AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782896624706
332 pages
Éditeur : Mortagne (18/08/2015)
4.7/5   5 notes
Résumé :
À peine divorcée, Valérie accepte mal sa séparation, rongée par la culpabilité d'avoir compromis le bien-être de sa fille, Alicia. Comment croire au bonheur quand on est convaincue de mériter toute cette souffrance?Son collègue, le charmant, viril et très intéressé Antoine, est maintenant libre comme l'air, et il démontre clairement ses intentions à Valérie. Malgré la fièvre et les fantasmes provoqués par sa présence, elle demeure hésitante. Elle n'est peut-être pas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Marie123
  01 septembre 2015
Je voudrais d'abord remercier les Éditions de Mortagne et l'auteure pour l'envoi de ce livre. Ayant beaucoup aimé la duologie du même genre de l'auteure, j'avais très hâte de découvrir ce nouveau roman. Il est assez différent des autres, car j'ai trouvé celui-ci plus axé sur la romance. Mais je l'ai vraiment aimé : je l'ai dévoré en deux jours ! Puis, j'ai été agréablement surprise de retrouver certains personnages que nous connaissions déjà, soit Natasha, puisque Valérie est sa meilleure amie, Ian, Charline et Matthew.
Encore une fois, les personnages de l'auteure sont très bien construits, la personnalité de Valérie était complète. On voyait bien le mélange d'émotions qu'elle vivait parfois, son hésitation et ainsi de suite. Valérie est une femme sensible qui a à coeur le bonheur et le bien-être de sa fille avant tout. Ce que j'ai vraiment aimé, c'est que certains chapitres étaient narrés par Karl, ce qui donnait encore plus de profondeur au récit, puisque nous pouvions voir ses pensées et ses émotions. La passion entre les deux personnages est vraiment palpable et j'ai aimé le fait qu'ils bravent les préjugés pour développer quelque chose de concret. Les trois meilleures amies de Valérie ont aussi une place importante dans le roman, j'ai aimé apprendre à les connaître et découvrir un peu leur quotidien à elles aussi.
Je n'avais jamais lu de livre où un personnage était danseur nu, alors c'était intéressant d'en apprendre plus sur le mode de vie de Karl, sa façon de percevoir son métier, son lieu de travail... Ça faisait changement. Les scènes d'érotisme sont toujours aussi bien décrites, mais ne sont jamais vulgaires, ce que j'apprécie énormément. Des événements très inattendus arrivent également, ce qui mettait beaucoup d'action ; je ne m'attendais pas à ça ! Je le répète : l'auteure ne se contente pas de mettre quelques scènes osées ici et là, il y a une véritable histoire derrière tout cela, touchante, avant tout.
Bref, ce roman a réussi à me toucher et à me transporter ailleurs. La passion est vraiment présente et j'ai adoré retrouver des personnages que j'avais beaucoup aimés. Je recommande ce livre aux passionnés du genre, mais aussi à ceux qui n'ont jamais essayé de livre érotique, car vous pourriez être agréablement surpris. À découvrir et à savourer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
kimmessierauteure
  12 septembre 2019
Article rédigé par le journaliste Maxime Prévost Durand pour le journal le Courrier de Saint-Hyacinthe (mprevost@lecourrier.qc.ca)
Réflexions, romance et émotions sont les mots qui pourraient bien décrire le nouveau roman de Kim Messier. C'est à travers un univers bien ancré dans le réel que l'auteure livre son plus récent roman Je t'ai dans la peau.
Dans Je t'ai dans la peau, le personnage principal Valérie tente tant bien que mal de traverser son récent divorce. Puisqu'elle est la responsable de cette séparation, elle éprouve un grand sentiment de culpabilité envers sa fille. Elle se trouve confrontée à une responsabilité accrue du bonheur ou, dans ce cas-ci, du malheur de son enfant. Valérie a l'impression de ruiner l'avenir de sa fille en s'étant séparée de son père. Avec l'aide de ses trois amies et la rencontre ­impromptue du beau Karl, la vie de la jeune femme prendra une tournure inattendue.
Kim Messier avait déjà quatre romans à son actif avant la publication de Je t'ai dans la peau. Les deux premiers, soient le ­placard et Coming out, étant publié dans la collection Tabou aux Éditions de Mortagne, sont des romans jeunesse. « Mes deux romans jeunesse avaient pour but de sensibiliser les jeunes à la réalité d'une jeune femme homosexuelle au ­secondaire », affirme l'auteure.
À l'opposé, le duo Baiser à Manhattan et Aimer à Manhattan sont, quant à eux, des romans pour adultes de genre érotique. « J'ai toujours voulu, un jour, écrire un récit osé, mais en incluant beaucoup d'émotions et de réflexions. Bien souvent, dans ce genre, les questionnements, les sentiments et le réalisme ne sont pas le point central de l'histoire. Selon moi, c'est un manque et je voulais le combler dans mes propres romans », souligne Kim Messier.
Pour Je t'ai dans la peau, l'auteure ­souhaitait un roman plus émotif et ­psychologique. le réalisme est un critère des plus importants pour l'auteure. « Un an plus tôt, je me suis séparée et j'ai décidé de rédiger un roman d'amour osé qui parlerait de séparation, de deuil d'un couple et d'une vie de famille souhaitée. Je voulais inclure mes émotions, mes questionnements et mes peurs dans le ­récit de Valérie », explique-t-elle.
Les thèmes de la découverte d'une ­nouvelle sexualité, de la famille recomposée/moderne ainsi que de la quête de soi sont d'actualité. Ils rejoignent la réalité de nombreuses femmes. Durant toute leur lecture, les lectrices arrivent à s'identifier à Valérie. L'histoire racontée pourrait très bien arriver à l'une d'elles. « Mon ­expérience personnelle a teinté tout mon roman et celui-ci a évolué avec moi toute l'année durant. Parfois, c'était très difficile à écrire. J'avoue, j'ai pleuré. le récit de ­Valérie reste fictif, mais tout le côté émotif est réel », tient-elle à préciser.
C'est donc dans le partage que Kim ­Messier se met à nue pour ses lectrices. L'auteure est d'ailleurs déjà en pleine rédaction pour un troisième roman ­jeunesse ainsi qu'un autre roman érotique. Par contre, l'auteure souhaite que ce soit le dernier de ce genre. « J'ai envie d'écrire d'autres genres de récits. Je ne veux pas être prise dans un style particulier », insiste-t-elle.
Pour ce qui est du futur, Kim Messier ­souhaite un jour voyager grâce à ses livres, mais son rêve serait de vivre de sa plume. « Pour l'instant, j'enseigne et j'adore ça! Si un jour j'arrive à faire assez d'argent pour vivre de ma plume, je serai au paradis, mais, en attendant, je suis très heureuse. Je travaille avec des gens géniaux dans une école merveilleuse. » Je t'ai dans la peau est disponible depuis le mois d'août.
Lien : https://www.lecourrier.qc.ca..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cassie56
  16 février 2019
Je trouve que la 4ème de couverture reflète bien l'histoire, cependant, elle en dévoile trop, quasiment toute l'intrigue en réalité.
En effet, cela tourne pas mal autour des hésitations de Valérie à s'engager, à accepter son divorce, qu'elle a elle-même provoqué… etc.

Cependant, j'ai passé un très bon moment avec cette lecture. J'ai particulièrement apprécié les expressions Québécoises, je pouvais presque entendre l'accent particulier de là bas, à la façon dont étaient tournées les phrases !

Le style de l'auteure est simple, fluide, on accroche assez bien. Néanmoins, ne vous attendez pas à une histoire érotique, c'est plus profond. Certes il y a des scènes de sexe, on ne va pas se mentir, néanmoins, l'auteur n'a pas mis l'accent sur cela. Elle a en fait évoqué une magnifique histoire d'amour, inconditionnelle, entre 2 personnes que tout semble opposer.

J'ai personnellement trouvé l'épilogue « de trop », je pense que je m'en serais largement passé, ou alors, il n'aurait pas dû être amené comme ça. L'auteur a peut-être voulu souligner l'intensité de l'amour qui unit Valérie à son conjoint, mais moi, ça m'a un peu gâché le plaisir. Je comprends tout à fait l'intention de l'auteur, mais j'ai trouvé que ce passage n'avait pas lieu d'être, car dans ce genre d'histoire, je n'ai pas envie de lire ça. On me dira que c'est la vie telle qu'elle est ! Certes, mais je préfère rêver et m'arrêter à un certain point.
Je parle beaucoup de ce fameux « passage », (si vous lisez le livre, vous comprendrez duquel je parle), surtout parce que c'est à la fin et que c'est la dernière impression que j'ai de ce livre, au demeurant, très bon, mais gâché selon moi, par ce moment !

J'espère que j'étais claire.

En bref : une excellente romance, mais si vous voulez rêver, ne lisez pas l'épilogue !
Lien : http://l-evasion-par-la-lect..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Marie123Marie123   01 septembre 2015
La vie est parfois étrange... Elle met sur notre chemin une personne qui bouleverse notre existence, puis, du jour au lendemain, elle nous en prive. Sans nous en apercevoir ni le désirer, nous sommes contraints de réfléchir et d'évoluer, de trouver un sens à cette rencontre. La vie nous impose ce deuil, que nous pouvons accepter ou refuser de faire. Mais, une fois la leçon retenue, il arrive que cette personne nous revienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LaureConanLaureConan   23 janvier 2016
Mieux vaut profiter de chaque instant sans se projeter dans l'avenir, parce que les attentes créent des déceptions.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Kim Messier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kim Messier
Le placard - Bande-annonce
autres livres classés : séparationVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
312 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre