AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Gardien du temple (10)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
koalas
  23 septembre 2019
Après un long séjour à l'ombre,
Ziz est de retour à la cité Ravel.
Depuis sa sortie de zonzon,
l'ancien dealer a beau se frotter les mirettes,
il ne reconnaît plus la petite zique du boléro.
Tout à changé :
le biz de cannabis est légalisé.
Ses anciens potes ont pris des rides, du bide
et tout son fric
comme Dick l'empaffé !
Pas un rond en poche.
Plus de Rolex ni de Porche en rêve
mais un job en vue !
Une nouvelle vie toute tracée
dans la sécurité pour Ziz...
Deux ans après les Cendres de Marbella
qui m'ont littéralement enflammées
Je ne croyais pas retrouver mon Zizou préféré
dans de nouvelles aventures
et dans un nouveau costume
un peu moins seyant
mais qui lui va comme un gant..
Certes cette suite est moins fumante
mais la prose de Mestron s'avère toujours aussi
musicale et percutante.
Un seul bémol, la nouvelle de 64 pages
défile à mon goût un peu trop vite..
En espérant un prochain Ziz plus étoffé ,
je remercie Babelio, Masse Critique
et les Editions aNTIDATA
pour ce court mais bon Mestron.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
paroles
  30 août 2019
J'ai retrouvé Ziz que j'avais laissé en sale état à la prison (chronique ici). Pour finir, il en avait pris pour dix ans. Dix ans de trou, d'humiliation, de solitude...



Dix ans pour se refaire une santé ? Quel jeu de mots naze quand on sort de prison. Des espoirs ? Il en a gardé : le fric qu'il avait caché devait l'attendre. Mais ça, c'était sans compter sur l'ami Dick qui lui a tout piqué et qui le prend sous son aile à sa sortie. Il lui doit bien ça !

Ziz, il en peut plus de sa vie. Retrouver la banlieue, les potes et se dire que rien n'a changé, ça fout le bourdon. Pourtant si, tout a changé. Dealer, ça ne sert plus à rien, la beuh est devenue thérapeutique et en vente libre, bien propre dans les pharmacies. Alors tous les p'tits caïds ont dû changer de job, et ils se sont tournés vers la prostitution, enfin vers les filles pour les prostituer. Mais les filles, Ziz n'en veut pas. Des garçons non plus d'ailleurs. Il ne supporte pas qu'on le touche, la prison, les geôliers ou les détenus n'encouragent pas les sentiments mais plutôt la défonce... Et puis, il aimerait faire quelque chose, mais quoi ? Alors quand Pôle Emploi lui propose une formation d'agent de sécurité, sans rire, il accepte et se retrouve bientôt au sein de la franc-maçonnerie pour surveiller les loges. Et qui sait, peut-être que là au milieu des frères et soeurs, il trouvera sa voie.



Encore une fois, j'ai été happée par le talent de conteur d'Hervé Mestron. Il décrit à merveille les états d'âme de Ziz, la prison, le retour à la liberté, les conditions de vie. On ressent souvent de l'empathie pour cet ancien dealer malgré son parcours chaotique. La désespérance, la détresse, la solitude... toutes les émotions de Ziz sont formidablement analysées et terriblement humaines. On se prend à vouloir pardonner ce jeune homme et à lui laisser une chance. Puisse-t'il la saisir !



Un grand merci à Olivier des éditions aNTIDATA pour ce service presse. J'ai aimé renouer avec Ziz et Hervé Mestron, une vie loin des chemins connus.

Lien : http://mespetitesboites.net
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Sharon
  05 octobre 2019
Quelle surprise ! Dans Gardien du temple, nous retrouvons Ziz, l'anti-héros de Cendres de Marbella. Il a passé dix ans en prison, et ça y est, c'est l'heure de la sortie, l'heure aussi de découvrir un monde qui a continué sans lui, et qui a bien changé. Oui, le cannabis a été légalisé, et c'est toute une économie souterraine qui s'est effondrée. La tolérance envers ceux qui ont fait de la prison est devenue, me semble-t-il, plus élevée : aidons-les à se réinsérer, eux qui ne peuvent plus reprendre leur ancien travail, eux qui connaissent bien toutes les failles qui peuvent exister dans un système de sécurité, puisqu'ils les ont exploitées à fond. Ou comment, aussi, voire l'envers du décor, regarder ses agents de sécurité condamnés à se fondre dans le décor afin de mener à bien leur travail, protéger des objets qui valent plus que leur salaire mensuel, ou prendre soin de personnes pour lesquelles ils sont invisibles.
Ce pourrait n'être que ce sujet, et ce serait déjà beaucoup pour ce récit de 64 pages. C'est aussi le retour à la vie, cette vie en dehors de cette formation, de ce travail. Ceux qui dix ans plus tôt se voyaient avec un destin flamboyant ne l'ont pas eu non plus. Les gamines ? Elles ont mal grandi, victimes de la violence des leurs, et ne trouvant que des solutions extrêmes pour obtenir une autonomie. Disons plutôt que la solution tient en un mot : l'argent.
C'est à un Ziz touchant et blasé parfois que nous avons à faire : il constate que la violence, encore elle, est toujours là, comme elle était bien présente à l'intérieure de la prison. Est-il vraiment besoin de préciser que le système judiciaire, tel qu'il est dépeint dans ce livre ne sort pas grandi ? Qui pourrait croire que tout est pour le mieux dans le meilleur système pénitentiaire du monde ? Ziz pense à son avenir, aussi, en une fin ouverte qui n'est pas forcément des plus optimistes. Qui sait ? Peut-être retrouverons-nous Ziz une troisième fois ?
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth
  16 septembre 2019
J'ai reçu ce court roman en service de presse et j'en remercie les éditions aNTIDATA.
Il fait suite aux "Cendres de Marbella" et débute lorsque Ziz sort de prison après une peine de 10 ans. Il revient dans son quartier et est obligé de cohabiter à nouveau avec Dick qui lui fait sentir tout ce qu'il a perdu mais tout à changé.
Depuis que la vente de cannabis a été légalisée, les dealers et le trafic dans la cité n'ont plus de raison d'être et Ziz ne veut pas toucher aux réseaux de prostitution comme certains anciens camarades.
Alors quand Pôle Emploi lui propose une formation pour de venir Agent de Sécurité, il a envie de tenter sa chance.
L'ambiance glauque du polar me laisse toujours un peu mal à l'aise mais j'ai vraiment aimé observer comment le héros essaye de se reconstruire.
Commenter  J’apprécie          30
Rattus
  29 octobre 2019
Un savant mélange de cynisme et d'optimisme.
Commenter  J’apprécie          10
Nympha
  30 septembre 2019
Un livre déroutant par son histoire dure et réaliste autant pour la vie en prison que pour la vie en cité... dommage qu'il soit si court et que sa fin soit si abrupte, j'aurai voulu y rester un peu plus pour mieux tout comprendre...
Commenter  J’apprécie          10
Chrisbookine
  29 août 2019
Merci à la maison d'édition Antidata pour l'envoi de cette nouvelle.
Je retrouve Ziz sortant de prison après 10 ans. Il est détruit par toutes ses années enfermé, maltraité, violé. Il n'a personne vers qui se tourner, pas de famille. Il va échouer dans l'appart de Dick, le dealer local sans boulot depuis la légalisation de l'herbe.
Beaucoup de violence, un regard désabusé sur le monde, sur la banlieue qui est une prison également. Aucun réconfort pour Ziz n'est envisageable. Il se réinsère professionnellement mais son âme est morte depuis longtemps.
C'est percutant. Hervé Mestron nous fait suivre cette descente aux enfers d'un jeune homme meurtri, marqué avec un ton cinglant et un cynisme vis-à-vis de la société. La couverture est rouge sang et le propos noir d'encre.
Lien : https://chrisbookine.blogspo..
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2
  11 août 2019
Le rêve de Marbella a montré ses cendres : y a -t-il encore un temple à garder pour le rusé et ambitieux Ziz ?

Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2019/08/11/note-de-lecture-gardien-du-temple-herve-mestron/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          10
lecturesdefolie
  06 octobre 2019
J'ai reçu ce livre de la Masse Critique de Babelio le mois dernier, et je ne connais absolument pas l'auteur et son écriture. Dans ce livre on trouve Ziz qui a était un dealer et s'est retrouvé en prison pendant dix ans, dix longues années où il a était couper de tout, à sa sortie pas mal de choses à changer notamment le cannabis qui est légalisé. Il est héberger chez son ami d'enfance qui est Dick qui était aussi dealer. Il doit trouver un autre moyen pour vivre, du moins à trouver quelque chose qui peut donner un sens à sa vie, il décide donc de devenir agent de sécurité et fait une formation qui est payé par l'État afin de se réinsérer dans la société. On ressent qu'il y a de la violence et le regard désabusé de Ziz sur le monde qui l'entoure, comme si il est perdu et qu'il a du mal à suivre mais tente tout de même de se reconstruite. Il est cependant court et j'aurais bien voulu en avoir un peu plus, je suis donc laisser sur ma faim. Malgré tout je ne suis pas tomber sur le charme de la plume de l'auteur, il n'a pas su me convaincre avec cette nouvelle qui pourtant reflète bien sur notre société de ce qu'il se passe à l'intérieur d'une prison, de ce qui se passe après, ainsi que ce que peut faire comme "dégâts" la drogue envers les habitants. Il se lit assez facilement et très vite.
Lien : https://meslecturesdefolie.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DominiqueTh
  21 août 2019
Un livre comme une démonstration de crochets du droit.
Bien que sonnée toutes les trois pages, me coucher était exclu.
Hervé Mestron nous entraîne dans un futur possiblement proche. L'économie souterraine a changé son fusil d'épaule, la sécurité peine à recruter ses agents. Quant à la prison, elle bousille toujours autant.
Si j'ai découvert Ziz dans Cendres de Marbella, Gardien du temple peut, sans problème, être dévoré indépendamment.
Une lecture qui continue de cogner dans ma tête…
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le violoncelle poilu

Que se passait-il cette année là ?

la guerre de 39-45
les pâtes ont existé
la guerre de 14-18
la France est devenue indépendante

8 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Le violoncelle poilu de Hervé MestronCréer un quiz sur ce livre