AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266273248
Éditeur : Pocket Jeunesse (22/11/2018)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Mauve, un garçon d’une quinzaine d’années, se réveille dans une brocante. Il a perdu la mémoire et ignore comment et pourquoi il s’est retrouvé là. Très vite, il s’aperçoit qu’il peut lire dans les pensées. C’est le début d’un parcours semé d’embûches pour reconstituer son histoire. Tandis que le puzzle s’assemble pièce par pièce, Mauve, au-delà de son incroyable odyssée personnelle, entrevoit l’avenir de l’humanité... et le rôle crucial qu’il va y jouer.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
sylvaine
  19 novembre 2018
La mémoire des couleurs de Stéphane Michaka ,Pocket Jeunesse novembre 2018.
Quand j'ai reçu La mémoire des couleurs je me suis réjouie à l'avance. J'ai découvert Stéphane Michaka avec Cité 19 , un univers alliant voyage dans le temps et science fiction, un univers qui m'avait entièrement conquise. Avec la Mémoire des couleurs J'ai fait la connaissance de Mauve arrivé de façon impromptue sur la planète Terre. Avec lui j'ai découvert la brocante d'Anna, la Nef et ses immeubles . Au fur et à mesure que la mémoire de Mauve réapparaissait j'ai découvert Circé , l'oracle, les Couleurs bref une autre planète où il semble bon y vivre. Mais est-ce vraiment le cas? Pourquoi ne serait il pas possible de vivre aussi bien sur la planète Terre.? Toutes les questions sont posées, certaines réponses suggérées. Amour, amitié, tolérance,respect de l'autre, respect de l'environnement, paix ... Vous l'aurez compris je n'ai pas adhéré à ce roman. Pourtant tous les ingrédients sont présents, une bonne histoire, une écriture plaisante, fluide ,accessible littérature jeunesse oblige, Malgré tout il manque un petit je ne sais quoi .....
Un grand merci aux éditions Pocket jeunesse et à babelio pour cette lecture en avant-première.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Organdi
  07 décembre 2018
Un très chouette ouvrage à destination des adolescent.e.s mais tout à fait lisible et appréciable par les adultes.
Dystopie, roman d'anticipation, quête identitaire, abolition des libertés individuelles, entité omnisciente, intelligence artificielle et robots, ce roman mêle quelques genres et thèmes chers à la littérature pour grands ados. C'est dans la manière dont ces thèmes sont traités que réside l'originalité et la valeur de l'ouvrage.
J'ai aimé les différents degrés de lecture possibles, l'engagement sous-jacent de l'auteur qui utilise la vision d'un jeune humain non terrestre pour relever les anomalies de notre monde et de notre société, et le style qui ne prend pas les ados pour des arriérés.
Je me suis délectée de tous ces noms de personnages et de couleurs, de Mauve à Jade, de Chrome à Nankin ou de Cobalt à Grenat en passant par Turquin…
Il y a aussi un vrai travail de vocabulaire imaginé pour le monde des pré-Couleurs (le nôtre !).
La langue est en effet très riche, le style très soigné et étudié (sans que cela ne s'en ressente par une quelconque lourdeur). Pour avoir rencontré l'auteur chez Babelio à l'occasion de la sortie de ce livre, j'ai pu constater que l'ensemble est documenté, que les différentes thématiques ont été réfléchies et abouties. Dans cet ouvrage, on peut présumer que tout a un sens. Cela donne un récit très cohérent, immersif juste ce qu'il faut et surtout parfaitement adapté à son public cible.
Je conseille vivement de mettre ce bouquin sous le sapin. Je dirais, à partir de 13 ans pour les bons lecteurs, 15 pour les moins bons !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ADAMSY
  13 novembre 2018
Si on m'avait prévenu que c'était un livre jeunesse et qu'en plus on y parlait de petits bonhommes de couleur (et pas seulement verts), qui vivent sur une autre planète, alors je n'aurai sûrement pas accepté le roman. On a bien fait de ne pas en dire plus : j'ai adoré et je tiens à remercier Babelio pour le cadeau. J'ignore si les ados lisent de la même manière ce genre de roman que les adultes. En tant qu'adulte, j'a trouvé ce roman très riche. Certes, il démontre les défauts de notre terre : un monde pollué et pas seulement par les particules mais aussi par les machines.
Le danger, c'est la fin de la démocratie. Un petit groupe d'humains pourrait tout à fait contrôler les humains grâce à la machine et faire de nous des êtres sans personnalité et donc privés de toute liberté, notamment de choix.
C'est ce qui s'est passé sur la planète de Mauve, le héros du livre. Il a refusé ce monde organisé, a été banni et envoyé sur terre. Au départ, c'est difficile pour lui car il a perdu la mémoire et étant télépathe, il entend les réactions des humains, les bonnes comme les mauvaises. Grâce à ses rêves, il retrouve petit à petit la mémoire, comprend qui il est, pourquoi il est là.
Une belle histoire d'amour se greffe là-dessus. Et on aussi la description de l'ado dans toute sa splendeur, refus et rébellion...
Très bien construit. Des personnages attachants. On ne lâche plus le roman une fois commencé. Merci pour ce bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
myosotis93
  12 novembre 2018
Mauve est une couleur, pardon une Couleur !!!
C'est-à-dire un être qui vit sur Circé sous la protection de l'Oracle. Protection ou domination, la nuance est souvent subtile.
Sur Circé, le "je" n'existe pas, les livres ont disparu lors d'un autodafé. Derrière l'apparence d'une société parfaite qui a aboli tous les travers des "Antés" (nous) apparait une réalité qui fait froid dans le dos.
Car l'abolition des livres a également signifié la fin de la conscience individuelle, inutile de penser, l'Oracle s'en charge !
Pour les Couleurs récalcitrantes c'est l'exil sur la Terre, qui serait donc une prison pour les rebelles. Mauve reprend connaissance au fond d'une brocante et c'est le début d'une prise de conscience pour cet adolescent qui possède la force et la faiblesse qui fait l'homme.
La lecture est facile, les réflexions sur le devenir de notre société, la recherche du bonheur et l'écologie sont intéressantes. Mais il manque la petite étincelle qui lui vaudrait une ou deux étoiles de plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Fufute
  09 novembre 2018
Tout d'abord merci à Babelio et aux Editions PKJ (Pocket Jeunesse) pour ce partenariat et cette confiance.
Résumé : Si personne ne nous donne le goût du monde, pourquoi aurions-nous envie de le sauver ?
Mauve, un garçon d'une quinzaine d'années, se réveille dans une brocante. Il a perdu la mémoire et ignore comment et pourquoi il s'est retrouvé là. Très vite, il s'aperçoit qu'il peut lire dans les pensées. C'est le début d'un parcours semé d'embûches pour reconstituer son histoire. Tandis que le puzzle s'assemble pièce par pièce, Mauve, au-delà de son incroyable odyssée personnelle, entrevoit l'avenir de l'humanité... et le rôle crucial qu'il va y jouer.
Une fois de plus je me suis lancée dans un livre qui sortait de mon univers, et une fois de plus j'ai été séduite. Ce livre est incroyable, quelle imagination de la part de l'auteur !! J'avoue avoir eu un peu de mal à entrer dedans mais une fois qu'on est accroché on a hâte d'arriver au bout. Un livre rempli de sagesse et d'avenir.
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (2)
LeMonde   03 décembre 2018
Stéphane Michaka offre une nouvelle lecture du registre maintes fois exploité de la quête d’identité et de l’émancipation adolescente, avec en toile de fond une discussion sur l’utopie. Un riche et beau roman d’anticipation sur l’humanité.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Actualitte   29 novembre 2018
Par le biais de son regard tour à tour naïf et d’une saisissante lucidité, c’est une ode à l’humanité avec ses travers, mais surtout sa palette de sentiments qui est dépeinte. Roman d’anticipation assez sombre, La mémoire des couleurs est aussi malgré tout un message d’espoir.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   08 décembre 2018
- Tu as rêvé de la ville où tu vivais. Elles se ressemblent toutes sur Circé.
- Pourquoi n'y avait-il pas d'habitants ?
_- ça, je l'ignore. Les rêves ne sont pas un décalque de la réalité. Ils sont des messages cryptés. Une façon pour notre cerveau de dire quelque chose qu'on ne déchiffrera que plus tard. Ou jamais. (p. 113)
Commenter  J’apprécie          170
fanfanouche24fanfanouche24   10 décembre 2018
Tu sais, notre brocante, c'est le lieu idéal pour repartir de zéro. Regarde ce qu'on vend. Tout en est à sa troisième ou sa dixième vie... Le rafistolage, c'est notre raison d'être. (p. 27)
Commenter  J’apprécie          10
OrgandiOrgandi   08 novembre 2018
Je capte un écho de sa dernière phrase. Une femme en haillons, entourée de sacs en plastique et agenouillée sur le trottoir, flotte dans l'esprit d'Anna. Sa plus grande crainte semble être de se retrouver comme cette femme.
Un monde où l'argent et la misère cohabitent, me dis-je. Un monde plein d'anomalies.
Commenter  J’apprécie          60
ADAMSYADAMSY   13 novembre 2018
Six mille langues. Quelque chose me dit que je les ai toutes apprises. Ou plutôt, qu'on me les a toutes greffées.
Résultat : je ne suis à l'abri d'aucune pensée humaine.
Aucun chagrin, aucune misère ne peuvent m'être étrangers...
Bref, c'est l'horreur !
Quand je pense qu'il y a deux jours, je récitais : "L'Oracle veille sur moi."
Il veille surtout à la bonne exécution des peines.
Imaginez un peu. Si, après lui avoir retiré sa couleur, vous expédiez quelqu'un sur une autre planète, et que vous vouliez être sûr qu'il ne perdra pas une miette de l'enfer où il se trouve, qu'est-ce que vous faites ? Hein ?
C'est bien simple. Vous lui donnez le don de télépathie et six mille langues en option.
Bienvenue en enfer, Mauve. pardon, bienvenue sur la Terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ADAMSYADAMSY   13 novembre 2018
Le vrai pouvoir de la lecture, c'est de rendre amoureux. L'intense fixation qu'elle provoque agit à la manière d'un philtre. Finir un livre, un livre qui nous a captivé du début à la fin, c'est comme sortir d'une histoire d'amour.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Stéphane Michaka (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Michaka
Stéphane Michaka - Cité 19
autres livres classés : télépathieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2555 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..