AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714450111
480 pages
Éditeur : Belfond (18/10/2012)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Sur fond de révolution culturelle, l'histoire d'amour impossible entre deux adolescents que tout sépare. Un roman bouleversant, le livre culte de la jeunesse chinoise.

Fille d'une famille d'intellectuels disgraciés par le Parti, Jing Qiu, tout juste quinze ans, est envoyée à la campagne pour prouver sa valeur et sa droiture. C'est là qu'elle rencontre le beau Lao San, fils d'un général de l'armée.

Irrésistiblement attirée par ce garço... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Pchabannes
  14 décembre 2012
Mourir d'amour. Ce roman est inspiré des quarante pages de souvenirs rédigés par l'héroïne, Jing Qiu en 1977 au sortir de la révolution culturelle. La dictature communiste étreint la vie.
1974, les derniers feux de la Révolution culturelle rougeoient, le peuple plie sous le joug de la dictature maoïste et la jeune Jin Qiu, comme tous les zhiqiing, les jeunes instruits, s'en va faire progresser sa conscience de classe chez les paysans pauvres dans le Hubei au centre de la Chine. Idée de génie socialiste de son directeur d'école, son talent de plume devra se mettre au service de la magnifique classe des paysans pauvres de Xicun avec la rédaction d'un manuel scolaire qui rendrait jaloux un pédagogiste, prince de l'Eduction Nationale française. En effet, "quoi de plus révolutionnaire que de demander aux élèves d'élaborer leur propres livres ?"
Xicun sera le lieu d'un coup de foudre. Un amour impossible auprès d'une aubépine rouge. Fils de cadre, fille d'institutrice, le mariage sert à progresser dans la hiérarchie sociale, schéma classique mais à ce moment là la progression s'entend à rebours : "Ce n'est pas grave pour une fille si sa famille n'est pas comme il faut, En épousant Changlin, tu changes de classe, tu entres dans le groupe respecté des paysans pauvres. Vos enfants auront une bonne origine. Pense à eux." Et pourtant ils s'aiment comme les romances du XVIIIème ou la littérature slave sont capable d'aimer. le mot amour est interdit remplacé par l'euphémisation amitié prolétarienne. Changer le sens des mots, changer les mots de sens, changer le peuple s'il ne convient pas, les révolutions socialistes se reconnaissent à leurs fondements. La morale socialiste d'après 1965 construit les bases du bonheur en luttant contre les quatre tendances : "délicatesse, bureaucratie, apathie et orgueil".
Il faut imaginer cette prison intellectuelle, ce monde contraire aux règles naturelles, dans lequel une jeune fille instruite, ne connaissant de la sexualité que ses interdits sans savoir à quoi il est fait allusion, navigue à vue en essayant de ne pas fauter. La faute conduit à la mort civil et physique.
Le roman est une suite de rendez-vous improbables, de déclarations enflammées, de restrictions de toutes sortes. L'amour inconditionnel de Lao San abattra des montagnes. Jing Qiu refusant de se faire examiner par un médecin, Lao San s'infligera une grave blessure avec son poignard obligeant ainsi son aimée à le suivre à l'hôpital. Et il a de ces mots simples et touchants : "Depuis que je t'ai rencontré, tu occupes toutes mes pensées. Si la vie est une route à sens unique, alors marche dorénavant devant moi, que je puisse toujours te voir. Si la vie est une route à double sens, alors donne-moi la main, et traversons la foule sans nous perdre".
Lao San présente à Jing Qiu la littérature, roman français ou poèmes du XVIIIème des Tang, hors de ce temps révolutionnaire. de ce fait l'amoureux devient cette bouffée d'air pur, le symbole de l'au-delà de la dictature. Ce passage est court mais la symbolique est forte.
"Lao San avait fermé les yeux. Deux larmes brillaient au coin de ses paupières. Deux larmes rouges, translucides." Écrit pour commémorer le trentième anniversaire de la mort de Sun Jianxin (Lao San)

Lien : http://quidhodieagisti.kazeo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Graal_de_lumiere
  17 novembre 2012
Ayant lu le roman en chinois (sous le titre de 山楂树之恋 Shanzhashu zhilian), peu avant son adaptation cinématographique par Zhang Yimou, je ne pourrais guère parler des qualités de la traduction française. Toujours est-il qu'entre l'original et la traduction, l'histoire reste la même, et celle-ci est très bien menée. L'histoire prend place à la fin de la Révolution Culturelle, dans la province du Hubei, à Yichang, ainsi que dans le petit village de Xiping, autrefois connu pour avoir une aubépine dont le rouge flamboyant proviendrait du sang des martyres chinois mort durant la Seconde Guerre mondiale (la région a depuis disparue, inondée suite à la mise en service du barrage des Trois-Gorges).
L'amour entre Jingqiu et Lao San, que tout oppose en cette période de rééducation des intellectuels, nous fait voyager à une autre époque, à la fois sujet en lui-même du roman (tiré de l'histoire vraie d'une amie de Ai Mi) et excuse pour la critique de cette période.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marquise_de_Miaoucha
  21 janvier 2016
Jing Qiu est une jeune adolescente chinoise, exilée à la campagne pour y découvrir la dure vie de ses compatriotes. Ses parents, bourgeois aisés, paient ainsi leur position sociale dans cette société en pleine reconstruction, au cours des années 70.
En tant qu'étudiante lettrée, elle doit recueillir le maximum d'informations pour ensuite rédiger des manuels scolaires.
Au cours de son séjour à la campagne, elle va faire la connaissance de Lao San, un jeune homme légèrement plus âgé qu'elle. Militaire, il bénéficie de privilèges, et en fait profiter son entourage.
Très vite, tous deux tombent amoureux, mais si le jeune homme ne s'en cache pas, Jing Qiu subit de plein fouet sa condition, et l'influence très forte de son entourage.
Elle tergiverse, hésite, fait un pas en avant, puis trois en arrière.
Pendant tout le roman on ressent ses nombreuses hésitations, remises en question. le style de l'auteur transcrit bien la mentalité des chinois à cette époque-là, où tout doit être soumis à l'approbation d'autrui, au qu'en-dira-t-on. Tout y est question de classe sociale.
C'est un roman agréable à lire, et très instructif quant à la mentalité des chinois, et de leurs conditions de pensées, si tant est qu'ils ont le droit d'avoir leurs propres pensées.
Pour les occidentaux que nous sommes, c'est difficile de se mettre dans la peau des héros de ce roman mais on lit quand même cette belle histoire d'amour avec intérêt et plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeCoquelicot
  25 août 2013
C'est avant tout le fait que le livre soit basé sur les souvenirs réels de Jing Qiu qui le rend bouleversant; garder à l'esprit que c'était vraiment comme ça, en Chine dans les années 70, donne une vraie puissance au récit. C'est très intéressant d'un point de vue culturel.
Par ailleurs, la personne de Lao San est vraiment incroyable. On ne peut y rester insensible, l'héroïne Jing Qiu (admirable elle aussi par certains aspects) nous paraît bien dure avec lui ! Il semblerait que ça ait vraiment été un quelqu'un d'exceptionnel, . le résumé de l'éditeur ne traduit pas vraiment le contenu du livre je trouve.
En bref, un livre intéressant et très humain.
Commenter  J’apprécie          00
Chris974
  18 septembre 2013
Dans la Chine de Mao, vivre une histoire d'amour, c'est petit-bourgeois. On ne parle pas d'amour, mais d'amitié prolétarienne.
C'est dans ce contexte que se déroule ce roman, inspiré par l'histoire d'une amie de Ai Mi.
On découvre les conditions de rééducation pour ceux qui sont de la mauvaise origine, particulièrement les enfants d'anciens propriétaires terriens.
Jing Qiu est l'une d'elle.
Son père a été envoyé en camp de redressement et sa mère a été soumise à la critique publique.
Elle a le devoir de tout supporter, la misère, des conditions de travail épouvantables et doit prouver sa valeur et sa moralité. Elle sait qu'aucune faute ne lui sera pardonnée, mais comment ne pas fauter alors qu'elle ne sait pas toujours de quoi se protéger. Elle est instruite mais méconnaît tout de la sexualité.
Ce roman est un témoignage sur cette page essentielle de l'Histoire de la Chine.
C'est aussi le récit d'une très belle histoire d'amour, d'un romantisme totalement petit-bourgeois en cette époque de révolution culturelle chinoise.
Autre monde, autre temps, autres moeurs, alors qu'à la même période l'Occident connait une révolution sexuelle...
Pourtant, le beau Lao San est irrésistible avec sa grandeur d'âme, sa liberté d'esprit et son acharnement à protéger celle qu'il aime.
Mais, comme le chantaient les Rita Mitsouko, et peut-être encore plus en ce temps et en ce lieu, les histoires d'amour finissent mal, en général...

Lien : http://leslivresdechris.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PchabannesPchabannes   14 décembre 2012
"Depuis que je t’ai rencontré, tu occupes toutes mes pensées. Si la vie est une route à sens unique, alors marche dorénavant devant moi, que je puisse toujours te voir. Si la vie est une route à double sens, alors donne-moi la main, et traversons la foule sans nous perdre".
Commenter  J’apprécie          60
PchabannesPchabannes   14 décembre 2012
"Je ne peux pas t’attendre un an et un mois, je ne peux pas attendre tes vingt-cinq ans, mais je t’attendrai toute la vie."
Commenter  J’apprécie          50
PchabannesPchabannes   14 décembre 2012
"La seule chose dont elle pouvait disposer vraiment, qu’elle pouvait maitriser sans que personne ne s’en mêle, c’était ses sentiments, ses émotions. Ils représentaient son seul espace de liberté."
Commenter  J’apprécie          20
PchabannesPchabannes   14 décembre 2012
"Ce n’est pas grave pour une fille si sa famille n’est pas comme il faut, En épousant Changlin, tu changes de classe, tu entres dans le groupe respecté des paysans pauvres. Vos enfants auront une bonne origine. Pense à eux."
Commenter  J’apprécie          10
PchabannesPchabannes   14 décembre 2012
"Elle qui au début n’osait même pas le regarder manger parce qu’elle l’imaginait au-dessus des contingences de ce bas monde, elle avait du mal à envisager que non seulement il s’alimentait, mais il digérait aussi…"
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Ai Mi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ai Mi
Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux.
-----------------------------------------------------------
Les livres cités : ? Les Insoumis, tome 3 : Dénouement d'Alexandra Bracken : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/les-insoumis-tome-3-denouement.html ? Maintenant qu'il est trop tard de Jessica Warman : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/maintenant-quil-est-trop-tard.html ? Fille des cauchemars, tome 2 : L'ordre de la dague noire de Kendare Blake : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/fille-de-cauchemars-tome-2-lordre-de-la.html ? Arena 13, tome 1 de Joseph Delaney : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/arena-13-tome-1.html ? le prof, moi & les autres de Rachel McIntyre : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/le-prof-moi-les-autres.html ? Lady Chance de Sherry Thomas : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/lady-chance.html ? L'aubépine rouge d'Ai Mi : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/laubepine-rouge.html ? Hors limites, tome 3 : Pas sans lui de Katie McGarrie : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/hors-limites-tome-3-pas-sans-lui.html ? Forget Tomorrox, tome 1 de Pintip Dunn : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/forget-tomorrow-tome-1.html ? Je t'ai rêvé de Francesca Zappia : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/je-tai-reve.html
-----------------------------------------------------------
Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blog-de-Galleane/137798319627169?ref=hl Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Instagram : http://instagram.com/galleane
----------------------------------------­­-------------------
Ma wish-list (aucune adresse n'y est associée) : http://www.amazon.fr/registry/wishlist/I3EDLGFMHCOZ Ma wish list sur LA : http://www.livraddict.com/profil/galleane/?goto=wishlist
----------------------------------------­­-------------------
Musique d'introduction : Reflection (Mulan)
+ Lire la suite
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
70 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre