AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2908670917
Éditeur : Royer (01/01/2004)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  14 janvier 2015
Lorsque délaissant pour un temps la plaisance et les rivages de France dont il nous a si bien conté les détours, lorsque le marin devient écrivain, lorsque Jean Merrien lâche la barre pour saisir la plume, c'est toujours pour un beau voyage.
Avec "La mer mystérieuse", il nous offre un légendaire.
Qu'est-ce qu'un légendaire ?
Ce n'est pas un recueil de légendes sur un sujet donné mais plutôt, les remettant dans leur contexte, une sorte de panorama explicatif de ces légendes.
En mer, il existe trois sortes de légendes :
- les idées que se font les terriens d'une mer pour eux terrifiante et mystérieuse.
- celles que les marins racontent aux terriens. Ce sont les "canulars de la mer".
- celles que les marins cultivent à leur propre usage. Ce sont les seules véritables.
Si Jean Merrien se dit tenté par un tel classement. Il lui préfère pourtant un autre, plus classique, et répartit sa pêche en trois cales :
- les légendes concernant la terre.
Ce sont celles qui appellent L Histoire au secours de la tradition.
- les légendes sur la faune des océans.
Celles qui évoquent poissons, monstres, oiseaux et demi-dieux
- les légendes sur les marins
Ces dernières racontent les mystères maritimes et se mêlent de navigation.
Tout cela, nous dit l'auteur, ne provient que de modestes coups de chalut qu'il a pu donner dans une mythologie faite de mythes, de croyances et de récits fabuleux.
Iles enchantées ou mystiques, villes ensablées ou englouties, Dieux et génies des vents, sirènes, monstres marins et bateaux fantômes, la pêche est fructueuse.
Le navigateur se fait conteur et nous propose, articulé en trois grands chapitres, un voyage mystérieux et pourtant très littéraire à travers un imaginaire qui fascine l'humanité depuis sa genèse.
L'ouvrage, écrit dans un style efficace et élégant, est solidement documenté.
Il est dense, inattendu et intelligent.
Jean Merrien est à son affaire dans cette navigation dans les mers mystérieuses entre l'Atlantide et la ville d'Ys. Il prend le vent et nous embarque, une fois de plus, vers le large...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gillgill   14 janvier 2015
Calme d'hiver,
Nues pâles au souër,
Saute de vent,
Sommeil de vieilles gens,
Marin sans coeur,
Serment de voleur,
Pleurs de putain,
Ris de chien :
Tout ça ne vaut rien.

Polaire bien nette,
Jolie femme muette,
Nues rouges au couchant,
Anglais sous le vent,
Hache bien en main,
Chat du bord ancien,
Ciel clair au petit jour,
Mulâtresse en amour,
Commandant sans façon,
Deux-cent nègres en faux-pont,
Tout ça, c'est bon !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
gillgill   14 janvier 2015
Chez les vikings, il existe un devin régulièrement "porté au rôle", si l'on ose dire, c'est le scalde, le poète épique (chargé d'ailleurs de nombreuses autres besognes).
A bord des long-courriers, c'était le calier, véritable pythie embusquée dans son antre puant - qui, au passage de la ligne, jouait toujours le rôle de Satan ou de Pluton....
Commenter  J’apprécie          50
gillgill   14 janvier 2015
A bord, les tabous étaient assurément nombreux ; ils sont plutôt de l'ordre de la coutume que de la légende.
Ah ! Toutefois, il en est un que je ne dois pas oublier, car certains seraient fâchés de ne pas trouver ici ce lieu commun : l'affirmation que "cracher au vent porte malheur".
Certes ! Car le crachat vous revient dans la figure.
Mais ce n'était pas cela du tout qu'affirmait le dicton : "seul a le droit de cracher au vent qui a passé les trois Caps", c'est à dire Horn, Bonne-Espérance et le Cap sud de Tasmanie - que certains marins de mon enfance nommaient "Matapan du Sud".....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jean Merrien (1) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Merrien : Dictionnaire de la mer
Depuis COLLIOURE, dans les Pyrénées-Orientales, Olivier BARROT présente le livre "Dictionnaire de la mer, le langage des marins, la pratique de la voile", de Jean MERRIEN, réédité par Omnibus. Dessins en banc-titre.
autres livres classés : légendesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
230 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre