AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266218204
Éditeur : Pocket Jeunesse (21/04/2016)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 273 notes)
Résumé :
La princesse Winter est admirée par les Lunaires pour sa grâce et sa bonté, et malgré les cicatrices sur son visage, sa beauté à couper le souffle surpasse celle de sa belle-mère, la reine Levana.
Winter méprise sa belle-mère et sait que Levana n'approuvera pas ses sentiments envers son ami d'enfance -et beau garde du palais- Jacin Clay. Mais Winter n'est pas aussi faible que Levana le croit et elle se moque bien des souhaits de sa belle-mère depuis des anné... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (101) Voir plus Ajouter une critique
Yendare
  05 mars 2019
Je suis devant mon clavier pour écrire cette critique et me demande comment la commencer et que dire sur cette saga qui fut une très belle découverte.
Je vais commencer par le début et mon scepticisme avant d'entamer le premier tome, pas très emballé par la couverture ni par l'idée du conte revisité et des romances qui allaient en découler. Mais pourtant le premier tome fut une immersion totale dans le monde que nous proposait Marissa Meyer avec beaucoup de talent, une plume fluide, très agréable et prenante, des premiers personnages attachants, un univers bien construit et solide avec une intrigue intéressante avec des idées tout simplement superbe. Les Chroniques lunaires c'est quatre tomes, quatre contes revisités, quatre héroïnes différentes, quatre romances, une intrigue prenante et pour moi un beau coup de cœur.
J'attendais beaucoup de ce dernier tome, un pavé de 992 pages. J'appréhendais un peu ma lecture, je ne m'étais pas lancé dans un aussi gros pavé depuis 2 ans, je craignais des longueurs et de m'ennuyer un peu. Mes craintes étaient infondées, en trois jours le roman était terminé mes nuits s'étant alors je l'avoue quelque peu raccourci étant trop pris par l'intrigue pour me montrer raisonnable et lâché le roman. Ce dernier tome est en effet tout simplement un sans faute, une fois encore. Un nouveau conte revisité avec talent, le personnage de Winter est complexe est attachant et sa romance avec Jacin réussi, ce dernier tome est une fin de série très prenante et sans fausse note.
Malgré un univers complexe, des personnages de plus en plus nombreux et une intrigue se complexifiant sans parler de la revisite des quatre contes qui s'insèrent à merveille dedans grâce à des idées justes fabuleuses, le tout est d'une très grande cohérence.
Sous une plume toujours très agréable et ses presque 1000 pages rien n'est oublié dans ce tome, aucune question laissée sans réponse par Marissa Meyer qui aura écrit chacun de ces tomes avec vraiment beaucoup talent. Je quitte cet univers avec regret mais pas la plume de l'auteur, je me suis procuré Heartless que j'espère apprécier autant que les chroniques lunaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          547
florencem
  25 juin 2016
Le dernier tome… et toujours cette même appréhension à chaque fois. Mais j'avais tout de même bon espoir car jusqu'à présent les tomes avaient été menés avec brio et il faut le dire Winter est un sacré pavé (on pourrait assommer quelqu'un avec, clairement !). du coup, je me suis dit qu'il serait étrange de ne pas avoir un « maintien » dans le niveau narratif et que vu l'épaisseur du roman, Marissa Meyer avait eu le temps et le matériel pour clore sa saga comme elle le souhaitait.
Nous sommes donc à l'aube de la révolution dont on nous parle depuis le premier tome des Chroniques Lunaires. L'effervescence est là, nos héros vont-ils réussir, qui sera sacrifié, aurons-nous droit à des happy-endings (car oui, nous avons quand même quatre couples en jeu dans toute cette histoire), Levana sera-t-elle anéantie pour de bon… ? Pas mal de questions, une envie de connaître ce qu'il va se passer et un besoin d'action pressant. Et là, premier petit défaut. le tome est long. Certes il y a de la matière a exploité et elle est bien exploitée, mais pfff… J'avoue que je me demandais quand les choses allaient finir par bouger. Il y a une « préparation » assez longue, puis pleins de petits événements qui retardent l'échéance. Je ne me suis pas non plus ennuyée mais j'avais cette impression de « quand vais-je venir à bout de ce tome ? », vous voyez ce que je veux dire ? Ce n'est pas dit d'une façon trop négative car j'adore l'univers des Chroniques Lunaires, et il y a pas moins de dix personnages principaux à gérer séparément, donc pas une mince affaire. Cet effet est aussi amplifié par le fait que nous assistons à des séparations, puis des retrouvailles tous les deux ou trois chapitres (j'exagère un peu mais pas loin). C'est anxiogène, d'une part, et on a l'impression de voir les personnages jongler avec tellement de situations différentes que cela donne le tournis. Il y a donc de l'action, mais assez étouffée par cette dynamique.
Mais, j'ai aussi apprécié cet effet, dans le sens où il était clair que nos héros ne pouvaient être constamment ensemble. Chacun a sa mission à accomplir pour que leur plan aboutisse, et bien entendu, il y a aussi pas mal de contretemps dus à l'ennemi. Cela nous permet aussi de profiter de chacun des personnages, de ne pas les voir comme une seule entité. du coup, ils gagnent en profondeur et une toute autre dynamique se met en place. Les liens qui les unissent sont renforcés par les séparations. On se rend compte tout comme nos héros qu'ils sont devenus de véritables amis, alors que rien ne le présagé, ils forment cette petite famille dysfonctionnelle et tellement adorable qu'on retient son souffle parce que, non, décidément non, on ne veut pas qu'il leur arrive quoique ce soit.
L'histoire évolue donc doucement. Je n'ai pas forcément trouvé qu'il y avait un plan, plus un effet « on rentre dedans », mais au fur et à mesure, il y a des subtilités qui apparaissent. On voit aussi comment nos héros s'adaptent vis-à-vis des situations délicates qui mettent un frein à leur objectif. Les liens entre les personnages sont renforcés, on en apprend aussi beaucoup plus sur le système lunaire avec cet effet Capitole dans Hunger Games. Levana prend aussi une toute autre dimension. On en apprend assez pour la comprendre, pour voir la folie derrière ses actions. Je ne l'apprécie pas le moins du monde, mais contrairement à Aimery par exemple qui est un être répugnant, violent, méprisable, et mauvais, la reine lunaire a ce côté « méchant » plus subtil. Elle n'est pas née comme cela, il y a un processus derrière tout cela. Elle est complètement psychotique mais j'aime à croire que si elle avait vécu dans une famille aimante, elle serait devenue une toute autre personne. Ce qui n'est pas le cas d'Aimery selon moi. Nous avons ainsi droit à toutes ces petites nuances qui enrichissent l'univers des Chroniques. Il y a toujours cette moralité, cette envie de bien faire, mais aussi les actes qu'on est obligé de faire malgré soit, les décisions égoïstes et parfois horribles, les sacrifices qui sont inévitables. Je parlais de Hunger Games un peu plus haut, et la comparaison peut encore s'y appliquer à ce niveau-là, même si pour moi, les Chroniques lunaires restent moins violentes plus dans l'esprit des contes avec une part romancée. Nous assistons à une guerre. Une guerre qui révèle le pire comme le meilleur de tous.
Je ne vais pas m'amuser à parler de chacun des personnages, car on n'en finirait pas, mais pour faire un tour global, chacun continue à évoluer. de façon très agréable, on sent que ce sont des personnages qui sont aboutis, qui ont pris toute l'ampleur qu'ils pouvaient. Ils se montrent digne de ce que nous avons pu découvrir d'eux. J'ai aussi grandement apprécié le fait que Marissa Meyer aille au bout des relations entre les différents couples. Il y a des scènes très tendres et adorables, pleines de compassion et d'acceptation. Encore une fois, les quatre romans véhiculent de très bons messages avec une positivité que j'apprécie.
Le combat « final » a été à la hauteur, même si il s'est fait attendre. J'ai adoré que chacun prenne son destin en main, ne se laissant pas porter par les événements. Il y a de l'angoisse, une énergie palpable, des rebondissements, du suspens. Bref, le moment tant attendu en valait le coup. Et cerise sur le gâteau, l'auteur ne finit pas le roman avec ce combat, non, elle nous offre une jolie part « d'après ». Je ne le cache pas, j'adore cela. Pour moi, savoir ce que devienne les personnages est très important. Et même si bien entendu, il y a une part d'imagination vis-à-vis du futur des survivants, j'ai refermé le roman avec quiétude. Je me jetterai sur la nouvelle qui raconte les événements d'après la guerre, mais même sans cela, je trouve que les Chroniques sont bouclées de façon très satisfaisantes.
Une saga que je ne peux donc que conseiller, et qui restera dans mes préférées. Je crois que l'auteur a commencé une nouvelle saga sur le même principe (avec Alice, si je ne me trompe toujours pas), et j'avoue que j'ai vraiment hâte de la découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Kassuatheth
  10 décembre 2017
Si vous êtes mature, sage et sérieux ne lisez pas Winter. Vous allez y trouver tellement de hasards impossibles, tellement de sauvetages impossibles, tellement de ... magie que vous allez vous demander pourquoi un roman qui ne mérite qu'une note de 2 à eu tellement de 5.

Cependant, si, cet enfant qui n'a pas voulu mourir est caché à quelque part en vous, vous plongerez tête première dans ce monde merveilleux de Winter et, vous passerez des heures de lecture inoubliables.

Comme moi, vous penserez que Cinder s'est cachée dans ce livre, qu'elle manipule votre bioélectricité pour vous faire ressentir toutes sortes d'émotions.

Vous aurez peur, vous craindrez que les secours n'arrivent pas à temps, les fesses sur le bord de votre chaise, vous allez lire plus rapidement que vous en êtes capables, vous allez pleurer avec lui ou elle, vous allez stresser…

Vous allez aussi sourire ou rire. Non, cela ne sera pas à cause de Cinder… mais d'Iko. Iko, revêtue d'un corps de déesse, Iko innocente comme si on avait oublié de lui mettre une puce de maturité. Iko coquette jusqu'au bout des fils, Iko qui ne compute plus lorsque c'est trop compliqué, Iko avec un microprocesseur débordant d'amour prête à donner un bras pour sauver ses amis (sachant que Cinder le lui en mettra un neuf)...

Si j'enseignais au collège, je garderais deux exemplaires de chaque tome sur mon bureau (ou, je sais que j'enseignais les math. Et puis après, j'avais bien un dictionnaire sur mon bureau.) Je les prêterais en échange d'une critique.

Je vous le garanti. C'est le meilleur des quatre. Quoi! Vous n'avez même pas lu le premier. Vous manquez quelque chose. C'est un livre jeunesse pour adultes. Je le sais, j'ai 72 ans.

Mon esprit mathématique m'a fait rechercher la formule d'un « best seller ». C'est dans ce quatrième tome que j'ai commencé à voir le « modèle ». Comme le tome quatre a près de 1000 pages, j'ai pu m'amuser à le développer.

Si vous avez du talent pour l'écriture, (sinon laissez faire) vous trouverez dans cette saga des leçons sur une technique valable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Phoenicia
  11 février 2019
Je vais commencer par un immense merci à @basileusa qui, d'un m'a procuré cette formidable série et de deux qui m'a permis d'échapper à une frustration certaine concernant la lecture de ce dernier tome! Cette série ne partait pas gagnante - SF et contes revisités à la sauce Young Adult - et pourtant, j'ADORE!
Dévoré en à peine deux jours, ce pavé m'a réjoui réellement. En l'attaquant, j'avais un certain nombre d'attendus : le fait qu'il y ait une réelle révolution, un partage quasi-équitable entre tous les personnages, accrocher au personnage de Winter, une fin qui résolverait les problèmes latents tels que la létumose, le sort des cyborgs, celui des coquilles, etc. Autant dire qu'un pavé se justifie pour se conformer à toutes ces exigences.
Alors oui, il y a beaucoup de personnages mais pas de frustration. Nous n'assistons pas, comme dans le T3, à une héroïne effacée, même si je craignais qu'à nouveau Scarlet soit en arrière-plan. Quant à Winter, on la trouve attachante, malgré sa folie. Alors bien sûr, contes de fée revisités obligent, il y a 4 couples qu'il faut former. Ca prend du temps, c'est un peu mièvre mais en l'occurrence, c'est ce qu'on attend donc c'est parti pour les scènes de baisers trop mignons! Cress et Thorne ont clairement ma préférence, j'avoue. :)
La Révolution en elle-même occupe bien une quasi-moitié du livre. C'est bien mis en place, la tension monte, les pages se tournent! Parfait en somme!
Quant à l'épilogue, le devenir de la Lune et de Cinder, si il n'est pas conforme à ce que je m'étais imaginé , la perspective annoncée me plaît assez.
Comme beaucoup de séries que j'adore, j'ai toujours un petit serrement au coeur de me dire que c'est fini. Mais fort heureusement, je me suis gardée les spin-off! Et il y a Heartless qui me fait bien de l'oeil...
Challenge le tour du scrabble en 80 jours
Challenge Trivial Reading II
Challenge Multi-défis 2019
Challenge Mauvais Genres
Challenge Pavés 2019
Challenges Séries
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          235
Sobooks
  29 avril 2016
Je ne sais pas par où commencer, il y a tellement de mots pour décrire ce dernier tome, je dirais que les premiers mots qui me viennent sont extraordinaire, époustouflant, éblouissant, magnifique et cela vaut pour la série entière parce que Marissa Meyer a fait un sublime travail pour tous ces tomes et surtout celui-là qui me laisse toujours sans voix.
Je ressors de cette lecture extrêmement chamboulée et je sais qu'il me faudrait encore beaucoup de temps pour m'en remettre et peut-être même que je ne m'en remettrais jamais ou que je ne le voudrais pas parce que Les Chroniques Lunaires sont tout simplement une série qui a changé ma vie et dont je ne remercierais jamais assez Marissa Meyer pour l'avoir écrite !

Lire Winter a été à la fois une immense joie, mais aussi une torture parce que je voulais connaître la fin sans jamais finir le livre, finir le livre signifiait vraiment la fin de cette série, de ces personnages que j'ai tant aimés, que j'aime et que j'aimerais toujours, j'ai l'impression de les abandonnés et rien qu'à cette idée, j'étais triste de le terminer, voir défiler les pages pendant ma lecture, c'était comme un compte à rebours qui me disait à chaque fois que je ne pourrais plus retrouver les personnages dans d'autres histoires et suivre leur aventure palpitante tout au long de ces romans. Mais je sais aussi que je pourrais lire ces tomes un nombre incalculable de fois et que je ne m'en lasserais jamais, même s'il est vrai que rien ne change la sensation de la première lecture d'un roman !

Déjà, l'attente a été vraiment horrible pour ce dernier tome, étant nulle en anglais, je préférais nettement plus le lire en français et franchement, c'est 988 pages de pur bonheur ! Je ne me souviens pas d'un seul instant où je n'étais pas en train de lire ou de penser au livre depuis que je l'ai eu entre mes mains !
Après les dernières pages du tome 3 et les premiers chapitres de Winter qu'ils nous ont donné à la suite de Levana, je n'attendais qu'une seule chose, reprendre là où l'histoire s'est arrêtée et retrouver les personnages courageux et braves tels qu'on les a laissés et prêt à tout pour mener la révolution !

Les personnages représentent absolument tout pour moi, ils ont tous une qualité ou une faiblesse propre à eux et je pense que leurs faiblesses n'en sont pas vraiment une, au contraire, je pense qu'ils les rendent encore plus forts, comme les cicatrices de Winter qui la rendent encore plus belle !
J'aime Cinder pour tout ce qu'elle représente, toutes les qualités qui existent en elle, elle est le personnage dont je m'identifie le plus et j'aime sa force, son naturel, et même son manque de confiance, elle n'est pas parfaite et elle en a bien conscience, c'est bien pour cette raison qu'elle fait partie des rares personnages principaux féminins que j'adore !
Et Kai, comment ne pas l'aimer ? Je crois que je suis tombée complètement amoureuse de lui depuis sa première apparition donc dès les premières pages du premier roman et que ce sentiment s'est renforcé au fil des romans, malgré certaines de ses décisions à propos de Cinder. On sent que dans ce tome, il a le sentiment d'être inutile à de nombreuses reprises, il ne voit pas en quoi il peut aider ses amis dans cette révolution, et pourtant, il est prêt à tout pour que Cinder réussisse, il a une confiance absolue en elle et malgré l'énorme poids qui pèse sur lui et qui doit lui provoquer un grand stress étant donné son rôle d'empereur, il reste lui-même jusqu'au bout, ne cache pas son jeu et montre clairement le dégoût qu'il éprouve envers la reine Levana.
Et bien sûr, tous les personnages qui les accompagnent ont une grande place dans mon coeur !
Scarlet, personnage fougueux, téméraire et qui incarne la bravoure à elle seule.
Loup et son grand coeur, ce besoin qu'il a de protéger Scarlet à chaque seconde de sa vie et qui le rend tellement adorable !
Cress, informaticienne de génie et qui présente une grande timidité, mais qui révèle tout de même un grand courage au fond d'elle.
Thorne et son humour invincible, son sarcasme qui me fera toujours rire dans n'importe quelle situation !
Winter pour sa fragilité, et même si, nombreux sont ceux qui pensent qu'elle est folle, sous cette facette, elle est aussi très intelligente et a une âme d'une telle gentillesse qu'il pourrait compenser tout le mal qui existe en ce monde.
Jacin, garde dévoué envers la princesse et malgré son côté froid, un peu inaccessible, on sait qu'au fond, il ne souhaite qu'une chose, protéger Winter à tout prix et à l'encontre de n'importe quoi, il ne veut qu'une seule chose, c'est d'être présent à ses côtés pour toujours et rien que pour ça, il mérite tout le respect qu'il doit.
Iko et son sens du sacrifice, elle qui a toujours été présente pour Cinder et qui le sera toujours pour n'importe quel moment de sa vie, drôle et haute en couleur, je voudrais un jour un droïde tel qu'elle !
Bien évidemment, je n'ai pas pu m'empêcher d'aimer de nouveaux personnages tels que le garde Kinney ou encore l'alpha Strom pour leur loyauté et leur dévouement qu'il y a en eux, et surtout n'oublions pas Konn Torin, celui qui a toujours été une constante dans la vie de Kai et qui le restera toujours !
À eux tous, ils forment une équipe réellement unie qui se complètent entre eux, j'aimerais me replonger dans cette saga entière uniquement pour redécouvrir ces personnages !
Mais comment ne pas parler de Levana ? Malgré son côté cruel, elle reste tout de même un personnage clé de cette histoire. Je n'arrive même plus à compter le nombre de fois où j'ai voulu entrer dans le livre rien que pour l'assassiner de mes propres mains, il est vrai qu'elle suscite tout de même de la pitié vers la fin pour l'histoire qu'elle a vécu et qui est beaucoup plus exploité dans le tome consacré à son histoire, et c'est pour cela que malgré toute la méchanceté qu'elle possède, on ne peut que la plaindre pour ce qu'elle a enduré durant son enfance. Ce qui ne justifie pas ses actes pour autant !

Marissa Meyer joue avec nos sentiments pendant tout le long du tome, jamais ils n'ont été autant en contradictions que dans Winter, il y a de la joie, de l'horreur, de la consternation, de la peur, de l'humour, on passe par toutes les émotions à travers l'excellente plume de l'auteure et on en ressort avec le coeur au bord de l'explosion !
Tout comme les envies de meurtre que j'ai eu envers Levana, je ne me souviens pas non plus le nombre de fois où j'ai failli avoir une crise cardiaque, car pétage de plomb il faut aussi, ce livre m'a rendu complètement dingue !

Et la fin, mon dieu ! Jamais une fin a été aussi parfaite à mes yeux que celle-là, j'ai essayé d'envisager toutes les fins imaginables et je suis vraiment heureuse que l'auteure ait tout de même réussi à me surprendre avec une fin telle que celle-là !

Je me souviens encore de la première fois que j'ai aperçu Cinder, je n'étais pas vraiment convaincu par le résumé, mais dès les premières pages, de la même manière que je suis tombée amoureuse de Kai, je suis aussi tombée amoureuse du livre, de cette saga entière, de Marissa Meyer et de son don pour l'écriture, je l'admire par le fait qu'elle ait réussi à assembler l'histoire de tous les tomes ensemble et à se faire rencontrer tous ses personnages ! Elle est devenue une déesse à mes yeux et je crois que je vais la vénérer jusqu'à la fin de mes jours !

Coup de coeur oblige, je ne pense pas que je trouverais un jour une saga qui surpasserait celle-là, cette série est devenue ma vie, mon univers, tout pour moi !!!
Une série unique à découvrir ab-so-lu-ment !
I stand with Selene Blackburn, the rightful Queen of Luna.
#Join the resistance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (96) Voir plus Ajouter une citation
YendareYendare   19 février 2019
Winter sentit sa résolution s’effondrer.
- Donc, tu m’as accompagnée parce que c’était le plus court chemin vers la mort.
Un pli se creusa entre les sourcils de Scarlet.
- Je ne suis pas suicidaire, dit-elle sur un ton qui avait retrouvé son mordant. Je suis venue avec toi parce que… (Elle croisa les bras sur sa poitrine.) Parce que depuis que ma grand-mère m’a recueillie, j’ai toujours entendu dire qu’elle était bizarre. Une vieille folle, toujours à faire des histoires, dont tout le monde se moquait. Les gens ne se doutaient pas à quel point elle était brillante. Cette vieille folle avait pris de gros risques pour protéger Cinder alors qu’elle n’était encore qu’un bébé [...]. Elle était forte et courageuse, mais les gens étaient trop bornés pour s’en rendre compte.
Elle leva les yeux au ciel, agacée par sa propre frustration.
- Alors j’ai envie de croire que, malgré toutes les sornettes que tu peux sortir, tu es capable d’être brillante toi aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
YendareYendare   14 février 2019
Kai s’éclaircit la gorge.
— Et le vaisseau. Vous allez devoir rendre le vaisseau.
Les doigts de Thorne se contractèrent.
— Mais… c’est mon vaisseau !
— Non, il appartient à la République américaine. Si vous souhaitez posséder un vaisseau, vous devrez travailler pour l’obtenir, et vous l’acheter comme n’importe qui d’autre.
— Hé, monsieur Je suis né avec une cuillère en argent dans la bouche, qu’est-ce que vous connaissez de tout ça ? (Mais Thorne ne resta pas longtemps sur la défensive et s’enfonça plutôt dans une amertume boudeuse.) En plus, j’ai travaillé pour l’obtenir. Le vol n’a rien d’une sinécure, vous savez.
— Vous ne cherchez pas sérieusement à négocier avec moi sur ce point, quand même ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
YendareYendare   17 février 2019
- Qu’attendons-nous ? grommela Strom, dont la voix résonna dans le tunnel. Il nous tarde d’écharper Levana et sa cour, de les réduire en pièces dont nous ne ferons qu’une bouchée. Nous sucerons la moelle de leurs os et boirons leur sang comme un vin délicat.
Iko jeta un regard troublé à Cinder.
- Une chance qu’ils soient de notre côté.
Commenter  J’apprécie          200
CressCress   21 avril 2016
- Ah, Cinder, ça me manquait de ne plus voir ton visage quand tu lâches ce genre de commentaires sarcastiques dans l'espoir de masquer tes sentiments pour moi.
- Pitié..., fit Cinder, levant les yeux aux ciel.
Elle se mit à ranger les armes le long du mur.
- Tu vois ce regard? Ce qu'il veut dire en fait, c'est: "Oh, si je ne me retenais pas je vous sauterais au cou, capitaine."
- Pour t'étrangler, oui.
Kai croisa les bras avec un sourire amusé.
- Comment se fait-il que personne ne m'ait prévenu que j'avais une telle concurrence?
Cinder lui jeta un regard noir.
- Ne l'encouragez pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
okkaokka   03 août 2017
p.328.
L'appareil trembla et prit de la vitesse. La Lune se brouilla sous elles.
- Un jour... , commença Winter, expulsant les mots hors de ses poumons. Un jour, j'ai cru sincèrement que je servais la bonne cause. Mais je me trompais.
Le regard de Scarlet se posa brièvement sur elle.
- Que s'est-il passé ?
- Une domestique avait essayé de se donner la mort. Je l'en ai empêchée. Je l'ai obligée à changer d'avis. Je l'ai rendue heureuse. J'étais convaincue de l'aider.
Elle respirait par hoquets étranglés désormais, mais elle continua à parler, espérant parvenir à chasser les hallucinations si elle les ignorait suffisamment longtemps :
- Mais tout ce que j'ai fait, c'est prolonger ses souffrances entre les mains d'Aimery. Parce qu'il l'appréciait beaucoup, tu vois.
Scarlet demeura muette. Winter ne voulut pas se risquer à la regarder.
- À sa deuxième tentative de suicide, elle a réussi. C'est là que j'ai compris que je ne l'avais pas aidée, en fin de compte. (Elle avala sa salive douloureusement.) Ce jour-là, je me suis promis de ne plus jamais manipuler personne. Même pour son bien – car qui suis-je pour décider ce qui et bien pour les autres ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Marissa Meyer (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marissa Meyer
Marissa Meyer - Le gang des prodiges
autres livres classés : contes de fées revisitésVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Scarlet" de Marissa MEYER

Quel est le nom du frère de Loup ?(orthographe !)

Ren
Ran
Ron
Raan

4 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Marissa MeyerCréer un quiz sur ce livre