AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ColineM_HC


ColineM_HC
  15 mars 2018
« Mon phone est au nom de Sébastien Schmit. C'est là que mes clients peuvent me joindre.
Si un inconnu m'appelle sur cette ligne, je raccroche. Quand un mec vient me voir en soirée,
je lui dis qu'il se trompe et que je ne vends pas. Au préalable, faut un RDV ; J'ai une liste de
250 personnes et je reçois entre 10 et 15 appels par jours » : voici le train de vie de « Mat »
ou plutôt Ziz, jeune dealer banlieusard de 15 ans originaire de la citée de Ravel, qui a monté
sa petite entreprise «illegale ». Ziz ,à la fois héros et narrateur de la nouvelle, raconte lui-
même son ascension dans le monde la drogue tout en expliquant à sa manière son
expérience ! Il raisonne de façon sensée sur une activité et un milieu « hors la loi » qui ne le
sont guère. Il fait partager au lecteur, à travers le récit de ses mésaventures multiples, son
ambition de grimper dans ce monde illégal. Son rêve est de se servir de cette réussite pour
s'insérer ensuite dans la société et devenir quelqu'un : « montre bling-bling et porche
Cayenne ». Mais dans ce monde tenu par les caïds tout puissants et bafouant la loi, cela
parait bien compliqué pour lui de réussir honnêtement ! « Quand on fait un bizness quel
qu'il soit on doit respecter le client parce que de mon point de vue c'est une façon de se
respecter soi-même ; c'est un engagement qui comprend la droiture, l'honnêteté et la
fraternité ». Ce rapprochement entre les valeurs de ce monde de voyous et celles de la
société « honnête » confère à Ziz un côté très touchant. Au court de ses péripéties il
rencontre Elsa, fille à papa et droguée elle-même, qui s'attachera à lui et jouera un rôle
important ; D'autres personnages animent la nouvelle : Jean Gav, consommateur qui
entraînera la chute de Ziz, Dick un petit chef fier de ses pouvoirs et K le grand frère, son
« modèle », pourtant condamné pour vente de drogue !
Cette nouvelle d'Hervé Mestron nous fait rentrer au coeur d'un monde sans pitié, violent et
cruel, remplis de truands dangereux et avides et de personnages rusés, mais le ton reste
quand même souvent léger et humoristique ce qui permet de le lire avec plaisir.
J'ai aimé cette nouvelle ; son style très coloré m'a donné envie de la « dévorer »rapidement,
au rythme soutenu du parcours de Ziz ! J'ai ressenti de la sympathie pour lui tant il est futé
dans ses réflexions. C'est justement ce contraste entre sa vive intelligence et son parler très
familier qui m'a paru particulièrement intéressant Ce langage illustre bien sans doute la
mentalité de ce milieu où règne la loi du plus fort ! Ici, les sentiments sont extrêmes comme
les comportements et la noirceur se mêle à l'amour comme à la souffrance et au désespoir.
Moi qui avais beaucoup d'à priori sur ce texte je le termine en regrettant que ce ne soit
qu'une courte nouvelle et non un roman ! Mais sans doute est-ce sa brièveté qui en fait
aussi la force et l'intensité. J'ai beaucoup aimé l'humour dans la bouche du personnage
principal malgré son langage « politiquement incorrect » et ses propos parfois choquants. Je
conseillerais volontiers cette nouvelle à ceux qui ont envie de découvrir de façon intime et
crue l'univers des drogués qu'elle décrit très précisément ; et cela me donne envie de lire
d'autres récits de cet auteur !
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox