AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782709628501
307 pages
J.-C. Lattès (30/01/2007)
3.93/5   28 notes
Résumé :
L'émotion suscitée par la découverte de L'Evangile de Judas, en 2005, s'explique :

comment est-il possible que l'apôtre, dont le nom fut, vingt siècles durant, synonyme de la plus infâme trahison, soit soudain transformé en héros et que même le Vatican en débatte ?

Qui fut vraiment Judas ? Un traître, un lâche ?

Ou le disciple bien-aimé du Christ, le seul qui l'ait vraiment compris et aimé ?

Pour répond... >Voir plus
Que lire après Judas le bien-aiméVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
L'ouvrage de Messadie est different de tout ce que j'ai eu l'occasion de lire au sujet de Judas et de sa relation plus que particuliere avec Jesus.
J'ai beaucoup aime son approche,qui fait de Judas le complice,l'ami veritable de toujours,le disciple inconditionnel,celui par qui doit arriver le miracle de la Resurrection.
Le role de Marie,mere de Jesus est ici decrit comme le role d'une mere qui a peur pour son fils et qui est prete a tout pour sauver ce fils tant aime.
Le role des apôtres est mis non en evidence mais explique l'incomprehension totale du message de Jesus et de leur mission furure.Le role qu'ils ont joue dans la triste fin de Judas qui s'est retrouve seul et abandonne d'avoir servi Jesus
J'ai envie de preter une oreille attentive au message de Messadie car j'ai réellement une accroche avec Judas et j'ai envie qu'il soit rehabilite.
Il est temps d'accepter son role aupres de Jesus et de le remettre a sa place dans l'histoire;malheureusement les prejuges ont la vie dure et mettent tres longtemps a etre deracines.
Heureusement,il y a des penseurs et des écrivains comme Messadie.
A lire
Commenter  J’apprécie          202
Judas le bien aimé/Gérald Messadié
« Va, Judas, mon frère, dit Jésus… ». Judas réhabilité ?
D'entrée nous sommes en présence d'une situation complexe où l'attitude de Jésus est jugée inconvenante par le Sanhédrin animé par le géronte Caïphe, grand prêtre et Annas son cacochyme beau-père, après les événements du Temple dont les marchands ont été chassés manu militari par Jésus et ses disciples.
Référence est faite au Deutéronome, dernier chapitre de la Torah qui prêche la compassion et le pardon, morale sur laquelle s'appuie Jésus, mais que ne reconnaissent pas vraiment les religieux du Sanhédrin.
Pour Jésus, l'autorité du Cinquième Livre (Deutéronome) , prime sur celle des autres, car il en corrige les erreurs. Au Dieu courroucé et vengeur des Pharisiens, Jésus oppose un Dieu compatissant et qui accorde le pardon.
Rappelons pour mémoire que le Deutéronome fait partie du Pentateuque composés des cinq premiers livres de la Bible, appelés aussi les Cinq Livres de Moïse, (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome), qui racontent l'histoire du peuple d'Israël jusqu'à la mort de Moïse. Ils constituent la Torah des Juifs.
Des déclarations de Jésus telle que celle-ci : « le corps est transitoire, mais il n'est pas impur. Seule l'âme peut être impure. » ,ne sont pas conforme aux valeurs du Sanhédrin.
Jésus est-il un agitateur, un provocateur ou un blasphémateur ? Devant la réserve affichée non seulement par Joseph d'Arimathie, ami de Jésus et personnage respecté du Sanhédrin, mais encore par le rabbin Gamaliel et le procurateur romain Pilate dont la femme Procula est disciple de Jésus, la tension est à son comble et la décision d'arrêter Jésus tarde à être prise.
Voilà l'ambiance du début de ce récit historique mis en scène avec toujours autant de brio par G.Messadié, dont l'érudition et la connaissance des textes sacrés et historiques ne se démentent à aucun moment dans ce beau livre riche de spiritualité.
Judas l'Iscariote, un des douze apôtres, fut compagnon de Jésus à Qoûmran chez les Esséniens. Tout les rapproche. Jésus de lui dire : « Tu es entre tous mon frère par l'esprit… C'est toi qui doit leur révéler où je me trouverai cette nuit après le souper chez Nicodème (La Cène)…Tu m'aideras à me dépouiller de mon habit de chair ainsi qu'on nous l'a enseigné. » La mission de Judas est parfaitement claire. Après le dernier repas, Jésus lui demande de le dénoncer auprès des autorités policières du Temple dirigées par Saül.
Le détail des circonstances de l'arrestation de Jésus à Gethsémani au pied Du Mont des Oliviers nous est relaté ainsi que les atermoiements de Pilate qui au final cède aux objurgations des hommes de Caïphe et Annas. Jésus sera mis en croix sur le Golgotha, à la mode romaine.
C'est là que l'histoire se sépare de la tradition chrétienne. Un stratagème conçu par Marie de Magdala, Nicodème et Joseph d'Arimathie pour sauver Jésus de la mort est évoqué par l'auteur. Il est prouvé que les tibias de Jésus ne furent pas brisés pour abréger son agonie et que lorsque le légionnaire romain lui donna un coup de lance au côté droit, le sang rouge apparut ce qui ne peut être le cas sur un cadavre. Pilate ayant accepté que Jésus fût descendu de la croix avant Pessah pour respecter la tradition juive, ce sont les serviteurs de Nicodème qui se chargèrent de l'opération assistés d'un médecin.
La suite est facile à imaginer. Je vous la laisse deviner.
La postface de ce roman historique peut éventuellement être lue en priorité afin d'être éclairé de la découverte relativement récente (2005) en Égypte de l'Évangile apocryphe de Judas, datant du deuxième siècle. L'innocence de Judas y est patente ; il ne fut point le vendu de la tradition chrétienne.
A noter que ce thème a été repris par Eric Emmanuel Schmitt, sous une autre forme, dans « L'évangile selon Pilate ». Un chef d'oeuvre.
En conclusion, un excellent moment d'histoire et de spiritualité.
Commenter  J’apprécie          40
Suscité sinon inspiré par la publication de l'Évangile de Judas, ce livre comporte une version romanesque de la figure de Judas qui en fait bien plus que l'apôtre préféré de Jésus, son "frère" spirituel et l'unique disciple à même d'en comprendre l'enseignement. Celui-ci se fonde sur la Gnose, dont j'apprends qu'il s'agissait d'un courant hétérodoxe déjà très répandu au sein du judaïsme, fondé sur une contradiction entre le Deutéronome et les quatre précédents livres de la Torah et centré sur la distinction - polythéiste - entre Elohim (nom pluriel du Créateur) et Yahweh, autrement dit l'Esprit, le dieu bon et spirituel adoré par Jésus et par Judas, depuis leur initiation commune par la secte des Esséniens à laquelle appartenait aussi Jean le Baptiste.
La trame du roman embrasse la période comprise entre l'entrée de Jésus dans Jérusalem sous les traits du descendant de David ("la provocation"), et l'assassinat de Judas, avec des flash-back remontant à la période essénienne des deux protagonistes, à Quoumrân. le récit s'oppose souvent au christianisme des Évangiles canoniques, notamment en ce qui concerne la Passion et la Résurrection, conformément à la thèse de l'absolue incompréhension du Maître qui règne chez les Apôtres.
Dans la postface, l'auteur démontre quels sont les "zones d'ombre, les mensonges, les contradictions" dans les Évangiles canoniques qu'il entend "démasquer" et quelles ses parts de reconstruction et d'invention romanesque.
Au-delà de cette intention, nous possédons donc un autre récit littéraire de Jésus et de Judas, qui me clarifie les idées sur le gnosticisme, le passage sur la croix et la figure de Judas, dans un style propre au meilleur roman historique.

PS: Je me doutais bien qu'il devait y avoir de la boisson à base de champignon hallucinogène quelque part durant la Crucifixion : référence à l'amanite panthère venant du Pr. John M. Allegro dans le Champignon sacré et la Croix (Albin Michel, 1971)...
Commenter  J’apprécie          30
Controverse romancée historique sur la base de la découverte de l'évangile de Judas.
Judas est-il le traitre défini durant 2000 ans par l'église romaine?
Ou le plus proche apôtre des 12, qui se sacrifia, à la demande de Jésus, pour que la révélation" s'accomplisse?
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Les Esséniens font la distinction entre les Fils de lumiere et les Fils des ténèbres.Les premiers sont les fils du Bon Dieu,les autres,les servants du Createur.Faut-il en deduire que ces gens tiennent le Createur pour une idole?Non pas mais pour un dieu indifferent qui a aussi cree Satan.
Commenter  J’apprécie          110
Il est dit dans le 32e chapitre du Deuteronome:"Quand le Tres-Haut a reparti les domaines des peuples,lorsqu'il a distingue les hommes,il a fixe les frontières des peuples en fonction du nombre de ses enfants.Mais le lot de Yahweh,ce fut son peuple."
Cela signifie que le Tres-Haut Createur est different de Yahweh.
Commenter  J’apprécie          70
Ce malfaiteur nous traite depuis des annees d'engeance de vipères,et nous serions desarmes contre lui.
-Les injures adressees a des personnes humaines sont des fautes,mais non des blasphemes.
Commenter  J’apprécie          70
Il existe une secte,qui proclame que nous,Juifs de la Tradition,sommes dans l'erreur,parce que nous-meme n'adorons pas,dans la personne du Createur,le vrai Dieu du Bien qui est Yahweh.
Commenter  J’apprécie          40
"Ce tendron empoisonné de Salomé avait un soir séduit son parâtre [Hérode Antipas] en dansant pour lui et, le vin aidant, l'ethnarque avait perdu deux têtes : la sienne au figuré, et celle du Baptiste au propre."
(p. 93)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gerald Messadié (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gerald Messadié

Gerald Messadié - 500 ans d'impostures scientifiques
La foudre est l'expression de la colère divine... le chemin de fer fera suffoquer les voyageurs... La Lune est recouverte d'une couche de 200 km de glace... La masturbation rend fou et tuberculeux...
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (58) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3171 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}