AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782803677139
240 pages
Le Lombard (23/04/2021)
4.61/5   580 notes
Résumé :
Jean, major de promo et interne à l'hôpital, doit faire un stage en soins gynécologiques aux côtés du docteur Karma. Mais elle veut faire de la chirurgie, et non écouter des femmes parler d'elles-mêmes et de leur corps ! Elle se désespère de passer son temps auprès de ce médecin qui privilégie l'écoute à la technique. Contraception, maternité, violences conjugales, avortements... de consultations en témoignages, Jean pourrait bien pourtant changer sa vision de la mé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (114) Voir plus Ajouter une critique
4,61

sur 580 notes
5
92 avis
4
19 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

Erik_
  30 avril 2022
On va suivre une jeune interne des hôpitaux en gynécologie. Elle doit exercer pendant six mois dans une unité dédiée à la médecine des femmes ce qui va à l'encontre de son envie.
Cependant, progressivement, elle se rend compte de toute la richesse et la complexité de son métier entre avortement, contraception, violences conjugales, maternité des jeunes adolescentes et accompagnement des cancers gynécologiques en phase terminale. J'ai bien aimé la progression de cette jeune interne qui croyait tout savoir car elle était major de sa promotion. Il y a tant de choses différentes sur le terrain. Cela va la transformer en un médecin plus humain.
C'est l'adaptation assez touchante d'un livre de Martin Winckler superbement mise en image par Aude Mermilliod avec une illustration pleine d'émotion. de l'avis général, c'est une franche réussite. Je n'ai pas lu le roman mais j'ai bien aimé cette BD. Il y a effectivement une très belle sensibilité des personnages. C'est une lecture qui ne peut faire que du bien et c'est tout à fait louable.
Un mot sur le graphisme pour souligner la douceur du trait. J'ai beaucoup aimé cette ligne claire ainsi que la couleur. Cela ajoute à la lisibilité de l'ensemble et cela contribue au dynamisme de ce récit documentaire.
La puissance de cet ouvrage m'a marqué entre respect du patient et écoute face à la maladie mais surtout ce final en apothéose. Je ne suis pas le seul d'ailleurs. Evidemment, je ne peux qu'ajouter ma voix à ce concert de louanges pour une BD maintes fois coup de choeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          745
Crazynath
  08 mai 2022
J'ai déjà lu et apprécié le roman du même nom de Martin Winckler. Aussi, quand il y a quelques temps ma meilleure amie m'a offert cette bande dessinée directement inspirée du dit roman, j'ai été ravie.
Je me suis laissé le temps de trouver le bon moment pour la lire, et ce week end était pour moi propice pour la lecture de cette très belle bande dessinée.
Je ne peux que saluer le talent d'Aude Mermilliod qui a su restituer avec finesse et sensibilité l'âme du roman et surtout en faire une oeuvre vraiment aboutie.
Que ce soit au niveau du dessin ou du scenario, il n'y a absolument rien à dire car tout sonne tellement juste.
On ne peut qu'être touchée par cette histoire qui est à mettre entre toutes les mains.
Une réussite.
Merci ma Véro !

Challenge Multi-Défis 2022
Commenter  J’apprécie          420
lemillefeuilles
  21 juin 2022
Le Choeur des femmes est donc un ouvrage qui parle de violences gynécologiques et médicales, de la relation médecin-patient·e qui est bien souvent inégalitaire, et qui m'avait amenée à réfléchir lors de ma lecture du roman.
Dans le cas de l'adaptation, j'ai pris plaisir à retrouver les personnages et à voir de quelle manière Aude Mermilliod les avaient dessinés. Je ne me souviens plus du visage que je leur prêtais auparavant, mais il est clair que la vision de l'autrice me paraissait assez raccord avec le livre d'origine.
Tout au long de la lecture, nous retrouvons quelques témoignages et histoires de femmes et de personnes qui se rendent à l'unité de Karma – parfois pour se faire examiner, parfois pour parler de leurs problèmes et de leurs inquiétudes.
Cette adaptation est très réussie et Aude Mermilliod a réussi à retranscrire en peu de pages un roman très dense et épais. L'engagement porté par cette histoire est toujours aussi présent – voire plus ! C'était touchant et c'était une très bonne lecture !
[Chronique complète sur le blog].
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
LePamplemousse
  18 décembre 2021
J'avais beaucoup aimé le roman dont cette bande dessinée est l'adaptation et je ne suis pas déçue du tout par cette version plus courte mais tout aussi poignante des débuts de la vie professionnelle d'une jeune femme médecin un peu trop sûre d'elle.
Jean va en effet découvrir dans le cadre d'un stage les consultations gynécologiques du docteur Karma, un médecin qui privilégie l'écoute des patientes aux actes purement médicaux.
De nombreux thèmes sont abordés : contraception, désir d'enfant, avortement, violence conjugale, inceste, viol...et la BD s'attache aussi et surtout à montrer que le corps des femmes a longtemps été un simple objet médical, que les soignants n'étaient pas vraiment formés à l'écoute, qui fait pourtant partie intégrante de la médecine et que la douleur des femmes, qu'elle soit physique ou psychologique n'était pas écoutée du tout.
Une BD instructive, jolie dans sa forme et très forte.
Commenter  J’apprécie          391
blandine5674
  20 septembre 2021
Roman graphique fidèle au roman de Martin Winckler, médecin féministe et donc bien que ce soit une femme qui se l'approprie. Comment un médecin gynécologue se met à l'écoute des femmes et s'adapte à elles au risque de se mettre la profession à dos ? C'est ce que va découvrir, et nous aussi, une femme qui se destine à la chirurgie en stage avec lui. Un joli graphisme malgré des bouches tordues façon manga. Scènes parfois dérangeantes, mais tellement nécessaires. À faire circuler. Conseillé à mon médecin ce jour.
Commenter  J’apprécie          392


critiques presse (5)
LaPresse   09 septembre 2021
Choc des cultures. Choc personnel. Et choc à la lecture, soyez avertis. Certains passages sont durs, les images y sont crues, tandis que d’autres segments sont terriblement touchants. Et dérangeants : « Vous voulez être quel genre de médecin, vous ? Une soignante ou un flic ? » C’est ce que lui demandera le médecin chargé de la superviser pendant six mois, une question qui en dit long sur le cheminement que l’étudiante aura à faire et sur toute l’éducation ici nécessaire.
Lire la critique sur le site : LaPresse
BDGest   25 juin 2021
Une adaptation sensible et puissante du roman culte de Martin Winckler.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   22 juin 2021
Avec cet album sensible, touchant, drôle, effrayant parfois, Aude Mermilliod expose une évidence : elle est une artiste à part dans la BD.
Lire la critique sur le site : BDGest
SudOuestPresse   21 mai 2021
Aude Mermilliod a adapté le roman à succès de Martin Winckler. Un album illustré sur la médecine gynécologique qui, parfois encore, accorde plus de place à l’acte qu’à l’écoute des patientes.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
LigneClaire   04 mai 2021
Son livre fait du bien parce que le héros, Barbe Bleue, est un chic type auquel on a envie de croire, et que son élève Jean sera, évidemment, une disciple qui prendra sa relève.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
PeteplumePeteplume   25 février 2022
— Elle est vraiment tombée enceinte sans avoir oublié sa pilule ???
— Bien sûr puisqu'elle nous l'a dit!
— Mais comment savoir qu'elle dit la vérité ?!
— Mais bon sang, réfléchissez deux secondes !!! On ne peut pas soigner les gens en partant du principe qu'ils mentent !!!
— Parce que vous pensez que vos patientes ne vous mentent jamais ?
— Depuis 20 ans, à chaque fois que j'accueille une femme enceinte qui a oublié sa pilule, elle le dit avant même que j'aie posé la question parce qu'elle s'en veut. Elle se sent coupable et elle a besoin de le dire.
Mais celles qui ne l'ont pas oubliée sont en colère. Parce qu'elles ont tout fait correctement. Comme cette jeune femme.
Les ovulations sans oubli, ça existe. C'est démontré. Désolé que vous ne le sachiez pas.
— OH, MERDE À LA FIN !!!
J'ai une mémoire photographique. J'ai été major de ma promo cinq années de suite. J'ai enregistré tous les cours qu'on m'a donnés, toutes les conversations que j'ai eues avec mes profs! Comment est-ce possible que je ne sache pas ?!
— Vous ne pouvez pas savoir ce qu'on ne vous a pas appris! Et vous ne pouvez pas apprendre avec des lunettes noires !!!
— Qu'est-ce que vous racontez encore ...
— Je parle de la morgue. De la vanité qu'on vous a inculquée après vous avoir soigneusement humiliée. Je vous parle de la façon dont les patrons à qui vous avez eu affaire vous ont déformée pour vous transformer en robot...
Voilà de quoi je vous parle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lemillefeuilleslemillefeuilles   08 juin 2022
- Les situations d'intersexualité sont des variantes du développement sexuel, pas des maladies. Des variantes qui compliquent beaucoup la vie en raison des conventions sociales, culturelles ou religieuses. Mais vous n'êtes ni malade ni un monstre, et ne laissez personne dire une chose pareille à votre sujet ! [...] C'est pour ces mêmes raisons que je ne peux pas vous dire si vous êtes un homme ou une femme. Vous seule le savez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Marine1608Marine1608   11 juin 2021
Aujourd'hui, alors que les femmes ont les mêmes droits et obligations devant la loi que les hommes, alors que personne n'a le droit de les asservir ou de les infantiliser, elles sont encore contraintes lors de chaque examen gynécologique de s'allonger sur le dos, cuisses écartées, sexe exposé, dans une position humiliante imposée par les médecins sans aucune nécessité médicale.
La posture dite "à l'anglaise" (sur le côté) permet tous les gestes gynécologiques courants, ainsi que de procéder à des accouchements en toute sécurité et est pratiquée dans de nombreux pays du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
blandine5674blandine5674   19 septembre 2021
- Je m’étais juré de ne pas t’appeler, mais tu vois, je ne suis qu’une gamine qui ne sait même pas ce qu’elle veut, je sais seulement que tu m’as manqué, tellement manqué, j’ai envie de te voir alors appelle-moi ou viens me voir, ce soir ou demain ou dans 15 jours, je m’en fous, mais viens !
Commenter  J’apprécie          80
lemillefeuilleslemillefeuilles   05 juin 2022
- Si une femme demande une contraception, c'est qu'elle en a besoin. La demande se suffit à elle-même.
Commenter  J’apprécie          182

Lire un extrait
Videos de Aude Mermilliod (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aude Mermilliod
La première émission live des éditions du Lombard.
Pour cette première édition animée par Aurélie Blonde, nous avons souhaité vous présenter les 8 romans graphiques qui rythmeront cette année 2021 en présence de leurs auteurices. Au programme : interviews, dessin live, visite d'ateliers.
retrouvez, dans l'ordre d'apparition : - Judith Vanistendeal - La baleine bibliothèque - Simon Spruyt - le tambour de la Moskova https://www.lelombard.com/bd/le-tambour-de-la-moskova/le-tambour-de-la-moskova - Alix Garin - Ne m'oublie pas https://www.lelombard.com/bd/ne-moublie-pas/ne-moublie-pas - Quentin Zuttion - La dame blanche - Sylvie Roge et Olivier grenson - La fée assassine - Thomas Cadène et Joseph Falzon - Alt-Life 2 - Grégory Panaccione - Quelqu'un à qui parler - Aude Mermilliod - le choeur des femmes https://www.lelombard.com/bd/le-choeur-des-femmes/le-choeur-des-femmes
+ Lire la suite
autres livres classés : gynécologie cliniqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Prix BD 3e-2nd (3e5) : Il fallait que je vous le dise

Comment s'appelle l'heroïne ?

Lara
Chloé
Lily
Aude

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Il fallait que je vous le dise de Aude MermilliodCréer un quiz sur ce livre