AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253258193
416 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (02/01/2020)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 446 notes)
Résumé :
Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari, assassiné, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psycho... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (175) Voir plus Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  21 février 2019
Il est des romans où l'auteur " peine à terminer " où , une fois l'essentiel révélé , n'ayant plus vraiment à découvrir , on reste sur une impression , comment dire , mitigée .....Dans un roman ,la fin doit être une sorte de feu d'artifice , un peu le but ou l'essai marqué à la dernière seconde alors que tout paraissait " plié ".Et bien , je vous l'assure , ici , la fin est purement et simplement éblouissante , une sacrée " sortie des artistes ".Oui , bon , me direz-vous , et le reste , parceque s'il faut se " taper plus de trois cents pages" ,même si la fin est géniale , on risque de ne pas avoir la patien......STOP!!! le reste est excellent , qu'on se le dise .....Le lieu principal,oui , il est déprimant : un hôpital psychiatrique en difficultés financières , des soignants plus ou moins rassurants , et , parmi les patients , Alicia . Alicia , elle a été hospitalisée là après avoir été accusée et reconnue coupable du meurtre de Gabriel , son mari , et s'être réfugiée dans un silence qui résiste à toutes les tentatives thérapeutiques....
Cas désespéré . Seule la sédation , le maintien dans une désespérante et profonde léthargie ...Et puis ,Théo est muté , à sa demande, dans ce lieu en péril . Rapidement , son intérêt se porte sur Alicia . Son but , lui faire retrouver la parole , afin de l'aider à se reconstruire ...
Très franchement , les pages dont je parlais plus haut ne sont jamais ennuyeuses , bien au contraire . Les chapitres , assez courts , se succèdent à toute vitesse malgré le peu d'actions ,et le journal intime d'Alicia , révélé avec art , éclaire peu à peu la situation , sans pour autant faire toute la lumière, un élément parmi d'autres.....
C'est un premier roman .Et bien , franchement , ça promet....
Et oui , chers amis , désolé mais si vous êtes amateur ou amatrice du genre , quand faut y'aller , faut y'aller , je sais bien , y'a la PAL qui est si haute qu'elle va bientôt choir et le soleil qui nous appelle au dehors...Enfin , si vous avez la chance de travailler , vous pouvez peut -être vous "planquer dans un coin discret "?
Et si vous avez besoin , pas de problème, je vous " ferai un mot d'excuse " .Dans la vie , il y a des priorités , non?
La meilleure publicité ? La couverture ....pour mettre l'ambiance ,là , c'est réussi.. Brrrrrr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11721
Kirzy
  03 février 2020
Waouah, je suis très impressionnée par ce premier roman, un thriller puissant et inspiré à ranger dans la catégorie « psycho-psychiatrique » ( clin d'oeil à Séverine Lenté, chroniqueuse d'Il est bien ce livre ).
Un meurtre horrible.
Une femme jugée coupable enfermée dans un hôpital psychiatrique et murée dans le mutisme absolu depuis.
Un thérapeute déterminé à percer ses secrets.
Un mystère : que s'est-il réellement passé ? Alicia a-t-elle réellement tué son mari ? Si oui, pour quelles raisons aurait-elle tiré à bout portant cinq fois dans le visage de son mari ?
Plus qu'une enquête sur un crime, l'auteur nous plonge dans une enquête sur l'esprit d'un présumée criminel, proposant l'exploration labyrinthique du psychisme d'une femme, mais aussi de son thérapeute. le tour de force est d'avoir réussi à instiller un suspense sophistiqué qui ne repose pas sur des rebondissements à la minute mais réside dans une construction méthodique nourrie d'études psychologiques. La mise à nu des deux personnages principaux est ultra pointue, avec des références psychanalytiques profondes, intelligemment utilisées.

Forcément, pour que le récit devienne addictif, il fallait des personnages forts. C'est le cas avec Alicia, intrigante, énigmatique, entre mutisme et accès de violence, une présence obsédante qui ne parle pas mais se raconte au travers d'extraits d'un carnet intime, dévoilé par bribes au lecteur. Un véritable personnage de tragédie grecque, à l'instar d'Alceste à laquelle elle s'identifie dans une de ses dernières toiles. C'est également le cas avec le thérapeute Théo dont on découvre petit à petit le passé traumatique et les ressorts qui le poussent à vouloir aider Alicia.
Le voyage vers le dénouement est absolument passionnant. Jusqu'à la révélation finale, complètement imprévisible et pourtant totalement cohérente, géniale ! Une fin qui retourne et m'a laissé le délicieux sentiment de m'être faite manipuler
pour mon bien et mon plaisir.
Un thriller époustouflant !

Lu dans le cadre du jury Prix des Lecteurs Livre de Poche 2020 catégorie policier / thriller
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          864
Ladybirdy
  26 janvier 2020
Un thriller psychologique qui tient diaboliquement la route.
Alicia est accusée d'avoir tué son mari Gabriel, internée dans un établissement psychiatrique pénitencier, elle n'a plus prononcé le moindre mot depuis ce jour caniculaire où le sang coula à flot.
Theo, psychothérapeute arrive fraîchement au Grove et est bien décidé à s'occuper de la belle Alicia. Fasciné, obsédé par cette femme shootée aux médicaments, il déploie une énergie folle pour lui venir en aide et la sortir de son mutisme.
Un huit clos patient-thérapeute captivant et intéressant si on accepte le constat de départ de cette exclusivité d'un thérapeute pour un seul patient. Il y a de la consistance dans ce lien malgré le silence d'Alicia. Ça cherche, ça creuse, ça interroge, ça bouscule, c'est étourdissant tant c'est très bien construit.
C'est aussi un thriller psychologique addictif et qui est finement mené au niveau médical et au niveau de la pertinence des propos psychiatriques. On ne s'ennuie pas une seule minute. Cette femme fascine même dans son silence. Artiste peintre à la base, l'auteur restitue très bien la personnalité dérangée d'Alicia.
On suit en diapason l'errance d'Alicia à travers l'acharnement thérapeutique de Theo, sa vie quelques jours avant le meurtre dans son journal intime et enfin la vie intime et compliquée de Theo. le tout constitue à merveille le puzzle de cette histoire dérangée et dérangeante.
J'aurai certainement accordé un carton plein si la fin ne m'avait pas semblé abracadabrante amenant avec elle des invraisemblances sur le fond du roman. Mis à part ce bémol, ça n'en reste pas moins un thriller captivant et extrêmement bien écrit et traduit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          873
Piatka
  19 mars 2019
Ça fait un moment que je n'ai pas dévoré un thriller avec autant d'impatience, tenue en haleine par un suspense extrêmement bien ficelé. À aucun moment la tension ne se relâche, les rebondissements s'enchainent, et que dire de la chute finale : inattendue et brillante.
Pourtant, le propos n'est pas follement réjouissant. Jugez plutôt :
Alicia Berenson, artiste peintre, avait trente-trois ans quand elle a tué son mari Gabriel. Elle ne parla plus jamais, mais fit un tableau, un autoportrait auquel elle donna un titre : Alceste. Jugée irresponsable, elle fut illico envoyée dans un établissement psychiatrique.
Six ans plus tard, un jeune psychiatre, Théo, se lance le défi de réussir à la faire reparler et se fait embaucher dans la clinique où elle est internée sous camisole chimique puissante. Son enquête commence…
Des extraits du journal intime d'Alicia cadencent les courts chapitres ; c'est rythmé, très très bien construit et instructif. La quatrième de couv' nous apprend que l'auteur a étudié la psychanalyse et a travaillé dans une clinique psychiatrique : c'est « le deuxième effet kiss cool », sa maitrise des analyses psychologiques qui éclairent tout au long du récit les motivations des protagonistes. Passionnant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8712
marina53
  11 novembre 2019
Par un été caniculaire, Alicia Berenson, artiste peintre âgée de 33 ans, assassine son mari, Gabriel, photographe, de 5 balles dans la tête. Les preuves ne font aucun doute quant à sa culpabilité. Tétanisée, pétrifiée, un couteau à ses pieds, des marques de coupures aux poignets et ses empreintes sur le revolver. Dès lors, la jeune femme n'a plus prononcé un seul mot. Ni aux policiers, ni au juge, ni à son avocat. Aujourd'hui, 6 ans plus tard, elle est toujours internée au Grove, le service de médecine pénitentiaire de l'hôpital Edgware, sous la direction du professeur Diomedes. Theo Faber, psychothérapeute, intrigué par l'histoire d'Alicia, intègre ce service. Il veut comprendre et va tout faire pour aider la jeune femme à sortir de son silence. Pour cela, en plus de séances de psychothérapie, il va enquêter auprès de sa famille...
Pour un premier roman, Alex Michaelides frappe fort et arrive à surprendre le lecteur par cette tournure finale. Avec Theo Faber, le narrateur, qui se livre aussi bien sur son travail de thérapeute que sur sa vie personnelle, et avec les quelques pages du journal d'Alicia écrites avant le meurtre, l'on suit l'évolution des rapports patient/thérapeute et le travail accompli et l'on en apprend plus sur le passé proche de la jeune femme. À partir d'un fait sordide, un meurtre pour lequel Alicia est reconnue d'emblée coupable et qui se mure ensuite dans le silence, l'auteur nous plonge dans un thriller psychologique intelligemment ficelé et maîtrisé, à l'ambiance de plus en plus mystérieuse et au rythme soutenu. Un premier roman captivant et fascinant !
À noter qu'il sera prochainement adapté au cinéma...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          723

critiques presse (1)
Actualitte   21 février 2019
Bien que cette histoire de meurtre tienne de la fiction, le roman a un côté très littéraire, à la façon d'un récit. Un style simple raconté presque de manière banale, mais mené avec une grande intelligence, et avec une maîtrise plus que parfaite de l'intrigue.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
SeriallectriceSVSeriallectriceSV   13 mai 2020
Le but de la thérapie n'est pas de corriger le passé, mais de permettre au patient de faire face à son histoire, et d'en faire le deuil.
Alice Miller
Commenter  J’apprécie          140
SeriallectriceSVSeriallectriceSV   13 mai 2020
Le problème, c'est que nous sommes devenus tellement frileux que nous préférons avoir recours à la surmédication plutôt que prendre des risques. Il nous faut être assez courageux pour nous adapter à la folie, pour l'accueillir plutôt que d'essayer de l'emmurer.
Commenter  J’apprécie          30
SeriallectriceSVSeriallectriceSV   11 mai 2020
Il est étrange de découvrir la vitesse à laquelle on s'adapte à l'univers étrange d'un service psychiatrique. On se familiarise avec la folie. Et pas seulement avec celle des autres, avec la sienne aussi. Nous sommes tous fous, je crois, d'une certaine façon.
Commenter  J’apprécie          90
SeriallectriceSVSeriallectriceSV   11 mai 2020
C'était gai et frustrant à la fois. Et j'eus une révélation que je ne pouvais exprimer car mon vocabulaire était trop limité. Mes mots étaient un filet à la trame trop lâche pour la retenir.
Commenter  J’apprécie          20
Jusdepomme23Jusdepomme23   09 mai 2020
Personne ne naît mauvais. Pour reprendre la formule de Winicott : « Le petit enfant ne peut haïr la mère avant qu’il puisse savoir que sa mère le hait. » En tant que bébés, nous sommes des éponges innocentes, des ardoises vierges aux besoins élémentaires : manger, déféquer, aimer et être aimé. Mais cela peut mal se passer, selon les circonstances dans lesquelles nous naissons et le foyer dans lequel nous grandissons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Alex Michaelides (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Michaelides
📻 L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 Cuisine, Leçons en pas à pas pour les enfants de Guillaume Gomez aux éditions Chêne 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/132546-... • 📚 Cuisine, leçons en pas à pas de Guillaume Gomez et Jean-Charles Vaillant aux éditions Chêne 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/96769-c... • 📚 Un bref désir d'éternité de Didier Le Pêcheur aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1032698... • 📚 Le Baiser de Sophie Brocas aux éditions J'ai Lu 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1032573... • 📚 Les fureurs invisibles du coeur de John Boyne aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1029071... • 📚 On ne voit bien qu'avec le coeur de Maria Doyle aux éditions Plon 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1033210... • 📚 Dans son silence de Alex Michaelides aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1029134... • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • 👀 Notre Newsletter 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1862 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..