AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Gardiens des Cites Perdues, tome 6 : Nocturna (9)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
orbe
  18 décembre 2017
Sophie et sa team vont devoir affronter de nouveaux dangers, principalement en Atlantide.
Ils vont rencontrer de nouveaux ennemis ainsi que d'étranges et redoutables animaux.

Le coeur de la jeune fille continue de s'inquiéter pour sa famille humaine mais aussi à battre pour les deux garçons elfes qui l'accompagnent.

Il lui faudra à nouveau vaincre de nombreux pièges et adopter la stratégie la plus parfaite afin d'espérer protéger tous ceux qu'elle aime...

Un nouveau tome très attendu par tous les fans de cette excellente série. Un autre personnage pointe le bout de son nez dans l'équipe de Sophie et il est certain que son rôle pourra encore être développé.

Le lecteur aura plaisir à retrouver Keefe et sa relation toute en tension avec l'héroïne. le bref passage dans ce volume de l'alicorne promet aussi de nouvelles surprises.

Il va falloir encore attendre quelques mois pour avoir des réponses.

A suivre !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          60
cerisiers
  19 novembre 2017
Dans ce nouveau tome des aventures de Sophie et de ses amis, il y a: une nouvelle quête, de nouveaux personnages, des surprises, des révélations fracassantes, des découvertes et des combats spectaculaires. Suspense, rebondissements et humour sont au rdv!
C'est un très bon roman d'aventure, de science-fiction et d'amitié, qui nous passe un message, sur l'environnement, l'écologie la violence et la politique.
A suivre...
Commenter  J’apprécie          60
Mellys
  29 août 2017
Le tome 6 des Gardiens des cités perdues va sortir en Novembre 2017!!!
Commenter  J’apprécie          65
Mallou14
  05 décembre 2017
Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

La série Gardiens des Cités Perdues de Shannon Messenger est sans conteste l'une de mes préférées ! Ce sixième tome est tellement riche en tout, que ce soit au niveau des personnages qui ont bien évolués et qui continuent sur leur lancée, ou bien au niveau de l'intrigue et des révélations. Ce tome, je l'ai savouré ! J'aurais même voulu le faire durer un peu plus longtemps mais avec l'écriture de Shannon Messenger, impossible de trainer trop. J'ai adoré ♥

Ces personnages, je les adore ! Ils sont plutôt nombreux mais forment un groupe très soudé où chacun a sa place, son rôle. Dans ce tome, le moral de Sophie n'est pas toujours au beau fixe avec l'enlèvement de ses parents humains, mais elle n'est pas seule et sait retrouver sa détermination lorsqu'il le faut. J'ai beaucoup aimé la soeur de Sophie, Amy, qui a réussi à m'arracher quelques larmes à la fin. Leur relation entre soeurs n'a pas toujours été la meilleure lorsqu'elles vivaient ensemble, une nouvelle chance leur est donnée, un beau lien se tisse. Et puis LE personnage que j'ai adoré retrouver dès les premières lignes car il m'avait énormément manqué dans le tome précédent, c'est Keefe ! Je l'adore tellement !

J'aurais pu être exaspérée par toutes les petites histoires de coeur qui sont assez fréquentes mais j'étais tellement contente de voir comment tout ça évoluait. Ca apportait une petite touche tantôt drôle et tantôt touchante. Mon petit coeur à moi a fondu quelques fois. Je suis team Foster-Keefe à 100%, peu importe qui gagnera le coeur de Sophie à la toute fin ♥

Au niveau de l'intrigue, je n »étais même pas encore à la moitié du livre qu'il s'était déjà passé plein de choses ! Des révélations sont faites, certaines amenant encore plus de questions, faisant fonctionner mon cerveau à du mille à l'heure. Ca envoie du lourd ! Shannon Messenger sait où elle veut nous mener et elle le fait à la perfection. À chaque fin de chapitre, on ne peut que continuer à lire la suite. le rythme est très bon, l'écriture est fluide et agréable. J'ai hâte d'avoir la suite même si ce sera le dernier tome, ce qui me rend assez triste, mais je les relirais tous un jour, c'est certain !

Bref, Nocturna, le sixième tome des Gardiens des Cités Perdues de Shannon Messenger est un tome que j'ai trouvé parfait ! Rien n'est laissé de côté. Ni les personnages, auxquels je tiens encore plus qu'avant, qui m'ont tous énormément touchées. Ni l'histoire qui prend un sacré tournant avec les nouvelles révélations ! J'ai adoré et j'en redemande encore ♥
Lien : https://thenotebook14.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Laurapassage
  16 novembre 2017
J'attendais une nouvelle fois avec grande impatience la sortie du sixième tome de la saga Gardiens des Cités Perdues et c'est sans surprise que Nocturna a été un énorme coup de coeur, comme le premier tome, Exil, le Grand Brasier, Les Invisibles et Projet Polaris. Car Shannon Messenger n'a de cesse de me surprendre et Lumen n'a pas non plus ménagé ses efforts avec la sortie française seulement 9 jours après la version originale !

"Nous nous gaussons d'être supérieurs au reste de la planète. Nous parcourons le globe pour sauvegarder les animaux, allant même jusqu'à ordonner aux nains d'évider une chaîne de montagne pour y bâtir un Sanctuaire. Mais à côté de ça, nous avons laissé mourir des milliards d'humains."

Comme pour chaque tome, Nocturna reprend immédiatement après la fin du tome précédent, là où Shannon Messenger nous laissait sur un cliffhanger insoutenable. Et quel plaisir de retrouver Sophie et ses acolytes ! Et une fois encore, la jeune fille mûrit énormément lors de cette nouvelle aventure. Elle se montre de plus en plus raisonnable, ne va plus au devant du danger tête baissée, écoute les sages paroles de ses ainés et remet à sa place ceux qui n'ont pas évolué comme elle et prennent des décisions attentives où ils mettent leur vie en jeu. Attaquée encore plus profondément dans ce volet, on la sent plus affectée que jamais elle n'a pu l'être auparavant. Heureusement pour elle, Fitz et Keefe ne sont jamais bien loin et le doute subsiste toujours concernant le véritable élu de son coeur (et c'est vraiment tout mignon, comme je le dis chaque fois, contrairement à tous ces triangles amoureux qu'on ne supporte plus). Biana, Dex, Tam et Linh ne sont pas en reste bien sûr et ne manquent jamais une occasion de l'épauler et l'accompagner dans ses mésaventures. Les adultes elfes, le Cygne Noir, les gobelins et les ogres sont aussi toujours très présents dans ce tome où les nombreux protagonistes défilent page après page selon les besoins de la situation en cours.

Il y a de grandes chances que je me répètes une nouvelle fois face aux chroniques précédentes, mais Shannon Messenger, tout en me surprenant à chaque nouveau tome par son histoire, propose comme toujours, un récit complet, aux multiples facettes, avec des cliffhangers et des retournements de situation qui fonctionnent à la perfection. Si vous ne la saviez pas encore, sachez que chaque fin de chapitre vous appelle à lire la suite. Ils sont courts (souvent une dizaine de pages) et efficaces. Et pourtant, ne vous attendez pas à de l'action en continu. Non, l'autrice sait manier les mots comme peu le font, en apportant énormément de réponses aux interrogations qu'elle soulève tout au long de son histoire, tout en en vous présentant un nouveau lot de questions. Sincèrement, je connais peu d'écrivains capables de vous donner dès les premières pages des révélations, avec des longues conversations entre les personnages, sans coupure ni absence de réponses. D'ailleurs, je peux vous dire que cette brisque à plus de 700 pages mettra vos émotions à rudes épreuves ! Oui oui, j'étais déjà en larmes à la fin du premier quart du livre ! Et ça ne s'arrête pas là, vous vous en doutez bien.

"L'étoile ne se lève qu'à Nocturna."

Car en plus du fait que Shannon Messenger nous fait passer par une multitudes d'émotions avec une variété étonnantes, elle n'hésite pas à traiter une nouvelle fois un nombre infinis de thèmes et ce, sans les survoler ou en surcharger le lecteur. Dans Nocturna, il est toujours question de bien et de mal, d'amour, d'amitié et de fraternité, de fidélité et donc de trahison, de confiance en soi (…), mais il y est surtout question cette fois de sacrifice, qui dans des situations difficiles sont parfois inévitables, et de respect interespèces et donc évidemment de racisme.Et c'est encore une fois impressionnant de voir avec quelle justesse l'autrice traite de tels sujets qui peuvent vite faire tourner le récit, soit à l'horreur, soit à la mièvrerie. Je peux vous le dire, l'alternance entre actions, dialogues et descriptions, que ce soit des décors, des ressentis ou des réflexions des personnages, et des points sur la situation, se fait naturellement et l'écriture fluide, simple et prenante de l'autrice en fait un véritable page-turner. On ne sait où donner de la tête pendant tout le récit tellement les différentes pistes s'alternent et sont plausibles. Je dirais même qu'on tente de savoir qui joue un double jeu et ce qui nous attend dans la révélation finale, mais encore une fois, Shannon Messenger termine Nocturna sur un cliffhanger surprenant que l'on ne voit pas du tout venir.

"Sophie avait enduré des années de mal-être - jusqu'au sein de sa famille, qu'elle chérissait pourtant - avant que les elfes ne lui dévoilent enfin la vérité et ne la ramènent dans les Cités Perdues."

Nocturna continue la saga Gardiens des Cités Perdues avec brio, entre cliffhangers, nouveaux questionnements et révélations et Shannon Messenger réussit une nouvelle fois à faire évoluer ses personnages avec justesse, faire passer le lecteur par une multitude d'émotions et introduire de nouveaux thèmes qu'elle traite avec brio.
Lien : http://laura-passage.com/gar..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
netoilefilante
  06 décembre 2017
C'est toujours d'une langueur frustrante au niveau de l'intrigue, le nombre de pages est de plus en plus colossal mais l'action est au rendez-vous et on suit toujours avec plaisir les aventures de Sophie et de ses amis. Vivement la suite.
Commenter  J’apprécie          30
Lire-une-passion
  24 novembre 2017
Si vous saviez à quel point j'attendais avec impatience cette suite. Oui mais en fait, vous le savez, non? Eh bien voilà. Je n'ai pas attendu longtemps avant de le commencer et.... Encore une fois, j'ai tout simplement adoré !

Nous retrouvons donc notre petit groupe préféré, après les évènements du tome 5, qui les a touchés plus que de raison. Mais le repos n'est pas pour eux. Nocturna les attend... Et les soucis qui l'accompagnent également ! Ils sont encore loin d'avoir tout découvert, et ils ne sont pas au bout de leurs surprises. Mais que leur réserve Nocturna et tout ce qui va avec? La famille humaine de Sophie a été enlevée, et rien n'est plus important pour elle que de les retrouver !

Encore une fois, Shannon Messenger a tape fort. Très fort. Elle nous montre une nouvelle fois son grand talent pour nous faire voyager. Elle complexifie son univers à chaque tome, tout en nous apportant des réponses aux questions multiples que l'on se pose. Après une fin horrible du tome 5, elle ne nous laisse pas souffler, bien au contraire. Sophie et ses amis ne sont pas au bout de leurs peines, et c'est bien cela qui nous plaît à nous, lecteurs.

Bien que j'aie mis du temps à lire ce tome (je l'ai savouré et mon petit chat demandait toute mon attention), il n'en est pas moins que j'ai tout simplement adoré. Mais ça, je ne me pose même plus la question quand je commence cette série. Elle fait partie de mes meilleures découvertes alors bon...

Je n'ai pas envie de trop vous en dire, car, une fois de plus, l'auteure nous dévoile plein de choses à découvrir au fur et à mesure, au compte goutte comme on dit. Et je peux vous dire que ce n'en est que meilleur ! Préparez-vous à être surpris, à avoir les larmes aux yeux, à découvrir des choses dont vous n'imaginiez même pas l'existence.

Quant aux personnages, Keefe reste lui-même, frôle, attachant et intelligent. Il découvre aussi pas mal de choses sur lui, sa famille, ce qui ne l'aide pas forcément à faire les bons choix. Mais on l'aime comme il est ! Sophie, elle, voit tous ceux qu'elle aime s'échapper, elle ne supporte plus de les voir mourir sans réussir à les protéger. Elle grandit, mais elle voit aussi que la vie adulte n'a rien de reposant. Dex, le petit génie, nous prouve une nouvelle fois qu'il peut faire des merveilles de ses mains en proposant des appareils intéressants et qui peuvent sauver la vie. Quant à Biana et Fitz, je le sais trouvés assez secondaires dans ce tome, mais non moins intéressants ! le frère et la soeur sont toujours aussi attachants et surprenants.

Concernant l'intrigue, croyez-moi, vous n'êtes pas au bout de vos surprises ! L'action, le suspense, les révélations, les secrets sont le point d'orgue de ce sixième opus. L'auteure parviendra à vous retourner le cerveau, pour mieux vous surprendre avec la suite et les révélations inattendues ! Préparez-vous, une nouvelle fois, à voyager dans un univers complet et complexe qui ne vous laissera pas indemnes.​

​En résumé, encore une fois, Shannon Messenger arrive à retourner ses cartes et nous offrir un opus encore plus complet que les précédents. Les personnages évoluent, découvrent des secrets vieux de plusieurs siècles. L'intrigue tient en haleine et on regrette à chaque fois de tourner la dernière page du roman. Il me tarde plus que tout de lire le septième et dernier tome (déjà...) !
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Elyza
  05 décembre 2017
A chaque fois que je referme un tome de cette série jeunesse que j'affectionne tant et pour laquelle j'ai déjà eu de nombreux coups de coeur, je me demande de quelle manière Shannon Messenger va réussir à se renouveler et à m'étonner. Ce qui est incroyable c'est qu'elle y parvient à chaque fois et ce tome 6 qui m'a fait passer un excellent moment de lecture ne déroge pas à la règle. Un grand merci à la maison d'édition Lumen qui m'a à la fois permis cette lecture mais également de pouvoir interviewer l'auteure de cette admirable série lors du salon de Montreuil. 

Cela fait désormais longtemps que Sophie Foster a quitté le monde des hommes pour s'établir dans celui des elfes. Dotée de pouvoirs étonnants, entourée d'amis généreux et incroyables, Sophie a tout pour être heureuse mais parfois, ses parents humains lui manquent. Ainsi, le jour où Sophie découvre qu'ils se sont fait enlever et sont sans doute torturés, retenus quelque part dans le monde elfique contre leur gré, elle va tout mettre en oeuvre pour les retrouver et les sauver. 

En lisant ce livre, j'avais l'impression d'être dans la peau d'une maman qui couve d'un regard ému ses enfants, fière de ce qu'ils sont en train de devenir. En effet, en découvrant la petite soeur de Sophie, je me suis souvenue avec nostalgie de ce à quoi elle ressemblait lorsqu'elle a découvert le monde des elfes pour la première fois. Sa timidité, son manque de confiance en elle, ses angoisses permanentes, tout ce qui lui pourrissait la vie et l'empêchait d'être pleinement elle-même a été plus ou moins gommé avec le temps grâce à la présence aimante de son entourage. 

Notre petite bande de personnages a bien grandi et même si ils continuent de vivre des moments angoissants et dangereux qui les ont certainement fait mûrir bien vite (rester dans l'entourage de Sophie comporte toujours des risques), ils restent à certains moments une bande d'ados dans toute sa splendeur. Chamailleries, séduction, les hormones travaillent nos personnages et avec ce sixième tome, on atteint vraiment le paroxysme du triangle amoureux: Sophie, Keefe, Fitz. Les personnages ont su me réserver de belles surprises avec un twist assez incroyable au début du livre qui m'a étonné mais m'a grandement plu!

Oui, c'est vrai que ce tome 6 comporte des longueurs, il faut dire qu'on commence à avoir fait plus ou moins le tour de cet univers au demeurant très riche et que l'histoire tend à tourner un peu en rond. Mais il est également vrai que Shannon Messenger tente d'insuffler un nouveau souffle en nous proposant de nouveaux méchants, quelques nouveaux personnages et environnements. Toutefois, là où j'aurai tendance à me braquer en lisant d'autres livres qui possèdent des longueurs pour la simple et bonne raison que je m'ennuie, ici, je les dépasse sans sourciller, tout simplement heureuse que je suis de retrouver ce monde que j'apprécie tant et que je serai bien triste de quitter définitivement le moment venu. 

En résumé, j'ai une fois de plus adoré ma lecture (mais entre nous soit dit, qui est vraiment étonné par cette affirmation ?). L'attente sera une fois de plus longue jusqu'à la sortie du prochain tome mais pour une fois, même si la fin comporte du suspens, ce n'est pas non plus le genre de suspens qui me donne habituellement envie d'assommer ma tête contre un mur. Amen.
Lien : http://elyzalecturesenchante..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sourisetdeslivres
  22 novembre 2017
C'est un tome 6 donc je vais vous donner mon avis, sans pour autant spoiler les premiers tomes, car j'espère que vous serez nombreux à vouloir découvrir cette saga qui est une des sagas qui se rapproche le plus à mon à sens de Harry Potter, non pas pour l'univers, mais pour la complexité des intrigues, l'enjeu, les leçons de vie et de courage que l'auteure nous donne et cet univers merveilleux qui ne ressemble absolument à aucun autre livre.

Autant que vous le sachiez, chaque tome de Gardiens des cités perdues se termine sur un gros cliffhanger, on a envie de hurler sur l'auteure de nous laisser comme cela.
Du coup, j'étais impatiente de lire ce tome 6, mais maintenant encore plus de lire le 7.
Shannon Messenger reprend l'histoire là où elle nous avait laissés à la fin du tome 5 ; pas besoin d'attendre, on est directement remis dans le feu de l'action.

Dans ce tome, Sophie va être confrontée au pire depuis les deux ans qu'elle a intégré les cités perdues, notre monde où elle vivait étant les cités interdites.
J'ai retrouvé avec joie la bande d'amis du début qui entoure Sophie : Dex, Keefe, Fitz, Bianna ainsi que les jumeaux Tam et Linh et de nouveaux venus comme Marella.
Un lien fort les unit tous, tous sont au courant de la nature de Sophie, le Colibri, du Cygne noir, tous aident le Cygne noir à lutter contre les Invisibles.
Sophie va devoir s'allier à des ennemis, du moins vaincre ses incertitudes et revoir même ses certitudes. On rencontre dans cet opus les gobelins et les ogres ainsi que tous les peuples qui forment les cités perdues.
Sophie est une héroïne qui s'étoffe et grandit au fil des tomes.
Elle gagne en maturité dans ce 6e livre ; elle a toujours les réactions conformes à une jeune fille de 14 ans, mais agit avec moins de témérité et prend la peine d'écouter ses aînés même si elle est toujours dotée d'une grande force de caractère et qu'elle doit bien accepter l'aide venue de personnes qu'elle n'apprécie pas du tout.
Keefe et Fitz font toujours battre son coeur, mais on ne sait toujours pas lequel est l'élu.
Sois rassuré petit lecteur, c'est un amour naissant ; les premiers émois ; absolument pas un triangle amoureux même si, pour ma part, je suis team Keefe depuis le début.
J'adore ce personnage, fragile et fort à la foi, qui cache ses failles derrière ses blagues.
J'ai adoré aussi retrouver Grady et Edaline, les parents de Sophie, je les trouve très résilients face à tout ce qu'ils doivent accepter.
Ce qui compte pour eux : le bonheur de Sophie.
Sans doute que je les aime aussi, car ils soignent les animaux en voie d'extinction dans les deux mondes.
Monsieur Forkle ce vieux monsieur grincheux est un autre de mes personnages préférés depuis le premier tome, un personnage qui nous réserve bien des surprises dans cet opus, de même qu'Oralia, la conseillère.

L'auteure ne nous épargne rien tout au long des 762 pages, un suspens constant, un enjeu qui apparaît de plus en plus grand, et ce pour les deux mondes, le nôtre et celui des cités perdues.
On voyage énormément dans cet opus, de Eternalia à la célèbre cité Atlantide.
Des lieux qui vous feront rêver tellement les descriptions sont visuelles et superbes.
Les Invisibles sont de plus en plus cruels, mais des failles commencent à se montrer au sein de leur organisation.
Chez le cygne noir, des personnalités se révèlent ; des individus que l'on n'aurait jamais soupçonnés appartenir à cette société qui oeuvre pour le bien.

Comme dans chacun de ses livres Shannon Messenger aborde, au-delà de l'intrigue, des thèmes et des valeurs importants tel que : la loyauté, l'amitié, la famille, la trahison, la confiance en soi et envers les autres ; que seul l'on ne peut tout résoudre, qu'il faut parfois donner sa chance à quelqu'un qu'on n'imaginait pas, le pardon aussi.
À travers tous les peuples que nous allons rencontrer dans cet opus ; des peuples tous différents, qu'ils s'agissent des nains, des elfes, des ogres, des gobelins, des fées l'auteure aborde un thème pertinent, que peut-être les adolescents ne percevront pas : l'acceptation de l'autre même s'il est différent physiquement et dans sa culture, le racisme.
Autre thème, qui a déjà été abordé avant, la destruction de la terre par les hommes qui ne font pas attention à l'écologie, qui nuisent aux ressources de la terre, qui se déclarent la guerre avant d'essayer de régler les soucis autour d'une table.

J'ai ri, j'ai frissonné, mon coeur s'est accéléré, j'ai pleuré et je rage de ne pas avoir le tome 7 sous la main, mais je sais que Shannon Messenger nous donnera un tome suivant aussi passionnant.

Rebondissements, actions, révélations, émotions, nouveaux personnages et thèmes l'auteure sait où elle va et elle vous permet de ne pas vous ennuyer, 6 tomes et aucune déception bien au contraire.


Je salue aussi la rapidité de traduction des éditions Lumen sans cela on pourrait attendre des années, ici à peine 7 semaines, je pense après la parution en VO.
Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Gardiens des cités perdues

Quelle est le nom de famille de Sophie ?

Roster
Foster
Hoster
Woster

10 questions
89 lecteurs ont répondu
Thème : Gardiens des Cités perdues, tome 1 de Shannon MessengerCréer un quiz sur ce livre