AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017010219
Éditeur : Hachette Jeunesse (10/05/2017)

Note moyenne : 2.99/5 (sur 70 notes)
Résumé :
Célébrez le dixième anniversaire de TWILIGHT ! Cette édition spéciale "dixième anniversaire" inclut le roman original ainsi qu'un nouveau contenu exclusif. Les lecteurs vont adorer replonger dans l'histoire d'amour culte de Bella et Edward... ou la découvrir pour la première fois.Empreinte d'une profonde séduction et d'un suspense extraordinaire, TWILIGHT a ravi des millions de lecteurs depuis sa première publication en 2005, devenant un "classique moderne", qui a r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
MelM
  13 décembre 2015
13,5/20
Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine Beau dès le premier regard. En effet, les Cullen semblent bien trop parfaits pour une ville comme Forks et tout particulièrement Edythe, de laquelle il tombe sous le charme dès le premier regard. Mais Edythe et les Cullen ne sont pas des personnes comme les autres et Beau est bien décidé à obtenir les réponses à toutes ses questions à propos d'Edythe, quitte à mettre sa vie en danger. Leur amour est-il possible? Ne vont-ils pas en pâtir l'un comme l'autre? Un avenir est-il envisageable quand plus d'une centaine d'années vous sépare?
Cette édition spéciale dixième anniversaire a pas mal fait parler d'elle à sa sortie, tant en de bons que de mauvais termes. Il est vrai que quand on touche à une série qui fut un vrai phénomène, même si c'est l'auteur de la série qui le fait, il faut s'attendre à tout. Personnellement, je ressors de ce roman mi-figue mi-raisin. Certains aspects m'ont beaucoup plu, pour leur nouveauté ou pour le plaisir de retrouver cet univers, mais d'autres choses m'ont beaucoup chagrinée, par leur manque de crédibilité notamment. Si j'ai beaucoup aimé ma lecture, si j'y ai passé un bon moment, je dois avouer que je préfère largement la version originale, avec ses défauts mais aussi avec sa fraicheur et sa crédibilité. Heureusement, certains points ne changent pas, comme l'univers si particulier et son atmosphère agréable, ou encore la plume fluide et addictive de l'auteur qui nous offre une intrigue toujours aussi prenante. Mais trop de points ne sont pas à la hauteur, comme les personnages, leurs personnalités et leurs actions, qui paraissent toujours bancales. En somme, un roman intéressant et qui permet de passer un bon moment de lecture mais, malheureusement, vraiment pas indispensable.
Dès les premières pages, tout est quasiment identique à la première version de Twilight, seulement, comme les sexes de presque tous les protagonistes sont inversés, certaines scènes sont "masculinisées" et un peu plus étoffées. Néanmoins, on ressent, dès le début, les mêmes points positifs que dans l'histoire de Bella ainsi que les mêmes défauts, qui sont même amplifiés par plusieurs choses. Je m'explique, concernant la mise en place, de l'univers, des personnages et de l'intrigue en général, tout est en tous points identique à Twilight. Néanmoins, ici, nous avons affaire à un one-shot, destiné à montrer que l'histoire aurait tout autant fonctionné si le narrateur avait été un garçon. Cependant, pour un one-shot, la mise en place de tout ceci est beaucoup trop longue. Ajoutez à cela le fait que le lecteur relise pratiquement la même histoire, et au final, la première moitié du récit est très soporifique. Clairement, ce n'est pas dans son agencement ou son originalité que ce roman m'a permis de passer un bon moment de lecture mais d'autres aspects sont bien meilleurs heureusement.
La plume de l'auteur fait partie de ces points positifs. En effet, l'écriture de Stephenie Meyer n'a rien perdu de sa fluidité, de sa fraicheur et de sa spontanéité. Les mots sont bien choisis, les pages et les chapitres filent à une vitesse folle et nous en font presque oublier les petits défauts du récit. La plume reste toujours agréable à lire et parfaitement adaptée au mélange de young adult/fantastique qui caractérise ce roman. Les différents ajouts et autres changements effectués apportent en général un plus intéressant à l'histoire et permettent d'étoffer la plume de l'auteur avec plus de descriptions et de se sentir un peu plus ancrés dans la vie des personnages. J'aime toujours beaucoup cette plume vive, naturelle et prenante, sans en faire trop, qui permet de se plonger rapidement dans le récit et de l'apprécier, malgré ses défauts. Dans l'écriture, le fond et la forme du roman ainsi que dans les émotions qu'il souhaite faire passer, À la vie, à la mort reste fidèle à l'esprit de Twilight et se dévore donc assez rapidement malgré ses défauts, qui pourront en rebuter certains.
Concernant l'univers, encore une fois, rien ne change: des humains, des vampires, une histoire d'amour compliquée dans un univers addictif et le tour est joué. Personnellement, j'ai beaucoup aimé me replonger dans cet univers qui m'avait déjà beaucoup plu à l'époque de Twilight, avec ce couple atypique, ces personnages intrigants et potentiellement dangereux, cette humaine un peu naïve mais de laquelle on se sent proche,.... Et bien ici, l'univers reste sensiblement le même étant donné que seuls les sexes des personnages changent. L'atmosphère générale reste toujours aussi mystérieuse, l'ambiance toujours autant chargée d'amour et de danger mais le changement des sexes des personnages n'est pas anodin et "dérègle" un peu tout cet équilibre. L'univers reste prenant et agréable mais devient aussi plus bancal, moins crédible et cela se ressent dans presque tous les aspects du récit, de l'univers à l'intrigue en passant par les personnages. Cela fait perdre à l'histoire sa profondeur et son attrait et c'est vraiment dommage parce que le tout devient un peu cliché et anecdotique.
Idem au niveau de l'intrigue, on prend (presque) les mêmes et on recommence. Comme dans Twilight, les trois premiers quarts du roman sont consacrés à la découverte de l'univers et des personnages ainsi qu'au développement de leur romance. On apprend à les connaitre et petit à petit, l'intrigue prend forme, une histoire d'amour difficile que l'on prend plus ou moins plaisir à suivre. À cause des changements effectués dans ce récit, je n'ai pris que moyennement plaisir à suivre l'évolution de la romance entre Beau et Edythe, encore une fois à cause des problèmes de crédibilité que cela engendre et du fait que chacune des scènes, ou presque, qui étaient chargées d'émotions entre Bella et Edward, deviennent ici bancales et parfois même risibles. Tout est identique à Twilight, mais encore une fois, si l'intrigue reste prenante et intéressante, elle est tout juste mignonne et n'arrive pas à la cheville de l'original. le seule vrai changement résidant dans les sexes des personnages, la conclusion est vite faite: ce changement ne fonctionne pas. le récit reste agréable à lire, je ne dis pas le contraire, mais tout ne peut pas tenir debout dans ces conditions.
Venons-en au coeur du problème selon moi: les personnages. Parce que non le problème ne vient pas, selon moi, de la façon d'écrire de Stephenie Meyer mais simplement du fait que l'inversion des sexes des protagonistes était une mauvaise idée (ou aurait due être exploitée autrement, ce qui reviendrait à écrire une nouvelle histoire). Logiquement, étant basés sur des personnages que j'aimais beaucoup dans Twilight, j'aurais dû aimé ces nouveaux personnages tout autant... Ce ne fut pas le cas. Bien qu'ils soient tous différents et intéressants, à l'image des personnages de Twilight, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux pour différentes raisons.
Tout d'abord, il y a les personnages secondaires, tels que Jessamine, Eleanor ou encore Archie, correspondant respectivement à Jasper, Emmett et Alice. En soi, ce sont des personnages agréables à découvrir et intéressants mais deux problèmes se mettent en place dans ce récit après les changements de sexes effectués par l'auteur. D'abord, j'ai eu un mal fou à replacer chaque personnage dans son contexte, qui était qui dans Twilight? Je n'ai pas vraiment réussi à prendre de la distance avec le texte d'origine et j'avais besoin de savoir à quel personnage original correspondaient ces nouveaux noms, pour savoir quelles "réactions" j'attendais de chacun d'eux à chaque fois. Peut-être est-ce un problème propre à moi-même, mais si je l'ai rencontré, cela peut arriver à quelqu'un d'autre et cela freine et parasite un peu la lecture. Ensuite, et c'est un problème récurrent, ils ne sont pas crédibles dans leurs nouveaux rôles. Certaines scènes sont presque risibles tellement elles sont improbables et c'est dommage parce que ce n'est vraiment pas le but recherché.
Ensuite, il y a bien sûr Beau et Edythe qui m'ont laissée complètement de marbre pour les mêmes raisons. Leurs rôles étant flou à cause du changement de genre, certaines situations en devenaient vraiment illogiques. Je ne me suis attachée ni à l'un ni à l'autre et c'est vraiment dommage parce que se sentir proche des personnages est essentiel dans un roman. Leur relation m'a elle aussi parue bancale et peu profonde, et le fait que ce roman soit un one-shot doit aussi y être pour quelque chose.
Concernant le dernier quart du récit et la traque de Joss c'est, comme dans Twilight, l'une des parties que j'aime énormément, plus mystérieuse, plus sombre et mieux rythmée, elle laisse beaucoup de questionnements en suspend et c'est très agréable à lire. Les actions s'enchainent et les rebondissements en font de même et c'est avec plaisir que je me suis replongée dans cette partie du récit. Néanmoins, je me répète, mais certaines scènes sont encore bancales et manquent de crédibilité, ce qui rend le tout un peu fade. Heureusement, les choses s'accélèrent et bougent enfin dans ce one-shot et ça ne peut que lui être bénéfique. Dommage que le rythme global de ce roman soit si déséquilibré de par le fait que Twilight est à la base une série en plusieurs tomes, ici transformée en one-shot. Néanmoins, cette dernière partie reste agréable et intéressante à lire, surtout grâce aux derniers chapitres, très mouvementés et prenants.
En effet, si presque tout le roman n'est qu'un simple "copier-coller" du premier tome de la série Twilight, la fin, elle, n'en est pas un. Et c'est on ne peut plus satisfaisant. Un peu de nouveauté, ça ne fait pas de mal à ce roman. Cette fin, bien que reprenant les bases de la fin originale de Twilight, permet d'explorer une des possibilités qu'aurait pu choisir Stephenie Meyer lors de l'écriture de Twilight. Riche en rebondissements et beaucoup plus portée sur les émotions des différents personnages, ce dénouement est vraiment très intéressant et satisfaisant. Si je préfère la fin originale de Twilight qui ouvre plus de possibilités pour la suite, j'ai aussi beaucoup aimé cette fin, qui, bien qu'assez ouverte pour nous permettre d'imaginer la suite, ferme clairement les portes à un prochain tome. Malgré le fait que j'ai trouvé les réactions des personnages assez décevantes et trop fades, j'ai néanmoins été satisfaite de cette fin, qui permet de fermer ce roman sur une note assez positive.
Les +: un univers toujours aussi sympathique, une plume fluide et très addictive qui colle très bien à cette lecture young adult, une intrigue agréable, une nouvelle fin
Les -: une mise en place un peu longue, des personnages et des situations peu crédibles, un couple auquel je ne me suis pas attachée, un "copier-coller" du premier tome de la série Twilight
Pour fêter comme il se doit l'anniversaire de Twilight et pour prouver que l'histoire aurait aussi bien fonctionné si Bella avait été un garçon, Stephenie Meyer nous offre À la vie, à la mort, une "réécriture" du premier tome de la saga dans laquelle l'inversion des sexes de presque tout les personnages est le point le plus marquant. le plus marquant mais aussi celui qui provoque les plus de fausses notes dans le récit. Car si l'histoire est pratiquement la même, le ressenti global est très différent. En effet, cette inversion des sexes des personnages rend certaines scènes, bien que masculinisées, très bancales et très peu crédibles, ce qui est vraiment un problème récurrent de ce récit. Beau et Edythe ne sont pas crédibles dans leurs rôles et je n'ai malheureusement pas réussi à m'attacher à eux, ni aux autres personnages. Si j'ai eu beaucoup de mal à prendre de la distance avec le texte original, j'ai beaucoup aimé retrouver cet univers agréable porté par la plume prenante et très naturelle de Stephenie Meyer. de plus, l'intrigue reste toujours intéressante à suivre et j'ai beaucoup aimé la fin alternative proposée ici par l'auteur qui permet de clore ce one-shot par une note plus positive. En conclusion, un roman agréable à lire malgré ses nombreux défauts.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
April-the-seven
  24 octobre 2015
Un grand merci à Cécile et aux éditions Hachette pour cet envoi en service presse. Quand la maison d'édition a annoncé qu'un roman sortirait à l'occasion des 10 ans de Twilight, j'ai sauté de joie, pressée de retrouver ce monde vampirique adulé durant une bonne partie de mon adolescente.

Alors au départ, j'ai cru qu'il s'agissait de Midnight Sun, mais il se trouve que Stephenie Meyer a préféré offrir un Twilight contrasté : un changement de sexe, pour nous montrer que même si Bella était un garçon et Edward une fille, l'histoire d'amour aurait été tout aussi intense. Au début, j'ai trouvé ça très étrange à imaginer (je sais que c'est quelque chose qui se fait beaucoup dans les fanfictions, mais je ne suis pas familiarisée avec le concept). Puis j'ai haussé les épaules, et comme j'adore la plume de l'auteur, je me suis promis de donner sa chance à cette histoire, sans me laisser influencer par les autres.

Mon avis sera en demi-teinte. Autant je me suis régalée en retrouvant cet univers si familier, autant j'ai été déçue par d'autres éléments dont je parlerai un peu plus bas.

Je ne vais pas résumer l'histoire, mais ce qu'il faut retenir, c'est que dans cette version remaniée, tous les garçons de Twilight sont des filles et les filles des garçons (exceptés Renée et Charlie). Bella s'appelle désormais Beau (contraction de Beaufort) et Edward, Edythe. La trame en elle-même reste inchangée, ainsi que l'histoire personnelle des protagonistes.

Commençons par les bons points. Twilight est une saga qui remonte à mes années adolescentes et que je n'ai pas relue depuis très longtemps. Suivre les aventures de Beau, c'était replonger dans cet univers que j'avais dévoré à l'époque, et j'ai beaucoup apprécié cela.

Le héros est très intéressant à découvrir, car sensiblement différent de Bella. Si dans la préface Stephanie Meyer nous le décrit comme, je cite “plus enclin aux TOC”. Je n'ai pas ressenti cela comme tel, mais c'était plaisant de se retrouver dans la peau d'un garçon. Il y a une décontraction, un flegme naturel chez Beau qui s'avère amusant. Il a parfois des réflexions inédites, des répliques qui sortent d'une autre époque, mais c'est toujours saupoudré d'humour et d'autodérision. Il y a aussi ce conflit interne d'être plus vulnérable que sa petite amie vampire, tout en étant un garçon. Et sans tomber dans les mièvreries, Beau se montre touchant et drôle.

Edythe, elle, est convaincante dans son rôle de vampire. Plus douce et plus accessible qu'Edward, j'ai eu l'impression que la relation qui la lie à Beau est différente, car le rapport de force n'est pas tout à fait le même. Pour ça, l'auteur a bien mené sa barque.

On devine bien à quel point Stephenie Meyer aime son histoire. À travers la préface et la postface, elle nous explique le processus de création de cette nouvelle version. À l'époque, je me souviens avoir été subjuguée par sa plume simple et fluide, et même si nombreux sont ceux qui ne partagent pas mon avis, j'ai toujours défendu cette plume qui a fait galoper mon petit coeur mou d'adolescente, il y a plusieurs années de ça. Eh bien aujourd'hui, après m'être une nouvelle fois immergée dans son histoire, je confirme : sa plume est très belle.

Petite parenthèse aussi sur les changements de sexe. C'était comique de les découvrir avec une nouvelle identité, même si j'ai souvent beugué en essayant de les resituer. Eh oui, Jasper est devenu Jessamine, Alice – Archie, Rosalie – Royal et Emmett – Eleanor. Et je ne vous parle pas des autres lycéens ! Très perturbant aux premiers abords, d'autant plus que ces prénoms n'ont rien de très conventionnel, mais on s'y habitue.

Si l'histoire reste la même une bonne partie du livre, la fin, elle, est inattendue. Stephenie Meyer offre un dénouement différent à Beau et Edward, un point final plus amer, mais captivant. J'ai apprécié ce changement, car durant toute ma lecture je me suis demandé comment elle comptait achever cette version (non, Beau ne va pas tomber enceint). Verdict : bien sûr, je préfère la fin de Révélation, mais j'ai tout de même adoré cette variante qui aurait très bien pu arriver à Bella et Edward.

Maintenant, certaines choses m'ont laissée plus mitigée. Et c'est à cause de ça que j'ai hésité quant à la note à attribuer. Car j'ai aimé ce changement de sexe dans l'ensemble, mais au final, l'auteur n'a fait que remplacer les “elle” par des “il” et vice-versa durant la majorité des scènes. Si le tempérament de Beau n'est pas le même et que sa vision des choses change légèrement, l'histoire reste strictement identique (hormis la fin, comme je le disais tantôt).

Je pense que j'attendais plus. J'aurais voulu qu'elle aille plus loin, qu'elle réinvente totalement cette histoire d'amour, qu'elle la remanie pour en faire quelque chose de nouveau et de surprenant. J'ai bien compris que ce n'était pas son but, qu'elle cherchait surtout à nous montrer que Bella n'était pas aussi “gnan-gnan” que ça, comme certains se plaisaient à le dire. Bien sûr, c'est réussi. Je n'ai eu aucun mal à visualiser les héros dans ma tête. Mais concernant les péripéties et les obstacles, il aurait été judicieux de modifier plus de choses, créer peut-être des enjeux différents.

Autre chose : dans la vraie version, les personnages secondaires ont une vraie histoire, une personnalité affirmée qui laisse une empreinte tout le long du récit. Ici, on se sent extérieur à eux. La version féminine de Jacob, par exemple, est plus en retrait par rapport aux événements, voire complètement accessoire. C'était ses rapports, avec tout ce qui se passait en dehors de la romance et tout ce que ça impliquait, qui faisait de Twilight un livre unique en son genre. Et malheureusement ici, je n'ai pas retrouvé ça.

En résumé, j'étais très curieuse de lire ce Twilight réinventé et j'en suis ressortie partagée. Mais ce que j'en retiens, ce sont des personnages principaux attachants d'une manière différente, une plume élégante, comme dans mon souvenir, mais un récit quasiment inchangé, identique à la version originale. Et même si j'ai apprécié les changements apportés pour rendre le tout crédible (surtout la fin), j'aurais aimé que Stephenie Meyer prenne plus de libertés, qu'elle aille encore plus loin dans cette réécriture. le bon point, c'est que j'ai une furieuse envie de lire le texte d'origine, maintenant !

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kenehan
  04 mars 2016
Challenge Pavés 2015/2016
Challenge MULTI-DEFIS 2016
Item : Un roman de la littérature jeunesse ou jeune adulte
"À la vie, à la mort" ou comment se vautrer magistralement.
Sans que ce soit du niveau de la saga vampirique d'Anne Rice, j'avais bien aimé suivre les aventures romantiques de Bella & Edward à une époque où Twilight n'était encore qu'un phénomène naissant.
10 ans plus tard, Stephenie Meyer décide de fêter son succès en nous offrant une nouvelle pomme bien verte, bien empoisonnée.
C'est pourtant avec un regard objectif que je me suis lancé dans cette version parallèle où la quasi-totalité des protagonistes changent de sexe. La raison ? Nous prouvait que l'histoire de Bella et Edward fonctionne quelque soit le rôle de l'un et de l'autre. Pourquoi pas ! Encore faudrait-il qu'il y ait un véritable travail d'écrivain pour soutenir l'idée et le projet. Or, il ne s'agit que d'un fainéant copier/coller.
Ce qui fonctionnait avec le couple originel ne peut même pas prendre ici tant rien ne tient, tant rien n'est plausible. Simplement transformer un "elle" en "il" et ajouter quelques détails anodins ne suffit pas à créer la dynamique inverse. C'est une refonte totale des personnalités, des situations, de l'intrigue qui aurait pu nous convaincre que l'amour entre Beau et Edythe n'était pas simplement commercial. D'ailleurs, la fin totalement nouvelle et inédite confirme cela car c'est peut-être ce qui fonctionne le mieux.
Le style que j'avais pu pardonné à l'époque m'a ici beaucoup irrité. du vocabulaire trop soutenu qui déteint avec le reste du texte. Des expressions vieillottes, une écriture lourdaude que la faible qualité de l'histoire ne pouvait plus masquer. J'ai tenu, mais il m'a quand même fallu deux mois et beaucoup de lectures parallèles pour en venir à bout.
Je ne reviendrai pas sur le texte de "Fascination" dont j'ai déjà fait la critique. Il faut tout de même mentionner que le relire accroit la confusion dans "À la vie, à la mort". Non content d'être laids, les nouveaux prénoms n'aident pas du tout à situer qui et qui alors que justement, un des intérêts est de redécouvrir Twilight au travers de l'inversion des sexes. Bon, comme au final c'est raté, la confusion des personnages a été une bonne chose.
Twilight est une époque livresque révolue en ce qui me concerne. Je ne serai très certainement pas au rendez-vous pour les 20 ans de la saga à moins que Stephenie Meyer ose une version érotico/trash ; non parce que les caresses de la main et des joues, les éloges sur la perfection de l'être aimé et les déclamations d'amour éternelle c'est bien mignon deux chapitres mais même Disney reste moins prude !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
marinesbooks
  25 octobre 2015
En tant que fan inconditionnelle de Twilight, je me devais de me procurer ce tome dès sa sortie. On ne va pas se le cacher, je m'attendais à Midnight Sun, un peu comme tout le monde. J'avoue avoir été très surprise en entendant parler de cette idée de changement des genres de tous les personnages, mais j'ai eu très hâte de tenter l'expérience. le concept est un peu étrange puisqu'absolument TOUS les personnages masculins deviennent féminins et vice versa, y compris les amis de lycée de Bella (alias Beau dans notre nouveau tome). Les seuls personnages qui ont gardé leur genre d'origine sont Renée et Charlie, puisqu'il serait un peu étrange, comme l'explique Stephenie Meyer, que Beau ait été confié à un père déluré et voyageur alors que sa mère aurait eu un emploi stable dans un village tranquille.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au tout début car je ne suis pas seulement fan des lieux et de l'intrigue de base, je me suis également attachée à des personnages que l'on ne retrouve donc plus. En plus, même si j'ai l'habitude de relire Twilight et que ça ne me dérange pas de déjà savoir ce qu'il va se passer ensuite, cela est très étrange de retrouver quasiment les mêmes phrases dans une « nouvelle » histoire. Environ aux alentours de la page 150 je suis vraiment rentrée dans ce nouvel univers et j'ai arrêté de redonner leurs noms d'origine aux personnages toutes les deux secondes. A partir du moment où je me suis laissée porter par l'histoire, j'ai vraiment apprécié ce roman.
Stephenie Meyer à ce don pour nous faire visualiser ses personnages de façon tout à fait incroyable. J'ai toujours si bien visualisé Edward et Bella que j'avais très peur de ne pas réussir à donner un visage à Beaufort et Edythe. Finalement, cela a été plus rapide et facile que je ne l'aurais cru. J'ai eu un petit peu plus de mal à visualiser les frères et soeurs d'Edythe, surtout qu'ils avaient des prénoms pour le moins étranges. J'aurais franchement trouvé mieux que Royal pour Rosalie et mieux que Jessamine pour Jasper. Je vous laisse quand même avoir la surprise pour certains noms !
La bonne surprise du roman, c'est la fin alternative à laquelle je ne m'attendais pas ! Je trouve ça super que la fin ne soit pas la même que Fascination. En tout cas, je pense qu'avec cette fin et d'après son épilogue, il est sûr que nous n'aurons pas de suite aux aventures de Beau et Edythe. En attendant, le but de Stephenie Meyer était de répondre aux critiques qui disaient que c'était vraiment une histoire de fille et de prouver que son histoire aurait pu aussi bien fonctionner si Bella avait été un garçon, et je suis d'accord, ça marche aussi bien. En bref, le but n'était pas non plus de réécrire la saga en entier.
Du coup, on s'en rappelle, Jacob n'avait pas un rôle très important dans le premier tome de la saga, et la jeune fille qui le remplace n'en a pas un plus important. Comme cette nouvelle histoire tient en un seul tome, nous n'avons donc pas le droit au triangle amoureux mythique ici. Dommage que ce personnage ait un peu disparu ici.
Il y a cependant quelques petites choses qui fonctionnent moins bien avec l'inversement des genres. Par exemple, je trouve que le fait que la meute de loups se soit transformée en meute de louves est un peu étrange. En effet, les mâles sont effacés des légendes Quileute, et c'est l'arrière-arrière grand-mère Black qui a signé le traité avec les Cullen. Je trouve ça vraiment trop bizarre. Je ne veux pas paraître sexiste, mais pour moi difficile d'imaginer des légendes indiennes avec seulement des femmes. Ensuite, bien entendu, lorsque James (qui est devenu « Joss ») commence à traquer Beau, cela fait de suite moins peur. le terme « le Traqueur » faisait vraiment flipper, mais « La Traqueuse » ça fait de suite un peu ridicule. C'est dommage, mais c'est comme ça.
Enfin, je trouve que, vu que les genres des frères et soeurs d'Edythe ont été inversés, leurs actions auraient dû l'être aussi. Je m'explique : lorsque le trio de vampires étrangers débarque, c'est Carine (Carlisle devenu une femme), la chef du clan des Cullen qui les accueille, flanquée d'Eleanor et Jessamine (précédemment Emmett et Jasper). Mais du coup, cela veut dire que seules les femmes s'approchent. Et donc, les mecs se tournent les pouces en arrière-plan en se disant « on va laisser les femmes y aller » ? Avouez que ça fait un peu bizarre tout ça ! J'ai donc parfois eu l'impression de me retrouver dans une espèce de roman féministe un peu trop poussé.
De façon générale, j'ai apprécié me replonger dans l'un de mes bouquins préférés avec un petit twist ! Edythe et Beau ont tout à fait réussi à me convaincre, même si j'avoue avoir réussi à m'identifier à Bella beaucoup plus facilement. Je tiens à remercier Stephenie Meyer pour cette jolie surprise pour les dix ans de sa saga, mais j'espère quand même que Midnight Sun verra le jour avant les vingt ans de Twilight ! Par contre, je dois avouer que le titre est quand même bof. Déjà, rien à voir avec l'esprit des autres titres de la saga. En plus, ça fait un peu gnangnan, ce qui est contradictoire avec le but de ce tome !
Lien : https://marinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
avislivresque
  22 janvier 2016

Avis de Mathilde:

C'est un très bon livre différents des originaux ( Bella Edward).
Au début pour ceux qui connaissent l'histoire c'est difficile de ce plonger dedans car tout les noms des personnages changent et leurs sexes sont inversés de l'histoire originale mais l'histoire reste la même avec quelques petits trucs en plus.
Conseil: pour lire ce livre une amie m'a dit de le lire sans penser à l'histoire originale et je dirais que ça a marché .
Note: perso, j'ai adoré ce livre donc je lui donne dix sur dix .Les pages se tournent toutes seules vraiment.
C'est une histoire intéressante pour ceux qui aime les histoires d'amour romantiques vampiresques . :)

Avis de Clem:

Pour commencer, je donne personnellement une note de 10/10 à ce livre, car il en vaut vraiment la peine.
Concernant mon avis, une chose est sûr, c'est que j'ai adoré dans ce livre, ce passage par toutes les émotions, par lesquels passe le lecteur et par lesquels je suis donc passée c'est-à-dire la joie, la tristesse , la peur, l'émerveillement , la colère, le doute, et j'en passe, ce qui moi m'a bien plus et qui est fort intéressant, je trouve .
Ensuite concernant les personnages , ils sont pour moi extrêmement attachant . le côté à la fois novice, inconscient et gaffeur de Beau m'a particulièrement touché, j'ai été très souvent tantôt attendrie par lui mais aussi peinée à de nombreuses reprises pour lui, car oui il m'a fait beaucoup de peine avec tous ses efforts effrénés pour garder Edythe. Quant à son côté gaffeur alors là, il m'a fait mal aux cotes à plusieurs reprises, tellement il m'amusait et que je partait en fou rire (surtout 3 scènes tout au long du livre que je ne mentionnerai pas ici pour pas spolier ).
Concernant Edythe, son côté vampiresque m'a captivé au plus haut point , ce mélange humain- vampire tout au long de l'histoire , j'y ai accroché de suite, découvrir pleins de choses de ce fonctionnement, whaouh c'était top.
Pour le dénouement final, je suis restée sans voix, ça m'a sidéré sur place , même si on s'en doute un peu, j'ai été transportée par toute cette excitation et par cette impatience de savoir comment cela se terminé pour eux deux et les autres.
J'ai été fort surprise plus d'une fois, car je m'y attendait un peu mais pas totalement non plus, du coup la surprise a été de taille.
Ma lecture a été plutôt assez rapide, preuve que l'histoire de façon global ainsi que le dénouement été extrêmement intéressante . Je suis rentré très rapidement, cela n'a pas été long et difficile , vu que je ne connaissais pas la vraie histoire comme ça sera peut être le cas pour certain d'entre vous, je n'ai pas eu de problème avec les noms mélangés par rapport à la vraie histoire vu que je ne la connais pas .
D'ailleurs, ce n'est pas plus mal car honnêtement je pense que je me serai perdu complètement mdr. je suis vraiment très fière de ma lecture , vraiment un chouette livre qui prend aux tripes.
Je vous le recommande aussi mais je tiens à préciser que pour ceux qui connaissent l'histoire originale, il y a un risque mélanger tous les noms étant donné qu'ils sont tous mélangés, et donc possibilité de vite se perdre dans sa lecture.
Si il y un petit point noir dans ce livre c'est celui là. Quant aux autres lecteurs qui n'auraient pas lu l'original, pas de problème de ce côté là . Malgrès cela, ça reste une superbe histoire qui s'apprécie grandement .

Avis d'Helene

Un livre que j'ai beaucoup attendu, il faut l'avouer et je me suis précipitée afin de l'acheter le jour de l'ouverture.
Et malheureusement au début j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le lire. Vous savez avoir lu le même livre et avoir vu les films avec les personnages différents...mais je n'ai pas arrêté, j'ai continué à le lire et franchement j'ai adoré....

Ce fut une magnifique histoire même si la fin est triste... mais après je peux concevoir que l'on ne pouvait pas avoir mille fins différentes..

Mille mercis à l'auteur pour cette nouvelle histoire même si j'aurais adoré avoir une suite de l'histoire de Bella et Edouard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
WandererDreamWandererDream   22 mai 2016
- Wow. I'm... super flattered. You would really marry me Edythe?
- Is that a proposal ?
- Sure. Sure it is. Will you?
Commenter  J’apprécie          90
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   07 janvier 2017
Je la serrai contre moi.
- Je peux tout supporter tant que tu es avec moi.
Elle noua ses bras autour de ma nuque.
- Alors, c’est là que je resterai toujours.
- Pour l’éternité.
- Pour l’éternité.
Je me penchai jusqu’à ce que mes lèvres trouvent les siennes. L’éternité promettait d’être génial.
Commenter  J’apprécie          20
lenoir_emilie_72lenoir_emilie_72   17 juin 2017
- Beau, j'ai dépensé beaucoup d'énergie pour te garder en vie. Je n'ai pas l'intention de te laisser conduire alors que tu n'arrives même pas à marcher droit. Tu t'es vu quand t'as bu ?
Commenter  J’apprécie          20
ExulineExuline   04 novembre 2015
Je ne me sentais pas spécialement dingue, mais il est de notoriété publique que les fous se croient sains d'esprit.
Commenter  J’apprécie          30
ktylauneyktylauney   06 juin 2018
Tous les enseignants sans exception commencèrent par m’appeler Beaufort. Bien que je les corrige immédiatement, ça me déprima. Il m’avait fallu des années pour faire oublier mon fardeau – merci, grand-père, d’être mort juste avant ma naissance, amenant ainsi m’man à se croire obligée d’honorer ta mémoire en m’affublant de ton prénom. Plus personne, en Arizona, ne se souvenait que Beau était un sobriquet. Et voilà que j'allais devoir repartir de zéro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Stephenie Meyer (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephenie Meyer
Je vous donne mon avis sur mes dernières lectures avec l'amie prodigieuse d'Elena Ferrante, La reine du Tearling d'Ericka Johanssen et La chimiste de Stephenie Meyer
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les âmes vagabondes

Quel est le prénom de Gaby?

Gabrielle
Gabon
Vagabonde
Mélanie

10 questions
759 lecteurs ont répondu
Thème : Les âmes vagabondes de Stephenie MeyerCréer un quiz sur ce livre
.. ..