AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782747020244
170 pages
Bayard Jeunesse (19/03/2009)
3.67/5   21 notes
Résumé :

Recueilli par la fée Viviane, Lancelot grandit dans la forêt de Brocéliande. Excellant dans l'art du combat, il fait également preuve d'une rare noblesse d'esprit.

A seize ans, le jeune homme est persuadé que rien ne saurait le détourner de son rêve : devenir chevalier de la Table Ronde. Or un simple regard de la reine Guenièvre va bouleverser son destin.

Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
SabiSab28
  18 décembre 2016
Heureusement que la légende de Lancelot est assez mouvementée parce que sinon je me serai endormie sur ce livre.
L'écriture est très plate avec des phrases simplistes, des évènements relatés comme un livre d'histoire sans vraiment de mise en forme.
C'est un livre jeunesse, d'accord mais cela n'empêche pas de mettre des formes et du fond !
Très déçue ! du coup, la légende d'Arthur qui lui ai accolée ne me tente pas !
Commenter  J’apprécie          122
maugard
  23 juin 2014
Jadis, un jeune chevalier a été recueilli par la fée Viviane... Lancelot grandit dans une forêt appelée «Brocéliande ». La dame du lac veut faire de lui un chevalier digne de la Table ronde. Il doit savoir chasser, faire de la musique, savoir se battre évidemment, connaître toutes les vertus chevaleresques... Puis, un jour, il va tomber éperdument amoureux d'une jeune femme et fera tout pour la protéger... Mais elle sera enlevée et Lancelot bravera des armées entières.
J'aime bien ce livre, il y a de l'action, du suspense... Je vous conseille de lire ce livre si vous aimez les histoires chevaleresques. L'écriture est assez compliquée. Il y a des mots du Moyen Age mais les plus difficiles sont à la fin du livre. Ce roman est pour les plus de dix ans.
Nathan - 5è
Commenter  J’apprécie          50
Alexielle63
  15 avril 2011
J'ai bien apprécié mais ne pense pas en garder un souvenir impérissable. le style m'a beaucoup fait penser aux histoires d'amour courtois et de chevaliers du Moyen-Age et sied parfaitement à l'histoire. D'ailleurs, le vocabulaire de l'époque est utilisé et expliqué en fin d'ouvrage dans un lexique. Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, le tout manque un peu de développement. On suit l'enfance et l'adolescence de Lancelot, avant qu'il ne devienne chevalier. Sa mésentente et la rivalité qui l'opposent à Méléagant constituent un des fils conducteurs du récit, ce que j'ai beaucoup apprécié. Cela permet de mettre également l'accent sur leurs caractères opposés : d'un côté Lancelot, le preux chevalier, respectant un code d'honneur, courageux et droit et de l'autre, la force brute alliée à la perfidie, la sournoiserie, d'un côté le bon chevalier tel que les légendes du Moyen-Age le valorisent et de l'autre celui qui ruse afin de parvenir à ses fins, qui n'a aucune valeur, aucun honneur.
Lien : http://lecturesdalexielle.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Cielvariable
  28 décembre 2016
J'adore les légendes de la Table ronde et toutes les autres histoires médiévales récurrentes. Toutefois, j'ai trouvé ce roman de Claude Merle plutôt ennuyant, dépourvu de suspense. Les personnages qui sont pourtant extraordinaires dans d'autres romans (d'autres auteurs) sont ici unidimensionnels et peu charismatiques. C'est bien dommage!
Commenter  J’apprécie          21
arthurdu46
  17 octobre 2013
On voit d'un autre point de vue l'histoire des chevaliers de la table ronde
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Son fils se trouvait maintenant dans les bras d’une créature majestueuse aux cheveux d’or, presque aussi pâle que ses voiles d’une blancheur immaculée.

–La Dame du Lac ! balbutia-t-elle avec terreur. La fée acquiesça :

–Je suis Viviane. Ceci est mon domaine.

Par une trouée du feuillage, elle montra à Hélène une vaste étendue d’eau couleur émeraude. Joignant les mains, la reine supplia :

–Rends-moi mon enfant !

–Si c’est ta volonté…, dit la Dame. Mais je te préviens : les chiens ont repéré sa trace, les valets ont tiré leurs couteaux ; ils l’égorgeront sans pitié. Avec moi, Lancelot ne risque rien. Mon domaine est à l’abri des guerriers les plus féroces. J’élèverai ton fils comme si c’était le mien, dans un royaume dont tu ne peux concevoir la beauté.

La reine se tordit les mains de désespoir :

–Si tu l’emmènes, je ne le verrai plus !

–Plus jamais, confirma la Dame du Lac d’un ton froid.

Mais le verras-tu, une fois dans la tombe ?

La forêt craquait de tous côtés ; les cavaliers approchaient.

–Il te reste trois minutes, avertit la Dame.

–Prends-le ! cria Hélène, au comble du chagrin.

Aussitôt, une brume s’éleva du sol, masquant Viviane et l’enfant. Quand elle se dissipa, ils avaient disparu. La reine porta les mains à ses lèvres et perdit connaissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Lancelot est un personnage imaginaire, contrairement à Arthur, dont l’existence est attestée par les chroniques de son temps.

À la fin du Ve siècle et au début du VIe siècle, un roi Arthur commande victorieusement la résistance des Celtes de Grande-Bretagne aux conquérants Anglo-Saxons.

En se fondant sur les exploits légendaires de ce roi obscur, la littérature médiévale crée un rêve collectif inspiré de son royaume, de son épouse, la belle Guenièvre, et de ses pairs, rassemblés autour de la Table Ronde.

Les conteurs bretons chantent depuis longtemps les hauts faits d’Arthur lorsque, vers 1180, un poète français, Chrétien de Troyes, invente Lancelot, l’un des plus fascinants héros de chevalerie de tous les temps, dont il situe les prouesses à la cour du roi Arthur. Après Le Chevalier de la Charrette, de Chrétien de Troyes, au XIIIe siècle, plusieurs romans anonymes poursuivent les aventures de Lancelot, en particulier le célèbre Lancelot du Lac.

La renommée du personnage est telle qu’il devient l’un des grands mythes de l’histoire.

Mieux que quiconque, Lancelot incarne l’amour courtois et les valeurs de la chevalerie. À ce titre, il s’inscrit fortement dans l’évolution des mentalités de ce temps. Selon le nouvel idéal aristocratique, la femme est supérieure à l’homme, qui se met tout entier à son service et s’efforce d’être toujours digne d’elle par son courage et ses vertus.

Pour l’amour de Guenièvre, Lancelot devient le meilleur chevalier du monde, plus respecté encore que tous les héros de la Table Ronde. Ses prouesses le grandissent sans cesse aux yeux de la reine, qui sait qu’elle inspire Lancelot et qui l’en aime encore davantage.

Ce roman ne raconte pas toutes les aventures de Lancelot, mais seulement sa jeunesse, le temps où naît son amour et se forge sa légende. Bravant les périls et les enchantements d’un monde mystérieux, le beau filleul de la fée Viviane justifie la devise de Lancelot du Lac : « Les hommes d’honneur partent en quête de la vérité des merveilles qui les épouvantent. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Sans se laisser attendrir, elle pressa sa monture, qui s’enfonça dans le bois obscur. La tempête mugissait toujours, mais on ne la sentait plus. Elle tournait autour de la vieille forêt comme pour l’épargner. Un souffle tiède et sulfureux, semblable au souffle lointain d’un dragon, succédait au vent glacé. C’était le domaine des enchantements, d’où se détournaient les voyageurs.

Hélène ne songeait pas aux maléfices des eaux dormantes et du Val Perdu. Elle guettait les tueurs lancés à sa poursuite. Un concert de sonneries et de hurlements lui révéla qu’ils avaient découvert le corps du roi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Devant lui, la forêt de Brocéliande se courbait sous la tempête. Par instants, ses chênes défeuillés laissaient entrevoir un soleil rouge, annonciateur de malheur. Maîtrisant l’animal, qu’affolaient le vent et leur course éperdue depuis l’aube, celui qui, après avoir été un souverain puissant, n’était plus qu’un fugitif misérable examina sa poitrine, sur laquelle s’épanouissait une large fleur de sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Son propre sort la laissait indifférente. Dans le meilleur des cas, elle allait mourir ; dans le pire, elle appartiendrait au vainqueur. Même si elle portait encore le titre de reine, elle ne serait qu’une esclave. C’est ce qu’elle avait été sous le règne de Ban. Sa condition ne changerait pas sous celui de Claudas. Seule comptait la vie de son enfant.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Claude Merle (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Merle
Zoé à la Comédie- Française, en juin 2015, a lu un extrait de "L'espion de Richelieu" lors de l'évènement "Les petits champions de la lecture".
autres livres classés : lancelot du lacVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les détectives de l'histoire - tome 1, Néron l'incendiaire" de Claude Merle.

Avec qui Maximus avait-il rendez-vous au début du roman ?

Actè
Sarah
Pauline
Esther

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Néron l'incendiaire de Claude MerleCréer un quiz sur ce livre