AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749926009
Éditeur : Michel Lafon (04/06/2015)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Ce que Maya préfère dans son métro?boulot?dodo quotidien, c?est le métro. Elle aime observer les gens et imaginer leur vie. Chef de produits capillaires au sein du service marketing de Beauty Corporation, c?est aussi dans le métro qu?elle trouve les idées de shampoing les plus innovantes. Un matin, à la station Saint-Lazare, elle fait la connaissance de Roger, un SDF qui gagne sa vie en vendant le Guide des restos pas chers. Elle décide de l'aider en le "marketant".... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
stokely
  14 février 2016
Entre deux lectures de polars j'ai eu envie d'une histoire plus légère et j'ai donc choisi ce livre que j'ai commencé hier soir et terminé ce matin. On y rencontre Maya chef de produits pour des produits capillaires qui prend le métro chaque jour pour se rendre à son travail. Un matin elle se fait arracher son portable des mains et un monsieur essaye de courir après le voleur sans succès. Celle-ci le remercie chaleureuse et l'invite à prendre un café pour le remercier de son geste. Elle apprend alors que Roger le monsieur en question est un sdf ce qu'elle ne pouvait soupçonner étant donné que Roger et toujours habillé avec une veste, une cravate comme s'il se rendait au travail.
Il se revoit fréquemment et se donne rdv sur les quais de la ligne 12 à St Lazare lieu ou est le sdf le plus souvent, Maya se prend en affection de celui-ci est décide l'aider afin qu'il puisse récolter plus d'argent lorsqu'il fait la manche. Elle souhaite qu'il se démarque et qu'ainsi il gagne plus d'argent, avec son métier de chef de produit elle pense que cela sera facile. Mais les premiers essais ne sont pas concluants du tout faire chanter les passagers façon karaoké, danser dans le métro, développer ses réseaux sociaux etc...
Parallèlement à cela en se rendant un jour à son travail Maya fait tomber son badge et ce jour la un jeune homme passe le lui rendre à son travail. Celui-ci travaille juste à côté et Maya est aux anges car c'est le garçon qui lui plaisait dans le métro ce matin la.
De la nous naviguons entre les rdv de Maya et Roger le sdf de la ligne 12 et l'aide qu'elle souhaite lui apporter et ses différents rdv avec Nathan qui ne comprend pas qu'elle s'investisse autant dans cette mission.
Un soir alors qu'elle a donné rdv à Roger sur le quai de la ligne 12 elle ne le trouve pas, le lendemain non plus. Celle-ci se rend donc avec Nathan à la porte de St Ouen la ou vit Roger dans une tente mais sans succès celui-ci ne se trouve pas là. le jour suivant Maya prend le métro et entends une voix qu'elle connaît bien celle de Roger, celui-ci a été à l'hôpital durant quelques jours suite à une mauvaise toux. Il remporte un franc succès avec son histoire du matin même d'une petite fille qui lui a lancé un bisou magique pour soigner sa toux.
Nathan revient également sur ses positions concernant l'aide que Maya apporte à Roger lorsque celui-ci voit le campement de fortune et la tente de celui-ci.
Certes ce n'est pas un grand roman mais cela fait du bien de lire une telle histoire pleine de solidarité dans les transports en commun. Et des personnages attachant comme celui de MamieYou également la grand-mère de Maya.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
LeMondeDeMarie
  28 novembre 2015
Ce qui m'a d'abord attiré dans ce livre, c'est sa couverture. Je dois dire qu'elle et le titre m'ont vraiment intrigués. On se demande sur quoi on va tomber. le "Il était une fois" faisant penser aux comtes de fées, on se demande s'il va parler d'amour ou de tout autre chose.
On fait la connaissance de Maya une jeune femme que j'ai tout de suite adorée. Je l'ai trouvé très rafraîchissante, très naturelle. J'ai adoré sa manière de voir les choses. Très attachante, on l'a voit affronter son quotidien, puis l'instant d'après, elle commence à se faire des films, partir dans des fabulations. Et tout cela avec une grosse dose d'humour.
Ce n'est, dans un premier temps,pas l'amour qu'elle va rencontrer dans le métro mais un SDF, Roger, alors même qu'il vient de tenter d'arrêter la personne qui lui a volé son portable. Une rencontre qui va bouleverser leurs vie et qui, sans cet incident, n'aurait probablement jamais eu lieu.
Dès que Maya va faire la connaissance de Roger, elle va se décider à tout faire pour l'aider à s'en sortir. Elle va se mettre à imaginer une foule de solutions pour l'aider à gagner plus d'argent. Il y aura du bon et du moins bon. C'est très drôle de voir Maya totalement prise dans ses idées et Roger tout faire pour l'en dissuader. Très vite, un lien unique va se créer entre nos deux acolytes.
Mais bien sur, ce livre parle aussi d'amour. Car Maya va aussi faire une rencontre dans le métro. Mais y a-t-il seulement un avenir possible à cette relation? Tout parait tellement bien, trop beau même que Maya se pose beaucoup de question! Une chouette histoire à suivre même si j'avoue avoir eu beaucoup de mal à apprécier Nathan. Il ne m'inspirait pas du tout confiance!
J'ai beaucoup aimé cette histoire pleine d'humanité. Après l'avoir lu, on réfléchi plus à la vie des SDF. Car, je l'avoue, ils ont tendance à me faire peur.
J'ai trouvé ce livre très bien écrit. On entre facilement dans l'histoire. Il est juste comme il faut, ni trop gros, ni trop petit, pour nous faire passer le message et nous faire apprécier ce récit.
J'ai beaucoup aimé la fin même si, contrairement au reste du récit qui reste assez réaliste, elle est très à l'eau de rose. C'est le seule moment où tout d'un coup, tout va très, trop vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BillyJane
  09 janvier 2016
Maya, chef de produits capillaires pour une grande marque a une vie qui se résume à « métro, boulot, dodo ». Mais ce qu'elle préfère c'est le métro jusqu'au jour où elle se fait arracher son portable et rencontrer Roger, un SDF qui a essayé d'arrêter son agresseur. de là, commence une discussion sur le quai de Saint-Lazare, et très vite, se transforme en rituel. Tous les soirs, Maya part retrouver son ami, Roger. Toujours pleine d'idée, la jeune fille va imaginer tout un tas de choses pour aider le SDF. Un roman qui nous parle d'une magnifique histoire d'amitié, mais pas seulement. Il parle aussi un peu d'amour. Et c'est dans le métro, que Maya va faire une rencontre qui va, changer sa vie.
D'abord attirée par la couverture, l'histoire ne m'a pas déçue du tout, bien au contraire. Un livre léger, touchant et très prenant sur une belle amitié rythmée par des moments de joie et de tristesse. Quand on l'a commencé, il est difficile de s'arrêter. Un roman très frais qui me ferait presque aimer le métro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nyx
  10 octobre 2014
Encouragée par les multiples "5*" d'Amazon je me suis lancée dans ce roman. S'il n'est pas mal, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est parfait et mérite un tel engouement.
Nous avons l'histoire d'une jeune femme comme on en rencontre tant dans le métro. Vivant à Paris, elle a l'habitude de prendre le métro et profite de ses trajets quotidien pour étudier ses congénères, puisant parfois même de nouvelles idées dans ses observations.
Un jour elle rencontre un SDF à qui elle s'attache et la voilà décider à appliquer son métier à ce pauvre homme qui n'a rien demandé.
Entre gaffes et maladresses, Maya permet une identification rapide de la part du lecteur. Elle a un boulot qui certes lui plait mais une patronne tyrannique et souvent incompétente. Maya se sent un peu sous-estimée dans son boulot, mais peut compter sur le soutient de ses collègues. Célibataire, elle désespère de trouver le grand amour mais ne supporte pas pour autant les remarques de sa famille sur son célibat. Sans être trop complexe, le personnage est juste assez détaillé pour une identification maximale.
Lorsqu'elle rencontre Roger, elle réalise que trop souvent elle n'a pas "vu" ces gens dans le besoin. Pas par mépris, mais plutôt par "habitude". Son envie de l'aider est plutôt touchante.
Ce roman ne dénonce rien et ne cherche pas à résoudre des problèmes de fonds comme les inconvénients du métro parisien ou les gens à la rue.
C'est plutôt une petite histoire qui nous pousse à nous rappeler de regarder autour de nous.
L'auteur introduit un filet de romance dans son histoire, assez bien pensée. Cette romance qui n'en est pas une connaît bien des difficultés et pourtant, si Maya sait que son prince charmant n'est qu'un fantasme, elle décide de laisser sa chance à ce garçon, et de voir où ça la mènera.
Bref une histoire mignonne mais qui ne fait ni rêver ni ouvrir de réflexion très poussée. On ouvre les yeux et c'est déjà bien.
Ça se laisse lire sans peine.
Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
happy_bookaholic
  29 août 2016
Un roman plein d'humanité et d'espoir, narrant la rencontre entre Maya, une jeune femme pétillante et Roger, un sans-abri de la station St Lazare. C'est dans cette station que leurs chemins vont se croiser, pour naître une touchante amitié. Sans acte prémédité, ni arrières pensées, un lien unique va se tisser entre ces deux protagonistes.
Pleine de ressources et d'optimisme, Maya est bien décidée à aider Roger à sortir de la rue, qui accueille ses idées (un peu irréalistes) avec bienveillance. En agissant ainsi, Maya incarne, en quelques sortes, la personne que nous n'osons, pour la plupart, être : celle courageuse, déterminée, laissant de côté les préjugés sociaux pour tendre la main à son prochain dans le besoin. Une initiative au coeur du roman, qui donne à la réflexion du lecteur.
Ce qui rend cette relation si belle et touchante, c'est son manque d'arrières pensées : il n'est ni question de charité, ni besoin d'avoir la conscience tranquille. Maya et Roger vont s'apprécier mutuellement, naturellement.
Maya est une personne toute à fait délicieuse. Sa maladresse la rend drôle. Ses tentatives pour trouver son « prince charmant », touchante. Quant à Roger, c'est un personnage à l'histoire émouvante, qui s'éloigne des clichés communs sur les sans-abris : alcolliques, feignants, violents, et d'autres absurdités encore. C'est un homme qui se bat pour retrouver du travail, gardant bonté et dignité. Un combat qui nous confronte, dans le roman, à la dure réalité de l'emploi de nos jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ChrichrilectureChrichrilecture   13 juillet 2016
Ne réussissant toujours pas à dormir, elle avait allumé son ordinateur et tapé sur Google Nombre de SDF. Elle n’avait absolument aucune idée du nombre de personnes comme Roger en France. Le débat était entier sur la question et les estimations allaint de 150000 à 900000 personnes vivant dans la rue ou dans des conditions ultra précaires
Commenter  J’apprécie          100
liredelivreliredelivre   11 septembre 2015
Pendant toute la soirée, Maya observa ses réactions comme si elle regardait le déroulement du dîner sur un écran de télévision. Elle avait cette étrange impression d'être en retard par rapport aux autres. A ving-huit ans, elle avait encore la fragilité d'un enfant. Un rien la déstabilisait et elle voyait sa vie s'effondrer à chaque coup dur. Les autres lui paraissaient tellement plus forts... Ils avaient évolué depuis le lycée. Maya, elle, ne voyait pas de différence flagrante entre celle qu'elle était dix ans auparavant et celle d'aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ChrichrilectureChrichrilecture   13 juillet 2016
Ah, vous attendez le prince charmant ! Si j’ai un conseil à vous donner, vous feriez mieux de vous mettre a sa recherche plutôt. Parce qu’à force d’attendre, vous serez peut étre vieille, ridée avec de l’arthrose et des trous de mémoires quand il trouvera enfin, et vous pourrez plus rien faire avec lui.
Commenter  J’apprécie          40
yoshhyoshh   27 janvier 2015
Elle se trouvait sans valeur pour personne et se disait que si elle devait être mise à prix, elle ne serait pas vendue bien cher, à moins d'être vendue au poids; dans ce cas là, ses kilos en trop lui serviraient enfin à quelque chose.
Commenter  J’apprécie          30
LoralineDLoralineD   27 octobre 2017
Bonjour, je m'appelle Roger. Je suis SDF. Eh oui, je n'ai pas une vie facile. Mais vous aussi, j'en suis sûr, vous avez vos problèmes. Alors je pense que vous n'avez pas forcément envie d'entendre les miens. C'est pourquoi je vais plutôt vous raconter ce qui m'a rendu heureux hier.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Karen Merran (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karen Merran
Karen Merran parle de "Il était une fois dans le métro" Partie 2
autres livres classés : sdfVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Il était une fois dans le métro

Comment s'appelle le SDF avec qui Maya sympathise?

Nathan
Roger
Simon
Paolo

8 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Il était une fois dans le métro de Karen MerranCréer un quiz sur ce livre
.. ..