar.
Dans l'ombre du loup est un thriller à la vitesse de l'escargot avec, comme chef d'enquête, un Rantanplan depressif, grosse déception.
Commenter  J’apprécie          394
Hubert Grimm, commandant de police à Rennes, se nourrit de bières, d'une boîte de sardines, d'une partie virtuelle d'échecs et d'enquêtes dans lesquelles il se jette à corps perdu.
Cet officier de police promène sa part de mystère, une histoire en soi en parallèle.

Le romancier dresse également les portraits des membres de son équipe qui ont une épaisseur psychologique : Eric Blanchard, capitaine - Corentin Jarry, capitaine - Ermeline Gasquet, lieutenant.
Leurs travers sont bien décrits et en font des personnages attachants.

La narration de cette enquête prend son temps à partir de ce qui semble n'être qu'une banale histoire de corbeau, pas bien exaltante aux yeux de Grimm.
Mais ce qui était une enquête de routine et une vie lisse prendra au fur et à mesure de l'ampleur en suivant des ramifications qui ont suscité mon intérêt, l'auteur émaillant la progression de chausse-trapes qui débouchent sur un twist final enlevé.

Olivier Merle coche toutes les cases dans ce thriller.
Lui qui a écrit plusieurs romans historiques s'essaye au genre avec l'application d'un petit nouveau.
J'y ai vu quelques défauts mais il a réussi à m'inviter à partager l'enquête de son flic atypique, à l'écoute, plutôt bon chef, bref sympathique et rebelle comme on les aime.

Il a installé ses personnages comme pour créer une suite.
Commenter  J’apprécie          361
Dans l'ombre du loup d'Olivier est publié aux éditions X.O
Récompensé par le prix Charles Exbrayat en 2013 pour ElectropolisDans l'ombre du loup est édité chez X.O Une excellente initiative ..

Le commandant Hubert Grimm vient de Montpellier et intègre la SRPJ de Rennes, Une mutation sanction? Peu importe au fond pour cet homme étrange d'être ici ou là , la planète part en déliquescence et de le savoir le plonge dans une profonde dépression. Si seulement il avait une bonne enquête à se mettre sous la dent au moins cela lui occuperait l'esprit et ce ne sont pas les lettres anonymes reçues par un notable de la ville Mr Kerdegat qui vont l'occuper... Un début que d'aucuns qualifieraient de plan plan mais quand le loup point enfin son nez les jeux sont faits, rien ne va plus..
Je me suis laissée surprendre et manipulée par Olivier Merle. Il m'a été impossible de quitter Grimm et son équipe avant d'avoir tourné la dernière page c'est tout dire.
Un excellent polar que je recommande à tous les amateurs, merci aux éditions X.O pour ce partage via Netgalley
#Danslombreduloup #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          346
Un polar rythmé de 540 pages qui se lit d'une traite avec un lieutenant cabossé, plein de névroses et une nouvelle équipe qui apprend à le connaître.
Il y a des lettres anonymes, des meurtres bien gores, du sado-masochisme, de l'adultère, un commissaire un peu falot et un procureur arriviste.
Bref, les ingrédients sont réunis pour une enquête trépidante et une lecture palpitante.
Commenter  J’apprécie          260
On réagit parfois à la lecture d'un polar comme dans la vie , il faut que ça aille vite , sinon l'agacement pointe son nez ... Mauvaise attitude . On respire un grand coup et on savoure l'attente parce que le loup va finir par surgir alors que l'on s'assoupit un peu .

Cette lenteur initiale est un effet visiblement voulu par l'auteur : son héros, le commandant Hubert Grimm, récemment muté à Rennes ne voit pas plus que le lecteur d'intérêt à l'histoire de coups de téléphones et lettres anonymes reçues par un industriel riche et influent .

Grimm est un flic avec des valises bien lourdes et et qui m'a fait penser par moments à Adamsberg , le commissaire de Fred Vargas . L'affaire que lui confie son supérieur n'est pas bien excitante et lui laisse le temps de ressasser ses obsessions . Mais le curseur va vite changer de bord et la suite est une succession de surprises pour le lecteur qui s'accroche, pantelant, à l'équipe de Grimm qui n'est pas au bout de ses peines.

L'histoire personnelle du policier qui s'incruste dans l'enquête n'est pas pesante , ce que j'apprécie , elle déclenche l'empathie pour le personnage. C'est bien joué , tout en laissant des interrogations à la fin du roman .

Donc accrochez-vous au ciel bas et lourd breton, il vous réserve un peu d'adrénaline !

Je remercie NetGalley et XO Editions
#Danslombreduloup #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          250
Le commandant Grimm, nouvellement débarqué à Rennes, se voit affecté sur une affaire délicate avec sa toute nouvelle équipe, composée de trois inspecteurs exfiltrés d'une autre équipe parce qu'ils n'était pas assez misogynes ou racistes, bref, n'avaient pas l'esprit de corps. Lui-même étant climato-dépressif, la nouvelle équipe est déjà un peu hors sol. Toutefois c'est à eux que le chef de service décide de confier une affaire délicate: un notable déplaisant, arrogant et imbu, reçoit des lettres et des coups de téléphone anonymes et inquiétants. L'enquête se révèle plus classique que perturbante jusqu'à ce qu'on trouve le corps de sa maitresse découpé et déposé sur son seuil dans un sac poubelle,…
Petit polar français bien campé, une bonne histoire et des personnages intéressants et plaisants, loin de l'agressivité et de la toxicité que l'on trouve dans les polars actuels, ce petit pavé est d'une lecture très agréable et m'a donné envie de suivre ces policiers d'un autre genre, du genre qui fait du bien.
Commenter  J’apprécie          220
#Danslombreduloup #NetGalleyFrance

Grimm, Hubert Grimm. Flic à part, plutôt grincheux lorsqu'il n'est pas surexcité par une enquête (complexe, s'il vous plaît. Si non, s'abstenir) et, en cas de manque, torturé par un écologisme cérébral, bourré de contradictions, qui justifie des séances auprès de sa psy qui ne semble guère plus stable que lui. Tel apparaît l'enquêteur de Olivier Merle dans son nouveau roman Dans l'ombre du loup, à paraître chez XO Editions (25 février 2021).
Un nouvel Adamsberg façon Vargas ? Pas tout à fait. Moins pelleteux de nuages, moins tourné vers l'archéozoologie mais tout aussi déterminé à pousser ses raisonnements jusqu'au bout de leurs logiques qui, on s'en doute, ne sont pas nécessairement celles de ses supérieurs. Grimm est entouré d'une équipe atypique, ce qui assure des approches et traits d'humeur variés, propices à faire avancer l'enquête même si, au premier abord, Hubert Grimm n'est pas un fanatique de la vitesse et son créateur, Olivier Merle, non plus. Mais cela ne dérange pas. L'avancée est au rythme de ses personnages, et que les pistes soient bonnes ou mauvaises, le commissaire ne perd jamais son nord, son but étant de trouver non un coupable mais la vérité, toute la, les vérités !
Grimm et son équipe devront faire face à des lettres anonymes, des menaces, des tueries très peu ragoûtantes pour l'équipe d'enquêteurs. Au centre, un personnage aussi insupportable que prétentieux et, bien sûr, des liaisons glauques et des mensonges par omission à la pelle.
Je n'ai rien trouvé de bien neuf dans ce roman sauf, peut-être la mise à plat d'un meurtre un peu plus horrible que les autres et plus que problématique pour l'équipe du légiste. Ceci dit, je l'ai lu avec plaisir et facilité. Pas de vrai coup de coeur, mais l'impression, néanmoins, de m'être détendu à travers cette lecture qui, sans être exaltante et addictive, reste plaisante et distrayante. Un roman du genre. Aucune tromperie vis-à-vis du lecteur.

Merci à NetGalley, France et aux éditions XO pour cette confiance renouvelée.

Lien : https://frconstant.com
Commenter  J’apprécie          220
Un honnête polar

Le prologue ouvre le roman sur une famille assassinée en Afrique, dans le style de l'affaire Dupont de Ligonnès, suivi d'un autre meurtre en Pologne.

Rennes. Hubert Grimm, policier ayant quitté précipitamment Montpellier pour raison personnelle, se retrouve donc en Bretagne. Souffrant notamment de climato-dépression, il voit régulièrement une psychiatre pour tenter de soulager ses névroses. Sa vie se résume à ses visites à sa psy et son travail. Une vie un peu plan plan, d'autant plus que côté vie privée, il ne se passe plus grand chose. Mais voilà que son patron va le solliciter pour une audience avec un notable de la région qui reçoit des lettres de menaces anonymes. Grimm et sa petite équipe prennent l'affaire en main, d'abord un peu en reculant, des lettres anonymes ce n'est pas l'affaire du siècle, mais quand celle-ci va franchir un palier et prendre une autre dimension, ils vont s'y investir totalement.

Polar classique, bien ficelé, cochant toutes les cases du genre. Rien de révolutionnaire mais on ne s'ennuie pas et sa lecture m'a tenu en haleine jusqu'à la fin.
Commenter  J’apprécie          210




Lecteurs (390) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..